Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 février 2012 7 12 /02 /février /2012 07:50

2012_0101vitraux-saint-jean20008.JPG

48 vitraux font le tour de l'église Saint-Jean de Montmartre.

Ils illustrent Les Litanies de la Vierge.

C'est un ensemble rare, offert pendant la première guerre par les habitants du quartier désireux de placer la France sous la protection de la Vierge.                                                 

2011_1231Pilon-Vitraux-St-Jea0068.JPG

             Le premier vitrail porte le message des maîtres verriers :

" Ces litanies ont été offertes à la Vierge Très Pure par la piété des amis de Saint-jean de Montmartre à l'époque terrible de la guerre mondiale 1914-1918. Pascal Blanchard composa les dessins. Jac-Galland exécuta les vitraux."

2011_1231Pilon-Vitraux-St-Jea0069.JPG

                                        Sainte-Marie priez pour nous. (plusieurs symboles sont ici assez conventionnellement représentés : couronne, étoile, rose...)

2011_1231Pilon-Vitraux-St-Jea0070.JPG

                                             Sainte Mère de Dieu, priez pour nous. (Entre les lys de la virginité, les trois anneaux rayonnants représentent la trinité.)

Ces petits vitraux curvilignes éclairant l'église aux murs sombres, forment un ensemble impressionnant. Du point de vue artistique, ils ne sont pas convaincants et beaucoup moins originaux que les autres verrières de l'église dont les cartons sont pourtant dûs au même artiste.

Mais lorsqu'il s'agit de représenter Marie, les artistes manquent d'audace. Il faut s'appeler Caravage pour oser prendre pour modèle de la Vierge une prostituée retrouvée noyée dans le Tibre ! ("la Mort de la vierge" au Musée du Louvre).

2011_1231Pilon-Vitraux-St-Jea0071.JPG

                                           Sainte Vierge des vierges, priez pour nous. (le triple lys fleurit au milieu des bouquets de fleurs blanches) 

Ici, la plupart des symboles sont convenus et dans la droite ligne de l'iconographie mariale du XIXème.

2011_1231Pilon-Vitraux-St-Jea0072.JPG

                                    Mère du Christ, priez pour nous. (la mangeoire de la crèche et l'agneau aux pattes liées. Le berceau improvisé dans l'étable symbolise aussi le ventre de la mère. )

Pascal Blanchard s'est illustré (le mot est juste!) en dessinant les cartons de nombreuses mosaïques et vitraux. Ce peintre académique emportait les suffrages des commanditaires frileux.

2011_1231Pilon-Vitraux-St-Jea0073.JPG

                                             Mère de la Divine Grâce, priez pour nous. (la fontaine reçoit l'eau divine qu'elle fait ruisseler de vasque en vasque jusqu'à la terre.)

Il a réalisé des panneaux de mosaïques pour le Sacré-Coeur (chapelle Saint-Louis, chapelle Saint-Vincent), le carton pour la verrière du musée du vieux Honfleur... 

2011_1231Pilon-Vitraux-St-Jea0074.JPG

                                                  Mère Très Pure, priez pour nous. (Une nouvelle fois les lys trinitaires)

... On lui doit les autres vitraux de l'église Saint-Jean : "la femme adultère", "la Résurrection de Lazare", "la multiplication des pains".

Ces trois verrières bien qu'académiques ne manquent ni de force ni d'harmonie. Elles sont plus originales et plus "artistes" que la série consacrée à Marie.

 Plus impressionnants encore sont les cavaliers de l'Apocalypse (voir: Eglise Saint-Jean. Verrières de Blanchard. Apocalypse.)

    

2011_1231Pilon-Vitraux-St-Jea0075.JPG

                                    Mère très chaste, priez pour nous (le lys fleurit malgré le dragon du péché, celui qui dans l'Apocalypse de Jean, guette la femme enceinte pour s'emparer de son enfant. Les fleurs blanches sont plantées dans son flanc comme un épée).

 Jac Galland est le peintre décorateur qui peignit le verre en s'inspirant des cartons de Blanchard. Il fait preuve d'un talent qui allie précision et coloris. L'homme est apprécié et reçoit de nombreuses commandes, tant religieuses ( les vitraux consacrés à Jeanne d'Arc dans la cathédrale d'Orléans) que laïques (les vitraux du Musée de l'Extrême-orient à Bruxelles ou ceux de la salle de jeux du Casino d'Aix les Bains).

2012_0101vitraux-saint-jean20004.JPG

                                          Mère sans tâche, priez pour nous. (On voit ici l'action de l'Esprit Saint qui touche de son rayon le miroir qui l'accueille et le renvoie vers le monde. Chaste métaphore de la fécondation céleste!)

Les Litanies de la Vierge font partie des cinq autorisées par l'église avec les Litanies des Saints, les Litanies du Saint nom de Jésus, les Litanies de Saint-Joseh et les Litanies du Sacré-Coeur.

2011_1231Pilon-Vitraux-St-Jea0077.JPG

                                         Mère sans corruption, priez pour nous. (Ici Marie est symbolisée par le jardin clos. Le mot "paradis" vient du persan "pairideeza" qui signifie jardin clos. Le jardin est l'image de la mère appelée à porter du fruit, la clôture rappelle la viirginité...)

On les appelle aussi Litanies de Lorette, rappel du transfert miraculeux de la maison de la Vierge, de Nazareth à la forêt de Lorette en Italie, le 10 décembre 1294.

2011_1231Pilon-Vitraux-St-Jea0078.JPG

                                                  Mère aimable, priez pour nous. ( tout ce qui est aimable est représenté : parfums, encens, fruits, fleurs!)

L'aspect incantatoire, l'automatisme des "priez pour nous" apparente ces litanies aux mantras. Comme la récitation du rosaire, elles favorisent un relâchement, un "lâcher prise" qui écarte un moment les préocupations et les soucis.

Toutes les religions utilisent cet automatisme qu'on peut juger libérateur ou décervelant selon notre sensibilité! 

2011_1231Pilon-Vitraux-St-Jea0079.JPG

                                                  Mère admirable, priez pour nous (le dessin n'est pas très clair. Langues de feu, rayons, fleurs...)

Cette prière facile est donc utile à ceux qui n'arrivent pas à prier avec leurs mots, avec leurs maux. C'est la prière des malades, des prisonniers, des tourmentés...

2011_1231Pilon-Vitraux-St-Jea0080.JPG

                                                       Mère du bon conseil, priez pour nous. (encore un symbolisme obscur. Des ailes, un poisson volant. Il s'agit d'une allusion à un cantique. Dans les épreuves Marie conseille et permet de sortir des gouffres de l'océan (le poisson volant) ou de franchir les obstacles (les ailes).

2011_1231Pilon-Vitraux-St-Jea0081.JPG

                                                                 Mère du Créateur, priez pour nous. (Dieu au sommet, avec le triangle sacré et au-dessous les mondes innombrables, planètes et étoiles.)

Prière qui porte son âge, témoignage d'une époque de famines et de guerres où le christianisme se tourne vers la femme, vers la tendresse et la consolation, période où s'élèvent des cathédrales en l'honneur de Notre-Dame.

2011_1231Pilon-Vitraux-St-Jea0082.JPG

                                                          Mère du Sauveur, priez pour nous; (les instruments de la passion du Christ sont représentés ici : le vase de vinaigre, l'éponge, la lance, les clous....)

Ici se termine la première série des incantations qui commencent par "Mère". Dans chacun des vitraux apparaît le mot en latin : "Mater".

Chaque incantation de la deuxième série commence par "Vierge" (Virgo).


2011_1231Pilon-Vitraux-St-Jea0083.JPG

                                                  Vierge très prudente, priez pour nous ( la prudence est symbolisée par la lampe allumée, allusion aux vierges sages et aux vierges folles, le coq qui guette le lever du jour, la longue vue, le serpent dont la malice ne peut agir et qui passe son chemin.)

