Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 août 2010 5 27 /08 /août /2010 07:45



     Saint-Trojan , l'été...
     La petite ville assoupie se réveille avec les beaux jours...
     Dans la rue principale livrée aux piétons, c'est la foule des grands jours... Enfin , une foule toute relative qui se concentre sur quelques centaines de mètres autour de l'église et du marché.



     Si vous empruntez la première ruelle, vous retrouvez le silence et le fleurissement paisible de la petite cité sans histoires.




    Autre ruelle, autre échappée vers la maison de Magdeleine qui n'a rien d'une pécheresse.
   Peut-être est-elle pêcheuse et va-t-elle sur les plages que la marée basse livre aux milliers de prédateurs. Il paraît que plus de 80% des coquillages sont prélevés pendant l'été! Les palourdes, les coques, les couteaux, les luisettes sont extirpés des sables où ils se croyaient à l'abri et engloutis dans des estomacs venus de l'Europe entière.

Mais Magdeleine ne pêchera plus... sa maison est mise en vente... 




 Un peu plus loin, Volets jaunes et roses trémières...
 La querelle n'a jamais cessé pour savoir quelle était la couleur originelle des volets oléronnais.
 Certains vous affirment qu'ils étaient bleus.
 D'autres, comme Pierre Loti, qu'ils étaient verts.
 D'autres enfin qu'ils ne pouvaient être que gris.
 Résultat, chacun fait n'importe quoi!
 Vous trouverez du rouge, du jaune, du marron, du vert... et de plus en plus du plastique indécis...




 Une belle maison aux brique émaillées turquoise a choisi le marron. 


Chez Elisa, c'est le vert...

Cette demeure qui se réfugie derrière ses grilles a opté pour le gris...



   Mais qu'importe...
   Laissez-vous guider par votre bon plaisir et partez en balade dans les petites rues de la ville pour découvrir toutes sortes de maisons, humbles ou orgueilleuses, banales ou fantaisistes...









     Et cette dernière qui a déjà fermé ses volets s'excuse en vous laissant lire son nom au-dessus de sa porte verrouillée : Au revoir...

J'ai revu cette maison en automne. L'au-revoir est devenu un adieu...

2010_1104villas-saint-trojan0017.JPG

Mais un chat attend sur l'escalier... La vie continue...

2010_1104villas-saint-trojan0021.JPG



Lien: Vélo à Oléron. De Grand Village à Gatseau. (2)



...






Repost0
17 août 2010 2 17 /08 /août /2010 06:30

piste-viaduc-dolus-001.JPG

De nombreux cyclistes qui sont en vacances sur le continent, du côté de Marennes ou de Bourcefranc, sont contraints d'emprunter le viaduc s'ils veulent passer une journée dans l'île d'Oléron...

piste-viaduc-dolus-006.JPG

Ce passage obligé n'est pas des plus agréables! Il faut rouler sur une bande étroite, coincée entre le trottoir et le flot continu des voitures, cars et camions! Des bouquets de fleurs en plastique accrochés au parapet commémorent quelques tragiques rencontres et incitent à la prudence...

piste-viaduc-dolus-007.JPG

Si vous arrivez, sain et sauf, la piste cyclable vous attend, à deux cents mètres du pont. Elle vous permettra d'aller où vous voulez... Aujourd'hui je vous propose Dolus, étape vers Saint-Pierre, la capitale de l'île...

piste-viaduc-dolus-009.JPG

C'est une piste agréable d'une dizaine de kilomètres, presque entièrement autonome.

Vous longez la route principale, passez par les marais et pouvez si vous le désirez vous arrêter un moment sur le chenal d'Ors, sur votre gauche. (Oléron. Le chenal d'Ors. La Chevalerie.)

piste-viaduc-dolus-010.JPG

Vous passez devant l'ancienne gare de la Chevalerie, vestige du temps où le train reliait les communes d'Oléron...

gare-la-bree.jpg

Je n'ai pas trouvé de documents sur cette gare mais celle de La Brée (ci-dessus) est exactement la même...

piste-viaduc-dolus-016.JPG

La piste traverse la route de Grand-Village et part dans la nature...

piste-viaduc-dolus-023.JPG

Vous aurez l'occasion de longer les vignes qui produisent le petit vin assez aigrelet de l'île et le fameux pineau...

Quelques moulins, des chevaux....

piste-viaduc-dolus-027.JPG

La piste emprunte ensuite, sur quelques centaines mètres la route qui conduit au chenal de la Fontaine où elle reprend son autonomie...

piste-viaduc-dolus-030.JPG

C'est la plus belle partie de votre balade... entre vignes et forêts.

piste-viaduc-dolus-034.JPG

 

Quelques kilomètres de pur plaisir vélocypédique, avant d'arriver sur la route de Dolus

piste-viaduc-dolus-044.JPG

Vous n'êtes plus qu'à quelques centaines de mètres du village auto proclamé "Perle d'Oléron"!

piste-viaduc-dolus-050.JPG

piste cyclable dolus vitraux 039

Et vous tombez dans la Grande Rue, au coeur du village.

