Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 mars 2018 1 12 /03 /mars /2018 16:52
Louis Icart. Maison Neumont. Dessins de la Parisienne. Place du Calvaire.
Louis Icart. Maison Neumont. Dessins de la Parisienne. Place du Calvaire.

     La fameuse maison Neumont est une des plus singulières de Montmartre.

    Nous l'avons déjà visitée en rendant hommage à son premier propriétaire, Maurice Neumont, mais n'avions dit que quelques mots de celui qui lui succéda et y mourut, Louis Icart.

1 place du Calvaire. Entrée de la maison Neumont

1 place du Calvaire. Entrée de la maison Neumont

Louis Icart. Maison Neumont. Dessins de la Parisienne. Place du Calvaire.

    Réparons cette injustice, d'autant plus criante que j'avais à l'époque émis un jugement assez négatif sur ce peintre connu surtout pour ses illustrations et pour ses dessins érotiques....

                                    Illustration de Louis Icart pour Le Sopha de Crébillon

Louis Icart. Maison Neumont. Dessins de la Parisienne. Place du Calvaire.
Louis Icart. Maison Neumont. Dessins de la Parisienne. Place du Calvaire.

     Il est vrai que son surnom, donné par les Américains de "Peintre de la Parisienne" ne lui a pas été favorable et l'a enfermé dans sa production pour catalogues et magazines féminins.

 

Louis Icart. Maison Neumont. Dessins de la Parisienne. Place du Calvaire.
Louis Icart. Maison Neumont. Dessins de la Parisienne. Place du Calvaire.

     Il ne prit possession de la maison du 1 rue du Calvaire, une des plus haut perchées de Montmartre, sur un jardin abrupt, qu'en 1943. Le succès qu'il avait rencontré à New-York avec ses parisiennes sophistiquées lui avait permis de récolter une somme suffisante pour une telle dépense.

    Son grand amour, Fanny, sa femme qui lui servit souvent de modèle, avait eu le coup de foudre pour cette maison "I900", construite par Louis Brachet, plein sud, fenêtres et baies ouvertes sur Paris étendu à ses pieds!

Louis Icart. Maison Neumont. Dessins de la Parisienne. Place du Calvaire.
Louis Icart. Maison Neumont. Dessins de la Parisienne. Place du Calvaire.

     Quand il entre dans cette demeure entre ciel et terre, il a déjà accompli l'essentiel de son œuvre. Né en 1888, il a 55 ans et se sent libre de dessiner ce qui lui plaît.

Quand , jeune homme, il était arrivé à Paris, sa tante qui possèdait la maison de couture Valmont, l'engagea. C'est ce qui déclencha sa "vocation" pour le milieu du luxe et de la haute couture.

 

Maison Neumont. La poulie modern-style sur la place du Calvaire.

Maison Neumont. La poulie modern-style sur la place du Calvaire.

La glycine

La glycine

     La 1ère guerre le conduisit sur d'autres chemins. Il y participa comme pilote d'avion et comme dessinateur. Sa série l'Exode montre s'il en était besoin quel peintre engagé  il aurait pu devenir.

                                                          La voix du canon

Louis Icart. Maison Neumont. Dessins de la Parisienne. Place du Calvaire.

     Après la guerre, il adhéra à l'esthétique Art-Déco. Ses meilleurs dessins en sont de belles illustrations. 

 

     Il représente une femme de son temps, libre, indépendante. Une femme sensuelle et épanouie dans un monde où l'homme n'apparaît que rarement.

     Si une partie des dessins paraît stéréotypée, il n'en est pas moins vrai qu'on y trouve, dans les plus réussis, un sens évident de la composition et de l'utilisation du décor, souvent en noir et blanc, résille végétale ou dentelle....

 

     Il y a parfois chez Icart, cette présence d'un univers en gestation, des formes qui s'organisent peu à peu et d'où la femme semble sortir comme d'une vague. Comme dans cette composition du "paon blanc", une des plus étranges...

 

 

     Le feuillage, la lumière, le plumage sont une écume qui dépose sur le rivage la femme émergeant du tourbillon noir de sa robe...

Louis Icart. Maison Neumont. Dessins de la Parisienne. Place du Calvaire.

     Dans ce dessin,"Diva", la femme est prise dans sa robe comme le sont les amoureux de Klimt dans leur mosaïque d'étoffes. Un filet rouge tombe de sa main, semblable à une tache de sang.

     Il est rare de trouver chez Icart cette image de la femme dangereuse, telle que Gustave Moreau (peintre qu'il admire) la représentait.

Louis Icart. Maison Neumont. Dessins de la Parisienne. Place du Calvaire.

     Ici, c'est de l'ombre et de la mantille que sort le corps lumineux de la femme, comme un fruit de son écorce.

 

 

     Icart aime associer la femme à la nature. Parfois ce sont les animaux qui l'accompagnent...

     ...Les souples lévriers, une extension de leur corps et de leur sensualité...

Louis Icart. Maison Neumont. Dessins de la Parisienne. Place du Calvaire.
Louis Icart. Maison Neumont. Dessins de la Parisienne. Place du Calvaire.

   Le chat évidemment...

Plutôt que de concourir à qui sera le plus beau, la femme et le chat sont alliés. Difficile de savoir qui des deux est le plus chat, qui des deux est le plus femme!

