Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Montmartre secret

Montmartre secret

Pour les Amoureux de Montmartre sans oublier les voyages lointains, l'île d'Oléron, les chats de tous les jours. Pour les amis inconnus et les poètes.

voyages...

Publié le par chriswac
Publié dans : #VOYAGES...

2013_0414montpellier0321.JPG

Quand on entre dans la cathédrale, la première impression est d'ombre et de silence.

Les frémissements du vent, les cris lointains, la fêlure cristalline des vagues sur la plage ne passent pas la murailles des pierres.

Le temps s'immobilise sous les hautes voûtes romanes....

2013_0414montpellier0253.JPG

Il faut avancer dans le choeur pour percevoir une autre vibration une autre couleur.

Les trois baies qui paraissaient blanches et sans dessin s'animent  et se colorent.

2013_0414montpellier0258.JPG

Le vitrail central reçoit dans sa  partie haute un impact qui irradie en ondes circulaires qui se prolongent et s'élargissent sur les vitraux latéraux...

2013_0414montpellier0255.JPG

Il suffit qu'un nuage passe pour que la couleur se modifie et que les lignes se dessinent avec plus de netteté....

En s'approchant on se rend compte que le verre est comme une tôle ondulée, il est une vague figée que la lumière anime...

2013_0414montpellier0263.JPG

Des détails comme cette ligne qui sépare deux panneaux de verre, laissent voir la fabrication... c'est bien une oeuvre humaine, artisanale et savante, c'est le rêve d'un créateur incarné par le métier des hommes.

2013_0414montpellier0266.JPG

Le bleu changeant avec les heures évoque l'eau baptismale.

L'esprit qui plane au-dessus des eaux

Le premier matin du monde...

2013_0414montpellier0267.JPG

Si l'on reste un moment devant ces vitraux, on sent que l'éternité et l'éphémère sont mêlés...

Le verre est matière figée...

Mais sa couleur change à chaque seconde...

L'éternité est composée des milliards de vies fragiles sans lesquelles elle ne serait qu'un infini glacé. 

2013_0414montpellier0268.JPG

Chacun est invité à rêver devant ces vitraux...

2013_0414montpellier0274.JPG

Le croyant sentira glisser sur lui l'onction bleutée.

Dieu se révélera à lui par cette douceur mouvante, cette caresse, comme il s'est révélé à Elie dans le murmure d'une brise légère ...

2013_0414montpellier0275.JPG

Celui qui ne croit pas cherchera une main amie pour partager une émotion qu'il est impossible de garder pour soi. Celle que génère la beauté qui invite au partage.

Surtout quand dans le ciel se profile l'ombre des arbres, comme dans les fonds marins le passage des grands poissons... 

2013_0414montpellier0284.JPG

2013_0414montpellier0288.JPG

Les ondes parfois se dessinent comme un ruisseau vertical qui descendrait jusqu'à vos pieds...

2013 0414montpellier0287

Comme une planète qui s'approche....

 

Et l'on se dit :

Elle est retrouvée.

Quoi? -L'éternité.

C'est la mer allée

Avec le soleil.

 

.............................................................................................................

A suivre: les vitraux jaunes:

............................................................................................................

Liens: vitraux de Maguelonne :

Cathédrale de Maguelone. Les vitraux. (1) extérieur. Bleu. Robert Morris.

Cathédrale de Maguelone. (3) Vitraux. Intérieur. Jaune. Robert Morris.

 

.............................................................................................................

Liens : Montpellier et région :

Les cariatides et les atlantes de Montpellier. (1)

Cariatides et atlantes de Montpellier (2)

Jean Cousin. La Charité. Musée Fabre. Montpellier.

Alexandre Cabanel. L'ange déchu. Musée Fabre Montpellier.

Aigues Mortes. La Chapelle des Pénitents Gris. (1)

Aigues Mortes. La Chapelle des Pénitents Gris. (2)

Arc de Triomphe du Peyrou. Montpellier.

Karl Lehmann. Sainte Catherine d'Alexandrie. Musée Fabre. Montpellier.

Le Mikvé de Montpellier. Témoin juif du Moyen-Âge.

Trompe l'oeil. place Saint Roch. Montpellier

Jean jacques Henner. Le bon Samaritain. Musée Fabre Montpellier.

 

..............................................................................................................

Voir les commentaires

Publié le par chriswac
Publié dans : #VOYAGES...

.2013_0414montpellier0348.JPG

La cathédrale Saint-Pierre de Maguelone entre mer et marais, se souvient qu'elle fut une île. Elle est échouée aujourd'hui comme un grand vaisseau de pierres qui rêve de partance...

Et contre toute attente, elle voyage, depuis que les vitraux de Robert Morris (installés en mars 2002) permettent à la mer, au ciel et au soleil d'entrer sous ses voûtes sombres ...

2013_0414montpellier0345.JPG

Ce qui surprend d'abord c'est que contrairement à la plupart des vitraux, ils vivent à l'extérieur de l'édifice comme à l'intérieur.

Quand vous arrivez au chevet, vous êtes surpris par ces reflets marins, ces ondes bleues qui se propagent...

2013_0414montpellier0342.JPG

Comme un caillou jeté dans la mer, l'impact n'en finit pas de s'élargir, liquide et aérien...

2013_0414montpellier0341.JPG

Ils reçoivent sur leur surface de verre la lumière du soleil et cependant, ils semblent être éclairés de l'intérieur...

2013_0414montpellier0339.JPG

C'est du sanctuaire que semble monter en un mouvement toujours renouvelé, comme un chant grégorien, comme des litanies, une lumière qui s'irise et se prolonge...