Dans un prochain article, je vous proposerai de poursuivre vers Saint-Pierre. Mais c'est assez pour aujourd'hui... Un bon petit pineau ne serait pas de refus!

carte-velo-003.JPG

                      Le circuit est surligné en vert...

 

 

Autres balades :  Oléron. Piste cyclable. Le Grand Village La Cotinière.

Oléron. Piste cyclable. Grand-Village à Dolus.

Vélo à Oléron. De Grand Village à Gatseau. (2)

Balade à vélo. Oléron. Du Château à Grand Village. (1)


Repost0
13 août 2010 5 13 /08 /août /2010 06:45

petit-train-001.JPG

C'est la balade incontournable... Le p'tit train de Saint-Trojan... Départ, rue Camille Samson, en lisière de forêt. vous vous installez avec enfants et belle-mère sur les bancs de bois et vous partez à l'aventure...

petit-train-004.JPG

petit-train-007.JPG

Vous êtes tout de suite dans la forêt et passez sans le savoir sur l'ancien village de Saint-Trojan et son église recouverts par les sables...

petit-train-012.JPG

vous êtes étonné par une légère odeur de friture. Qu'est-ce-que c'est que ça? Eh bien, c'est écolo! Le train fonctionne à l'huile de friture!

petit-train-008.JPG

L'huile est collectée par une association au nom gaillard : "Roule Ma Frite" (RMF) qui avec l'aval du Ministère de l'Environnement  mène une expérience qui sera évaluée en fin de saison, sur la récupération et l'utilisation de ces huiles apportées en complément du gazoil...

petit-train-017.JPG

petit-train-018.JPG

Les chevaux et les poneys du club équestre du Bry ne semblent pas être importunés par cette odeur étrange...

petit-train-016.JPG

Le train passe ensuite par l'atelier et les hangars de maintenance. C'est l'occasion de saluer une ancêtre...

petit-train-005.JPG

petit-train-006.JPG

 Après une vingtaine de minute, vous arrivez à la gare de Gatseau près de la plage la plus abritée de l'île, avec son petit air méditerranéen...

069

Certains voyageurs descendent là pour profiter de ce rivage abrité où les baignades ne sont agréables qu'à marée haute. A marée basse, les parcs à huîtres risquent de blesser les pieds imprudents... 

petit-train-015.JPG

 Le grand voyage se poursuit le long de la plage désormais protégée par des blocs de piere.

petit-train-trojan-023.JPG

Viennent ensuite plus de deux kilomètres dans la forêt...

petit-train-trojan-002.JPG

avant d'arriver à la dernière gare, celle du Pertuis de Maumusson

petit-train-trojan-025.JPG

Où tout le monde descend pour plusieurs heures ou pour une dizaine de minutes. Le train repartira en effet pour ramener ceux qui n'étaient intéressés que par le circuit. Le trajet fait en tout une douzaine de kilomètres, parcourus avec la halte au Pertuis en une  heure trente. 

petit-train-trojan-036.JPG

La gare était jusqu'à l'hiver dernier, perchée sur une haute dune. elle est aujourd'hui au niveau de la plage. Xynthia est passée par là en février et a mangé une bonne partie de la dune

 

petit train trojan 010

 

petit-train-trojan-017.JPG

La plage immense décevra les baigneurs qui découvriront qu'elle est très dangereuse et que les bains y sont interdits

petit-train-trojan-015.JPG

Ce qui déçoit cette fillette et laisse indifférent ce caniche!

petit-train-trojan-020.JPG

Les méfaits de Xynthia sont visibles avec ces pins desséchés qui étaient avant son passage protégés par le cordon dunaire et qui aujourd'hui forment une forêt morte...

petit-train-trojan-030.JPG

Et maintenant le petit train peut repartir

petit-train-trojan-035.JPG

Reprendre le chemin de la forêt....

 

Quelque cartes postales des années soixante, du temps de l'ancêtre qui à l'origine devait relier Ronce les Bains à Royan. La construction d'une route côtière condamna ce projet. Par bonheur, la commune de Saint-Trojan l'accueillit...   le petit train fit son premier circuit en  1963 et poursuit donc depuis 47 ans sa brillante carrière.

 

train dunes

train-plage.jpg

train-foret.jpg.

 

Renseignements pratiques :

En juillet et août : Départ toutes les 45 minutes de Saint-Trojan, à partir de 10 heures jusqu'à 18h15 (dernier départ)

Durée du circuit entre 1h15 et 1h30.

Renseignements : 06 79 79 45 23  ou 05 46 76 01 26

 

..

Autres articles sur Saint-Trojan :

Oléron. Eglise Saint Trojan. Jesus marchant sur les eaux.

Oléron. Le Port de Saint-Trojan. 