 

     Quelques animaux encore, comme ce troupeau de moutons et cet agneau, sous un ciel de tempête, fuyant une menace. Un loup? Un boucher? 

 

       Un petit tour dans l'enfance avec ce regard jumeau du Chow-chow et de la femme dans les feuillages!

 

Louis Icart. Maison Neumont. Dessins de la Parisienne. Place du Calvaire.

    Louis Icart a vécu jusqu'à sa mort, en 1950, dans cette maison de rêve, donnant d'un côté sur un jardin sauvage, avec vue sur tout Paris, et de l'autre sur la petite place du Calvaire, un endroit de Montmartre qui a par miracle échappé à la destruction!

 

Louis Icart. Maison Neumont. Dessins de la Parisienne. Place du Calvaire.
Louis Icart. Maison Neumont. Dessins de la Parisienne. Place du Calvaire.
Louis Icart. Maison Neumont. Dessins de la Parisienne. Place du Calvaire.

   C'est de cette maison près du ciel qu'il s'envole comme un Icare dont les ailes ne se seraient pas détachées.

   Son œuvre légère et élégante témoigne aujourd'hui d'une époque qui, entre deux catastrophes, aima se réfugier dans un rêve de luxe et de charme.

  Une futilité apparente qui s'assume, non sans humour parfois et qui a la modestie de ne pas se prendre au sérieux.

 

Louis Icart. Maison Neumont. Dessins de la Parisienne. Place du Calvaire.
Louis Icart. Maison Neumont. Dessins de la Parisienne. Place du Calvaire.

Pour les curieux, voici quelques cartes postales de la maison Neumont qui datent du début du XXème siècle, alors qu'elle était habitée par celui qui l'avait fait construire. Elles sont prises dans le jardin, devant la façade qui aujourd'hui est en partie cachée par les arbres.

Louis Icart. Maison Neumont. Dessins de la Parisienne. Place du Calvaire.
Louis Icart. Maison Neumont. Dessins de la Parisienne. Place du Calvaire.
Louis Icart. Maison Neumont. Dessins de la Parisienne. Place du Calvaire.
Repost0
5 mars 2018 1 05 /03 /mars /2018 13:19
L'Abbaye de Thélème. Place Pigalle.
L'Abbaye de Thélème. Place Pigalle.

         Au n°1 de la place Pigalle, là où aujourd'hui un ennuyeux immeuble, flanqué en rez de chaussée d'un Monop', fait l'angle avec le boulevard de Clichy, fut inauguré en 1886 un des cabarets réputés de Pigalle : l'Abbaye de Thélème.

L'Abbaye de Thélème. Place Pigalle.

      Le bâtiment avait été avant sa transformation, un hôtel particulier qui d'après André Roussard fut construit pour le peintre Narcisse Diaz de la Pena, ami de Millet et faisant partie du groupe de l'Ecole de Barbizon. 

                                                   Mare après l'orage (Diaz de la Pena)  

     Ce qui est sûr, c'est qu'un autre peintre y vécut pendant une dizaine d'années. Il s'agit de Ferdinand Roybet qui connut le succès avec ses figures de soudards, de mousquetaires, de mendiants, de ripailles dans les auberges (il annonçait sans le savoir le futur cabaret!)

                              Page avec deux dogues (Ferdinand Roybet)

     Le nom choisi pour le nouvel établissement est celui que Rabelais donne dans son Gargantua à l'abbaye idéale qui prend le contrepied de celles de son temps. La devise gravée sur le portail est inspirée de Saint Augustin, "Fay ce que voudras". Magnifique devise, un tantinet optimiste, qui fait confiance en l'homme pour n'utiliser cette liberté que pour le bien... et qui se comprend mieux lorsque l'on donne sa version originale : Aime et fais ce que tu voudras.

                                              Illustration de Gustave Doré

    Le jour de l'inauguration une grande fête est donnée où sont conviés artistes et journalistes. L'invitation paraît dans le Courrier Français :

"Les Thélémites ont l'honneur de vous inviter à fêter François Rabelais en inaugurant son Abbaye de Thélème, 1 place Pigalle, sous la présidence de leur vénérable prieur Alexis Bouvier."

                                                        Alexis Bouvier (André Gill)

     L'Abbaye n'a rien d'austère et la décoration s'inspire de Pompéi et d'un Moyen-Âge fantasmé, flamboyant et annonciateur de la Renaissance. Pompéi pour l'érotisme, le gothique pour les ripailles et les scènes historiques.

...........................................................................................................................................................

    Il ne subsiste rien des panneaux peints qui couvraient les murs dont Henri Pille fut un des principaux artisans. 

 

     Il est alors à la mode et il est impossible de ne pas s'attarder un instant sur ce peintre montmartrois qui vécut de 1844 à 1897 et qui fut une figure de la vie nocturne de notre Butte.

 

     Il fut l'un des créateurs les plus doués du théâtre d'ombres du Chat Noir et il connut le succès avec ses scènes historiques ou de genre mâtinées d'humour.

...........................................................................................................................................................

     Il choisit des scènes rabelaisiennes  tirées des guerres pichrocholines pour couvrir les murs de l'Abbaye. Il est également l'auteur des trois vitraux (l'Amour, François 1er, le repas de Pantagruel) qui éclairaient la salle réservée aux expositions des peintres de Montmartre.