2013_0414montpellier0338.JPG

La Méditerranée est proche avec ses ondulations douces et ses reflets. Pourtant c'est la cathédrale qui semble en être la source, c'est d'elle que la mer vient vers nous, comme une marée immobile et toujours vivante...

2013_0414montpellier0238.JPG

Plongeons à l'intérieur, franchissons la porte dont Saint Pierre tient les clés, tentons de percevoir de l'intérieur le rayonnement du mystère...

..............................................................................................................

LIENS: les vitraux de Maguelone.

Cathédrale de Maguelone. Vitraux (2) Intérieur. Bleu. Robert Morris.

Cathédrale de Maguelone. (3) Vitraux. Intérieur. Jaune. Robert Morris.

....................................................................................................................................................................

Les 17 vitraux de Robert Morris ont été inaugurés le 16 mars 2002. Pour les aspects historiques, techniques et artistiques, je vous conseille la lecture du petit livre, en vente à l'accueil avec les textes de Catherine Grenier, collection création et Architecture (Ereme). On y trouve des renseignements intéressants et une analyse parfois "lumineuse". 


...................................................................................................................................................................

Liens : Montpellier et région

Jean Cousin. La Charité. Musée Fabre. Montpellier.

Les cariatides et les atlantes de Montpellier. (1)

Cariatides et atlantes de Montpellier (2)

Alexandre Cabanel. L'ange déchu. Musée Fabre Montpellier.

Aigues Mortes. La Chapelle des Pénitents Gris. (1)

Aigues Mortes. La Chapelle des Pénitents Gris. (2)

Arc de Triomphe du Peyrou. Montpellier.

Karl Lehmann. Sainte Catherine d'Alexandrie. Musée Fabre. Montpellier.

Le Mikvé de Montpellier. Témoin juif du Moyen-Âge.

Jean jacques Henner. Le bon Samaritain. Musée Fabre Montpellier.

 

..................................................................................................................................................................

 

..

 

Voir les commentaires

Publié le par chriswac
Publié dans : #VOYAGES...

2013_0414montpellier0208.JPG

Dans le soleil clair de la Méditerranée, l'Arc de Triomphe du Peyrou édifié à la gloire de Louis XIV invite les Montpelliérains à la promenade vers l'esplanade et les jardins.

Il a été édifié en 1692 par Augustin Charles d'Aviler sur les plans de François d'Orbay...

arc porte saint martin

                                       Porte Saint-Martin. Samuel Champlain (1924)

Il s'inspire visiblement de l'Arc de la Porte Saint-Martin dont il transforme les deux arches latérales en fausses portes ornées de sculptures.

Il est de moindres dimensions : 15 mètres de haut et 18 mètres de large.

2013 0414montpellier0200 

Sur l'attique, l'inscription latine peut être traduite ainsi : "Louis le Grand qui régna pendant 72 ans a apporté la paix sur terre et sur mer après avoir séparé, contenu et s'être attaché des peuples dans une guerre de 40 années." 

2013_0414montpellier0209.JPG

Son principal intérêt réside dans ses médaillons sculptés de belle facture, tous à la gloire du Grand Roi.

Côté jardin, à gauche, Hercule, avatar de Louis XIV tient sous son pied la tête du malheureux lion anglais, réduit en carpette...

2013_0414montpellier0212.JPG

L'aigle de l'Empire bat piteusement des ailes tandis que la Victoire ailée couronne le héros.

2013_0414montpellier0214.JPG

      C'est dans le visage d'Hercule au nez bourbonien et à la moue dédaigneuse que l'on peut reconnaître le monarque, plus que dans la musculation athlétique!

2013_0414montpellier0216.JPG

Toujours côté jardin, le médaillon de droite commémore la prise des villes belges de Mons et Namur. La Victoire qui tient l'écusson solaire royal saisit les clés des villes vaincues. Le lion emblême de la Belgique (et de la ville de Namur) se raplatit sous le pied de la dame comme un gros toutou.

2013_0414montpellier0210.JPG

Au-dessus des médaillons figurent des trophées d'armes, un fatras de symboles guerriers amoncelés en tribut...

2013_0414montpellier0218.JPG

Nous passons sour la grande porte aux caissons ornés de fleurs....

2013_0414montpellier0226.JPG

Et nous arrivons côté ville où deux autres médaillons nous attendent...

2013_0414montpellier0220.JPG

Il y a des gestes dictés par l'inconscient... Je n'ai pris qu'une seule photo partielle du médaillon de gauche. J'ai compris après coup qu'il ne me plaisait pas du tout, non pas artistiquement parlant mais quant à sa signification. En effet, il symbolise la Révocation de l'Edit de Nantes, une des plus grandes injustices et des plus grandes bêtises du Roi qui se disait Soleil.

La Foi sûre d'elle piétine un pauvre vieillard représentant l'hérésie. Elle brandit un calice devant lequel s'agenouille une brave femme.

Il y avait au bas du médaillon une inscription : "Extincta Hoeresi" qui fut effacée à la Révolution. Il est toujours plus facile d'effacer les mots que les faits et leur conséquence...

2013_0414montpellier0203.JPG

A droite, le médaillon est plus sympathique. Une divinité au sexe indéterminé (sorte de Neptune Grand Siècle) ordonne au Vieil Océan de s'unir avec la pulpeuse et juvénile Méditerranée assise sur le triton de Vénus. Il symbolise l'achèvement du Canal du Midi qui reliait les deux mers.

L'inscription rappelle cette union historique : "L'océan et la mer Méditerranée sont désormais joints".

2013_0414montpellier0222.JPG

On aimerait ne retenir que cet exploit royal et oublier le sang et les destructions. Mais on ne refait pas l'histoire.

