Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Montmartre secret

Montmartre secret

Pour les Amoureux de Montmartre sans oublier les voyages lointains, l'île d'Oléron, les chats de tous les jours. Pour les amis inconnus et les poètes.

Publié le par chriswac
Publié dans : #MONTMARTRE. Rues et places., #VOYAGES...

Comme j'habite rue André Del Sarte à Paris (pardon à mes amis taliens qui ne supportent pas la francisation des noms de leurs congénères) je ne pouvais manquer de chercher à Florence la maison construite par le peintre, où il vécut douze ans et où il mourut.

André Del Sarte. Sa maison à Florence. Andrea Del Sarto.
André Del Sarte. Sa maison à Florence. Andrea Del Sarto.

Je l'ai trouvée facilement car le hasard n'est jamais hasardeux!

Elle était à deux pas de mon hôtel, via Gino Capponi.

C'est une belle maison typique de l'architecture florentine du début du XVIème siècle, avec encadrements en pierre grise, la pietra serena partout présente dans la ville.

Elle est située dans un quartier apprécié des peintres et des artistes car à proximité de l'Académie de dessin de l'église de l'Annunziata.

Façade sur la rue Capponi. Plaque commémorative : Dans cette maison a habité de façon certaine le peintre Andrea d'Agnolo dit Del Sarto qui de retour de France la fit édifier et où il mourut en 1530.
Façade sur la rue Capponi. Plaque commémorative : Dans cette maison a habité de façon certaine le peintre Andrea d'Agnolo dit Del Sarto qui de retour de France la fit édifier et où il mourut en 1530.
Façade sur la rue Capponi. Plaque commémorative : Dans cette maison a habité de façon certaine le peintre Andrea d'Agnolo dit Del Sarto qui de retour de France la fit édifier et où il mourut en 1530.

Façade sur la rue Capponi. Plaque commémorative : Dans cette maison a habité de façon certaine le peintre Andrea d'Agnolo dit Del Sarto qui de retour de France la fit édifier et où il mourut en 1530.

La maison est un hôtel particulier construit à grands frais!

Elle devrait aujourd'hui être offerte à la France!

En effet c'est avec l'argent que lui avait confié François Ier que le peintre la fit construire!

L'histoire est connue!

Andrea est marié à Lucrezia del Fede qu'il laisse dans sa ville quand il se rend en France à l'invitation du roi, grand amateur d'artistes italiens. Le séjour du peintre n'est pas très long, de juin 1518 à février 1519. Il faut reconnaître que bien que le portable n'existât pas, il était poursuivi par des lettres comminatoires de son épouse qui exigeait son retour à Florence.

Côté rue Giuseppe Giusti avec le jardin et le Palais Zuccari qui a englobé la maison.
Côté rue Giuseppe Giusti avec le jardin et le Palais Zuccari qui a englobé la maison.

Côté rue Giuseppe Giusti avec le jardin et le Palais Zuccari qui a englobé la maison.

Andréa laissa en France quelques toiles achetées par le roi dont la célèbre Charité du Louvre et demanda l'autorisation de quitter la cour pour faire un petit tour dans sa patrie. Notre brave François accepta contre promesse formelle de revenir dès que possible.

Il donna au peintre une forte somme en paiement d'œuvres à venir.

Andréa prit l'argent et ne revint jamais...

Avec la petite fortune facilement acquise il se fit construire cette belle maison où il vécut heureux et sans remords.

Il ne lui vint pas une seule fois à l'idée d'envoyer au roi quelques unes des toiles promises. Il eut tort car pendant le siège de Florence (1629) nombreuses furent celles qui furent détruites.

Notre Andréa qui avait auparavant été abandonné par sa belle Lucrezia en eut tant de chagrin qu'il se laissa dépérir, refusa de s'alimenter et s'éteignit dans cette maison payée par François Ier!

Toiles achetées par le roi : Madonna col Bambino, Santa Elisabetta  et San Giovannino. La Charité (Louvre)
Toiles achetées par le roi : Madonna col Bambino, Santa Elisabetta  et San Giovannino. La Charité (Louvre)

Toiles achetées par le roi : Madonna col Bambino, Santa Elisabetta et San Giovannino. La Charité (Louvre)

... Et voilà!

Notre rue de Montmartre rend hommage à un grand peintre qui a bien roulé dans la farine notre François Ier amoureux de l'Italie!