Saint-Trojan. Oléron. Maisons...

Oléron : les glycines.

le cimetière de Saint-Trojan. Oléron.

Cabanes ostréicoles. Saint-Trojan. Oléron. Photos. (I)

Vélo à Oléron. De Grand Village à Gatseau. (2)

Eglise de Saint-Trojan. Oléron.

 

...

Repost0
3 août 2010 2 03 /08 /août /2010 07:10

 

chenal d'ors 032

 

Voilà un des plus beaux chenaux d'Oléron, le chenal d'Ors. Vous ne pouvez pas l'ignorer, il vous accueille dès que vous quittez le viaduc, avec ses cabanes colorées et ses bateaux.

ors-avion.jpg

Cette vue d'ensemble permet de découvrir son environnement : le Pertuis de Maumusson, le viaduc, Marennes en face, les marais.

chenal-d-ors-016.JPG

 

chenal-d-ors-028.JPG

Un des rares bateaux de pêche qui y trouve refuge, rentre au port avec ses perches à drapeaux.

chenal-d-ors-024.JPG

Alors que la presque totalité des embarcations sont les plates des ostréiculteurs...

chenal-d-ors-015.JPG

chenal-d-ors-011.JPG

Les piquets, le ciel, la douceur du paysage donnent au chenal un petit air de lagune vénitienne. On attendrait presque les gondoles...

chenal-ancienne-carte-copie-1.jpg

chenal-d-ors-020.JPG

Les cabanes ici sont authentiques. Elles ne servent pas à attirer les touristes ni à abriter des commerces 

chenal-d-ors-022.JPG

Elle servent de remises aux ostréiculteurs...

chenal-d-ors-036.JPG

chenal-d-ors-046.JPG

ors-ostreiculteurs.jpg

Aujourd'hui comme hier... L'huître si vite avalée (pas par moi qui suis huîtrophobe!) demande un travail considérable et ingrat...

chenal-d-ors-055.JPG

Un travail dont ne se soucie pas ce promeneur solitaire...

chenal-d-ors-009.JPG

Ni ces mouettes alignées sur les poteaux, prêtes à fondre sur le poisson qui s'aventure dans l'eau peu profonde...

chenal-d-ors-051.JPG

chenal-d-ors-066.JPG

Il y avait au siècle dernier un vieux pont de pierre qui enjambait le chenal et permettait d'aller d'Ors à Saint-Trojan... Il n'en reste que ces vestiges.

chenal-d-ors-004.JPG

Un peu plus à l'ouest, le chenal du Nicot, trop étroit pour abriter un port...

chenal-d-ors-069.JPG

Il a gardé son vieux pont de pierres.

chenal d'ors 003

Et sa mouette guetteuse perchée sur un panneau... Elle est là depuis des années et je la rencontre chaque fois que je passe sur cette route! 

 

Liens : Oléron. Le Port de Saint-Trojan.

Oléron. Le port du Château.

Oléron. Piste cyclable. Le Grand Village La Cotinière.



Repost0
29 juillet 2010 4 29 /07 /juillet /2010 06:40

gd-village---chats-021.jpg

Aujourd'hui, je vous propose d'aller de Grand-Village à La Cotinière, LE port d'Oléron. Une balade facile de 12 km (voir carte en bas de page).

Peu après le "centre" (quel grand mot!) que constituent le"super U", "Rêvage", la mairie et la maison paysanne, la piste vous propose d'aller à la plage ou de vous lancer vers Dolus. Vous choisissez Dolus. Toute le première partie du circuit est la même que celle que je vous ai détaillée dans l'article, de Grand Village à Dolus. Oléron. Piste cyclable. Grand-Village à Dolus.)

2010_0717VeloCotiniere0002.JPG

Pour l'instant l'indication est claire. vous vous lancez dans la forêt et si vous le désirez vous prenez le temps d'emprunter les "passes" (l'Epinette, les Soeurs, les Ecossais) qui vous conduisent à la plage.

Attention, à la maison forestière des Loritz, méfiez-vous du panneau!

2010_0717VeloCotiniere0004.JPG

Il n'est pas clair et semble indiquer La Cotinière, à gauche. En fait, la flèche du bas ne concerne que la plage de Vert-bois. Ne vous trompez pas!  Allez tout droit, direction Dolus.    

Sinon, voilà où vous échouerez, après avoir caracolé sur la belle piste des Rouchoux :

2010_0717VeloCotiniere0008.JPG

2010_0717VeloCotiniere0034.JPG

Si votre vélo est amphibie ou si vous êtes un nageur hors-pair, vous pourrez atteindre le port par la mer! Sinon faites demi-tour et reprenez la piste de Dolus.

2010_0717VeloCotiniere0013.JPG

Tantôt dans la forêt, tantôt entre vignes et soleils, vous arrivez à la route et au panneau qui, décidément peu coopératif, vous propose d'aller à Saint-Pierre, à gauche. N'ayez crainte, c'est la bonne direction, celle de La Cotinière qui fait partie de la commune susdite! 