Laissons la dormir sur ses deux oreilles... et regardons cet Arc de Triomphe comme un beau témoignage artistique d'un siècle fécond qui donna à Montpellier cette porte ouverte sur le ciel et le soleil.

....................................................................................................................................................................

Liens : Montpellier et région:


Les cariatides et les atlantes de Montpellier. (1)

Cariatides et atlantes de Montpellier (2)

Alexandre Cabanel. L'ange déchu. Musée Fabre Montpellier.

Jean Cousin. La Charité. Musée Fabre. Montpellier.

Aigues Mortes. La Chapelle des Pénitents Gris. (1)

Aigues Mortes. La Chapelle des Pénitents Gris. (2)

Trompe l'oeil. place Saint Roch. Montpellier

Le Mikvé de Montpellier. Témoin juif du Moyen-Âge.

Karl Lehmann. Sainte Catherine d'Alexandrie. Musée Fabre. Montpellier.

Cathédrale de Maguelone. Les vitraux. (1) extérieur. Bleu. Robert Morris.

Cathédrale de Maguelone. Vitraux (2) Intérieur. Bleu. Robert Morris.

Cathédrale de Maguelone. (3) Vitraux. Intérieur. Jaune. Robert Morris.

Jean jacques Henner. Le bon Samaritain. Musée Fabre Montpellier.

 

....................................................................................................................................................................

 

...

 

..

Voir les commentaires

Publié le par chriswac
Publié dans : #VOYAGES..., #Peintres

montpellier musée fabre 039

C'est une belle surprise que cette toile de Karl Lehmann, aérienne et musicale, avec son atmosphère apaisée et douce comme une peinture de Giotto.

Elle représente Sainte Catherine d'Alexandrie portée au tombeau par les anges.

Sainte Catherine est une vierge et martyre du IIIème siècle dont le culte s'est activé avec les croisades. On doute de son existence mais la légende fait d'elle une érudite chrétienne qui aurait choisi le mariage mystique avec le Christ et refusé les avances de l'empereur Maximien qui l'aurait alors livrée à ses tortionnaires.

montpellier musée fabre 056

Les anges de tête portent un fragment de la roue hérissée de piques avec laquelle elle aurait été martyrisée (la roue se serait brisée et les piques auraient crevé les yeux des bourreaux), la palme du martyr et la couronne des élus. 

montpellier-musee-fabre-054.JPG

La sainte qui a la paleur de la mort est enveloppée dans un suaire, le visage aux longues paupières baissées, aux lèvres entrouvertes sur une dernière prière.

Son corps est transporté par les anges qui le déposeront sur un sommet proche du Mont Sinaï en Egypte où il sera retrouvé quelques siècles plus tard, intact, préservé des atteintes du temps. Les moines du monastère Ste-Catherine se feront alors les gardiens du sanctuaire. Ils le sont encore aujourd'hui.

montpellier-musee-fabre-058.JPG

Un ange porte le corps qui ne pèse pas, une main sous la tête et l'autre sous les épaules.

Il y a dans cette scène une fluidité de nuage. La morte est portée par les anges comme un vaisseau par les vagues.

La force de cette représentation vient du contraste entre la mort, l'horizontalité du cadavre, et le mouvement qui est vie. Les anges transmettent au cadavre leur douceur et leur chaleur. Le plus proche, le visage penché vers la femme a le visage d'un amoureux, triste et tendre...

On pense au film de Malick, The Tree of Life, quand au bord du miroir de la mer où le ciel se reflète, ceux qui se sont aimés se retrouvent, légers, graves, et transfigurés...    

montpellier-musee-fabre-055.JPG

Des musiciens accompagnent le cortège. Ils ressemblent aux anges de la Renaissance. Le joueur de luth lève ostensiblement les yeux au ciel tandis que ses voisins déroulent le long ruban de la partition qui, n'en doutons pas, est un choral de Bach!

Karl Lehmann (1814-1882) qui se fit naturaliser français sous le nom d'Henri Lehmann n'oublie pas qu'il a été à bonne école, celle d'Ingres. Son dessin à la fois précis et soyeux évoque son maître. Il est plus connu pour ses portraits et notamment celui de Liszt, dans lequel il a saisi la force et la fragilité du musicien.

Sa Sainte Catherine du musée Fabre est une de ses oeuvres les plus belles.

Elle est silence et musique

Elle est mouvement et immobilité

Elle est douleur et douceur

Elle est invitation à la rêverie comme l'est une migration de grands oiseaux dans le soleil couchant

 

.............................................................................................................

Liens Montpellier:

Jean Cousin. La Charité. Musée Fabre. Montpellier.

Les cariatides et les atlantes de Montpellier. (1)

Cariatides et atlantes de Montpellier (2)

Le Mikvé de Montpellier. Témoin juif du Moyen-Âge.

Trompe l'oeil. place Saint Roch. Montpellier

Aigues Mortes. La Chapelle des Pénitents Gris. (1)

Aigues Mortes. La Chapelle des Pénitents Gris. (2)

Alexandre Cabanel. L'ange déchu. Musée Fabre Montpellier.

Arc de Triomphe du Peyrou. Montpellier.

Cathédrale de Maguelone. Les vitraux. (1) extérieur. Bleu. Robert Morris.

Cathédrale de Maguelone. Vitraux (2) Intérieur. Bleu. Robert Morris.

Cathédrale de Maguelone. (3) Vitraux. Intérieur. Jaune. Robert Morris.

Jean jacques Henner. Le bon Samaritain. Musée Fabre Montpellier.


 

.............................................................................................................

 

..

Voir les commentaires

Publié le par chriswac
Publié dans : #VOYAGES...