Sa maison comme le palais Zuccari qui l'engloba plus tard ont été achetés par la Deutsche Bank qui en a fait don à l'Association des amis du Kunsthistorisches Institut......

Admettons qu'elle n'est pas en de trop mauvaises mains et renonçons au procès que nous allions intenter à Florence pour obtenir réparation!!!!!

Autoportrait. Andrea Del Sarto

Autoportrait. Andrea Del Sarto

La rue André Del Sarte vue de mes fenêtres.

La rue André Del Sarte vue de mes fenêtres.

Voir les commentaires

Publié le par chriswac
Publié dans : #MONTMARTRE. Rues et places.

Rue Androuet.

C'est une des plus courtes rues de Montmartre!

Une quarantaine de mètres entre la rue des Trois Frères et la rue Berthe et huit mètres de large...

Elle s'appelait rue de l'Arcade lorsqu'elle fut ouverte en 1840 sur le territoire de l'ancienne commune et descendait jusqu'aux Abbesses..

La rue Androuet vue du Passage des Abbesses (ancien passage de l'Arcade).................... Au n°1 l'épicerie "Collignon".
La rue Androuet vue du Passage des Abbesses (ancien passage de l'Arcade).................... Au n°1 l'épicerie "Collignon".

La rue Androuet vue du Passage des Abbesses (ancien passage de l'Arcade).................... Au n°1 l'épicerie "Collignon".

Rue Androuet. Montmartre. Jacques Servoz.

Au n°1 nous trouvons une des épiceries les plus célèbres de Montmartre depuis que Jamel Debbouze y a été employé et qu'Amélie Poulain venait y acheter des fruits

Statue de Jacques Androuet (Louvre)............... Début de la rue n°2 (galerie)
Statue de Jacques Androuet (Louvre)............... Début de la rue n°2 (galerie)

Statue de Jacques Androuet (Louvre)............... Début de la rue n°2 (galerie)

En 1864, la rue reçut son nom en hommage au graveur et architecte Jacques Androuet du Cerceau (1515-1585) connu surtout pour ses dessins et ses illustrations. Une certaine confusion règne quant à ses réalisations car un Androuet peut en cacher un autre! Jacques fut père de deux architectes, Baptiste et Jean et grand-père de deux autres, Jacques II Androuet et Salomon de Brosse!

Côté pair la rue commence avec une galerie d'art "Studios Paris" qui expose actuellement des oeuvres de Jack Servoz dans ses locaux et dans la rue!

Jack Servoz et Aragon....................... Oeuvre de Servoz exposée dans la galerie
Jack Servoz et Aragon....................... Oeuvre de Servoz exposée dans la galerie

Jack Servoz et Aragon....................... Oeuvre de Servoz exposée dans la galerie

Jack Servoz ancien danseur, actuel peintre et poète expose dans la rue Androuet ses visages à la fois torturés et vibrants entre le Cri de Munch et le Christ de Rouault.

Ses portraits "électrisent" la petite rue!

Le n° 3 avec ses portraits de Servoz...

Le n° 3 avec ses portraits de Servoz...

Hot-headed........the strangers........ the rebellious..
Hot-headed........the strangers........ the rebellious..
Hot-headed........the strangers........ the rebellious..

Hot-headed........the strangers........ the rebellious..

Le n° 2 et The Abused
Le n° 2 et The Abused

Le n° 2 et The Abused

le n° 4 et le n° 6. Deux petits immeubles montmartrois et paisibles!
le n° 4 et le n° 6. Deux petits immeubles montmartrois et paisibles!

le n° 4 et le n° 6. Deux petits immeubles montmartrois et paisibles!

le n° 5 et The Fool
le n° 5 et The Fool

le n° 5 et The Fool

Le n° 8  et  The Possessed
Le n° 8  et  The Possessed

Le n° 8 et The Possessed

Le 8 qui est le dernier immeuble côté pair donne en partie sur la rue Berthe. C'est un bâtiment à pan coupé caractérisitque des immeubles de rapport construits sur la butte au XIXème siècle.

Le n° 7............ La porte d'entrée
Le n° 7............ La porte d'entrée

Le n° 7............ La porte d'entrée

Rue Androuet. Montmartre. Jacques Servoz.

Le 7 est le seul immeuble de la rue (à ma connaissance) qui ait abrité une personnalité montmartroise et non des moindres !