 

     Un autre peintre participe à la décoration. Il s'agit de Léon Tanzi (1846-1913) tombé dans l'oubli, qui fut un élève de Bouguereau et se spécialisa dans les scènes de genre et les paysages. Il fit le portrait d'Alexis Bouvier, exposé dans le premier vestibule et il créa des panneaux représentant Gargantua ripaillant ou à cheval sur les tours de Notre-Dame.

                                         Léon Tanzi. Portrait de Mlle Dubois.

    Au dernier étage les amateurs peuvent réserver un des cabinets particuliers qui leur assurent tranquillité et anonymat avec de belles dames qui ne sont pas d'antan.

     Le mobilier est d'inspiration gothique flamboyant. Les serveurs et les serveuses sont déguisés en moines et en moniales avec robes de bure et ceintures de cordelettes. Ils n'ont rien d'austère malgré leur tenue et ils nous font penser à ce que disait Rabelais des monastères à l'ombre desquels une femme ne pouvait passer sans tomber enceinte!

 

L'Abbaye est vite à la mode et elle est fréquentée notamment par les journalistes du Courrier Français. 

 

     Elle n'a pas auprès des peintres et des écrivains le même succès que la Nouvelle Athènes ou le Rat Mort mais on peut y voir, clients fidèles, Raoul Ponchon, Etienne Goudeau ou Emile Carjat.

Raoul Ponchon en bonne compagnie (Willette)

Raoul Ponchon en bonne compagnie (Willette)

     Raoul Ponchon (1848-1937) est chroniqueur au Courrier Français où il écrit en vers. Il est, comme il le dit lui-même, un simple rimailleur. Il a peu publié (seul recueil, "La Muse au Cabaret") et s'il est encore connu aujourd'hui, c'est pour son célèbre quatrain :

Quand mon verre est vide

Je le plains

Quand mon verre est plein

Je le vide

Emile Goudeau

Emile Goudeau

     Inutile de présenter Emile Goudeau dont la place du Bateau-Lavoir perpétue la mémoire. Buveur passionné, poète irrévérencieux, il est le fondateur du Cercle des Hydropathes et un des représentants les plus brillants de l'esprit railleur et mystificateur du Montmartre légendaire aujourd'hui disparu.

 

     Emile Goudeau aurait pu s'appeler Goudevin ou Goudabsinthe! Ce mal nommé s'amusa en dédiant aux hydropathes ("qui se guérissent en buvant de l'eau") son fameux Cercle, lui qui écrivit une ode au vin qui commence ainsi :

Ah si la Seine était de ce bon vin de Beaune

Et que mon ventre fût large de plusieurs aunes,

Je m'en irais dessous un pont

M'y coucherais tout de mon long

Et je ferais descendre

La Seine dans mon ventre...

(Ode au vin. Poèmes Parisiens)

Etienne Carjat par lui-même

Etienne Carjat par lui-même

   Le moins connu des habitués de l'Abbaye y venait en voisin. Il s'agit d'Etienne Carjat.

   Ce caricaturiste, fervent de la Commune, fut aussi photographe. Il faisait partie du Club des Vilains Bonshommes, artistes qui se réunissaient pour ripailler et rimailler. Verlaine en faisait partie et c'est là qu'il amena un jeune poète frais débarqué de province, Arthur Rimbaud qui fit sensation en lisant son Bateau Îvre.

"Ô que ma quille éclate! Ô que j'aille à la mer!"

L'Abbaye de Thélème. Place Pigalle.L'Abbaye de Thélème. Place Pigalle.
L'Abbaye de Thélème. Place Pigalle.L'Abbaye de Thélème. Place Pigalle.

     Nous avons vu que Rimbaud avait blessé Verlaine au Rat Mort. Il fit de même, à l'Abbaye de Thélème, avec Carjat qu'il blessa d'un coup de canne-épée après une discussion avinée et violente. Le résultat fut une grande perte pour nous car Etienne Carjat avait pris de nombreuses photos du jeune poète. En rentrant chez lui, il détruisit tous les négatifs. Ne subsistèrent que 8 épreuves aujourd'hui mondialement connues!

Jules Chéret pour le Courrier Français.

Jules Chéret pour le Courrier Français.

    Parmi les habitués, les journalistes et dessinateurs du Courrier Français avaient chaque vendredi, une salle qui leur était réservée. Rappelons que le journal s'était investi dans le lancement et le succès de l'Abbaye.

Jules Berry. Les Visiteurs du Soir.

Jules Berry. Les Visiteurs du Soir.

     L'Abbaye traverse les années, toujours appréciée des noceurs qui pouvaient trouver un restaurant ouvert toute la nuit. Dans les années 1930, elle reçoit fréquemment la visite de Jules Berry qui, après le théâtre et les salles de jeux où il flambait tous ses cachets, venait se restaurer.

L'Abbaye de Thélème. Place Pigalle.

     Avant de disparaître, elle se métamorphose à plusieurs reprises, en cabaret de chansonniers "Le coup de patte" sous la direction de Martini, "La Fête Foraine" avec Bordas, "Les Naturistes" avec O'Dett....