 

2011_1231Pilon-Vitraux-St-Jea0084.JPG

                                                          Vierge vénérable, priez pour nous.

Une représentation dogmatique qui irrite ceux qui accusent le catholicisme de diviniser Marie : Le trône royal de Marie est à côté de celui de son fils...

2011_1231Pilon-Vitraux-St-Jea0085.JPG

                                                Vierge digne de louanges, priez pour nous.

Jouez hautbois, résonnez musettes! Les instruments de musique sont réunis pour chanter la gloire de Marie. Trompettes de la renommée...

2011 1231Pilon-Vitraux-St-Jea0086

                                                   Vierge puissante, priez pour nous.

La puissance étant virile, paraît-il, les symboles choisis ici sont ceux de la force et du combat : le lion, la massue, le glaive et autres armes délicieuses...

2011_1231Pilon-Vitraux-St-Jea0087.JPG

                                                           Vierge clémente, priez pour nous.

Le pélican nourrit ses petits. Il leur donne son coeur. Allusion au sacré-coeur du fils de Marie.

2011_1231Pilon-Vitraux-St-Jea0088.JPG

                                                             Vierge fidèle, priez pour nous.

L'animal fidèle au-delà du raisonnable, c'est le bon chien. Ici, le brave animal sanctifié prend sa place malgré les textes prétendument divins où il est considéré comme impur. Alors que l'insulte "chien " est si répandue, il est réconfortant de voir ce même chien servir de comparaison à l'une des plus grandes qualités de Marie!

2011_1231Pilon-Vitraux-St-Jea0089.JPG

                                                     Miroir de justice, priez pour nous.

Après la série des "vierge" nous trouvons quelques métaphores... La balance, le glaive et le miroir où se reflète la qualité mariale. Ce miroir ressemble ici à l'ostensoir.

2011 1231Pilon-Vitraux-St-Jea0090

                                            Siège de la sagesse, priez pour nous.

La sagesse trône, une fois encore, dans un temple antique rayonnant. Les 7 colonnes font allusion au livre des Proverbes (11-1). Elles symbolisent également les 7 dons de l'Esprit, tandis que la science est représentée par la mappemonde, le globe céleste, le compas...

2011_1231Pilon-Vitraux-St-Jea0091.JPG

                                                   Cause de notre joie, priez pour nous.

Le flambeau, la mandoline, la harpe, les fleurs... évocation de la fête et de la danse.

 

..................................................................................................................................

 

A suivre : les autres vitraux de l'ensemble consacré à la Vierge.  vitraux. Saint Jean de Montmartre. Litanies de la Vierge (2)


Montmartre. Eglise Saint-Jean. Vitraux.

Saint Jean de Montmartre. L'autel d'Anatole de Baudot.

Saint Jean de Montmartre, les peintures.

Listes des liens des monuments et lieux typiques de Montmartre historique et moderne.

      ............................................................................................................................................................

 

Liens : eglise Saint-Jean:

Repost0
27 décembre 2011 2 27 /12 /décembre /2011 07:00

 

solferino-gabrielle-022.JPG

A l"angle des rues Lamarck et du chevalier de La Barre s'élève depuis la fin des années 20 le Centre Israélite, les asiles de jour et de nuit et  la crèche.

rocher-suisse-001.JPG

Il y eut avant ces bâtiments un célèbre restaurant, le Rocher Suisse qui lui même s'était élevé à l'emplacement de la Tour Solférino et de sa guinguette.

Tour_solferino.jpg

Qui elles mêmes avaient pris la place du Moulin de la Lancette, un des plus anciens de Montmartre, construit en 1635 et propriété à l'origine d'un chirugien, d'où son nom ( la lancette étant le petit instrument qui servait à saigner les malades).

Purger et saigner étant comme s'en moque Molière les deux principales activités des mèdecins du XVIIème siècle !

solferion-lancette.jpg

Il fut par la suite acquis par l'Abbaye de Montmartre. Il est d'ailleurs le seul moulin de la Butte à lui avoir appartenu.

On le voit sur cette gravure au premier plan.

Tour Malakoff 

        Sur cette gravure du siège de Paris, la Tour est appelée Tour Malakoff, son premier nom

Il fut détruit en 1836 et ce n'est qu'en 1859 que la Tour Solférino fut édifiée à son emplacement. Elle fut d'abord appelée Tour Malakoff en souvenir d'une tour qui joua un rôle décisif dans la chute de Sébastopol en 1855, sous le commandement de Mac Mahon qui prononça à cet endroit son fameux "J'y suis, j'y reste"!

solferino6.jpg

Mais elle changea de nom l'année même de sa construction, quand Napoléon III écrasa les Autrichiens en juin 1959 à Solférino. 

Elle s'élevait avec sa guinguette entre la rue Lamarck et la rue de La Fontenelle (actuelle rue du Chevalier de la Barre).

Elle connut dès son inauguration un grand succès. Moyennant le paiement d'un ticket d'accès, on pouvait gravir l'escalier étroit et jouir sur la petite terrasse d'une vue à 360° sur Paris et la campagne. 

solferino2.jpg

Cette carte montre la guinguette et la tour. A droite, la rue Lamarck, à gauche la rue de La Fontenelle (Chevalier de la Barre).

solferino-gabrielle-010.JPG

      Le même endroit aujourd'hui. Le Centre Israélite à gauche et la crèche à droite.

Solferino4.jpg

On voit sur cette photo le petit immeuble de la Guinguette "A la Tour Solférino" et la passerelle qui la relie à la tour.

Solferino5.jpg

      En 1870, Montmartre organise sa défense, les Prussiens sont aux portes de Paris. La Tour risque de servir de repère à leurs canons. Elle est donc aux trois quarts détruite comme on peut le constater sur cette gravure.

solferino3.jpg

      Le 18 mars 1871, c'est à ses pieds qu'est tué le garde national Germain Turpin. Son nom est passé dans l'histoire. Il est le premier mort de la Commune, la première victime de l'armée de Thiers.

solferino-gardes-nationaux.jpg

                                 Gardes Nationaux du 61ème sur la Butte

Maçon de 36 ans, habitant passage Doudeauville, il est blessé dans son sommeil par un soldat de l'armée du Général Lecomte qui le vise à l'abdomen.

solferino-61eme.jpg

                      le 61ème bataillon des Gardes Nationaux dont faisait partie Germain Turpin

Louise Michel alertée vient à son secours ainsi que Clémenceau, docteur et maire de Montmartre. Le général Lecomte s'oppose au transport du blessé à l'hôpital. La foule s'émeut et commence à gronder. La troupe finit par fraterniser avec le peuple de Montmartre... La suite sera tragique pour Lecomte...

Turpin est transporté à Lariboisière où il mourra 9 jours plus tard.

Soferino tour Montmartre rue de l'empereur

                               Plaque sur l'immeuble du 12 de la place clément

Une autre tour d'une architecture assez proche s'élevait rue de l'Empereur (aujourd'hui Lepic) aux 10-12 place J.B. Clément.

Il s'agit de la Tour Montmartre qu'on confond parfois avec la Tour Solférino.

Elle couronnait un établissement où l'on se rencontrait pour jouer au billard. Ce ne sont pas les coups répétés des queues sur les boules qui provoquèrent son effondrement mais le gruyère du sous sol montmartrois avec ses carrières de gypse !

solferino-tour8.jpg

Il ne reste rien de la Tour Solférino et de sa guinguette qui participèrent bien malgré elles à la grande histoire de la Commune.

tour-solferino.jpg

                                               La Tour vue de la Place Saint-pierre

Comme l'écrit Baudelaire : "La forme d'une ville change plus vite hélas ! que le coeur d'un mortel."

tour-Solferino2.jpg

                              Envol de Gambetta en ballon... On aperçoit à l'arrière la Tour Soflérino

.................................................................................................................................................................

Liens Montmartre :

Listes des liens des monuments et lieux typiques de Montmartre historique et moderne.

rues autour de la tour solférino :

Montmartre. Rue du chevalier de la Barre. (I). De Ramey à Lamarck.