Jean-Baptiste Clément, auteur comme chacun sait de l'immortel "Temps des Cerises et de la poignante "Semaine Sanglante.

Une place voisine porte son nom.

Notons que malgré l'importance décisive de la Commune et son empreinte laissée sur notre Butte, Clément est avec Louise Michel le seul Communard auquel une voie du XVIIIème arrondissement rende hommage alors qu'une trentaine porte le nom des propriétaires qui ont loti leur terrain pour toucher de juteux bénéfices!

Clément aima notre quartier et on peut dire qu'il en visita bien des rues!

Il habita en effet successivement rue Chappe, Passage des Abbesses, Cité du Midi (pendant la Commune), rue Constance (à son retour d'exil), rue Ganneron, rue Lepic, (sa dernière adresse...)

C'est avec le refrain de la Semaine Sanglante que nous quittons la rue :

 

Oui mais ça branle dans le manche,

Ces mauvais jours-là finiront.

Et gare à la revanche

Quand tous les pauvres s'y mettront.

 

 

...Avez-vous remarqué que la petite rue s'ouvrait au sud sur l'espace et le ciel?

...Avec les chaussures de Jean-Baptiste Clément dans les nuages!

...Avec les chaussures de Jean-Baptiste Clément dans les nuages!

Voir les commentaires

Publié le par chriswac
Publié dans : #MES ROMANS et RECUEILS, #POEMES Chats.. photos..articles

Voili voilà! le 13 mai les chats de Louise Michel vont miauler en librairie! 

Eux ils devraient vous plaire.

Ils sont chats. Ils ne trichent pas. Ils sont dans la vie tout simplement.

Pour les humains de l'histoire, c'est une autre paire de manches!

Ils sont humains, c'est à dire menteurs, jaloux, méchants, gentils parfois mais tous entraînés dans une sombre histoire de morts suspectes et de folie...

 

Mon dernier roman : Les Chats de Louise Michel. Editions Joëlle Losfeld. Gallimard.
Mon dernier roman : Les Chats de Louise Michel. Editions Joëlle Losfeld. Gallimard.
Mon dernier roman : Les Chats de Louise Michel. Editions Joëlle Losfeld. Gallimard.
Mon dernier roman : Les Chats de Louise Michel. Editions Joëlle Losfeld. Gallimard.
Mon dernier roman : Les Chats de Louise Michel. Editions Joëlle Losfeld. Gallimard.

Voir les commentaires

Publié le par chriswac
Publié dans : #OLERON PLAGES

Un vent de création souffle sur la plage de la Giraudière à Grand-Village depuis l'été 2013 et l'apparition des Arbres aux cailloux qui ont tenu jusqu'aux grandes marées d'octobre.

Pendant les vacances de printemps de nouveaux arbres ont poussé...

Des totems enracinés dans le sable ...

Peints de couleurs vives ils se sont délavés sous les pluies d'avril...

Peut-être seront-ils encore là cet été et inspireront-ils d'autres poètes et d'autres enfants qui les pareront de plumes, de galets et de coquillages pour célébrer le soleil!

Plage de Grand Village. Totems d'avril 2014.
Plage de Grand Village. Totems d'avril 2014.
Plage de Grand Village. Totems d'avril 2014.
Plage de Grand Village. Totems d'avril 2014.
Plage de Grand Village. Totems d'avril 2014.
Plage de Grand Village. Totems d'avril 2014.
Plage de Grand Village. Totems d'avril 2014.
Plage de Grand Village. Totems d'avril 2014.
Plage de Grand Village. Totems d'avril 2014.
Plage de Grand Village. Totems d'avril 2014.
Plage de Grand Village. Totems d'avril 2014.
Plage de Grand Village. Totems d'avril 2014.
Plage de Grand Village. Totems d'avril 2014.
Plage de Grand Village. Totems d'avril 2014.
Plage de Grand Village. Totems d'avril 2014.
Plage de Grand Village. Totems d'avril 2014.
Plage de Grand Village. Totems d'avril 2014.