     Mais la grande histoire de Montmartre est terminée. Les cabarets ferment les uns après les autres et le bâtiment qui avait connu tant de nuits agitées, brillantes et bruyantes est détruit pour laisser place à l'indigent immeuble, triste et sans caractère.

 Les lettres rouges du Monop sont les seules couleurs sur la façade ingrate. Le Rat Mort est une banque, la Nouvelle Athènes un supermarché bio.... seule la fontaine de Davioud au centre de la place est restée là, témoin muet du passé....

L'Abbaye de Thélème. Place Pigalle.
Repost0
24 janvier 2018 3 24 /01 /janvier /2018 16:28
Le Rat Mort. Place Pigalle.
Le Rat Mort. Place Pigalle.

     Voilà un "café" dont le nom provocateur est resté dans la mémoire montmartroise! Le rat mort! 

Le Rat Mort. Place Pigalle.

     Au 7 place Pigalle, il y avait en 1835 un limonadier. Son établissement s'appelait banalement "Café Pigalle". 

Le Rat Mort. Place Pigalle.
Le Rat Mort. Place Pigalle.

     Afin d'attirer plus de clients, le Café Pigalle se refit une beauté. Du sol au plafond, il se mit à neuf sans changer de nom.

C'est ici qu'intervient la légende ou la réalité. Chacun choisira ce qui lui convient!

Le Rat Mort. Place Pigalle.
Le Rat Mort. Place Pigalle.

     Trois hypothèses.

     La plus communément admise est que l'on trouva, le jour de l'inauguration, un rat crevé dans la pompe à bière. Les consommateurs étonnés avouèrent qu'ils avaient trouvé à la boisson un petit goût original, pas désagréable du tout !

                                                       Rat îvre carte KMCoriginals

Le Rat Mort. Place Pigalle.

     La deuxième hypothèse veut que les premiers clients incommodés par l'odeur humide des plâtres récents, se bouchèrent le nez en s'exclamant qu'il flottait dans l'air une odeur de rat crevé!

     La dernière hypothèse évoque l'odeur pestilentielle qui flottait sur la place Pigalle, autour de la fontaine de Davioud où les poissonnières jetaient les vidures de leur marchandise et où les chiens du quartier se donnaient rendez-vous! Le café n'en était séparé que de quelques mètres!

"Cette vasque est le réceptacle de toutes les ordures du boulevard (...). Les cantonniers y lavent leurs balais, les marchandes s'y débarrassent de leurs rebuts de poissons, le soir c'est là que l'on vient baigner et nettoyer tous les chiens du quartier."  (Lettre de 1868 de la direction des Eaux et Egouts de Paris)

Le Rat Mort. Place Pigalle.

     En Montmartrois fidèle et discipliné, j'opterai pour la première hypothèse, plus "savoureuse" et plus fantaisiste tout en laissant mon esprit cartésien préférer la dernière!

Après tout, il y eut un vrai chat noir au Chat Noir, pourquoi pas un vrai rat crevé au Rat Mort?

Le Rat Mort. Place Pigalle.

     Le décor du café, de la fin du XIXème retraçait l'existence d'un rat bourgeois. Les dessins étaient de Joseph Faverot (1862-1915).

Quelques gravures nous permettent d'imaginer les panneaux qui couvraient les murs :

                                            Le baptême du rat (Faverot)

                                                         La noce

La noce

                                                       L'orgie

L'orgie

                                                La mort!

La mort!

     Vers le milieu du XIXème, s'ouvrit de l'autre côté de la rue, un autre café, "La Nouvelle Athènes" qui attira de nombreux artistes. Par chance pour notre café, le patron ombrageux se brouilla avec les plus turbulents de ses clients qui derechef franchirent le Rubicon (la rue Frochot) et s'installèrent au Rat Mort lui assurant un succès inespéré.

Le Rat Mort. Place Pigalle.

     Parmi les nouveaux habitués figurent des "personnages" familiers du Montmartre de la Bohême, à commencer par celui qui immortalisa cette bohême, Henri Murger.

 

    Baudelaire bien sûr qui vient en voisin de la rue Frochot où habite celle qui y tient salon et qu'il idéalise, Apollonie Sabatier, connue sous le nom de " Présidente Sabatier", femme d'une grande beauté et d'une grande culture qui réunit autour d'elle, avec l'auteur des Fleurs du Mal  Flaubert et Gautier,

 

     Alors qu'elle suscite des passions amoureuses chez Gautier, elle provoque chez Baudelaire un élan mystique. Elle l'entraîne vers les hauteurs et lui permet d'échapper aux tentations de la chair qu'il vit comme une malédiction. Elle est pour lui le versant lumineux de la femme quand Jeanne Duval en est le versant d'ombre:

 

'(...) Je suis belle et j'ordonne                                                                                                            Que pour l'amour de moi vous n'aimiez que le Beau;                                                                        Je suis l'Ange gardien, la Muse et la Madone."                                                                                                       (Baudelaire. Que diras-tu ce soir pauvre âme solitaire)

     La liste de ceux qui ont fréquenté le Rat mort est impressionnante. On trouve parmi eux quelques artistes typiquement montmartrois comme Willette ou Steinlen et d'autres qui font partie des artistes majeurs du XIXème siècle : Forain, Lautrec, Courbet...