Montmartre. Rue de la Bonne.

Montmartre. Le Passage Cottin.

Montmartre. Square Saint pierre. Square Louise Michel.

Montmartre. Rue Muller.

Montmartre rue Pierre Picard

Montmartre. Rue Utrillo (ancienne rue Muller).

Rue Feutrier. Rosa Luxembourg.

Montmartre.La rue Andre Del Sarte (rue Saint-André) au 19ème siècle.

Montmartre. Rue Feutrier.

...................................................................................................................................................................

.

Repost0
21 décembre 2011 3 21 /12 /décembre /2011 07:08

Bouscarat.jpg

C'est là, au sommet de la Butte, au coeur historique de Montmartre, entre la vieille église et la place du Tertre que s'élevait l'Hôtel du même nom et le restaurant-café Bouscarat, épicentre de la vie artistique et bohême du Montmartre des grandes années du début du XXème siècle.

bouscarat-utrillo-place-du-tertre-1911.jpg

                                                     Hôtel du Tertre. Utrillo (1911)

A l'angle de la rue du Mont-Cenis et de la place, il y avait déjà, à la fin du XIXème un hôtel où vint s'installer en 1898 Jules Dépaquit. Une épicerie occupait une partie du rez de chaussée. Elle fut rachetée par un pinardier auvergnat, le fameux Bouscarat, qui la transforma en bistro.

bouscarat2.jpg

                                                     L'hôtel, côté Place du Tertre.

Rapidement le lieu idéalement situé attira les artistes de la Butte. Le premier bataillon comptait dans ses rangs : Degas, Puvis de Chavanne, Toulouse Lautrec.... qui venaient siroter l'absinthe ou descendre des verres de Vouvray. 

bouscarat-pierre-hode-1889-4842.jpg

                                          Hôtel du Tertre. Pierre Hodé (1889-1942)

Ce qui attirait aussi ces "esthètes", c'était la présence à la terrasse de jolies dames prêtes à poser pour eux... parmi elles d'anciens modèles de Renoir ou des danseuses un peu fatiguées du Moullin rouge...

bouscarat5.jpg

Parmi les occupants des chambres du premier étage, on trouve Satie, Modigliani, Mac Orlan, Gaston Couté, Max jacob, Carco... 

Carco écrira plus tard : "Cher hôtel Bouscarat ! Sous ton toit, les deux chambres aux fenêtres rustiques sont celles que nous avons tous habitées, jadis, en compagnie d'aimables filles aussi candides que la désuète Bohême de Murger."

bouscarat-lucien-genin-place-du-t-et-hotel-du-t.jpg

                                       Hôtel du Tertre. Lucien Genin (1894-1953)

...et Mac orlan : "A la terrasse du restaurant Bouscarat, des tables s'organisaient, il y avait celle de Dépaquit avec Couté et Lucas. A côté Erik satie et Max Jacob contemplaient le pavé de la rue calme.

...Quand j'habitais chez Bouscarat, Couté venait d'abandonner sa chambre de l'impasse du Tertre pour occuper une chambre à côté de la mienne. La plus belle chambre, celle dont les fenêtres désirables s'ouvraient sur la façade de l'église Saint-Pierre, abritait la fortune de Jules Dépaquit, sa boîte d'aquarelle, sa bouteille d'encre de Chine, tombeau des mouches, et les chaussons de lisière qu'il rapportait de Sedan, une fois l'an."

bouscarat3.jpg                                       

Après 1900, on compte parmi les artistes qui aiment s'y attabler : Picasso, Derain, Vlaminck...

bouscarat-lucien-genin-place-du-tertre-1894-1953.jpg

                                                                      Lucien Genin

Heureuse époque où l'on pouvait voir de véritables peintres à Montmartre!

bouscarat-001.JPG                                                                           

On ne serait pas à Montmartre si le canular et la rigolade n'avaient pas égayé le Bouscarat. Parmi les initiatives les plus originales, on compte celle d'un certain baron Pigeard, pensionnaire de l'hôtel qui fonde avec le peintre breton Maurice Asselin  la célèbre UMBM qui est, comme nul ne l'ignore  l'Union Maritime de la Butte Montmartre !

buscarat-lucien-genin.jpg

                                                                  Lucien Génin

Max jacob en fait évidemment partie et c'est lui qui exige que les réunions se déroulent sous la présidence d'un hareng saur pendu par la queue dans une cage, en hommage au poème de Charles Cros....

Bouscarat-Elisee-macle1881-1962-la-place-du-tertre.jpg

                                     Place du Tertre. Elisée Maclet (1881-1962)                                                                           

Un crâne est posé sur la table et surveille de ses orbites attentives les séances de l'Union Maritime. Il s'agit du crâne de Christophe Colomb à 25 ans... Max jacob avait égaré celui du même navigateur à 12 ans...

Bouscarat qui flaire le bon coup publicitaire décide de baptiser les trois chambres du premier étage, Hôtel de la Marine.                                             

Une autre association est créée par Satie, le "Club de la Clay Pipe". La particularité de cette "Pipe d'argile" était sa composition : Trois personnes et pas une de plus en faisaient partie : Satie, Delaw, Auriol... et ces trois-là en étaient les trois présidents ! 

inedits-001.JPG

                                                      Montmartre. Foujita. (1937)

Ce tableau de Foujita est la dernière représentation de l'Hôtel du Tertre avant sa démolition.

 

bouscarat-manege-001.JPG

L'établissement est vendu par Bouscarat en1930 et revendu en 1938 pour être démoli et remplacé par un méchant bâtiment, sec et sans âme.

 Une brasserie ocupe le rez de chaussée. Son nom évoque un temps révolu : La Bohême.

bouscarat-manege-008.JPG

Un temps qui n'était pas toujours facile comme l'écrit Mac Orlan dans ses souvenirs mais où chez chez les commerçants ou les restaurateurs, le pauvre avait sa "part" qui l'attendait et qu'il payait parfois avec une chanson ou un dessin.

bouscarat-manege-006.JPG

Aujourd'hui, on ne vous donnera pas même un verre d'eau et vous paierez votre café plus cher qu'une bouteille de Vouvray du père Bouscarat !

bouscarat-manege-004.JPG

Sur le mur de briques, seul Gaston Couté a droit à une plaque, allez savoir pourquoi ! Une plaque mensongère d'ailleurs puisqu'il n'aurait pu vivre dans "cette maison" construite 27 ans après sa mort !

bouscarat-apres2.jpg

                                                                      André Renoux

...Et comme la vie ne s'arrête pas avec la disparition de la maison Bouscarat, des peintres d'aujourd'hui continuent de représenter ce lieu mythique de Montmartre, avec à l'emplacement du défunt Hôtel, le vilain petit immeuble qui grâce à eux trouve un peu de charme !

bouscarat-apres.jpg

                                                                Ludmila Kondakova

bouscarat-apres3.jpg

                                                         Jules Couez (1897-1984)

 

.............................................................................................................

Liens Montmartre :

Listes des liens des monuments et lieux typiques de Montmartre historique et moderne.

Montmartre. Place du Tertre.

Montmartre. Rue Norvins.

Montmartre : Jules Dépaquit. Passage.

Visite de l'église Saint Pierre de Montmartre. 1) Des origines à la Renaissance.

.............................................................................................................


 

Repost0
18 décembre 2011 7 18 /12 /décembre /2011 07:20

 

belle-gabrielle-utrillo.jpg

Le cabaret de la Belle Gabrielle ne disparaîtra jamais tout à fait, tant il a été peint par Utrillo et a gagné grâce à l'artiste qui aimait le fréquenter son éternité provisoire...

belle-gabrielle-Soutine.jpg

Il était situé dans la rue Saint-Vincent au 12, au carrefour avec la rue du Mont-Cenis, presque en face de la maison de Berlioz.

solferino-gabrielle-013.JPG

 Dans cet environnement où ont été commis de laids immeubles bourgeois et tristes, il est un des rares immeubles à avoir subsisté... 

belle-gabrielle-002.JPG

                                               Emplacement de la maison de Berlioz.

