Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Montmartre secret

Montmartre secret

Pour les Amoureux de Montmartre sans oublier les voyages lointains, l'île d'Oléron, les chats de tous les jours. Pour les amis inconnus et les poètes.

Publié le par chriswac
Publié dans : #POEMES ENFANTS

 

 

 

      crocodile

 

Croque monsieur croque madame

Le crocodile a la fringale

Il ne s'est rien mis sous la dent

Il entend crier ses enfants


-J'ai faim papa j'ai faim maman

Je veux manger je veux du sang

La loi oblige les parents

A s'occuper de leurs enfants

 

-Soyez patients mes tout petits

Demain de gros et gras banquiers

Vont arriver du monde entier

Pour se payer un safari

 

Brossez vos dents tenez-vous prêts

On va nous offrir un festin

Notre repas est annoncé

J'entends chanter mes intestins

 

Tous les banquiers le lendemain

Leurs pieds leurs bras leurs yeux leurs mains

Leurs chéquiers leurs ordinateurs

Furent mangés en moins d'une heure

 

-Papa maman c'est épatant

Pas besoin d'ajouter de beurre

Mais pourquoi en croquant ces gens

N'avons-nous pas trouvé de coeur?

 

croco joie    

 

 

 

lien :

 

Liste des poèmes pour les enfants. Liens.

 

Poème enfant. Le petit garçon, la pomme et le ver.

 

 

Commenter cet article
N


On peut rêver d'un monde sans banquiers... Il faudrait trouver pour les crocodiles d'autres repas... Une bonne platée de junte militaire birmane par exemple... ou bien d'autres à travers notre
monde idyllique!



Répondre
N


Moi j'aime bien. Il n'y a pas de poésie sans parti pris et sans anarchie.



Répondre
T


Moi je pense que depuis bien longtemps les banquiers ont oublié leur vocation première. Ce n'est pas caricatural de penser qu'ils se moquent bien des Grecs ou des Africains... Ils spéculent,
calculent, supputent, uniquement en fonction de leurs intérêts et s'ils vous prêtent de l'argent, quand ils le font, c'est pour vous le faire payer le plus cher possible. A part ça je trouve le
poème très alerte et plutôt gentil. Parce qu'à mon avis, s'ils n'ont pas de coeur, ils manquent aussi souvent de cervelle en ne voyant pas plus loin que le bout de leur intérêt.



Répondre
L


Oui le poeme est joli et bien écrit. Mais stigmatiser ainsi les banquier (et cela ressemble beaucoup à un effet de mode en ce moment) me dérange un peu. D'autant que c'est quoi un banquier: pour
une grande majorité un salarié comme un autre. Et ils ne font pas que de mauvaises choses: financement d'une maison, d'une voiture d'un projet, alors pas d amalgame c est comme le cholesterol il
y a du bon et du mauvais



Répondre
C


Oui je vous l'accorde, il est facile et consensuel de se moquer des banquiers mais il me semble que je ne me prends pas trop au sérieux et que je n'écris pas un texte politique. Par ailleurs,
cette crise que nous traversons n'est-elle pas due aux banquiers? disons, pour être d'accord avec vous aux mauvais banquiers. Ceux qui sont évidemment visés dans cette petite chanson sans
prétention, un écrit vain parmi tant d'autres...


Amicalement.


 



N


Des crocodiles très utiles... On va se cotiser pour leur envoyer tous nos banquiers...



Répondre
N


Des crocodiles très utiles... On va se cotiser pour leur envoyer tous nos banquiers...



Répondre
C


Ce poème-crocodile est un régal de drôlerie !!! cela ressemble à du Prévert. waouh ! Bravo



Répondre

Archives

Articles récents

Hébergé par Overblog