                                      Le Rat Mort 1879. "La sœur du pâle voyou" (Forain)

       La clientèle habituée prend des couleurs différentes avec les années. Pendant la Commune, ce sont des Communards gradés qui s'y donnent rendez-vous. Dans les années 80, les politiques se mêlent aux artistes.

    On s'étonne que peu de peintures aient immortalisé le lieu. On ne connaît que le tableau de Lautrec et plus tard celui de Vlaminck.

 

    Lautrec a représenté, dans un des petits salons privés de l'établissement où les cocottes dînent au champagne avec leur amant du jour,  Lucie Jourdan et son "bienfaiteur" qui semble se détourner pour ne pas apparaître sur la toile!

Le Rat Mort. Place Pigalle.

     Parmi les clients célèbres, comment ne pas évoquer Verlaine et Rimbaud? Un incident annonciateur d'autres drames eut lieu en 1872 dans cet établissement. Les deux amants étaient attablés et Rimbaud imposa un jeu qu'il aimait et qui consistait à planter la lame d'un couteau entre les doigts écartés de la main de son vis à vis. Il blessa Verlaine au poignet et tout se termina par une rixe qui valut au poète des Poèmes Saturniens une longue estafilade à la cuisse.

 

Le Rat Mort. Place Pigalle.
Le Rat Mort. Place Pigalle.

     Le Rat Mort connaîtra d'autres avatars. Il deviendra à la fin du XIXème siècle un des lieux montmartrois fréquentés par les lesbiennes. La plus combative d'entre elles est surnommée Albertine Wolf. Si l'on en croit Willette, c'est sa laideur qui lui valut l'honneur d'être ridiculisée par la féminisation du nom d'Albert Wolf, célèbre critique du Figaro.

 

 

     Willette l'évoque dans son livre de souvenirs "Feu Pierrot" en des termes qui nous font mesurer le gouffre qui nous sépare de la misogynie de cette époque. 

"La plus effrénée de ces pauvres femmes prétendant à la dignité masculine, n'avait pu arriver qu'à la parfaite ressemblance de l'horrible critique d'art du Figaro. Aussi l'appelait-on Albertine Wolf."

 

 

Albert Wolf (Nadar). (Manet)
Albert Wolf (Nadar). (Manet)

Albert Wolf (Nadar). (Manet)

Le Rat Mort. Place Pigalle.
Danseuse au Rat Mort. (Vlaminck 1906)

Danseuse au Rat Mort. (Vlaminck 1906)

     Le Rat Mort fut encore en 1934 le théâtre d'un fait divers lié à la mafia corse de Pigalle qui se livrait une guerre fratricide sur fond de racket sur la cocaïne. Jean Paul Stefani veut éliminer son rival Ange Foata. Alors que l'Ange en question sirote un verre au Rat Mort, Stefani tire sur lui, et le rate (apparemment c'est lui qui avait un verre dans le nez!) Par malheur, le fils d'Ange, âgé de 5 ans est tué. Ce sera le début d'une série de meurtres dans une vendetta qui durera plus de deux ans.

                                     (Procés de Jean Paul Stefani en novembre 1936)

Le Rat Mort. Place Pigalle.

     Mais déjà le Rat Mort n'était plus que l'ombre de lui-même. Il se dégrada peu à peu et fut racheté pour être transformé en boîte de nuit "Eve"...

 

     Il faut croire que la pomme ne fut pas assez succulente car Eve quitta les lieux et laissa la place à Cupidon.

 

      Mais il n'eut pas plus de succès et il quitta, penaud, la place Pigalle. Signe des temps, c'est une banque qui lui succéda.

Le Rat Mort. Place Pigalle.

     Une enseigne qui a défrayé la chronique ces dernières années.

     Gageons que le Rat Mort se trouve à l'aise  dans la bonne odeur des coffres forts et qu'aujourd'hui, sur la Place Pigalle, il est ressuscité!

Repost0
25 octobre 2017 3 25 /10 /octobre /2017 08:44
Place Saint-Georges. Le monument à Gavarni. Denis Puech.
Place Saint-Georges. Le monument à Gavarni. Denis Puech.

Il est le principal ornement de cette place où opère le charme indéfinissable de Paris. Il est l'épicentre des immeubles qui l'entourent.... L'hôtel de Thiers, le théâtre où fut tourné "le dernier métro", l'hôtel où vécut en ses débuts parisiens la Païva.....

 

L'hôtel de Thiers.

L'hôtel de Thiers.

Ni Thiers (vilain bonhomme) ni la Païva ne le connurent puisqu'il ne fut édifié qu'en 1911 à la place d'une fontaine qui servait d'abreuvoir aux chevaux.

 

L'ancienne fontaine semblable à plusieurs autres installées pendant la Restauration datait de 1821. C'est lorsque fut construite la ligne de métro Nord-Sud et la station Saint-Georges qu'elle fut démontée.

 

Une pétition accompagnée d'une souscription demanda qu'on érigeât à sa place un monument à la gloire de Gavarni qui avait habité le quartier et illustré la vie parisienne d'alors.

Place Saint-Georges. Le monument à Gavarni. Denis Puech.

Autoportrait. Gavarni.