Liens :

Liste des articles sur les plages d'Oléron. Classement alphabétiquet-alphabetique

Voir les commentaires

Publié le par Emile Olivier

Mon bouquin va être publié en mai. C'est un signe d'espoir pour les écrivains qui pensent que les manuscrits ne sont pas lus. Cette éditrice lit vraiment ce qu'elle reçoit et elle prend des risques. J'espère ne pas trop la décevoir!
Je vous mets en garde contre les éditeurs de la liste proposée par ce site (éditeurs qui prétendent accepter les fichiers). C'est de la blague. Ils ne répondent pas ou au mieux vous proposent un contrat à 3000 euros!

Voir les commentaires

Publié le par Emile Olivier

Une franche rigolade. J'envoie en mai 2013 un manuscrit. On me répond qu'il sera lu dans les meilleurs délais. Ce manuscrit a été retenu par un éditeur connu et sera publié le 13 mai. Je préviens donc citron machin et.... je reçois le même message m'avertissant que mon manuscrit sera lu dans les meilleurs délais!!!!!!!!
Ce qui vous donne une idée de l'attention que cyanure machin vous porte!!!!!!!

Voir les commentaires

Publié le par chriswac
Publié dans : #Peintres, #VOYAGES...
Masaccio. Adam et Eve. Chapelle Brancacci. Florence.

Dans l'église Santa Maria del Carmine, la chapelle Brancacci est "habitée" depuis bientôt sept siècles par un jeune peintre dont l'oeuvre ne cesse de fasciner et d'étonner.

Masaccio a été choisi par son maître Masolino pour répondre à la commande du couple Brancacci. Il travaille dans la chapelle de 1424 à 1428 année où il part pour Rome où il trouve la mort.

Si Masolino est apprécié et fêté par les riches Florentins, ce n'est pas le cas du jeune Masaccio (il a 24 ans) considéré comme un tantinet sulfureux et irrespectueux des canons picturaux de son temps.

Et quel abîme entre les deux hommes!

Il suffit de regarder sur le mur de droite la scène de la tentation peinte par Masolino, une scène élégante et conventionnelle, pour mesurer l'audace et la profondeur de la fresque peinte en 4 jours par le jeune Masaccio!

Masaccio. Adam et Eve. Chapelle Brancacci. Florence.
Masaccio. Adam et Eve. Chapelle Brancacci. Florence.

Le couple de Masolino est fidèle à la tradition, Il est immobile, inexpressif et il prend la pose. Il ne dérange personne. il est pudique dans sa nudité.

Le couple de Masaccio est en mouvement, il est saisi au moment où il est chassé de l'Eden. Lui aussi est fidèle à la tradition mais le peintre en donne une représentation étonamment moderne. Les corps écrasés par l'angoisse restent puissants et sensuels.

Eve se cache la poitrine et le sexe.

Adam ne dissimule pas son sexe vigoureux (plus réaliste que ne sera celui, minuscule et chiffonné donné par Michel Ange à l'Adam de la Sixtine! )

Masaccio. Adam et Eve. Chapelle Brancacci. Florence.

Le dogme catholique de la femme tentatrice et de l'homme soumis à la chair est ici illustré et dénoncé à la fois.

Le sexe tentateur, celui qu'il faut "voiler" c'est celui de la femme!

La vieille malédiction du monothéisme est ici montrée et dénoncée à la fois. La femme responsable de tous les maux, la femme coupable d'entraîner l'homme dans le péché, la femme qu'il faut enfermer sous les voiles...

Et pourtant...

C'est l'homme ici qui baisse la tête et la femme qui la relève...

Masaccio. Adam et Eve. Chapelle Brancacci. Florence.
Masaccio. Adam et Eve. Chapelle Brancacci. Florence.

Son visage est tragique

Mais il est tendu vers le ciel

Il est souffrance et interrogation

La bouche ouverte n'est pas celle du Cri de Munch qui est la porte du néant

Elle est amertune et question

Elle sait qu'il n'y aura ni réponse

Ni pardon

Adam et Eve ont les yeux fermés

Mais les yeux d'Eve s'entrouvrent...

Masaccio. Adam et Eve. Chapelle Brancacci. Florence.

L'ange rouge vole inutilement au-dessus du couple en montrant de l'index la sortie, en bon serviteur de l'autorité suprême...

Le monde nouveau se fera sans lui qui restera le gardien zélé des portes de l'Eden

Son épée qui à l'origine était couverte d'argent

A noirci comme une épée de bois

Adam et Eve marchent sur une terre nouvelle

Sur une glaise qu'ils vont devoir modeler comme Dieu avait modelé l'argile pour créer l'homme

Ils sont les seuls créateurs du monde à venir

Ils marchent...