2010_0717VeloCotiniere0014.JPG

Après deux cents mètres, vous atteignez la route côtière et la piste qui ne bifurquera plus jusqu'à votre but!

2010_0717VeloCotiniere0015.JPG

velo-la-coti-008.JPG

Ce n'est certes pas la plus agréable de l'île! Elle a été faite à l'économie sur le trottoir. Elle longe la route toujours très fréquentée en été. Elle n'est pas large et vous oblige à des prodiges vélocipédiques pour ne pas heurter les piquets  lorsque vous croisez un collègue ou lorsque vous slalomez entre les piétons. Car vous êtes averti que "piétons et cyclistes" partagent le même chemin. Inutile de vous préciser qu'en saison, à l'abord des plages et des campings, ce n'est pas vraiment le pied!

velo-la-coti-011.JPG

Vous passez par la Rémigeasse... Plage un peu tristounette où les autochtones "rémigeaient" les naufragés, c'est-à-dire qu'ils les renoyaient s'ils respiraient encore afin de les détrousser sans problème!

velo-la-coti-009.JPG

Vous passez ensuite par La Perroche et son prieuré, très beau et très difficile à visiter.La Perroche. Oléron. Le prieuré, chapelle et cloître.)

velo-la-coti-016.JPG

velo-la-coti-017.JPG

La "piste" continue sur le trottoir... Les piquets de bois agressifs font place à une bordure végétale plus sympathique. 

velo-la-coti-019.JPG

Vous passez par Matha, dernier village et dernière plage avant La Cotinière...

velo-la-cotiniere-020.JPG

Et maintenant laissez votre vélo, promenez-vous le long des quais, regardez les bateaux et les goélands...

velo-la-cotiniere-021.JPG

Si vous êtes maso, empruntez la rue principale bordée de bazars... Si vous êtes gourmand, installez-vous aux terrasses des glaciers et des petits restaurants...

velo-la-cotiniere-008.JPG

Si ce n'est pas vraiment ce que vous recherchiez en venant visiter ce port de pêche, alors profitez-en pour reprendre votre vélo et découvrir des aspects plus secrets de l'île lumineuse!

velo-la-cotiniere-029.JPG

velo-la-cotiniere-022.JPG

En conclusion, la piste est agréable surtout dans sa première partie qui vous emmène à travers les forêts. A partir de la Rémigeasse, elle souffre du voisinage de la route très fréquentée et de la foule des baigneurs (les baignassous) et des promeneurs.

Elle a cependant l'avantage de vous permettre de découvrir les principales plages que vous longez jusqu'à La Cotinière.

 Enfin, il faudra demander aux communes responsables d'envisager, sur certaines portions, un revêtement plus agréable que le cailloutis actuel, responsable de belles écorchures en cas de chute!

cartes-oleron-004.JPG

                         Le circuit est surligné de noir, entre Le Grand Village et La Cotinière

 

Liens : Oléron. Piste cyclable. Grand-Village à Dolus.

La Cotinière. Oléron. Eglise.

Vélo à Oléron. De Grand Village à Gatseau. (2)

Balade à vélo. Oléron. Du Château à Grand Village. (1)

balade à vélo Oléron

 

...

Repost0
23 juillet 2010 5 23 /07 /juillet /2010 06:20

saint-trojan-port-vitraux-024.JPG

Le petit port de Saint-Trojan, modeste et sans esbroufe, se vêt d'un charme discret à la saison des roses trémières...

Saint-trojan-port-005.JPG

Saint-trojan-port-006.JPG

Saint-trojan-port-018.JPG

Saint-trojan-port-016.JPG

C'est un court chenal, presque vide à marée basse.  Depuis presque deux siècles, il abrite les bateaux des pêcheurs et des ostréiculteurs.

Saint-trojan-port-015.JPG

Saint-trojan-port-041.JPG

Il accueille aussi quelques plaisanciers qui apprécient son calme...

Saint-trojan-port-001.JPG

Saint-trojan-port-043.JPG

Saint-trojan-port-017.JPG

Saint-trojan-port-044.JPG

Le quai Sud est bordé de restaurants qui à part "La Criée" au début du quai, donnent dans le "moules-frites",  qui comme chacun sait est une spécialité charentaise!

C'est le quai le moins authentique, voué presque exclusivement à l'exploitation du touriste...

Saint-trojan-port-003.JPG

Ce quai a subi les méfaits de Xynthia, en février 2010 et a été classé en zone noire, rebaptisée zone de solidarité, rebaptisée zone de rien du tout puisqu'on n'en parle plus aujourd'hui!

Il n'y a pas urgence, pense le patron de la ville, Trojan qui à l'origine, avant que son patronyme ne se déforme au fil des siècles, s'appelait Saint Urgent (sic).

