Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 février 2010 6 06 /02 /février /2010 08:25


minouche-martyrium--papa-018.jpg

Il s'est dépouillé
Il a donné tout ce qu'il avait
Et quand il n'avait plus rien la maladie est venue se servir
Et se repaître de sa mémoire

Un matin il s'est réveillé comme un enfant apeuré
Qui ne reconnaît rien autour de lui

Il y avait à la Faïencerie une artiste
Qui peignait chaque jour pour lui
Une aquarelle nouvelle

il y avait un de ses fils qui en retenant ses larmes
Prenait soin de lui avec des gestes de tendresse
Dont on imagine seules les mères capables
  
Il y avait une de ses filles qui s'étendait près de lui
Tenait sa main serrée dans la sienne et lui parlait sans fin

Et puis il y eut ce soir de novembre
La disparition dans la nuit
il y eut ce départ de Sceaux
Il y eut cette chute et cette ultime opération

Trois mois terribles
Trois mois de nudité et d'exil
Trois mois pendant lesquels les seuls mots qui venaient à ses lèvres
Etaient des remerciements pour ceux qui le soignaient
et des "je t'aime" pour ceux dont le nom émergeait de l'oubli

Il ne jouait plus le jeu
Il ne portait plus le masque
Il était loin de notre comédie et de nos mensonges
Il avait le visage de la pauvreté
Il avait le visage de l'humilité

Et c'est alors que vint se refléter sur lui un autre visage
Un visage de pauvre
Un visage d'humilié
Le visage du Christ

 

Les-Huttes.-Chassiron-015.jpg 


Liens :

 

Liste et liens des poèmes Alzheimer. Mon père.

 

Poème. Mon père est mort.

Poème. Alzheimer. Dernier lien.

Poème. Dernier repas. Mort.

Poème. Père. cimetière.

Poème. Mon père. Après la mort.

 

Repost0
31 janvier 2010 7 31 /01 /janvier /2010 09:15


calvaire-034.jpg


Mon père est mort
Posez sur lui le masque d'or
Versez les parfums sur son corps

Mon père est mort
fermez sur lui le sarcophage
Avec le ciel et les nuages

Mon père est mort
Venez des quatre coins du monde
Hisser les pierres sur sa tombe

Mon père est mort
Scellez la chambre funéraire
Avec les lourds battants de fer

Mon père est mort
Demain le temps profanateur
viendra saccager sa demeure

Mon père et mort
Mais nul ne trouvera son coeur
Je l'ai volé aux embaumeurs 





montmartre-neige-et-10-f-vrier-008.jpg

Papa, mes pauvres mots sont ma défense contre la douleur. Ils maquillent mon visage blanc. Je sais que tu es libre enfin après trois mois de souffrance indicible.



Lien :

Liste et liens des poèmes Alzheimer. Mon père.

Poème. Alzheimer. Dernier lien.





...
 
 
 

Repost0
22 décembre 2009 2 22 /12 /décembre /2009 14:15






Laissez-le s'en aller
Ne serrez pas sa main
Laissez-le s'envoler
Cerf volant
Goéland
Face au vent

Plus rien ne le retient
Pas un billet d'amour
Pas un trousseau de clés
Un carnet
Un détour
Pas un chien

Plus rien ne le réclame
Plus un être sur terre
Plus un être à aimer
Une mère
Une femme
Un enfant

Ne tenez pas sa main
Lâchez ce dernier lien
Laissez-le s'envoler
Apaisé
Détaché
Libre enfin.




Liste et liens des poèmes Alzheimer. Mon père.


Alzheimer. Poème. Père.

Alzheimer.Poème. Dans la maison de retraite.

Poème. Alzheimer (3). Mon père, mon disparu.

Alzheimer. Un poème. (2)

Un poème. Alzheimer.






...

Repost0
25 novembre 2009 3 25 /11 /novembre /2009 07:00






Venez venez tous
Rameutez l'amour
Venez avec vos drapeaux rouges
Vos accordéons vos guitares

Il a besoin de vous il est seul
Il a besoin de vous il a peur
Il a besoin de vous il a froid 

Entrez avec vos chansons et vos rires
Faites voler les portes
Comme un essaim de mouettes
Déroulez une plage
Avec ses étincelles

Il vous attend il est seul
Il vous attend il a peur
Il vous attend il a froid

Venez avec vos sacs à dos pleins à craquer
Avec vos encriers d'encre noire
Avec vos vieux cahiers mouillés de larmes

Il a vidé ses armoires
Il a vidé ses tiroirs
Il a vidé sa mémoire

Venez avec les repas du passé
Avec les mots qu'il vous a dits
Avec les soirées de l'été

Venez venez tous
Rameutez l'amour
Venez avec vos drapeaux noirs
avec espoir et désespoir
Venez venez il est si tard

Il vous attend il est seul
Il vous attend il s'endort
Il vous attend il vit encore.





Lien:

Liste et liens des poèmes Alzheimer. Mon père.

Alzheimer.Poème. Dans la maison de retraite.






....