2013 0414montpellier0172

1 rue de la Barralerie, une petite foule se presse. Elle s'apprête à descendre dans le passé de Montpellier, à entrer dans un lieu sacré, un des plus anciens et des plus beaux bains-rituels juif.

Impossible de le découvrir autrement qu'en s'agrégeant à un groupe et en avalant avant d'y parvenir un cours de deux heures sur l'histoire de la ville! Si vous ne vous inscrivez pas pour cette visite guidée et scolaire au syndicat d'initiative, vous ne pourrez pas y entrer!

2013_0414montpellier0177.JPG

Il y avait à Montpellier une communauté juive bien implantée dès le XIIème siècle. Elle était composée de familles venues d'Andalousie, chassées par les persécutions des Almohades.

Jusqu'au XIVème siècle, les Juifs de Montpellier menèrent une existence normale, avant que Philippe le Bel ne s'avisât de les expulser et que Charles VI en 1394 ne mît un terme définitif à leur présence.

2013_0414montpellier0180.JPG

Vers 1300 donc, une communauté d'un peu moins d'un millier d'individus croit avoir trouvé un hâvre d'accueil dans la bonne ville. Ils construisent leur synagogue et le Mikvé attenant...

Des fouilles sont en cours pour dégager la vieille synagogue, quant au Mikvé, il a été restauré et a retrouvé son aspect médiéval intact.

Son architecture pure et harmonieuse est romane. On y accède par un long couloir voûté, une plongée dans le temps...

2013_0414montpellier0191.JPG

On fait halte dans le vestiaire ou déshabilloir. Il y fait frais et le groupe de touristes serré comme un troupeau, écoute sagement...

2013_0414montpellier0198.JPG

Dans cette ville qui a détruit la majeure partie de son passé médiéval et dont les églises ont allègrement brûlé pendant les joyeusetés des guerres de religion, ce lieu est rare et précieux. On peut y voir des niches dans les murs épais et tout autour de la pièce une banquette de pierre.

2013_0414montpellier0194.JPG

Du côté du bassin s'ouvre une belle baie géminée à colonette dont le chapiteau est décoré d'un motif floral...

2013_0414montpellier0183.JPG

On voit ici la colonette blanche qui avec le temps s'est légèrement inclinée vers le bassin comme pour mieux garder en mémoire toutes les femmes qui se sont plongées devant elle dans les eaux transparentes...

2013_0414montpellier0195.JPG

Côté couloir, le mur est percé d'ouvertures simples...

2013_0414montpellier0189.JPG

Au-dessus du bain se déploie une belle voûte romane en plein-cintre.

2013_0414montpellier0185.JPG

Nous arrivons au bain lui-même, à la piscine où mène l'escalier et les marches immergées.

C'est un lieu émouvant qui invite au silence.

2013_0414montpellier0184.JPG

Selon les préceptes, une femme ne peut avoir de relation sexuelle que 7 jours après ses règles et après s'être plongée dans les eaux purificatrices.

Pour être un peu moins misogyne, notons que certains hommes s'immergent également après toute éjaculation, voulue ou non.

Ce n'est pas une règle imposée mais elle est suivie par de nombreux Hassidim... 

2013_0414montpellier0197.JPG

L'eau doit être "naturelle", c'est à dire qu'elle doit provenir directement d'une source ou de la pluie. 

On ferme les yeux pour ne pas être indiscret et ne pas surprendre, le mur du temps aboli, les corps blancs des baigneuses...

... et l'on pense à Apollinaire

 

"Voie lactée ô soeur lumineuse

Des blancs ruisseaux de Chanaan

Et des corps blancs des amoureuses

Nageurs morts suivrons-nous d'ahan

Ton cours vers d'autres nébuleuses"

 


...................................................................................................................................................................

Liens : Montpellier et région:


Les cariatides et les atlantes de Montpellier. (1)

Cariatides et atlantes de Montpellier (2)

Alexandre Cabanel. L'ange déchu. Musée Fabre Montpellier.

Jean Cousin. La Charité. Musée Fabre. Montpellier.

Aigues Mortes. La Chapelle des Pénitents Gris. (1)

Aigues Mortes. La Chapelle des Pénitents Gris. (2)

Trompe l'oeil. place Saint Roch. Montpellier

Karl Lehmann. Sainte Catherine d'Alexandrie. Musée Fabre. Montpellier.

Arc de Triomphe du Peyrou. Montpellier.

Cathédrale de Maguelone. Les vitraux. (1) extérieur. Bleu. Robert Morris.

Cathédrale de Maguelone. Vitraux (2) Intérieur. Bleu. Robert Morris.

Cathédrale de Maguelone. (3) Vitraux. Intérieur. Jaune. Robert Morris.

Jean jacques Henner. Le bon Samaritain. Musée Fabre Montpellier.

 

 

 

.............................................................................................................

..........................................................

Voir les commentaires

Publié le par chriswac
Publié dans : #VOYAGES..., #Peintres

2013_0414montpellier0133.JPG

Sur la place Saint-Roch un immeuble entier joue au chat et à la souris avec votre regard.

Il a de vraies fenêtres et de fausses fenêtres, de vrais personnnages et des faux, un vrai café et une fausse entrée...

2013_0414montpellier0111.JPG

On se transforme nous-mêmes en photographe comme celui qui à droite, l'oeil dans le viseur filme la maison... 

Les artistes qui ont peint le mur ont semé ici ou là des indices historiques. Nous sommes sur une place où passaient les pèlerins pour Saint-Jacques, la coquille est donc là, à la base des arcades...

2013_0414montpellier0118.JPG

Sous la bannière de Saint-Roch, le soleil joue sur les vitres. Un vieux monsieur nous regarde en souriant...