Saint-trojan-port-011.JPG

Saint-trojan-port-022.JPG

                      Le quai Nord. Le plus authentique avec ses vieilles cabanes.

Saint-trojan-port-027.JPG

Saint-trojan-port-026.JPG

Saint-trojan-port-032.JPG

Saint-trojan-port-024.JPG

Saint-trojan-port-030.JPG

Saint-trojan-port-031.JPG

      A la pointe du port, le viaduc, invitation au voyage et au rêve...

Saint-trojan-port-013.JPG

Saint-trojan-port-020.JPG

Saint-trojan-port-029.JPG

Le quai Nord bien qu'ayant eu les pieds dans l'eau en février, n'a pas été menacé de destruction. 

Saint-trojan-port-037.JPG

La première cabane a été transformée en boutique-atelier par Myriam, créatrice de bijoux dont le sourire est aussi charmant que les "oeuvres".

Saint-trojan-port-028.JPG

Le quai, plus authentique, a conservé ses simples cabanes d'ostréiculteurs qui servaient de remises. Il faut se hâter de leur rendre visite car, une à une, elles cèdent la place à des restaurants et à des "ateliers d'artiste" qui ne méritent pas toujours leur nom.

Saint-trojan-port-045.JPG

Je ferai une exception pour "Les Poissons rouges" restaurant de bon aloi qui vous offre la possibilité de déguster vos huîtres ou votre poisson, face au port ou, à l'arrière, face au petit lac et aux marais.

Saint-trojan-port-025.JPG

Saint-trojan-port-029.JPG

Saint-trojan-port-036.JPG

Le port est bordé, à l'ouest, par la ville et la forêt, la plus belle de l'île. Elle fut plantée, après les essais de Brémontier dans les Landes pour arrêter la progression des sables qui avaient recouvert l'ancien village et l'église. 

Avec le développement du tourisme et la mode des bains de mer, une gare fut édifiée et resta en activité jusqu'en 1934. Elle était située à l'emplacement actuel du syndicat d'initiative (sur la photo au centre).

 

Saint-trojan-port-035.JPG

 Le visiteur ne découvrira rien de spectaculaire... Mais la promenade le long des quais et sur le sentier côtier ne pourra que le charmer.

Elle lui permettra de "sentir" ce pays alangui, où la lumière et l'eau jouent sans cesse à se chercher et à se fuir, où les roses trémières ont choisi de fleurir pour elles-mêmes...et un peu pour lui !

Saint-trojan-port-021.JPG

 

 

Liens pour Saint-Trojan :  Saint-Trojan. Oléron. Maisons...

le cimetière de Saint-Trojan. Oléron.

Cabanes ostréicoles. Saint-Trojan. Oléron. Photos. (I)

Eglise de Saint-Trojan. Oléron.

Oléron. Port du Château.

 

 

.....

Repost0
13 juillet 2010 2 13 /07 /juillet /2010 06:00

 

piste-cyclable-dolus-vitraux-001.JPG

La piste cyclable entre Grand-Village et Dolus (8 kms) ne présente pas de difficultés. Elle peut être empruntée sans crainte par des familles de vélocipédistes... (voir carte en bas d'article)

Je vous propose pour point de départ, après le petit centre commercial (Super U) sur la route de la plage de la Giraudière, à droite, la bifurcation vers Dolus (très bien indiquée)

piste-cyclable-dolus-vitraux-002.JPG

La piste vous emmène dans la forêt de pins et de chênes-lièges où vous pourrez rencontrer un chevreuil, un sanglier ou un renard, rescapés des derniers massacres et promis aux fusils des viandards du coin, à l'automne prochain.

 piste-cyclable-dolus-vitraux-005.JPG

La piste longe le camping des pins, camping municipal, un tantinet concentrationnaire en été...

piste-cyclable-dolus-vitraux-009.JPG

Après la Passe des Soeurs et la maison forestière, elle longe la route sur un km à peu près. Elle est à peine assez large pour permettre le croisement de deux cyclistes.

piste-cyclable-dolus-vitraux-011.JPG

Elle repart dans la forêt jusqu'à la Passe des Ecossais. Un chemin permet aux amateurs de bains sauvages d'atteindre la plage, loin de la foule, des ballons intempestifs et des parasols volants....

piste-cyclable-dolus-vitraux-016.JPG

Mais l'heure n'est pas à la baignade. Vous poursuivez votre route, roulez quelques centaines de mètres sur le macadam...

piste cyclable dolus vitraux 017

Avant de repartir dans la forêt (c'est le charme principal de cette balade).

piste-cyclable-dolus-vitraux-020.JPG

Vous arrivez à Avail, petite interruption de la forêt...

piste-cyclable-dolus-vitraux-024.JPG

Mais très courte... La piste est à cet endroit plus sauvage. Le sable rend parfois le pédalage moins efficace. Les cyclistes du quatrième âge mettront pied à terre sur une centaine de mètres...