Utrillo rencontra en 1911 César Gay, personnage pittoresque de la Butte, ancien gardien de la paix, et propriétaire au 1 rue Paul Féval d'un débit de boissons "Le Casse-Croûte" ainsi que du restaurant "La Belle Gabrielle" qu'il louait à Marie Vizier.

belle-gabrielle-006.JPG

1 rue paul Féval, emplacement du "Casse-croûte". A gauche en arrière plan l'immeuble qui a écrasé la maison de Berlioz. Dans le même îlot que le "Casse-Croûte", au-dessus, côté rue Saint-Vincent, se trouvait "la Belle Gabrielle".

solferino-gabrielle-020.JPG

belle-gabrielle-utrillo3.jpg

Utrillo se lia d'amitié avec César Gay. Il n'avait qu'à grimper les marches de l'escalier pour passer du Casse-Croûte à "La Belle Gabrielle" qu'il fréquenta pendant cinq ans.

solferino-gabrielle-018.JPG

Des traces de peinture ont été retrouvées...

solferino-gabrielle-015.JPG

L'endroit a changé plusieurs fois de noms et il faut un oeil avisé pour isoler ici ou là une lettre de l'ancienne enseigne. Une fleur de lys par contre est restée bien visible...

Belle-gabrielle-utrillo4.jpg

César Gay et Marie Vizier enfermaient parfois Utrillo dans l'arrière salle et le privaient de boissons pour le contraindre à achever ses toiles.

Grâce à eux, la production du peintre ne faiblit pas et c'est à cette époque qu'il fut remarqué par les marchands.

belle-gabrielle-utrillo6.jpg

Utrillo reconnaissant (et endetté) décora la salle principale et n'oublia pas les toilettes dont il couvrit les murs d'un frais décor champêtre avec sources et bosquets !

solferino-gabrielle-021.JPG

utrillo-maurice-belle-G.jpg 

Marie Vizier y tacha sa plus belle robe, la peinture n'ayant pas encore séché. Sa réaction fut vive! Elle alla chercher des éponges et de l'essence et lessiva les murs. On raconte que des années plus tard, impressionnée par la cote du peintre, elle en eut plusieurs ulcères...

Utrillo-Belle-Gabrielle-2.jpg

Le père Gay, en bon commerçant exposait dans le restaurant les toiles d'Utrillo et de quelques autres artistes.

Utrillo-Belle-Gabrielle.jpg 

Victor Leca dans son bouquin sur les lieux secrets de Paris écrit que lorsqu'un client achetait une toile, il déclenchait une salve d'applaudissements et de hourrah !

belle-gabrielle-depaquit.jpg

                                                     Dessin de Dépaquit. 

utrillo-valadon.jpg

On raconte encore qu'Utrillo fut amoureux de la belle Marie. La dame avait beaucoup de soupirants et Utrillo se jugeait bien peu capable de l'intéresser. Il était plutôt timide avec les femmes. Un soir cependant, il s'arma de courage et écrivit sur un mur de la rue, devant le cabaret, "En face est le meilleur souvenir de ma vie".

utrillo-photo.jpg

Le cabaret n'est plus...

le mur complice a disparu...

Restent les toiles...

Plus fortes que l'oubli et la mort... 

Pour l'instant...


..............................................................................................................

Listes des liens des monuments et lieux typiques de Montmartre historique et moderne.

Liens Montmartre, Utrillo.

Montmartre. Rue Utrillo (ancienne rue Muller).

Montmartre. Rue Tholozé.

Montmartre. Rue Cortot.

 

Liens : cabarets de montmartre.

Montmartre.La Taverne des Truands.

Montmartre. Le cabaret du Chat Noir. (1). Boulevard Rochechouart.

Montmartre. Le Bal Tabarin.

Montmartre. Cabaret. L'Enfer.

Montmartre. Cabaret Le Ciel.

Montmartre. Le cabaret du Néant.

.............................................................................................................

 

 

Repost0
9 octobre 2011 7 09 /10 /octobre /2011 06:40

maquis 1907

                                                            Le Maquis en 1907

Le fameux Maquis de Montmartre fait partie de la mythologie de la Butte et passe parfois pour un paradis perdu, un eden de pauvreté heureuse que la spéculation aurait peu à peu détruit, aussi sûrement que les Espagnols avaient détruit les civilisations précolombiennes!

poulbot maquis

                                              Le Maquis. Marchande des 4 saisons.

Il est vrai que les cartes postales du début du XXème nous donnent l'illusion d'un village suisse avec chalets de bois et nature fleurie! Marchandes des quatre saisons, petits artisans souriant dans le soleil!

maquis-1904-colorise.jpg

                                                    Le Maquis. Vue d'ensemble. 1904.

La réalité était moins poétique! Le Maquis établi entre les rues Lepic et Caulaincourt (toute l'avenue Junot actuelle) était un enchevêtrement de cabanes, de maisonnettes construites de bric et de broc avec des matérieux de récupération.

Il servait de refuge à une population misérable qui ne pouvait payer les loyers exigés par les propriétaires qui lotissaient à outrance leurs terrains et donnaient leur nom à des rues nouvelles.

maquis-1904.jpg

                                         Le maquis en 1904. Entrée côté nord.

Au coeur de la Butte, là où aujourd'hui le mètre carré est, comme il se doit, un des plus élevés de la capitale, le Maquis avec ses ruelles labyrinthiques vivait entre les immeubles qui s'édifiaient et lui servaient de décor de fond...

maquis-attelage1907.jpg

                                                    Un attelage dans le Maquis. 1907.

Ce quartier n'était pas né en un jour. Il s'était constitué peu à peu et dès le début du XIXème siècle, alors que Berlioz venait habiter sur la la Butte, de modestes barraques existaient déjà autour de la ferme des Debray (entre Junot et Lepic).

Peu à peu les terrains peu exploités à cause de la terre médiocre et argileuse qui les constituait furent occupés par des familles chassées de la ville en plein développement. Des artistes comme Poulbot y vécurent quelques années...

maquis-chemin-creux.jpg

                                               Un chemin creux dans le maquis.

maquis-chevaux.jpg

                                 Le village gaulois résiste devant l'avancée des immeubles!

Les habitants du Maquis étaient parfois d'anciens riches déchus, comme deux pittoresques gentlemen british, ruinés par leurs frasques parisiennes, échoués dans une cabane et faisant contre mauvaise fortune bon coeur en apprenant aux gosses du quartier le badminton!

maquis-enfants-copie-1.jpg

Jean Renoir qui avait vécu une partie de son enfance au Château des brouillards, rue Girardon, décrit dans son livre de souvenirs, Joséphine, la marchande de poissons à la criée, figure forte en gueule qui après avoir fourgué sa cargaison, s'installait devant sa cabane et haranguait (verbe convenant tout à fait à une poissonnière!) les passants en leur chantant les mérites de la Royauté contre les vices et les magouilles de la République!

maquis-ensemble.jpg

Isadora Duncan emmenait ses élèves sur un terrain vague où elle trouvait un espace propice aux répétitions. On appelait ce terrain, "la plage" et c'est là qu'évoluaient en petite tenue à la grecque les jolies danseuses!

De quoi mettre le feu au Maquis! (Ce qui arrivera d'ailleurs!)

maquis-cour.jpg

                                                                   Une cour du Maquis.

maquis-impasse-girardon.jpg

                                                                  Impasse Girardon

Dans l'impasse Girardon qui faisait partie du Maquis vivait un autre personnage haut en couleur: le baron Pigeard. Ce passionné de la mer fonda l'U.M.B.M. l'Union Maritime de la Butte Montmartre! Il recevait dans son association des artistes qui avaient un lien avec la mer, comme Modigliani né à Livourne ou Max Jacob à Quimper. Les membres s'engageaient à apprendre aux gosses du quartier la natation. Comme il n'y avait pas de piscine, c'est sur "la plage", à plat ventre sur des tabourets que les enfants recevaient leur enseignement!

tour et bône 003

Un autre original, "le philosophe" avait édifié sa tour qu'il décrivait comme son tonneau de Diogène! (voir:La tour du philosophe. Impasse Girardon.)

maquis-escalier.jpg

                                                           Un escalier dans le Maquis.