Adam retarde le moment d'affronter du regard la réalité

Eve terrorisée affronte déjà la vie libre et dangereuse

Tous deux, les pieds sur la terre, marchent vers leur re-naissance

Masaccio. Adam et Eve. Chapelle Brancacci. Florence.
Masaccio. Adam et Eve. Chapelle Brancacci. Florence.

Alors que l'ombre est absente de la fresque de Masolino, comme des icônes, elle est ici présente...

L'ombre d'Adam et Eve est projetée sur le sol...

Elle est derrière eux...

C'est donc vers la lumière

Que ces deux aveugles

Tragiques

Avancent !

Voir les commentaires

Publié le par chriswac
Chats. Plume et Bella. Retour à Oléron. Photos.
Chats. Plume et Bella. Retour à Oléron. Photos.
Chats. Plume et Bella. Retour à Oléron. Photos.
Chats. Plume et Bella. Retour à Oléron. Photos.
Chats. Plume et Bella. Retour à Oléron. Photos.
Chats. Plume et Bella. Retour à Oléron. Photos.
Chats. Plume et Bella. Retour à Oléron. Photos.
Chats. Plume et Bella. Retour à Oléron. Photos.
Chats. Plume et Bella. Retour à Oléron. Photos.
Chats. Plume et Bella. Retour à Oléron. Photos.
Chats. Plume et Bella. Retour à Oléron. Photos.
Chats. Plume et Bella. Retour à Oléron. Photos.
Chats. Plume et Bella. Retour à Oléron. Photos.
Chats. Plume et Bella. Retour à Oléron. Photos.
Chats. Plume et Bella. Retour à Oléron. Photos.
Chats. Plume et Bella. Retour à Oléron. Photos.
Chats. Plume et Bella. Retour à Oléron. Photos.
Chats. Plume et Bella. Retour à Oléron. Photos.
Chats. Plume et Bella. Retour à Oléron. Photos.
Chats. Plume et Bella. Retour à Oléron. Photos.
Chats. Plume et Bella. Retour à Oléron. Photos.
Chats. Plume et Bella. Retour à Oléron. Photos.
Chats. Plume et Bella. Retour à Oléron. Photos.
Chats. Plume et Bella. Retour à Oléron. Photos.
Chats. Plume et Bella. Retour à Oléron. Photos.
Chats. Plume et Bella. Retour à Oléron. Photos.
Chats. Plume et Bella. Retour à Oléron. Photos.
Chats. Plume et Bella. Retour à Oléron. Photos.
Chats. Plume et Bella. Retour à Oléron. Photos.
Chats. Plume et Bella. Retour à Oléron. Photos.
Chats. Plume et Bella. Retour à Oléron. Photos.
Chats. Plume et Bella. Retour à Oléron. Photos.
Chats. Plume et Bella. Retour à Oléron. Photos.
Chats. Plume et Bella. Retour à Oléron. Photos.
Chats. Plume et Bella. Retour à Oléron. Photos.
Chats. Plume et Bella. Retour à Oléron. Photos.
Chats. Plume et Bella. Retour à Oléron. Photos.
Chats. Plume et Bella. Retour à Oléron. Photos.
Chats. Plume et Bella. Retour à Oléron. Photos.
Chats. Plume et Bella. Retour à Oléron. Photos.
Chats. Plume et Bella. Retour à Oléron. Photos.
Chats. Plume et Bella. Retour à Oléron. Photos.
Chats. Plume et Bella. Retour à Oléron. Photos.
Chats. Plume et Bella. Retour à Oléron. Photos.
Elles sont revenues dans leur île pour les vacances de Pâques
(Pas sûr qu'elles en aient gardé un bon souvenir)
Elles n'ont plus à lutter pour y survivre
Elles y sont chez elles
Et gare à ceux qui leur voudraient du mal !
 

Tous les articles, poèmes, tableaux sur les chats.

 

Voir les commentaires

Publié le par chriswac
Publié dans : #VOYAGES..., #Peintres
Cimabue le Crucifix. Santa Croce. Florence.

Il est suspendu entre terre et ciel, immense dans l'église Santa Croce pour laquelle il a été peint par Cimabue en 1287.