Nous avons rencontré Gavarni dans ce blog! Il est plus que beaucoup d'artistes qui se réclament de Montmartre, un véritable amoureux de nos quartiers (et de ses belles passantes)!

Place Saint-Georges. Le monument à Gavarni. Denis Puech.

La rue des Rosiers (Chevalier de la Barre) où habita Gavarni, aujourd'hui chevet du Sacré-coeur.

Rappelons qu'il est venu à 25 ans habiter au sommet de la Butte, rue des Rosiers, future rue du Chevalier de la Barre avant de choisir la rue Ravignan

Il aime alors croquer le petit peuple parisien avec une prédilection marquée pour les jolies grisettes du genre Mimi Pinson.

 

1 rue Fontaine.

1 rue Fontaine.

Il descend ensuite de la Butte pour s'installer 1 rue fontaine, non loin du monument qui lui rend hommage, puis rue Saint-Georges.

Malgré l'élégance de ses dessins de mode, il est un critique acerbe de la comédie humaine et s'il fréquente les salons, c'est pour mieux en dénoncer les hypocrisies. Il n'est pas surprenant qu'il soit ami des Goncourt qui lui consacreront une biographie.

 

Place Saint-Georges. Le monument à Gavarni. Denis Puech.

Comme eux, il est un observateur de la société et consacre des recueils à ses acteurs.  Les lorettes ont sa préférence et c'est avec une certaine tendresse qu'il les dessine.

Place Saint-Georges. Le monument à Gavarni. Denis Puech.

Son monument rappelle aussi qu'il fut le "reporter" du Carnaval de Paris, une coutume ancienne et vivace qui ne disparut qu'en 1950.

Pierrot

Pierrot

Le décor sculpté représente des personnages de la fête : Pierrot, un débardeur, la mort avec sa faucille....

Le Débardeur

Le Débardeur

Quelques mots sur le Débardeur....

Il s'agit d'une femme qui pour l'occasion avait le droit de porter un pantalon masculin, ou débardeur (rien à voir avec le marcel actuel!). Il y avait une forte charge érotique dans ce travestissement exceptionnel.

 

Place Saint-Georges. Le monument à Gavarni. Denis Puech.

On rencontre encore, détérioré par les vents d'ouest, une figure massive, un personnage en haillons, le regard insistant, semblant apostropher le passant. Il est la face noire du carnaval, le vieillard habillé de haillons, à la fois bonhomme et menaçant. Il tient dans la main droite un bâton et au bout du bras gauche une faucille. Il évoque "la grande faucheuse" la mort grimaçante, toujours présente dans les carnavals.

 

On peut discerner encore la jeune modiste qui passe avec sa boîte dans un arrière plan qui disparaît peu à peu, grain à grain, avec l'usure de la pierre. Derrière elle se profile l'artiste, un peintre assurément, qui ressemble à Gavarni...

 

Au sommet de la colonne Gavarni lui-même est représenté, occupé à dessiner et à saisir au vol ses contemporains.

 

Place Saint-Georges. Le monument à Gavarni. Denis Puech.
Place Saint-Georges. Le monument à Gavarni. Denis Puech.

Quatre mascarons de bronze laissent couler de leur bouche entrouverte un mince filet d'eau, les jours trop rares où la fontaine joue son rôle de fontaine.

La lorette y est à l'honneur, tournée vers la rue Notre-Dame de Lorette!

Place Saint-Georges. Le monument à Gavarni. Denis Puech.

L'artiste bohême avec son chapeau de feutre...

Place Saint-Georges. Le monument à Gavarni. Denis Puech.

Le mendiant quémandeur et menaçant

Place Saint-Georges. Le monument à Gavarni. Denis Puech.
Place Saint-Georges. Le monument à Gavarni. Denis Puech.

La mégère, hommasse et ronchonneuse... à la fois entremetteuse et espionne!

Monument à Leconte de Lisle. Jardin du Luxembourg. (Denys Puech)

Monument à Leconte de Lisle. Jardin du Luxembourg. (Denys Puech)

Les sculptures sont l'œuvre de Denys Puech (1854-1942) qui venu de son Aveyron natal où il gardait les moutons, se forma à son art avec tant de talent qu'il obtint prix et commandes officielles. Parmi ses nombreuses réalisations, retenons son monument à Leconte de Lisle dans le jardin du Luxembourg...

 

Oublions qu'en 1925 il sculpta sans que son ciseau ne fondît de réprobation Benito Mussolini!

Le buste inexpressif et verdâtre lui valut l'inimitié de ses contemporains!

 

Combien est plus poétique et sympathique le buste de Gavarni, cheveux au vent, belle gueule d'artiste libre, regard à la pointe sèche sur la société de son temps, ses injustices et ses hypocrisies.... 

 

 

Laissons-lui le dernier mot :

"Pourquoi mépriser les prostituées? Ce sont des femmes qui gagnent à être connues."

 

Repost0
9 mai 2017 2 09 /05 /mai /2017 07:51
Place Charles Dullin. Montmartre.
Place Charles Dullin. Montmartre.

Au cœur de Montmartre, entre le quartier des Abbesses, festif et branché, et le quartier du marché Saint-Pierre, animé et coloré, la place Charles Dullin qui fut Place du Théâtre puis Place Dancourt avant de prendre son nom en 1957, nous offre une pause dans le temps et le bruit, un espace au charme désuet où de petits chiens traînent leur maîtresse au bout de la laisse et lèvent la patte sur les réverbères.... 