La réputation de Montmartre, ses artistes, ses cabarets accélérèrent la destruction du Maquis. Dès le début du siècle (1902) des promoteurs cernaient la Butte et rachetaient les terrains.

Fréhel s'en émouvait : "Des maisons d'six étages, ascenseur et chauffage, ont r'couvert les anciens talus, le p'tit Louis réaliste est dev'nu garagiste, et Bruant a maint'nant sa rue..."

maquis-Junot.jpg

                                         Chemin qui sera mangé par l'avenue Junot.

Après la guerre, une large voie au centre du Maquis, fut tracée:  la rue Junot, appelée un peu plus tard "avenue".

 Les maquisards furent expropriés quand par chance ils avaient un titre de propriété, mais le plus souvent expulsés sans autre forme de procès.

maquis-mendiante1904.jpg

Un incendie, peut-être accidentel, donna le coup de grâce au Maquis. Pourtant quelques îlots d'irréductibles Gaulois survécurent ici ou là jusqu'en 1940!

poulbot-maison.JPG

L'avenue Junot fut lotie de luxueuses villas art déco. Ironie du sort, c'est dans l'une d'elles que vécut Poulbot! Lui qui devait tant aux gosses de Montmartre, les représenta sur la façade!

Mais ce ne sont pas les gosses des cabanes cheveux au vent, ce sont de petits enfants bien coiffés, nouveaux habitants de l'ancien maquis!

van-gogh-maquis.jpg

                                                                     Van Gogh.

utrillo-maquis.jpg

                                                                      Utrillo

utrillo maquis 2

                                                                          Utrillo

utrillo-maquis3.jpg

Utrillo lui-même après avoir assité à la destruction du Maquis qu'il avait souvent peint vécut plusieurs années avec sa mère au 11 de l'avenue, avant de se marier et de s'exiler au Vésinet. 

De ses fenêtres, il prenait à partie les passants, comme pour leur reprocher d'avoir remplacé le petit peuple du Maquis disparu!


................................................................................................................................................................

Liens:

Listes des liens des monuments et lieux typiques de Montmartre historique et moderne.

Montmartre. La tour du philosophe. Impasse Girardon.

Montmartre. rue Girardon.

Rue Lepic (1). Montmartre.

Montmartre. Rue Cortot.

le Château des Brouillards à Montmartre

Les moulins de Montmartre, les meuniers Debray.

..............................................................................................................................................................................................................................................................................................................................

                                                                       Fréhel chante le Montmartre disparu...
Repost0
23 juin 2011 4 23 /06 /juin /2011 06:45

 

2011 0503abreuvoir-Crypte0087

Après avoir visité la chapelle Saint-Pierre, sous le choeur de la Basilique, nous entrons dans la chapelle de la Piéta. c'est l'espace central de la crypte, isolé du déambulatoire par des murs épais percés de quelques vitraux qui laissent à peine passer une lumière rare.

Cette pénombre convient à la chapelle des morts.

crypte-032.JPG

La piéta (1895) de l'autel est due à Jules Félix Coutan. C'est une oeuvre vigoureuse dont le baroque, différent de celui néo-Renaissance de la plupart des statues du Sacré-Coeur, se rattache à l'art Nouveau. Coutan a d'ailleurs participé à la décoration de la base d'un des pylônes du Pont Alexandre III.

2011 0503abreuvoir-Crypte0091

Le Christ mort glisse vers la terre tandis que sa mère retient son bras et prend à témoin le ciel... comme pour entraîner vers le haut celui qui tombe... 

crypte-057.JPG

L'autel est orné en son centre d'une mosaïque du Christ couronné d'épines mais triomphant. La mosaïque qui resplendit dans l'église supérieure est si rare dans la crypte que cette unique représentation du ressuscité y prend un étonnant relief. 

crypte-044.JPG

                                            Le Cardinal Guibert (Louis Félix Noël)

Les tombeaux des saints des cryptes romanes sont remplacés ici  par ceux des fondateurs de la Basilique. Des statues impressionnantes les représentent en prière.

crypte-066.JPG

Le cardinal Guibert à genoux, émerge de sa lourde cape qui moutonne derrière lui. Sa crosse dépasse des vêtements qui le protègent comme une armure. Il tient entre ses mains le monument qu'il tend vers le ciel. C'est une représentation traditionnelle, imposante et sans génie...

crypte-140.JPG

                                 Le cardinal richard Hippolyte-Jules Lefebvre)

Le Cardinal Richard à genoux lui aussi, pris dans l'épaisseur des vêtements sacerdotaux, ne laisse apparaître de nudité que celle du visage souriant et des mains aux doigts imbriqués.  

crypte-064.JPG

On a l'impression qu'il se réjouit d'un mauvais coup qu'il viendrait de faire!  Il n'empêche que cette statue de gros insecte ne manque pas de force. Lefebvre qui a réalisé les statues équestres de la façade est sans doute l'un des sculpteurs les plus doués de l'équipe...

crypte-052.JPG

                                            Le Cardinal Amette (Lefebvre)

Le Cardinal Amette, nommé Archevêque de Paris par Pie XII, bien que statufié ici, n'est pas inhumé dans la chapelle.

Il a eu droit aux honneurs de Notre-Dame. C'est peut-être pour cela qu'il sourit béatement comme un brave homme qui pose devant un photographe, mains jointes et regard tourné vers l'objectif.

 

crypte-063.JPG

Un Christ de bronze sur un linceul de pierre noire... avec au-dessus de lui les noms des membres du "Cercle du Sacré Coeur", morts pour la France.

crypte-036.JPG

crypte-060.JPG

Un autre gisant... Un poilu au beau visage endormi à côté des barbelés...  Monument funéraire à la mémoire des prêtres, des religieux et des séminaristes morts au cours des deux guerres.

crypte-094.JPG

Avant de remonter au grand jour, passons par la chapelle de Saint-François. Le Poverello, mains ouvertes, chante l'hymne aux créatures et à la beauté du monde.

crypte-149.JPG

Sculptées sur l'autel, ces mêmes mains ouvertes reçoivent les plaies du Christ. Les plaies de la compassion... 

crypte-148.JPG

Tandis que le tabernacle est protégé par un ange fin de siècle inspiré par Byzance...

crypte-111.JPG

La plus grande chapelle est celle de la Sainte Famille.

crypte-116.JPG

Le Christ bras ouverts et coeur en avant y est la seule sculpture. Il a été offert, comme le rappelle une plaque, par le président Mac-Mahon... à une époque où politique et religion n'avaient pas encore divorcé!

Ce Christ au grand coeur ne l'a pas inspiré lorsqu'à la tête de l'armée des Versaillais, il réprima cruellement la Commune en faisant plus de 30 000 morts!

2009 1217MontmartreNeige0059

On retrouve à l'extérieur la pierre blanche de la Basilique... et la neige qui parfois recouvre Montmartre, histoire de faire oublier que la Butte fut rouge bien avant celle que chanta Montéhus...

 

 

Liens : Sacré Coeur:

Crypte du Sacré-Coeur. Montmartre. (1)

Sacré Coeur. Statues Saint Louis et Jeanne d'arc. Justice, Sainteté.

Montmartre. Crypte du martyrium.

Sacré Coeur de Montmartre. Clichés.

 

Listes des liens des monuments et lieux typiques de Montmartre historique et moderne.

 

...