2013_0414montpellier0116.JPG

Une autre allusion à l'histoire de la ville est ce pot à pharmacie au-dessus de la porte. Montpellier ville éminente pour la mèdecine et la pharmacie a abrité dans ses murs une manufacture célèbre dès le XVIème siècle d'où sont sortis des pots très recherchés aujourd'hui! 

2013_0414montpellier0122.JPG

Sur cette partie de façade, réel et décor alternent. Les vraies fenêtres sont fermées, les fausses sont ouvertes et des enfant y sont penchés. Est-ce à dire qu'il y a plus de vie dans l'imaginaire que dans la réalité? Les adultes s'abriteraient-ils derrière leurs rideaux et les enfant s'évaderaient-ils sur les ailes de la rêverie, sur la pointe des pinceaux?

2013_0414montpellier0121.JPG

Une grande verrière, atelier d'un peintre, renvoie un faux reflet de la véritable église. Jeu en abîme puisque la rosace d'en face peut capter quand la lumière change le faux reflet dans ses vrais vitraux...

2013_0414montpellier0127.JPG

Autre allusion à Saint Roch, le brave chien qui selon la légende volait chaque jour un pain à son maître pour l'apporter au saint isolé et affamé dans sa forêt voisine.

2013_0414montpellier0135.JPG

Nicole bien réelle (Dieu merci!) caresse le chien de Saint Roch...

2013_0414montpellier0137.JPG

Elle photographie le pèlerin aux chaussures de ciel et aux semelles de vent!

nice-nini-067.JPG

2013_0414montpellier0130.JPG

Et au-dessus, installé au soleil, un chat gris aux yeux verts surveille la place magique où l'on s'attend à voir débouler pour un rock endiablé en l'honneur de Saint-Roch, des garçons et des filles, des anges et des fantômes...

 

...................................................................................................................................................................

Le décor de 300 m2 a été réalisé par les artistes de Mad'Art. Chapeau les artistes! Venez vite à Montmartre... il y a des murs qui s'y ennuient!

.....................................................................................................................................................................

Liens Montpellier et région:

Les cariatides et les atlantes de Montpellier. (1)

Cariatides et atlantes de Montpellier (2)

Alexandre Cabanel. L'ange déchu. Musée Fabre Montpellier.

Jean Cousin. La Charité. Musée Fabre. Montpellier.

Aigues Mortes. La Chapelle des Pénitents Gris. (1)

Aigues Mortes. La Chapelle des Pénitents Gris. (2)

Le Mikvé de Montpellier. Témoin juif du Moyen-Âge.

Karl Lehmann. Sainte Catherine d'Alexandrie. Musée Fabre. Montpellier.

Arc de Triomphe du Peyrou. Montpellier.

Cathédrale de Maguelone. Les vitraux. (1) extérieur. Bleu. Robert Morris.

Cathédrale de Maguelone. Vitraux (2) Intérieur. Bleu. Robert Morris.

Cathédrale de Maguelone. (3) Vitraux. Intérieur. Jaune. Robert Morris.

Jean jacques Henner. Le bon Samaritain. Musée Fabre Montpellier.

 

 

 

....................................................................................................................................................................

Voir les commentaires

Publié le par chriswac
Publié dans : #VOYAGES...

2013_0414montpellier0008.JPG

La Chapelle des Pénitents Gris derrière une façade classique un peu austère cache un retable qui est un chef-d'oeuvre de la fin du XVIIème siècle.

Après y avoir rencontré les anges perchés dans les hauteurs tenant en mains les instruments de la passion, nous poursuivons notre visite...

2013_0414montpellier0062.JPG

L'auteur du retable a signé son oeuvre sur les colonnes torses de part et d'autre de l'autel.

2013_0414montpellier0064.JPG

Le lézard guettant un escargot est en effet la signature du sculpteur montpelliérain Jean Sabatier.

2013_0414montpellier0052.JPG 

A droite du retable il a sculpté la flagellation du Christ. Représentation vigoureuse des bourreaux occupés à frapper l'homme enchaîné. La scène était peinte à l'origine et l'on peut voir quelques traces de polychromie qui ont subsisté, notamment sur le visage à l'extrême droite.

2013_0414montpellier0076.JPG

A gauche, la scène montre le Christ au Mont des Oliviers. La coupe du supplice lui est  présentée par un ange...

2013_0414montpellier0080.JPG

Un autre ange qui porte la croix a gardé lui aussi quelques traces colorées...

2013_0414montpellier0073.JPG

Il y avait au-dessus de l'autel une toile de Lebrun, le peintre du roi. A la Révolution, elle fut décrochée et lessivée avant de servir de linceul à un mort de l'hôpital voisin.

La toile qui l'a remplacée a été attribuée sans certitude à divers peintres, Mignard, Guido, Carrache, Palma... Pour ne rien arranger, elle aurait été remaniée en 1839 par Xavier Sigalon, peintre originaire d'Uzès.

2013_0414montpellier0036.JPG

Les enquêteurs de l'art, loupe en main, l'attribuent aujourd'hui à Antoine Ranc, peintre de Montpellier, Pénitent Blanc dans sa bonne ville (la chapelle où il priait a conservé certaines de ses oeuvres), maître qui eut pour élève Hyacinthe Rigaud, l'auteur du plus fameux portrait de Louis XIV. 

La toile est expressive et théâtrale, le Christ dont le corps est affaissé dans une étrange position (comme si malgré la raideur cadavérique il était caoutchouteux) est entouré de la Vierge les yeux levés au ciel, Madeleine qui saisit tendrement la main du crucifié et Jean, les mains jointes. 