piste-cyclable-dolus-vitraux-025.JPG

N'allez pas à droite à moins que vous n'ayez l'intention de retrouver le paradis de la consommation. Au bout de cette route, après les vignes, vous auriez l'embarras du choix entre Intermarché, les bazars de plage, Bricoléron etc... Le tout construit par des architectes géniaux qui sévissent d'Argenteuil à Tamanrasset et bricolent leurs sinistres hangars au mépris de la nature environnante... 

piste-cyclable-dolus-vitraux-028.JPG

Non! vous vous fiez aux roses-trémières et aux panneaux...

piste-cyclable-dolus-vitraux-029.JPG

Et vous arrivez sur la route qui va de la côte à Dolus...

piste-cyclable-dolus-vitraux-036.JPG

La piste longe la route et ne vous épargne pas toujours d'être frôlé par les voitures...

piste-cyclable-dolus-vitraux-034.JPG

Vous passez devant une belle demeure ancienne avec ses dépendances... Et après le lieu dit "Tartifume" vous voyez apparaître l'église du village.

piste-cyclable-dolus-vitraux-037.JPG

Encore un effort...

piste-cyclable-dolus-vitraux-038.JPG

Vous mettez pied à terre comme vous l'ordonne un panneau comminatoire et vous traversez la route principale, toujours encombrée, qui sert d'arête dorsale à l'île d'Oléron.

Certains touristes qui ne viennent qu'une journée, ne connaissent qu'elle, entre le pont et le phare de Chassiron. Elle leur permet d'admirer les centres commerciaux de Dolus et de Saint-Pierre et de jouir des grands placards publicitaires qui fleurissent de part et d'autre sur une vingtaine de kilomètres!

piste-cyclable-dolus-vitraux-039.JPG

Et maintenant vous êtes à Dolus (voir : Eglise Saint-André. Dolus. Oléron.Le village s'est auto-proclamé "la perle de l'île d'Oléron"...

Ne cherchez pas à savoir pourquoi... Flânez dans les petites rues... Visitez l'église... Profitez du marché très sympathique... Achetez une bouteille de vin local chez Pinard (sic)...

piste-cyclable-dolus-vitraux-042.JPG

Et saluez pour moi le chat pacifique qui aime se balader dans la rue principale, en feignant de vous ignorer superbement....

 

cartes oléron 006

                              Le circuit est surligné de noir entre Le Grand-Village et Dolus

 Liens : autres balades à vélo :

Vélo à Oléron. De Grand Village à Gatseau. (2)

Balade à vélo. Oléron. Du Château à Grand Village. (1)

balade à vélo Oléron

 

..

...

Repost0
5 mai 2010 3 05 /05 /mai /2010 06:10

salines-001.jpg

 Le Port des Salines est une création récente. Il n'y a pas de port. Il y a des salines, certes, mais juste ce qu'il faut pour satisfaire les touristes...

Il est situé à Petit-Village, lui-même appartenant à Grand-Village qui faisait partie jadis d'Immense-Village, euh! c'est idiot! Je reprends... qui faisait partie de Saint-Trojan les Bains, avant de prendre son indépendance en l'an de grâce 1951.

salines-017.jpg 

Le lieu peut paraître artificiel et rebuter l'amateur de sites authentiques, mais il ne manque pas de charme si on accepte de le regarder comme un décor.

Des barques au nom d'oiseaux donnent l'occasion aux aventuriers de se hasarder dans le marais. 

salines-002.jpg

      Un restaurant, le Relais des Salines, trône au milieu du site. Il est composé de cabanes colorées, comme celles des commerces et du petit musée.

 

salines-003.jpg

     Des mannequins installés sur les planches, fixent la mare où naviguent les canards...

salines-005.jpg

      Papa, maman et les quatre derniers... On leur souhaite de survivre au défoulement des chasseurs, l'automne prochain...

salines-018.jpg

      Le restaurant propose une carte variée, essentiellement poissonnière. les plats portent des noms sophistiqués, un rien ridicules.

Ne vous étonnez pas, étant donné son patronyme, que l'établissement vous présente une note plutôt salée.

Les amateurs prolétaires de moules et de frites sont avertis par un grand panneau qu'ils ne sont pas les bienvenus, la maison ne se compromettant pas dans ce genre de tambouille.

Mauvais esprit mis à part, l'endroit est très recherché et il est difficile d'y trouver une place sans réservation. 

salines-009.jpg

  Le bateau a essayé de s'enfuir. Il a profité de Xynthia pour bondir sur la rive. Il ne s'en est pas remis.

  salines-014.jpg

      L'ensemble, vu des marais. On aperçoit les stands des commerçants qui s'installent chaque mercredi pour proposer des produits du terroir : pineau, pâtés, tartes, fleurs, confitures et...épices tropicales! 

salines-013.jpg

      Il est possible de se promener sur les sentiers et de découvrir les plantes sauvages du marais, ainsi que quelques oiseaux comme ce cormoran découpé. 

salines-015.jpg

      L'attraction principale est assurée par les marais salants, maigres survivants de la grande époque où l'on récoltait le sel en abondance dans l'île d'Oléron.

  salines-016.jpg

      La production locale fera la joie des visiteurs qui pourront acheter un sachet-souvenir de fleur de sel.