Repost0
21 juin 2011 2 21 /06 /juin /2011 07:20

 

2011_0608crypte-sacre-coeur0126.JPG

 

Peu de touristes descendent dans la crypte du Sacré-Coeur. Ils préfèrent escalader le dôme pour jouir d'une vue imprenable sur tout Paris.

Et pourtant, après un voyage en plein ciel entre gargouilles et clochetons, la visite de la crypte leur permettrait de passer de la lumière à l'ombre, de la clarté au mystère

crypte-161.JPG

crypte-159.JPG

On y accède par l'escalier qui part de la terrasse de la Basilique où posent parfois de jeunes Japonais en voyage de noces...

crypte-158.JPG

crypte-155.JPG

On chemine ensuite dans un fossé sur lequel s'ouvrent les vitraux et les oculi qui dispensent à l'église souterraine un peu de lumière...

crypte-073.JPG

 De larges escaliers prévus pour pélerinages et processions, mènent à la crypte.

crypte-119.JPG

C'est une des originalités de ce lieu que ce vaste déambulatoire et son rayonnement de chapelles.

2011_0608crypte-sacre-coeur0060.JPG

crypte-130.JPG

A  l'origine le plan prévoyait une crype plus traditionnelle, limitée à l'espace du choeur et des transepts de l'église haute. Abadie avait prévu  sous l'église haute "un circuit périphérique avec chapelles prenant jour sur une cour anglaise".

2011_0608crypte-sacre-coeur0107.JPG

Le plan fut modifié et la crypte fut établie sous la totalité de l'église supérieure.

C'est donc son ampleur qui impressionne. Une ampleur de cathédrale souterraine, mystérieuse et sombre.

Une plongée dans le christianisme des origines, celui qui se réfugiait dans les catacombes...

2011_0503abreuvoir-Crypte0046.JPG

Etrange paradoxe de ce monument, érigé à l'époque d'un christianisme bourgeois et susceptible, peu après la Commune, et qui évoque un autre christianisme, celui des premiers chrétiens épris de justice et de partage, massacrés par les puissants et contraints de se cacher... Comme leurs frères communards...                                               

2011_0503abreuvoir-Crypte0050.JPG

L'endroit le plus impressionnant se situe sous le choeur de la Basilique, à contresens. C'est une chapelle surélevée, construite sur le modèle roman.

crypte-125.JPG

La chapelle Saint-Pierre. C'est le point focal de la crypte, à la fois rayonnant et protégé...

crypte-007.JPG

C'est le coeur secret que les supports massifs des piliers et des murs entourent comme une forêt d'arbres millénaires. 

Depuis le choeur de la Basilique, on y accède par de raides escaliers qui accentuent cette plongée dans la nuit transfigurée.

crypte-009.JPG

A tous ceux qui continuent de n'avoir que mépris pour ce monument qu'ill est toujours de bon ton de décrier, je conseille de s'arrêter un instant dans cette chapelle.

Cette masse de pierres, cette montagne puissante semble s'élever, s'élargir et tourner dans l'espace. 

crypte-121.JPG

Ce labyrinthe ordonné conduit vers la statue aux bras ouverts qui repousse les murs...

crypte-120.JPG

Il faut s'asseoir dans cette chapelle. Le temps s'y abolit. On y est au coeur de la Terre. 

crypte-011.JPG

Le christ au coeur offert est une oeuvre de Falcucci (1960). Il n'est pas, toutes proportions gardées, sans rappeler le Christ de Landowski, bras ouverts sur la baie de Rio!

sacre coeur falcucci

                                                           Falcucci. Mise au tombeau.

La crypte est dépouillée, sans ornementation inutile. L'effet dramatique de l'architecture joue pleinement...

Quelques statues cependant sont installées dans le déambulatoire et les chapelles. Pour la plupart, elles ne sont pas géniales et reflètent l'académisme de l'art officiel.

crypte-003.JPG

                                                            Saint-Malo (Fagel)

crypte-107.JPG

                        Saint jean de Dieu soignant un malade (Fagel)                                                      

Les statuaires sont d'éminents représentants de l'art officiel et ils ont souvent obtenu des prix dans les salons. Ce qui est le cas de Léon Fagel (1851-1913) auteur d'un Saint-Malo assez conventionnel et d'un Saint-Jean de Dieu plus expressif. 

crypte-129.JPG

                                          Saint Bruno (Hubert Louis-Noël)

Hubert Louis-Noël a sculpté un Saint Bruno qui semble satisfait de lui. Il est aussi l'auteur de la statue plus inspirée du Cardinal Guibert dans la chapelle de la Piéta.

Parmi les autres statues du déambulatoire, on peut remarquer :

crypte 084

Sainte Geneviève, patronne de Paris...

crypte-086.JPG

Saint Denis, décapité un peu plus bas et qui porta sa tête jusqu'à l'endroit où fut édifiée la basilique de la ville qui porte son nom...

crypte 018

Saint Claude par Cabuchet (1895). Sculpteur connu pour avoir réalisé la plus célèbre statue du Curé d'Ars...

crypte-136.JPG

Saint Jean Baptiste de la Salle, élu par Pie XII patron des enseignants...

crypte-025.JPG

crypte-028.JPG

Saint François Xavier qui porta la bonne parole jusqu'en Chine... La statue est l'oeuvre d'André Besqueut qui était frère de la Compagnie de Jésus.

crypte-132.JPG

      Saint Hubert...

Assurément la plus laide, la plus ridicule de toutes les statues... Le bellâtre esquisse un pas de danse, bassin en avant tandis que derrière lui les chiens aboient devant l'apparition du cerf qui porte le christ entre ses bois.

L'oeuvre est due à la duchesse d'Uzès, dont le nom d'artiste est Manuela. Elle l'a généreusement offerte à la Basilique. Il y a fort à parier qu'elle n'aurait trouvé de place nulle part ailleurs!

Léon Bloy pense sûrement à elle et à quelques autre lorsqu'il écrit :

"Toutes ces statues qu'on voit au Sacré Coeur sont d'une bêtise et d'une hideur de bonne presse qui dépasse l'imagination."

Il est vrai qu'il définissait aussi Rodin comme "Un plâtrier qu'on finira par enfermer"!

crypte-022.JPG

crypte-074.JPG

Deux statues récentes représentent saint Eugène et Sainte Cécile. Elles sont l'oeuvre de P.J. Lionnet et ont été installées dans la crypte en 2005. Très éloignées de la théâtralité de leurs consoeurs, elles renouent avec la simplicité et la sensualité de l'art roman...

2011 0503abreuvoir-Crypte0091

Suite de la visite dans le prochain article: la crypte, chapelles de la piéta, de saint François, de la sainte famille.

...

 

Liens : Sacre Coeur :

Sacré Coeur. Statues Saint Louis et Jeanne d'arc. Justice, Sainteté.

 Le Sacré Coeur. Le Dôme.

Montmartre. Crypte du martyrium.

Sacré Coeur de Montmartre. Clichés.

 

Listes des liens des monuments et lieux typiques de Montmartre historique et moderne.

 

 

 

 

Repost0
7 juin 2011 2 07 /06 /juin /2011 06:20

 

place-clichy-011.JPG

Sur la Place de Clichy qui ressemble plus à un boulevard qu'à une place, se dresse un imposant monument, récemment restauré, qui commémore la défense des Parisiens contre les troupes russes en 1814.

L'Empire est mort, la capitale est assiégée...


place-clichy-moncey.jpg

                                           Moncey par Barbier-Walbonne (Versailles)

place-clichy2.jpg

Moncey lors du sacre. Il tient la corbeille de la traîne de Joséphine, 2ème des maréchaux en partant de la gauche.

Le maréchal Moncey, fidèle des fidèles de l'Empereur, organise la résistance à cette entrée de la ville, dite barrière de Clichy. De nombreux volontaires inexpérimentés se sont joints à lui, élèves de Polytechnique, étudiants de l'Ecole Vétérinaire...

A force de courage, ils tiennent tête à un ennemi supérieur en nombre et en armement...