2013_0414montpellier0072.JPG

Le retable est aujourd'hui incomplet. Les deux statues que l'on voit sur cette vieille photo dans les niches de droite et de gauche : Saint Jean Baptiste et Marie Madeleine ont été enlevées car le piédestal qui les portait se lézardait et menaçait de les précipiter sur les visiteurs qui auraient risqué de recevoir un peu trop brutalement sur la tête l'onction de l'un et les onguents de l'autre !

Elles dorment sous des bâches, au fond de la chapelle où elles attendent patiemment leur résurrection.

2013_0414montpellier0028.JPG

L'autel de marbre (1738) est l'oeuvre d'Antonin Rozier, montpelliérain comme Sabatier son collègue du retable et Ranc celui de la Déposition.

2013_0414montpellier0027.JPG

Remarquons encore les bustes-reliquaires sur leur console. Ils datent de 1815 et abritent de menus osselets de Saint-Innocent Pape et de Saint- Modeste. Ils remplacent les bustes plus anciens de Sainte-Constance et de Saint-Placide qui espérons-le sont restés constants et placides quand ils furent brûlés par les révolutionnaires.

2013_0414montpellier0013.JPG

... Et maintenant, il est temps de boire quelques petits verres aux terrasses de la ville avant de la quitter, gris sans doute et pénitents pas du tout...


.............................................................................................................

1ère partie de l'article  Aigues Mortes. La Chapelle des Pénitents Gris. (1)

..............................................................................................................

Liens :  Montpellier

 

Alexandre Cabanel. L'ange déchu. Musée Fabre Montpellier.

Les cariatides et les atlantes de Montpellier. (1)

Cariatides et atlantes de Montpellier (2)

Jean Cousin. La Charité. Musée Fabre. Montpellier.

Trompe l'oeil. place Saint Roch. Montpellier

Le Mikvé de Montpellier. Témoin juif du Moyen-Âge.

Karl Lehmann. Sainte Catherine d'Alexandrie. Musée Fabre. Montpellier.

Arc de Triomphe du Peyrou. Montpellier.

Cathédrale de Maguelone. Les vitraux. (1) extérieur. Bleu. Robert Morris.

Cathédrale de Maguelone. Vitraux (2) Intérieur. Bleu. Robert Morris.

Cathédrale de Maguelone. (3) Vitraux. Intérieur. Jaune. Robert Morris.

Jean jacques Henner. Le bon Samaritain. Musée Fabre Montpellier.

 

..............................................................................................................

......................................................

Voir les commentaires

Publié le par chriswac
Publié dans : #VOYAGES...

2013 0414montpellier0085

Aigues Mortes comme un mirage de pierres, une ville au bord des marais, face au ciel et au vent. 

2013_0414montpellier0016.JPG

Les remparts n'ont pas empêché les guerres fratricides et les destructions. Protestants et Catholiques se sont étripés en bons chrétiens oublieux de leur évangile commun "Celui qui utilise l'épée périra par l'épée".

Les monuments de pierres ont péri eux aussi. La chapelle des Pénitents Gris fut incendiée et ce n'est qu'en 1607, la paix revenue, que les Pénitents firent construire une nouvelle chapelle.

2013_0414montpellier0082.JPG

Au-dessus de la porte d'entrée une inscription en latin et en hébreu vous accueille :

"Il est vrai que Yhwh (Adonaï) est présent en ces lieux et moi je ne le savais pas".

Il s'agit d'une référence au fameux rêve de Jacob, de l'échelle qui unit le ciel et la terre. Jacob se réveille et dit : "Oui Yhwh est dans le lieu et moi je ne le savais pas"

L'inscription latine est plus obscure car elle est parsemée de fautes. On peut en proposer cette traduction :

"Dieu est présent en cet endroit; sans doute n'en as-tu pas conscience car notre intelligence ignore Dieu. Entre et regarde, alors tu sauras".

 

ajout du 30 juin 2014:

Bernard B.  lecteur de cet article, a la gentillesse de me corriger. Il me fait remarquer que l'inscription latine est tout à fait correcte, le clergé de l'époque n'aurait pas accepté qu'on charcutât la langue liturgique, et il me propose cette traduction :

"Dieu est ici, je crois que tu ne le sais pas car notre intelligence ne le connaît pas mais entre et regarde, alors tu sauras (que Dieu est là).

Il précise : la difficulté de la traduction vient du double sens du verbe SCIRE qui signifie à la fois connaître quelqu'un et savoir quelque chose. On pourrait risquer la traduction-interprétation du dernier membre par :  "...alors tu le (Dieu) connaîtras."

 

2013_0414montpellier0084.JPG

Avant d'obéir à l'injonction, jetons un oeil sur le frontispice. Nous y voyons un coeur transpercé, deux pieds, deux mains.

2013_0414montpellier0081.JPG

Nous les retrouverons à l'intérieur, sur le retable. La Confrérie des Pénitents Gris d'Aigues Mortes (leur nom vient de leur tenue, le "sac" ou le froc de toile grise, serré à la taille par une ceinture) a pour symbole les cinq plaies du Christ : les mains et les pieds traversés par les clous, le coeur percé par la lance.

2013_0414montpellier0074.JPG

A l'intérieur de la chapelle un crucifix original représente le Christ, les deux pieds cloués séparément. Une autre particularité de ce crucifié est la plaie de la lance représentée du côté gauche alors que c'est le flanc droit qui a été transpercé. 

2013_0414montpellier0070.JPG

Mais la merveille de la chapelle c'est ce retable de stuc réalisé en 1687 par Jean Sabatier, sculpteur montpelliérain. Il est dans le grand style du XVIIème, excessif et rigoureux, chargé et cependant pur.

Il aurait dû disparaître pendant la Révolution si un ancien pénitent, Jean Sol, n'avait été chargé après la réquisition de la chapelle de superviser sa transformation en entrepôt pour le fourrage. C'est lui qui veilla à ce que le fourrage fût entreposé devant le retable, jusqu'au plafond, de façon à le faire oublier. 