 

salines-026.jpg

 Une boutique artisanale propose de petits tableaux des cabanes. Ils sont exécutés avec goût et font partie de ces rares souvenirs de vacances qu'on peut offrir sans avoir honte... 

salines-022.jpg

salines-023.jpg 

salines-027.jpg

       Enfin l'éco musée.

Il est très pédagogique et ne cherche pas à montrer des objets exceptionnels. Il vous explique les marais salants, les cabanes ostréicoles... avec le souci d'intéresser les enfants en leur proposant des jeux-questionnaires...

salines-028.jpg

      M'enfin! Je dois avouer que je le trouve très ennuyeux et très tristounet.  

 circuit-velo-Gatseau-048.jpg

      Un dernier regard aux tas de sel... et filez vers la plage et son éco musée de plein air : coquillages, cailloux, blockhaus, naturistes, surfeurs, et baignassous (comme on appelle ici les estivants)!

 

 

 

Lien : Oléron. Grand-Village. La Giraudière après Xynthia.

 

 

...

 

 

 

 

 

Repost0
30 avril 2010 5 30 /04 /avril /2010 09:15

glycines-001.jpg

                                                                                      Grand Village

 

Les glycines d'avril dans l'île d'Oléron...

Elles ne sont certes pas la fleur emblématique de la région mais elles fleurissent en cascades bleues alors que les roses trémières ne sont encore que de grosses salades au pied des murs.

 

glycines-005.jpg

                                                                                          Petit village

 

Colette les décrit comme un "lac mauve" Et Mucha les représente sur ses affiches comme des lustres d'améthystes au-dessus des femmes lianes. 

 

glycines-006.jpg

                                                                                       Grand Village  

 

Leur nom fuyant, leur nom d'étoffe soyeuse, leur vient du grec et évoque leur douceur, leur suavité, leur parfum délicat et sucré .

 

glycines-008.jpg

                                                                                       Grand Village

 

Elles annoncent l'été et pourtant, elles sont souvent liées  à la nostalgie, au temps qui passe.

 

glycines-009.jpg

                                                                                        Grand Village

 

Elles viennent paraît-il de Chine et du Japon. Leur nom chinois : "Zi Tang" ne brille pas par son originalité : "rampante couleur lilas".

Il est vrai qu'elles fleurissent souvent à côté du lilas, fleurs montantes à côté de ses fleurs tombantes...

 

glycines-012.jpg

                                                                                         Saint Trojan

 

 

Si Apollinaire pour évoquer le colchique parle de "cerne et de lilas", c'est à la glycine qu'il compare la femme entrevue, la femme attirante :

 

"Vous dont je ne sais pas le nom ô ma voisine

Mince comme une abeille ô fée apparaissant

Parfois à la fenêtre et quelquefois glissant

Serpentine onduleuse à damner ô voisine

Et pourtant soeur des fleurs ô grappe de glycine                (Mélusine)

 

 

Il en parle aussi dans les onze mille verges, de façon plus érotique:

 

"Les glycines ont remplacé mes poils."

 

 

glycines-014.jpg

                                                                                         Saint Trojan

 

 

Le poète de Cyrano l'évoque en amoureux transi : 

 

     "A mon balcon cette glycine

     Tend ses bras fleuris dans le soir

     Avec le tendre désespoir

     D'une princesse de Racine."

 

glycines-015.jpg

                                                                              Saint Trojan (la poste)

 

Verhaeren, le mélancolique, en dit quelques mots, toujours tristes :

 

  "La glycine est fanée et morte est l'aubépine"

 

glycines-016-copie-1.jpg

                                                                              Saint Trojan (la poste)

 

On la trouve encore chez Charles Cros :

 

"Sous la glycine et le cytise

Tous deux seuls, que faut-il qu'on dise?"

 

 

 

 

glycines-020.jpg

                                                                                         Saint Trojan

 

Et pour finir en toute modestie, on la trouve dans ce poème que j'ai écrit dans l'île d'Oléron, un jour d'avril!

 

 

Larmes bleues larmes grises

Il pleut des larmes de glycine

Collier cassé des améthystes

Cendre laissée par les étoiles

 

Larmes bleues larmes grises

La mariée a jeté son voile

Avec ses regrets dans la brise

Avec les cernes de ses yeux

 

Larmes bleues larmes grises

Mille baisers donnés t'épuisent

Mille plaisirs reçus te grisent

Pouvons-nous encore être heureux

 

Larmes bleues larmes grises

Les ombres du passé fleurissent

La soie fanée les boucles grises

Il est temps de penser à Dieu

 

 

glycines-004-copie-1.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

... Lien :Roses tremieres

Roses trémières. couleurs. Photos.