C'est l'armistice qui vient mettre un terme à leur résistance héroïque. 

place-clichy-015.JPG

      Le monument de 14 mètres de haut est érigé en 1869. Il doit être inauguré en août 1870 mais la guerre, menée par un autre Napoléon, le numéro III, empêche cette inauguration.

Après la défaite devant les Prussiens, Paris est de nouveau assiégé et affamé. Le monument qui exalte la résistance de la Nation est plus que jamais d'actualité!

...Mais il inspirera les résistants de la Commune plus que les Versaillais!

place-clichy-020.JPG

Au-dessus des ailes de l'aigle, la dédicace est gravée  dans la pierre:

"Sous le règne de Napoléon III, en mémoire de la Défense de Paris par le maréchal Moncey, major général de la Garde Nationale, le XXX mars 1814 à la barrière de Clichy, la ville de Paris a érigé ce monument. 1869."

place-clichy-071.JPG

Le groupe de bronze est juché sur un socle dessiné par Edmond Guillaume, connu pour être entre autres l'architecte de l'hôtel de ville de Cambrai.

place-clichy-guillaume-cambrai.jpg

                          Façade de l'Hôtel de ville de Cambrai (Guillaume, Baralle, Renaud).

berlioz-defense-017.JPG

Un bas-relief orne le socle. Il représente Moncey guidant ses hommes et les exhortant...   Il s'inspire de très près du tableau d'Horace Vernet :

Horace_VernetClichy.jpg

                                           La Barrière de Clichy. Horace Vernet.

place-clichy-vernet3.jpg

place-clichy-031.JPG

place-clichy-028.JPG

Une mère protège son enfant non loin d'un mourant... allégorie toujours vivante du peuple victime des guerres.

place clichy 069

"Le Patriotisme" est représenté par une femme vigoureuse et guerrière, prête à combattre l'ennemi. 

place-clichy-042.JPG

Le groupe de bronze est dû au sculpteur Amédée Doublemard (1826-1900) qui nous donne là un chef d'oeuvre d'académisme allégorique!

On peut sans doute regretter que ce sculpteur conventionnel ait remporté le concours pour ce monument, face à des artistes exceptionnels comme Carpeaux!  

place clichy carpeaux maquette hotele de ville valenciennes

                   Maquette de Carpeaux: la Defense de la Patrie (pour l'hôtel de ville de Valenciennes).

 La maquette du projet romantique et inspiré de Carpeaux est exposée au Petit Palais.

place-clichy-073.JPG

berlioz-defense-025.JPG 

Le groupe sculpté par Doublemard  représente la ville de Paris, couronnée de tours, un aigle impérial juché sur le poing, protégée par le maréchal Moncey, bras gauche en avant, bras droit prêt à brandir le sabre...

place-clichy-044.JPG

 La ville et le soldat ont le visage tourné vers l'est, face à l'ennemi qui vient jusque dans nos bras égorger nos fils et nos compagnes.

place-clichy-049.JPG

Sur le côté, un combattant agonise à son poste, sur le fût du canon pointé vers les Russes.

place-clichy-062.JPG

Le volontaire, main sur la poitrine, est un étudiant de Polytechnique.

place-clichy-052.JPG

Son bras gauche se tend vers le ciel et s'appuie sur la femme debout qu'un autre bras gauche, celui de Moncey protège. La ville se trouve ainsi "embrassée" au sens propre par ses défenseurs.

place-clichy-053.JPG

On aurait aimé que cette fière attitude de la ville inspirât tous ses habitants lorsque plus tard, d'autres guerriers de l'est avec leur barbarie et leur idéologie de mort vinrent s'installer dans ses murs en franchissant sans encombre la barrière de Clichy.

place clichy 060

Mais hélas, l'héroïsme de 1814 et celui de la Commune faisaient partie du passé et Paris si l'on excepte quelques uns de ses enfants et les immigrès aux visages placardés sur des affiches rouges, se coucha sous la botte...

Et voilà pourquoi la statue a cet air si sévère!

place clichy 022

        Et voilà pourquoi  sur le socle de pierre, écrivant les noms toujours renouvelés des victimes, le sculpteur a représenté "La Patrie en deuil". 

 

 

 

Liens : statues, monuments de Montmartre.

Listes des liens des monuments et lieux typiques de Montmartre historique et moderne.

 

Sacré Coeur. Statues Saint Louis et Jeanne d'arc. Justice, Sainteté.

Montmartre. Fontaine de Gasq. Square Louise Michel.

Montmartre. Square Louise Michel. fontaine des innocents. Derré.

Cimetière Montmartre. Godefroy Cavaignac.

Cimetière Montmartre.Alphonse Baudin. Gisant.

Rue Feutrier. Rosa Luxembourg.

boulevard de Rochechouart, de Clichy, Anvers, Pigalle, Blanche.

 

 

Repost0
31 mars 2011 4 31 /03 /mars /2011 06:10

taverne-des-truands6-copie-1.jpg

                                   Cabaret des Truands. 100 boulevard de Clichy.

Depuis 1910, le 100 boulevard de Clichy abrite un cabaret qui a changé plusieurs fois de noms.

A sa création, il s'appelait le Cabaret de la Truie qui file.

deux-anes-001.JPG

                                    Les Deux Ânes à l'emplacement des Truands.

Regardez bien l'enseigne qui jouxte le cabaret, aujourd'hui les "Deux Ânes".... Ne serait-ce pas une truie?

Non, à y regarder de plus près c'est un animal de la même famille, mais plus sauvage et moins rose, un sanglier!

deux-anes-004.JPG

Depuis le Moyen-Âge, "La truie qui file" servait d'enseigne à des drapiers, des tisserands et des aubergistes. L'une d'elles est conservée au musée Carnavalet...

truie-qui-file-rue-de-la-cossonnerie.jpg

                                   Enseigne de la Truie qui File. Musée Carnavalet. 

Cette représentation aurait pour origine une historiette médiévale miraculeuse:

Une jeune bergère, filant la quenouille en surveillant son petit troupeau, est agressée par un seigneur débauché. Elle supplie la Vierge de lui venir en aide et se trouve aussitôt transformée en truie, ce qui éloigne le mâle en rut... pourtant habitué aux cochonneries...

On peut s'interroger sur le choix de ce nom pour un lieu de plaisirs! Ou bien voulait-on signifier aux amateurs que les jolies bergères qui y officiaient étaient aussi de petites cochonnes expertes?

taverne des truands2

Quoi qu'il en soit, la Truie qui File disparut au profit du Porc-Epic puis de l'Epatant, puis de l'Araignée et enfin des Truands.

Les cartes postales de 1914 reprennent les deux noms : Music-hall de l'Araignée, Taverne des Truands (puis cabaret des Truands).

deux-anes-006.JPG

C'est un poète, Tristan Remy, qui le fonde et innove en faisant servir des frites prolétariennes pendant le spectacle.

tristan-remy-clowns.jpg

Tristan Remy sera plus tard avec Poulaille l'initiateur du mouvement pour la littérature prolétarienne mais il est surtout connu pour ses ouvrages sur le cirque et sur les clowns...

taverne-des-truands4.jpg

taverne-des-truands7.jpg

Le cabaret  recrée à sa façon très particulière une atmosphère médiévale, avec troubadours, damoiselles accueillantes et mauvais garçons.

taverne-des-truands1.jpg

Lorsqu'un amateur entrait seul dans l'établissement, un truand maître d'hôtel ne manquait pas de l'installer à proximité d'une gente damoiselle chargée de lui faire consommer les boissons les plus dispendieuses et si l'homme était assez gras du porte feuille, à terminer la soirée dans un des nombreux hôtels du quartier.

taverne-des-truands.jpg

En 1922 l'établissement est racheté par André Dahl et Roger Ferréol. Le décor kitsch disparaît au profit d'une architecture sobre inspirée de l'Art Déco. Les nouveaux propriétaires se creusent la cervelle pour lui trouver un nouveau nom, les truands étant passés de mode.