2013_0414montpellier0049.JPG

Dieu est représenté dans un médaillon. Il tient la terre qu'il vient de créer. Il lève la main droite pour inviter les hommes à y habiter et à en prendre soin. On voit où en est notre planète aujourd'hui!

Les hommes ne sont pas toujours dignes de confiance et Dieu lui même a manqué de lucidité!

2013_0414montpellier0050.JPG

Il n'empêche que Dieu paraît satisfait dans sa cape qui vole autour de lui avec accompagnement d'angelots grassouillets qui frétillent comme des poissons dans un filet.

2013 0414montpellier0054

Mais voici ce qu'il y a de plus beau dans cette oeuvre monumentale : les anges!

Ils sont élégants et sensuels, robustes et féminins, sérieux et doux... Ce sont les anges de la grande peinture versaillaise, du grand style Louis Quatorzien.

Ils tiennent les instruments de la passion : le maillet qui a enfoncé les clous dans les mains du Christ...

2013_0414montpellier0056.JPG

Les tenailles qui ont servi à déclouer le corps...

2013_0414montpellier0058.JPG

L'éponge imprégnée de vinaigre tendue vers la bouche du supplicié qui réclamait à boire

2013_0414montpellier0041.JPG

Les clous de la crucifixion...

2013_0414montpellier0040.JPG

La couronne d'épines...

2013_0414montpellier0046.JPG

Et la lance qui perça le flanc droit...

Ces grands anges malgré quelques dégradations restent intacts. Certains ont perdu un ou deux doigts qu'ils retrouveront un jour, quand ils seront restaurés. 

Ils donnent à cette chapelle de proportion modeste une allure royale. Ils ont la noblesse et l'harmonie des sculptures du Grand Siècle. 

....................................................................................................................................................................

à suivre... Aigues Mortes. La Chapelle des Pénitents Gris. (2)

..............................................................................................................

Liens :

Les cariatides et les atlantes de Montpellier. (1)

Cariatides et atlantes de Montpellier (2)

Jean Cousin. La Charité. Musée Fabre. Montpellier.

Alexandre Cabanel. L'ange déchu. Musée Fabre Montpellier.

Trompe l'oeil. place Saint Roch. Montpellier

Le Mikvé de Montpellier. Témoin juif du Moyen-Âge.

Karl Lehmann. Sainte Catherine d'Alexandrie. Musée Fabre. Montpellier.

Arc de Triomphe du Peyrou. Montpellier.

Cathédrale de Maguelone. Les vitraux. (1) extérieur. Bleu. Robert Morris.

Cathédrale de Maguelone. Vitraux (2) Intérieur. Bleu. Robert Morris.

Cathédrale de Maguelone. (3) Vitraux. Intérieur. Jaune. Robert Morris.

Jean jacques Henner. Le bon Samaritain. Musée Fabre Montpellier.

.............................................................................................................

..

 

Voir les commentaires

Publié le par chriswac
Publié dans : #VOYAGES..., #Peintres

montpellier-musee-fabre-048.JPG

                                                       L'Ange déchu (Cabanel 1847)

L'Ange Déchu d'Alexandre Cabanel est une des plus célèbres oeuvres exposées au musée Fabre de Montpellier. Devant sa force et sa poésie, on se demande pourquoi elle n'a pas été retenue pour l'exposition "L'ange du Bizarre" présentée au musée d'Orsay...

Le romantisme du tableau avec ses contrastes d'ombre et de lumière permet d'imaginer quel grand peintre aurait pu être Cabanel s'il n'avait cédé à la mode "pompier" du Second Empire et s'il avait persévéré dans son inspiration.

montpellier-musee-fabre-050.JPG

Il peint cette toile alors qu'il est pensionnaire à la Villa Médicis et doit envoyer des oeuvres imposées dont une académie de nu masculin.

Il s'inspire alors du "Paradis Perdu" de Milton pour peindre cette chute de l'ange qui s'est rebellé contre Dieu. Pour le poète, il s'agit de Lucifer (le porteur de lumière) assimilé à Satan.

L'ange est exilé sur terre. Il est assis sur des roches sombres où serpentent comme une annonce de ses métamorphoses, des plantes sinueuses et noires qui se dessèchent.

montpellier-musee-fabre-047.JPG

Il est peint comme un héros grec, comme un dieu au corps parfait. Il reste "le plus beau des anges". Il lève la tête et regarde la terre de son exil. Son regard est à la fois tragique avec cette larme qui tremble sous la paupière et dynamique avec cette pupille qui s'éclaire et observe... Ce regard de défi, la chevelure de flammes font comprendre que l'ange ne restera pas longtemps terrassé. Il prépare déjà sa vengeance...

montpellier musée fabre 049

Ses ailes s'assombrissent, elles perdent peu à peu leur blancheur lumineuse, elles s'éteignent et meurent, comme des branches qui vont tomber de l'arbre.

montpellier-musee-fabre-046.JPG

L'ange est à la fois douleur (larmes, mains serrées) et mouvement. Il s'éveille, encore douloureux. Ses bras vont s'ouvrir. Il va se mettre debout. Sa métamorphose est en cours, comme celle d'une fleur fermée qui s'ouvrirait...

montpellier-musee-fabre-045.JPG

Il a été chassé, humilié mais il n'y a aucun repentir en lui. Comme un amant rejeté qui n'espère plus être aimé, il est habité par une souffrance si grande qu'elle ne peut mener qu'au suicide ou à la vengeance. Et l'on comprend que c'est la vengeance qu'il a choisie...

montpellier-musee-fabre-044.JPG

Les anges fidèles s'enfuient dans le ciel où baisse la lumière. Ils délaissent celui qu'ils admiraient. Ils sont fidèles et pâles. Ils ont comme si souvent dans la peinture, la littérature ou la musique, la fadeur et la banalité de la morale dominante...