Par malchance, peu de temps avant la catastrophe du 4 novembre 1966, il a été transporté dans le musée où il fut recouvert par les eaux boueuses de l'Arno qui inondèrent la Florence historique, détruisant ou endommageant gravement des milliers d'oeuvres inestimables.

En une journée le Crucifix de Cimabue subit des dégradations que sept siècles lui avaient épargnées!

Cimabue le Crucifix. Santa Croce. Florence.
Cimabue le Crucifix. Santa Croce. Florence.

Pendant dix ans des artistes travaillèrent à sa restauration. Ils n'essayèrent pas de reconstituer les parties disparues. Ils fixèrent grain à grain les pigments de couleur qui se détachaient. Là où la toile collée sur le bois avait été délavée, ils appliquèrent une peinture dont la teinte en harmonie avec les surfaces sauvegardées respectait l'oeuvre sans la brutaliser.

Cimabue le Crucifix. Santa Croce. Florence.
Cimabue le Crucifix. Santa Croce. Florence.
Cimabue le Crucifix. Santa Croce. Florence.
Cimabue le Crucifix. Santa Croce. Florence.

... Le Christ est de nouveau exposé aux regards dans sa gloire et sa misère...

Il est à la fois le Christ glorieux des icônes byzantines et le Christ outragé de Grünewald qui porte imprimé dans sa chair les maladies humaines...

Est-ce la raideur de la mort qui le détache de la croix?

Est-ce la légèreté qui déjà le décloue et le projette en avant comme un danseur?

Ses yeux sont clos comme sont clos les yeux de Bouddha endormi

La paupière baissée n'est pas frontière entre les deux réalités

Cimabue le Crucifix. Santa Croce. Florence.
Cimabue le Crucifix. Santa Croce. Florence.

Les mains sont ouvertes

Le corps du crucifié ne tire pas sur elles

Elles se détachent sur un fond de ciel

Elles donnent ce que l'homme a de plus précieux

Elles donnent le sang

Qui est la vie

Marie et jean

Présents et douloureux

Ont les yeux ouverts

Ils nous regardent

Ils nous invitent à venir à leur côté

Cimabue le Crucifix. Santa Croce. Florence.

Image humaine de dieu

Image divine de l'homme

Le Christ de Cimabue sauvé des eaux

A pour toujours le visage menacé par l'oubli

Des morts que nous aimons

Voir les commentaires

Publié le par chriswac
Publié dans : #MONTMARTRE. Rues et places., #MONTMARTRE Monuments. Cabarets. Lieux

La place telle qu'on la découvre aujourd'hui n'a rien d'exceptionnel.

Elle forme un paysage urbain sans originalité et si elle est fréquentée c'est pour le point de vue qu'elle offre sur le Moulin Rouge connu comme le loup blanc (ou le chat noir) par les touristes du monde entier!

Magasin "A la Place Blanche" et café du même nom. Aujourd'hui Monoprix et Buffalo Grill!
Magasin "A la Place Blanche" et café du même nom. Aujourd'hui Monoprix et Buffalo Grill!

Magasin "A la Place Blanche" et café du même nom. Aujourd'hui Monoprix et Buffalo Grill!

Le métro de la ligne 2 a conservé ses entrées de Guimard, un décor de plante et de mante religieuse tel qu'il pouvait s'en concevoir quand le talent et l'imagination s'exprimaient!

Le métro hier et aujourd'hui (photos 1 à 4).             L'immeuble à pan coupé du 1 (photo 5) .  Le café de la place Blanche en 1910 (photo 6)
Le métro hier et aujourd'hui (photos 1 à 4).             L'immeuble à pan coupé du 1 (photo 5) .  Le café de la place Blanche en 1910 (photo 6)
Le métro hier et aujourd'hui (photos 1 à 4).             L'immeuble à pan coupé du 1 (photo 5) .  Le café de la place Blanche en 1910 (photo 6)
Le métro hier et aujourd'hui (photos 1 à 4).             L'immeuble à pan coupé du 1 (photo 5) .  Le café de la place Blanche en 1910 (photo 6)
Le métro hier et aujourd'hui (photos 1 à 4).             L'immeuble à pan coupé du 1 (photo 5) .  Le café de la place Blanche en 1910 (photo 6)
Le métro hier et aujourd'hui (photos 1 à 4).             L'immeuble à pan coupé du 1 (photo 5) .  Le café de la place Blanche en 1910 (photo 6)

Le métro hier et aujourd'hui (photos 1 à 4). L'immeuble à pan coupé du 1 (photo 5) . Le café de la place Blanche en 1910 (photo 6)

Le premier immeuble de la place abrite un Monoprix là où se trouvaient au début du XXème siècle, "les Grands Magasins de la place Blanche".