Après des jours et des jours de recherche, ils commencent à désespérer..."Faut-il que nous soyons deux ânes pour ne rien trouver!"

Et c'est ainsi que le cabaret prit le nom de ces deux ânes!

deux-anes-005.JPG

 

Liens : les cabarets de Montmartre.

Montmartre. André Gill. Le Lapin agile.

Montmartre. Eugénie Buffet.

Montmartre. Le Bal Tabarin.

Montmartre. Cabaret. L'Enfer.

Montmartre. Cabaret Le Ciel.

Montmartre. Le cabaret du Néant.

Le cirque Médrano. Boulevard de Rochechouart.

Montmartre. Musée de l'Erotisme. Jean-Marc Laroche.

Montmartre. La Goulue et Toulouse Lautrec.

Montmartre: Jane Avril, Toulouse Lautrec.

 

Listes des liens des monuments et lieux typiques de Montmartre historique et moderne.

 

..

Repost0
19 mars 2011 6 19 /03 /mars /2011 07:30

chat noir steinlen

                                         le Célèbre Chat Noir peint par Steinlen pour le 2ème cabaret.

Le succès du 1er Chat Noir où Salis devait refuser des clients, le conduit à ouvrir un nouveau cabaret, 12 rue de Laval (Victor Massé) au mois de mai 1885.

Le déménagement est une grande fête qui ressemble aux fameuses vachalcades de Montmartre. Salis se déguise en préfet harnaché de galons et les garçons en Suisses et en hallebardiers qui portent à bout de bras comme une retable sacré le fameux tableau de Willette "Parce Domine" peint l'année précédente pour le Chat Noir de Rochechouart.

 

chat noir parce domine

                                                       Willette. Parce domine...

C'est sans doute le chef d'oeuvre de Willette et il ne manque pas de nous étonner. Cette mort de Pierrot poussé vers la Seine par les vices et les péchés... alors que le moulin rouge tourne sans répit, que les danseuses  sensuelles parcourent l'espace... et qu'une tête de mort ricane au-dessus de la foule... Une telle toile dans un lieu voué au plaisir et à la fête! (voir:      Adolphe Willette.)

Ne manquez pas d'aller l'admirer au musée du vieux Montmartre, rue Cortot.

chat-noir-masse-2.jpg

                                Le Chat Noir au 12 rue de Laval (12 rue Victor Massé)

chat-noir-bilou-023.JPG

                                         Le 12 rue Victor Massé aujourd'hui.

Le nouveau cabaret est installé sur deux étages dans un hôtel particulier ayant appartenu au peintre belge Alfred Stevens.

chat-noir-laval-copie-1.jpg

                                Le Chat Noir au 12...

chat-noir-bilou-020.JPG

                                                  Le 12 aujourd'hui

chat-noir-bilou-018.JPG

                             Plaque apposée sur la façade... et qui ne fait s'arrêter personne!

L'intérieur est décoré par Willette et sur les murs sont accrochées des toiles ou des dessins de Steinlen, Willette, Chéret, Rivière...

C'est pour ce second Chat Noir que Steinlen peint le célèbre chat vendu aujourd'hui dans les boutiques de souvenirs, imprimé sur les T-shirts, les sacs, les bols, les porte-clés, les assiettes, les caleçons...

chat-noir-mug.jpg


chat-noir-masse.jpg

                                        Une des salles du Chat noir de la rue Victor Massé

Le cabaret est composé de plusieurs salles. Dans celle du rez de chaussée, la salle des Gardes, on pousse à la consommation et les clients évaluent le charme des horizontales (ainsi appelle-t-on les demi-mondaines prêtes à monnayer leurs services).

chat-noir-4-008.JPG

                                                            Intérieur du Chat Noir

Au 1er étage, on est déjà bien éméchés et prêts à applaudir sans vergogne les chansonniers et les poètes.

chat-noir-4-004.JPG

 Au 2ème étage, un atelier, appelé "salle des fêtes" est transformé en 1885 en théâtre d'ombres. Reprenant la tradition du boulevard du Crime, le peintre Henri Rivière  découpe des silhouettes dans du carton. En 1887, le zinc découpé, plus précis et plus solide remplace le carton. De nombreux artistes sont séduits par cette expression et participent à la création : Willette, Steinlen, Robida... Les livrets sont écrits par Maurice Donnay, Fragerolle, Richepin... La musique est due le plus souvent à charles de Sivry.

 

chat noir 4 002

                                                         L' Epopée (Caran d'Ache)

Le théâtre d'ombres rencontre un formidable succès, notamment avec la pièce donnée en 1888 "L'Epopée", à la gloire de Napoléon, dont Caran d'Ache réalise l'essentiel.

chat noir caran d'ache

                                                             Caran d'Ache par Cappiello

Le temps passant et d'autres cabarets qui avaient suivi et copié le Chat Noir, étant devenus plus novateurs que leur modèle, le cabaret de Salis cesse peu à peu d'être à la mode.

Le dernier spectacle du théâtre d'ombres est donné en 1896. Salis supporte mal la désaffection dont est victime son établissement qui arrive en fin de bail.

Il est pris d'une crise destructrice et à grands coups de hache s'attaque au mobilier de son cabaret. Quand il retrouve un peu de son esprit entreprenant et créateur, il envisage un  3ème Chat Noir, non plus à Montmartre mais sur les Grands Boulevards.

Mais il est trop tard. Contraint pour raisons financières et affaibli par la maladie, il  cède son cabaret à un bourgeois qui vit de ses rentes après avoir fait fortune dans le commerce du savon et qui, aussi peu artiste que possible, ne voit dans l'immeuble qu'une source de revenus locatifs.     

Salis meurt quelques mois plus tard en 1897. Le Chat Noir meurt avec lui.

chat-noir-4-006.JPG

                                       68 boulevard de Clichy. Le 3ème Chat Noir usurpateur.   

Le 3ème Chat Noir est créé en 1907, bien après la mort de Salis. Certains prétendent que la veuve de Salis avait donné l'autorisation à Jehan Chagot, le propriétaire, d'utiliser le célèbre nom.

Quoi qu'il en soit le charme n'agit plus. Le caveau survit jusqu'en 1933 avant de disparaître à son tour. Aujourd'hui un immeuble sans charme l'a remplacé et, surprise, un café continue de se parer des poils du chat. Les touristes peu avertis le photographient... et pourtant son aspetc toc et tape à l'oeil devrait leur mettre la puce à l'oreille!

chat-noir-bilou-029.JPG

                            Le 3ème Chat Noir (!) 68 boulevard de Clichy.  

chat-noir-bilou-027.JPG

                                    Au 1er étage, les chats de Steinlen, hérissés et furieux...

 

On dit que les chats ont sept vies, mais le Chat noir de Salis a vécu si intensément qu'il n'en a eu que deux.... 

Deux vies si fantaisistes et si créatrices qu'elles n'en finissent pas de miauler aujourd'hui dans les escaliers de la Butte! 

 

 

 

Liens

Listes des liens des monuments et lieux typiques de Montmartre historique et moderne.

Montmartre. Adolphe Willette.

Montmartre. André Gill. Le Lapin agile.

Montmartre. Eugénie Buffet.

Montmartre. Le Bal Tabarin.

Montmartre. Marcel Legay. Ecoute ô mon coeur.

Montmartre. Cabaret. L'Enfer.

Montmartre. Cabaret Le Ciel.

Montmartre. Le cabaret du Néant.

Le cirque Médrano. Boulevard de Rochechouart.

Montmartre. Musée de l'Erotisme. Jean-Marc Laroche.

Montmartre. La Goulue et Toulouse Lautrec.

Montmartre: Jane Avril, Toulouse Lautrec.

 

...

Repost0

Présentation

  • : Montmartre secret
  • Montmartre secret
  • : Pour les Amoureux de Montmartre, des Chats.de l'île d'Oléron, des Voyages. Les Amis Inconnus et les Poètes...
  • Contact

Recherche