Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 mai 2014 4 15 /05 /mai /2014 07:17

Rue Androuet.

C'est une des plus courtes rues de Montmartre!

Une quarantaine de mètres entre la rue des Trois Frères et la rue Berthe et huit mètres de large...

Elle s'appelait rue de l'Arcade lorsqu'elle fut ouverte en 1840 sur le territoire de l'ancienne commune et descendait jusqu'aux Abbesses..

La rue Androuet vue du Passage des Abbesses (ancien passage de l'Arcade).................... Au n°1 l'épicerie "Collignon".
La rue Androuet vue du Passage des Abbesses (ancien passage de l'Arcade).................... Au n°1 l'épicerie "Collignon".

La rue Androuet vue du Passage des Abbesses (ancien passage de l'Arcade).................... Au n°1 l'épicerie "Collignon".

Rue Androuet. Montmartre. Jacques Servoz.

Au n°1 nous trouvons une des épiceries les plus célèbres de Montmartre depuis que Jamel Debbouze y a été employé et qu'Amélie Poulain venait y acheter des fruits

Statue de Jacques Androuet (Louvre)............... Début de la rue n°2 (galerie)
Statue de Jacques Androuet (Louvre)............... Début de la rue n°2 (galerie)

Statue de Jacques Androuet (Louvre)............... Début de la rue n°2 (galerie)

En 1864, la rue reçut son nom en hommage au graveur et architecte Jacques Androuet du Cerceau (1515-1585) connu surtout pour ses dessins et ses illustrations. Une certaine confusion règne quant à ses réalisations car un Androuet peut en cacher un autre! Jacques fut père de deux architectes, Baptiste et Jean et grand-père de deux autres, Jacques II Androuet et Salomon de Brosse!

Côté pair la rue commence avec une galerie d'art "Studios Paris" qui expose actuellement des oeuvres de Jack Servoz dans ses locaux et dans la rue!

Jack Servoz et Aragon....................... Oeuvre de Servoz exposée dans la galerie
Jack Servoz et Aragon....................... Oeuvre de Servoz exposée dans la galerie

Jack Servoz et Aragon....................... Oeuvre de Servoz exposée dans la galerie

Jack Servoz ancien danseur, actuel peintre et poète expose dans la rue Androuet ses visages à la fois torturés et vibrants entre le Cri de Munch et le Christ de Rouault.

Ses portraits "électrisent" la petite rue!

Le n° 3 avec ses portraits de Servoz...

Le n° 3 avec ses portraits de Servoz...

Hot-headed........the strangers........ the rebellious..
Hot-headed........the strangers........ the rebellious..
Hot-headed........the strangers........ the rebellious..

Hot-headed........the strangers........ the rebellious..

Le n° 2 et The Abused
Le n° 2 et The Abused

Le n° 2 et The Abused

le n° 4 et le n° 6. Deux petits immeubles montmartrois et paisibles!
le n° 4 et le n° 6. Deux petits immeubles montmartrois et paisibles!

le n° 4 et le n° 6. Deux petits immeubles montmartrois et paisibles!

le n° 5 et The Fool
le n° 5 et The Fool

le n° 5 et The Fool

Le n° 8  et  The Possessed
Le n° 8  et  The Possessed

Le n° 8 et The Possessed

Le 8 qui est le dernier immeuble côté pair donne en partie sur la rue Berthe. C'est un bâtiment à pan coupé caractérisitque des immeubles de rapport construits sur la butte au XIXème siècle.

Le n° 7............ La porte d'entrée
Le n° 7............ La porte d'entrée

Le n° 7............ La porte d'entrée

Rue Androuet. Montmartre. Jacques Servoz.

Le 7 est le seul immeuble de la rue (à ma connaissance) qui ait abrité une personnalité montmartroise et non des moindres !

Jean-Baptiste Clément, auteur comme chacun sait de l'immortel "Temps des Cerises et de la poignante "Semaine Sanglante.

Une place voisine porte son nom.

Notons que malgré l'importance décisive de la Commune et son empreinte laissée sur notre Butte, Clément est avec Louise Michel le seul Communard auquel une voie du XVIIIème arrondissement rende hommage alors qu'une trentaine porte le nom des propriétaires qui ont loti leur terrain pour toucher de juteux bénéfices!

Clément aima notre quartier et on peut dire qu'il en visita bien des rues!

Il habita en effet successivement rue Chappe, Passage des Abbesses, Cité du Midi (pendant la Commune), rue Constance (à son retour d'exil), rue Ganneron, rue Lepic, (sa dernière adresse...)

C'est avec le refrain de la Semaine Sanglante que nous quittons la rue :

 

Oui mais ça branle dans le manche,

Ces mauvais jours-là finiront.

Et gare à la revanche

Quand tous les pauvres s'y mettront.

 

 

...Avez-vous remarqué que la petite rue s'ouvrait au sud sur l'espace et le ciel?

...Avec les chaussures de Jean-Baptiste Clément dans les nuages!

...Avec les chaussures de Jean-Baptiste Clément dans les nuages!

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Cannibale 15/05/2014 09:22

ces têtes torturées vont bien avec la semaine sanglante dont vous parlez. On oublie dans le Montmartre de carte postale qu'il fut le théâtre des plus abominables massacres contre le peuple.

Balthus 15/05/2014 09:15

.c'est quand même étonnant à quel point les rues les plus anodines de Montmartre ont pourtant leur charme et leur histoire; super guide des rues.

Présentation

  • : Montmartre secret
  • Montmartre secret
  • : Pour les Amoureux de Montmartre, des Chats.de l'île d'Oléron, des Voyages. Les Amis Inconnus et les Poètes...
  • Contact

Recherche