Au 3, "le Café de la Place Blanche"...

Dans les années 30, les caïds de la prostitution (la traite des "blanches" comme on disait!) en font leur quartier général. Ils se rencontrent dans la boîte privée aménagée au sous-sol, "l'Aquarium". Un lieu idéal pour des requins!

Dans les années 40, le café redore son blason en accueillant les surréalistes qui aiment s'y retrouver. André Breton y vient en voisin, de la rue Fontaine où il habite et où il mourra (42 ans sans changer d'adresse! C'est du surréalisme casanier!)

Pendant l'occupation le café est investi par les soldats nazis qui apprécient Pigalle et s'y divertissent avant de repartir plus guillerets vers leur sale boulot.

Le café de la place blanche (1942-1960-2014)
Le café de la place blanche (1942-1960-2014)
Le café de la place blanche (1942-1960-2014)

Le café de la place blanche (1942-1960-2014)

Aujourd'hui les nazis sont partis et le Buffalo Grill a pris leur place.

La croix gammée a été remplacée par des cornes.

On reste dans le sanglant!

Le 5 (angle rue de Bruxelles)

Le 5 (angle rue de Bruxelles)

Au 5 il y avait un cabaret le "Liberty's" dont Gaston Baheux devint propriétaire en 1940.

Il en fit un lieu à la mode où l'on cultivait l'ambiguïté. Gaston avait pour surnom "Tonton" et très vite le tout Paris interlope baptisa le Liberty's "Chez Tonton"!

Charpini et O'Dett en Dolly Sisters. 1940.

Charpini et O'Dett en Dolly Sisters. 1940.

Charpini célèbre depuis ses numéros de travesti avec Brancato assure le succès du cabaret qui ne désemplit pas pendant l'occupation.

L'originalité du cabaret tient à son atmosphère décomplexée et à la complicité qui unit les artistes homosexuels et les grandes figures du music-hall. Mistinguett fait partie des habitués comme plus tard Piaf, Cocteau ou Carco..

Les peintres l'apprécient également. On peut y rencontrer Dufy, Vlaminck et surtout Buffet qu'admire Gaston Baheux et à qui il achète de nombreuses toiles qui seront volées par les nazis... (encore eux!)

Tonton (1er plan centre) Carco (2ème à gauche au 2nd plan) Marcel Aymé et ses lunettes fumées...

Tonton (1er plan centre) Carco (2ème à gauche au 2nd plan) Marcel Aymé et ses lunettes fumées...

Avant de fermer ses portes en 1956, le cabaret accueille de nombreux jeunes talents comme Bécaud, Lamoureux ou Gréco...

Aujourd'hui "chez Tonton" est devenu un Starbucks!

L'inexorable dégradation du quartier et sa banalisation trouvent sur la place Blanche une illustration sans appel!

Comme le chante Dutronc : Je suis le dauphin de la place Dauphine et la place Blanche a mauvaise mine..."

Le Palmier. 7 Place Blanche.

Le Palmier. 7 Place Blanche.

La place s'arrête au numéro 7 avec un café au nom exotique : Le Palmier!

Carco qui fréquenta tous les établissements de la place ne manqua pas de s'y attabler.

Souhaitons que ce café ne perde pas ses palmes et ne se métamorphose jamais en KFC, Mac Do ou autre repaire de la malbouffe!

Quelques images du passé...
Quelques images du passé...
Quelques images du passé...
Quelques images du passé...

Quelques images du passé...

Mais quittons la Place sur une note plus gaie!

Une carte postale comme on les aimait au début du XXème siècle nous fait oublier un instant la banalisation mondiale qu'impose le capital qui joue aux dés notre royaume comme le chante Léo Ferré!

Place Blanche (2) Cafés et cabarets...

Légende le la carte :

Procession de communiantes place Blanche un jour de neige!

Lien: La Place Blanche historique, Révolution, Commune.l

Lien : Liste des rues de Montmartre (articles et photos)

Voir les commentaires

Articles récents

Hébergé par Overblog