Utrillo

Utrillo

1903

1903

Sans trop d'effort d'imagination, on se transporte au XIXème siècle, devant le théâtre qui, extérieurement, n'a pas changé depuis 1822 et qui, classé Monument Historique, joue la fausse modestie alors qu'il est un des plus anciens théâtres de Paris restés intacts et  en activité.....

Utrillo

Utrillo

A sa construction due à Seveste, il n'était pas parisien mais montmartrois. Il ne se haussait pas du col, ne s'enveloppait guère dans le luxe des candélabres de bronze, des lustres de cristal, des statues marmoréennes....

 

Place Charles Dullin. Montmartre.

Il était un simple édifice de bois qui servait à Seveste pour son enseignement et s'appelait "Théâtre des Jeunes Elèves".

Et puis, il se mit au goût du jour, celui du romantisme et se choisit une architecture simple et harmonieuse. Il  devint alors le "Théâtre de Montmartre". Sa façade romantique et sans ostentation veille depuis sur la place avec ses mascarons souriants.

 

En 1848, pendant la révolution, n'oubliant pas ses modestes origines, il devint le "Théâtre du Peuple". Mais il ne le resta que le temps des Illusions qui furent vite perdues.

Après l'annexion de Montmartre à la capitale, il poursuivit sa carrière quasi provinciale.

Place Charles Dullin. Montmartre.

La salle fut remaniée en 1907 par l'architecte Gilbert Duron.

Mais comme pour de nombreux théâtres et music-halls, un ogre dévoreur apparut, sorti de la lampe magique des frères Lumière, le "cinématographe".

Montmartre vit disparaître dans sa gueule quelques unes de ses salles les plus emblématiques. 

Place Charles Dullin. Montmartre.

Pendant une dizaine d'années, le théâtre transformé en Montmartre-Ciné, attira des spectateurs avides de nouveautés et de frissons.

Il faut attendre 1922 pour que Charles Dullin qui avait créé sa propre école "l'atelier" fût nommé à la tête du théâtre et assurât sa renaissance.

 

 

Place Charles Dullin. Montmartre.

Nous nous intéresserons dans un autre article au destin de "l'Atelier", pépinière de talents et découvreurs de nouveaux auteurs.

Quand Dullin quitta la place pour le Sarah Bernhardt (dont l'intérieur 2nd Empire, sauvagement détruit en 1966,  fut remplacé par la salle triste et incommode du Théâtre de la Ville, elle-même en voie de rénovation) il eut pour successeur André Barsacq.

Commença alors la grande période des Michel Bouquet, Laurent terzieff, Beckett, Pirandello, Ionesco...

Place Charles Dullin. Montmartre.

Laissons là notre théâtre qui aujourd'hui poursuit sa route tant bien que mal, loin des audaces et des coups de poker de ses grandes années... et revenons sur la place...

La place côté rue d'Orsel

La place côté rue d'Orsel

La place côté rue Dancourt et Villa Dancourt

La place côté rue Dancourt et Villa Dancourt

Elle a, comme beaucoup de places 4 côtés!

L'un d'eux, à l'est, est occupé par le théâtre. Un autre, au nord, par la rue d'Orsel, un autre encore, à l'ouest, par la rue Dancourt et sa Villa.

Le dernier, au sud, est le seul à faire partie, par le nom, de la Place Charles Dullin...

La place côté sud. Le seul à porter son nom.

La place côté sud. Le seul à porter son nom.

 

Il s'agit d'une impasse que nous aurons vite parcourue...

Immeuble à l'angle de la rue Dancourt et de la place Dullin;
Immeuble à l'angle de la rue Dancourt et de la place Dullin;

Immeuble à l'angle de la rue Dancourt et de la place Dullin;

Le premier immeuble a son adresse rue Dancourt. Il abrite le restaurant  "Bijou" qui il y a quelques années s'appelait  "La Villa du Poulbot".

J'ai le souvenir du repas de mariage que nous y avons fait, un des plus indigestes de ma vie!

Le 2

Le 2

Place Charles Dullin. Montmartre.

Le 2 est le plus bel immeuble de l'impasse avec sa façade ondulante qui rend hommage au Modern Style.. Il est dû à un architecte dont le nom est gravé, avec la date de construction sur la pierre de taille : A. H. Mullhaupt 1907. 

Le 4

Le 4

Ler 4

Ler 4

Le 4, simple et élégant, édifié en 1840, a été habité pendant les vingt dernières années de sa vie par l'écrivain-philosophe roumain Mircea Eliade.

De gauche à droite : Cioran, Ionesco et Eliade, les trois "gloires" roumaines de Paris!

De gauche à droite : Cioran, Ionesco et Eliade, les trois "gloires" roumaines de Paris!

L'homme est connu pour ses ouvrages sur les religions et leurs mythes. Il l'est aussi pour avoir été un nationaliste pur et dur, une sorte de "nazi roumain".