 

Repost0
27 octobre 2009 2 27 /10 /octobre /2009 07:30






                                     Retraite


Il s'arrête un instant
Il tremble sur ses jambes
Comme un chevreuil qui vient de naître

Il hésite il repart dans la salle commune
Patineur débutant sur le lino de glace

Il va vers la porte vitrée
Vers le jardin fermé où survit une rose

Il tâtonne il s'appuie sur les panneaux de verre 
Sa main est un oiseau qui se cogne affolé
Contre les vitres

Enfin la porte cède
Le vieil homme se lance 
À petits pas sur la terrasse

Il écarte les bras
Il respire le vent
Il s'offre à la lumière 

La maison de retraite 
Au loin s'évanouit
Dans son odeur de pissotière

Il incline la tête
Sans lever les paupières
Un sourire léger
Lui écarte les lèvres :

"Non ma chérie
Il fait trop frais ce soir
Nous ne mangerons pas dehors".










Lien :

Liste et liens des poèmes Alzheimer. Mon père.

Poème. Alzheimer (3). Mon père, mon disparu.


...




 

Repost0
19 octobre 2009 1 19 /10 /octobre /2009 07:25






Tu me regardes tu ne me connais pas
Suis-je méchant suis-je bon
Suis-je venu te tourmenter
Te saisir par le bras
Te conduire à la douche
Suis-je venu pour t'emmener
Dans le couloir aux portes noires

Tu m'écoutes tu ne me comprends pas
Les noms que je te jette
N'atteignent pas ton coeur
Ils tombent dans tes yeux
Cailloux gris dans un puits
Ils ne font pas un bruit
Pas une ride à la surface

Tu me souris tu ne me connais pas
Tu me souris comme un enfant
Qui craint la punition
Et demande pardon
Sans être sûr du mal qu'il a pu faire

Je te regarde  Je te connais
Tu es celui qui souvent me manqua
Celui que j'espérais quand j'avais peur la nuit
Celui qui habitait une terre étrangère
Dont je ne savais pas traverser la frontière
Celui qui me donna si peu que j'ai gardé
Ces quelques braises comme un feu

Je t'écoute et je t'entends
J'entends les mots qui ont perdu leurs feuilles
Les mots de bois brûlé que les oiseaux désertent
J'entends le froid la faim la question et la peur
La fuite et le désir de se cacher sous terre
Comme une bête en terrain découvert
Comme un enfant perdu qui appelle sa mère

Je te souris je te connais
Tu es celui qui fuit sur le chemin
Que je prendrai demain
Quand tu l'auras quitté

Tu es celui qui a donné
tout ce qu'il possédait
Et que la mort déçue
Observe avec dédain

Tu es celui que j'aimerai
jusqu'à l'heure dernière
Tu es mon disparu
Ma souffrance
Mon père.





Lien :

Liste et liens des poèmes Alzheimer. Mon père.

Alzheimer. Un poème. (2)





...
 

Repost0
31 mars 2009 2 31 /03 /mars /2009 07:16


 

 

Il se relève, il est nu
Rien ne lui reste du voyage
Pas un billet, pas un bagage
Un nom de gare, un nom de rue
Il se relève, il est nu

Il veut parler, il est muet
Rien ne lui reste du langage
Pas un seul mot, pas une phrase
Un seul poème, une question
Il veut parler, il est muet

Il me regarde, il est aveugle
Rien ne lui reste des images
Pas un sourire, pas un visage
Pas un seul arbre, un paysage
Il me regarde, il est aveugle

Il veut pleurer, ses yeux sont secs
Rien ne lui reste des douleurs
Pas une plaie, pas une larme
Pas un chagrin, pas un échec
Il veut pleurer, ses yeux sont secs

Il se relève, il est nu
Rien ne lui reste sur la terre
Pas une fleur, pas une pierre
Pas un oiseau du cimetière
Il se relève, il est nu.


Lien :

Liste et liens des poèmes Alzheimer. Mon père.
Un poème. Alzheimer.

Repost0
10 mars 2009 2 10 /03 /mars /2009 10:50


Elle a bu comme on sirote un Bloody Mary
Comme on aspire la moelle dans un os
Comme on gobe les oeufs

Elle a décollé les images et léché les photos des albums
Elle y a mélangé les mots de tes poèmes
Elle t'a regardé dormir sur leur sable noir

Elle a détaché un à un tes enfants
En coupant chaque fil qui les nouait à toi

Elle a tué les morts que tu aimais encore
Le père dont tu sentais la main sur ton épaule
Ce garçon trop chéri dont tu portais la corde

Elle est descendue dans ta mémoire
Pour y déchirer les miroirs

Elle a soufflé la brume sur les plages du Nord
Elle a tenu sous l'eau ton île d'Oléron
Elle a réduit en cendres les beffrois et les places

Elle a mis dans les trains
Les vivants de ta vie
Pour les mener au crématoire

Elle est partie de toi quand tu n'avais plus rien
Plus un sou à laisser plus une pièce d'or
Plus un baiser plus une larme

Et toi tu te réveilles dans la chambre étrangère
Tu poses tes pieds nus sur les dalles glacées
tu vois la porte ouverte et le couloir
Et tu as peur.

 

giraudière soir 016

 

 

 

 

...............................................................................................

 

 

Liste et liens des poèmes Alzheimer. Mon père.
Poème. Alzheimer (3). Mon père, mon disparu.



Lien :Louis Wacrenier par Maurice Fombeure


Repost0

Présentation

  • : Montmartre secret
  • Montmartre secret
  • : Pour les Amoureux de Montmartre, des Chats.de l'île d'Oléron, des Voyages. Les Amis Inconnus et les Poètes...
  • Contact

Recherche