Satan déchu est plus beau, souffrant et vivant, plus fascinant que le troupeau bêlant des anges fidèles!

.............................................................................................................

Liens : Montpellier et région :

Jean Cousin. La Charité. Musée Fabre. Montpellier.

Karl Lehmann. Sainte Catherine d'Alexandrie. Musée Fabre. Montpellier.

Les cariatides et les atlantes de Montpellier. (1)

Cariatides et atlantes de Montpellier (2)

Aigues Mortes. La Chapelle des Pénitents Gris. (1)

Aigues Mortes. La Chapelle des Pénitents Gris. (2)

Trompe l'oeil. place Saint Roch. Montpellier

Le Mikvé de Montpellier. Témoin juif du Moyen-Âge.

Arc de Triomphe du Peyrou. Montpellier.

Cathédrale de Maguelone. Les vitraux. (1) extérieur. Bleu. Robert Morris.

Cathédrale de Maguelone. Vitraux (2) Intérieur. Bleu. Robert Morris.

Cathédrale de Maguelone. (3) Vitraux. Intérieur. Jaune. Robert Morris.

Jean jacques Henner. Le bon Samaritain. Musée Fabre Montpellier.

 

.............................................................................................................

 

..

Voir les commentaires

Publié le par chriswac
Publié dans : #VOYAGES...

2013_0414montpellier0099.JPG

                                                         8 avenue Frédéric Mistral

Poursuivons notre balade dans les rues de Montpellier, attentif aux cariatides et aux atlantes qui ont élu domicile dans la ville ensoleillée.

Au début de l'avenue Mistral une cariatide et un atlante forment un couple hétéro, ce qui n'est pas le cas de la plupart de leurs semblables qui vont par paires de même sexe! 

2013_0414montpellier0100.JPG

A droite, l'atlante est couronné de grappes de raisin qu'il a cueillies dans les vignes de la région. Il évoque Dionysos, le dieu du vin et de l'ivresse...

2013_0414montpellier0104.JPG

Sa compagne mêle les fleurs à sa chevelure, comme Flore la déesse de la nature et du printemps. Nos deux tourtereaux se regardent, souriant d'avance à la fête qu'ils feront. Ils sont prêts à la rencontre et lèvent leurs bras, impeccablement rasés, comme pour une publicité de déodorant!

2013 0414montpellier0152

                                                       72 Grand Rue Jean Moulin

Dans la Grand Rue, nous retrouvons des cariatides à l'antique qui n'oublient pas leur origine de danseuses qui portaient sur la tête les paniers d'offrandes à la déesse Artémis karyatis. Depuis que Vitruve s'est avisé de proposer une origine fantaisiste, il est d'usage de raconter que les caryatides devraient leur nom aux femmes de Karyes réduites en esclavage par les Grecs après la trahison de leur ville qui avait pris partie pour les Perses. La légende a la vie dure et explique pourquoi à partir du XVIème siècle, on trouve souvent des esclaves à la place des jeunes femmes.

2013 0414montpellier0150

Nos cariatides de la Grand Rue esquissent un pas de danse, elles sont élégantes et sourient avec un léger dédain...

2013 0414montpellier0149

Celle de droite, la plus douce, a les épaules trop étroites et reste indifférente à la lèpre noire qui recouvre son bras...

2013 0414montpellier0151

Celle de gauche nous regarde passer, comme elle a regardé passer tant et tant de Montpelliérains auxquels contre pluie et soleil elle a survécu...

2013 0414montpellier0227

                                                                       Angle rues Foch et d'Albisson

Nos derniers atlantes sont des tritons avec queue de poisson et coquillages. Ils sont une variation d'Atlas (qui a donné son nom aux atlantes) condamné par Zeus à porter la Terre sur ses épaules.  Il avait pour frère Océanos, le père des fleuves et des rivières.

2013 0414montpellier0229

Ces étranges créatures de pierre émergent d'une coquille comme d'un cornet de glace...

2013 0414montpellier0232

Elles sont renfrognées et n'apprécient guère d'être assignées à ce poste sans gloire....

2013 0414montpellier0108

                                                                               33 boulevard Sarrail

J'ai mal au crâne! Vous n'auriez pas de l'aspirine?

 

.............................................................................................................

Lien :  Les cariatides et les atlantes de Montpellier. (1)

..............................................................................................................

Jean Cousin. La Charité. Musée Fabre. Montpellier.

Alexandre Cabanel. L'ange déchu. Musée Fabre Montpellier.

Aigues Mortes. La Chapelle des Pénitents Gris. (1)

Aigues Mortes. La Chapelle des Pénitents Gris. (2)

Trompe l'oeil. place Saint Roch. Montpellier

Le Mikvé de Montpellier. Témoin juif du Moyen-Âge.

Karl Lehmann. Sainte Catherine d'Alexandrie. Musée Fabre. Montpellier.

Arc de Triomphe du Peyrou. Montpellier.

Cathédrale de Maguelone. Les vitraux. (1) extérieur. Bleu. Robert Morris.

Cathédrale de Maguelone. Vitraux (2) Intérieur. Bleu. Robert Morris.

Cathédrale de Maguelone. (3) Vitraux. Intérieur. Jaune. Robert Morris.

Jean jacques Henner. Le bon Samaritain. Musée Fabre Montpellier.

..............................................................................................................

 

 

 

..

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 > >>

Articles récents

Hébergé par Overblog