 

 

 

.....

Repost0
6 janvier 2010 3 06 /01 /janvier /2010 08:06

  

Loti1

      Elle existe bien la maison où pierre Loti, enfant, a passé des vacances inoubliables qu'il a racontées avec émotion dans Le roman d'un enfant.
     Je l'avais cherchée en vain l'été dernier et puis, fin novembre, j'ai reçu grâce à Christine qui habite Saint-Pierre, là où, derrière un grand mur, l'écrivain passe son éternité, avec ses chats, des photos de la fameuse maison.



    J'y suis allé en cette fin novembre et je me suis demandé comment j'avais fait pour passer à côté d'elle, alors qu'un chat blanc prenait le soleil sur le trottoir...
   Un chat blanc!  Mais bien sûr! j'aurais dû y penser!
   Pierre Loti, l'amoureux de ses chats pour lesquels il faisait imprimer des cartes de visite, avait délégué un de ces petits félins pour me montrer le chemin!



    Au cas où je n'aurais pas compris, un bon chien, à la fenêtre d'en face, m'indiquait de la tête la direction à prendre.

 

    A l'angle de la rue du Général de Gaulle (comment s'appelait-elle du temps de Loti?) et de la rue de Saint-Denis, je l'ai vue cette maison qui appartenait alors au maire de Saint-Georges dont dépendait le village de la Brée.
    J'ai ouvert le livre de Pierre loti  et j'y ai lu les mots qu'il emprunte à sa soeur, Marie, pour la présenter....



C'était au milieu du village, sur la place, chez M. le maire.
Car la maison de M. le maire avait deux ailes, bien étendues sans mesurer l'espace.
Elle éclatait au soleil, éblouissante de chaux; ses contrevents massifs, tenus par de gros crochets de fer, étaient peints en vert foncé suivant l'usage de l'île.


     J'ai lu ces pages en m'approchant de la maison. C'était à la fois très doux et très triste de confronter les époques, l'été merveilleux de l'enfance et la réalité d'aujourd'hui. 

 

Un parterre était planté en guirlande tout alentour, poussant vigoureusement dans le sable. 

 

Des belles-de-jour , qui dépassaient de leurs jolies têtes jaunes, roses ou rouges, des fouillis de résédas, et qui s'épanouissaient à midi, avec une douce odeur d'oranger.



 

En face, un petit chemin creux ensablé descendait rapidement à la plage.



Pierre Loti parle longuement de la grand'côte:

  Cette partie de l'île qui regarde le large, les infinis de l'océan; partie sans cesse battue par les vents d'ouest. Ses plages s'étendent sans aucune courbure, droites, infinies, et les brisants de la mer, arrêtés par rien, aussi majestueux qu'à la côte saharienne, y déroulent, sur des lieues de longueur, avec de grands bruits, leurs tristes volutes blanches.

C'est à La Brée que le jeune garçon connaît son premier amour pour une petite fille du village, Véronique, que sa soeur décrit longuement :

     A peu près de son âge, un peu plus jeune peut-être, six ou sept ans. Un petit visage doux et rêveur, au teint mat, avec deux admirables yeux gris; tout cela abrité sous une kichenote blanche (kichenote, un très vieux mot du pays, désignant une très vieille coiffure : espèce de béguin cartonné, qui s'avance comme les cornettes des bonnes soeurs, pour abriter du soleil). Véronique se glissait tout près de Pierre, finissait par s'emparer de sa main et ne la quittait plus. Ils marchaient comme des bébés qui se plaisent, se tenant ferme à pleins doigts...Puis un baiser, par-ci par-là. Voudris ben vous biser (je voudrais bien vous embrasser), disait-elle en lui tendant ses petits bras avec une tendresse touchante.



      Mais les vacances prennent fin. Pierre ramasse tous ses trésors, ses coquillages et ses cailloux. Il prend place avec Marie dans la voiture qui les emmène. Il voit s'éloigner le village, et, debout sur le chemin de la plage, Véronique qui sanglote...

Marie écrit  :  
                          Alors je me sentis prise d'une rêverie inquiète en regardant Pierre. Je me demandai : "Que sera-ce de cet enfant?"
"Que sera-ce aussi de sa petite amie, dont la silhouette apparaît, persistante, au bout du chemin? Qu'y a-t-il de désespérance dans ce tout petit coeur; qu'y a-t-il d'angoisse, en présence de cet abandon?"

 




Lien : Oléron. La Brée. L'église.

Promenade dans Saint-Georges. Oléron.

Oléron. Eglise de Saint-Georges.  

Oléron.Eglise de Saint-Denis.

 

....

Repost0

Présentation

  • : Montmartre secret
  • Montmartre secret
  • : Pour les Amoureux de Montmartre, des Chats.de l'île d'Oléron, des Voyages. Les Amis Inconnus et les Poètes...
  • Contact

Recherche