Il vient en France occupée en 1943 où il rejoint son compatriote Emil Cioran. Il refuse de rentrer en Roumanie après-guerre à cause du communisme. Il fera carrière aux Etats-Unis avant de revenir en France et vivre à Montmartre. Son passé qu'il avait réussi à faire oublier fut révélé et transforma ses dernières années en épreuve.

 

Bref, ce penseur, ce philosophe, cet écrivain passionné de religions, malgré son passé nauséabond, a eu droit à une plaque sur son immeuble, ce que n'eut pas, à juste titre, un plus grand écrivain que lui, qui vécut quelques années à Montmartre: Louis Ferdinand Céline.

Les plaques ont des raisons que la raison ignore!

Place Charles Dullin. Montmartre.
Place Charles Dullin. Montmartre.
Le 6

Le 6

Le 6 est un petit immeuble modeste de la première moitié du XIXème siècle, avec au rez de chaussée une boutique où officie la fée des chapeaux : Mira Belle.

Le 8

Le 8

Le 8 est le plus imposant immeuble de l'impasse. Il remplace de petites maisons de plâtre contemporaines du théâtre. Il a été construit en 1926 et tente d'imiter l'art haussmannien en plus sec.

Le CICLOP  au 8

Le CICLOP au 8

L'imagination, la créativité se sont réfugiées au rez de chaussée dans la grotte du CICLOP, atelier d'écriture et de liberté!

vitrine du CICLOP

vitrine du CICLOP

Voici ce qu'en dit un de ses participants :

"Au CICLOP, on rigole, on picole, on parle de la mort et on rigole comme des bossus".

Le 10

Le 10

Le 10 qui ferme l'impasse, est un immeuble banal, à la limite du consternant qui abrite un hôtel Adagio (aparthôtel).

10 Place Charles Dullin.

10 Place Charles Dullin.

Enfin, côté théâtre, s'est arrimée l'Atalante, un mini théâtre d'une soixantaine de places et qui se définit comme "un laboratoire de recherches et de rencontres".

Il est dirigé par Alain alexis Barsacq qui offre cet espace à des metteurs en scène peu connus (dont certains ne le sont plus). 

 

C'est avec cette femme, la tête dans les étoiles, que nous quittons la place Charles Dullin....

Repost0
14 février 2017 2 14 /02 /février /2017 08:25
Paris en chocolat. Larnicol rue de Steinkerque. Montmartre.

Paris à croquer :

Notre-Dame, l'Arc de Triomphe, la tour Eiffel en chocolat... Tout est possible à Montmartre!

 

Paris en chocolat. Larnicol rue de Steinkerque. Montmartre.

Rue de Steinkerque, sur le chemin qui draine des milliers de touristes, Une boutique-musée invite à la visite...

Paris en chocolat. Larnicol rue de Steinkerque. Montmartre.

Larnicol, spécialiste des kouignettes, version miniature du célèbre kouign aman, propose aussi ses chocolats en même temps qu'il expose sous vitrine ses créations artisanales...

La Saint-Valentin chez les grenouilles!

La Saint-Valentin chez les grenouilles!

Il a été nommé meilleur ouvrier de France et, fort de ce titre prestigieux, s'est lancé dans l'aventure commerciale en installant dans les lieux touristiques des boutiques alléchantes avec ses chocolats en libre service (attirants d'aspect et  quelconques de goût!)

Le grand chocolatier du quartier : Christophe Roussel.

Le grand chocolatier du quartier : Christophe Roussel.

Avant de visiter le musée Larnicol, je vous conseillerai si vous voulez manger de bons chocolats, délicats, inventifs, symphoniques d'aller une centaine de mètres plus loin, face au funiculaire et d'entrer chez Christophe Roussel. Une merveille! De quoi damner un saint, de quoi rendre inévitable et voluptueux le péché de gourmandise!

Paris en chocolat. Larnicol rue de Steinkerque. Montmartre.

Revenons chez Larnicol où une chimère, descendue des tours de la cathédrale, monte la garde. Il y a fort à parier qu'elle ne saurait cracher de l'huile bouillante sur d'éventuels assaillants.

Paris en chocolat. Larnicol rue de Steinkerque. Montmartre.

Notre-Dame protégée des curieux et des gourmands par une vitrine, est orientée vers la rue et les touristes...

Paris en chocolat. Larnicol rue de Steinkerque. Montmartre.

Elle est l'œuvre de Jérémy Mazé qui y a consacré 210 heures de travail (un peu moins que les bâtisseurs de la vraie cathédrale!) La maquette est haute de 110cm, longue de140 et large de 51... 

Paris en chocolat. Larnicol rue de Steinkerque. Montmartre.

A  quelques mètres de là, exilé dans un coin, l'Arc de Triomphe fait grise mine (le chocolat en vieillissant change de couleur).

Paris en chocolat. Larnicol rue de Steinkerque. Montmartre.

La Marseillaise de Rude...

Paris en chocolat. Larnicol rue de Steinkerque. Montmartre.

Un dernier monument, celui qui symbolise Paris et qui faillit être détruit après l'exposition de 1900 tant il faisait hurler les gens de goût (comme plus tard le Musée Pompidou) se dresse comme il peut sur ses pieds friables...

Paris en chocolat. Larnicol rue de Steinkerque. Montmartre.

Larnicol n'oublie pas qu'il est breton et donc marin! Il expose des voiliers et un bâtiment célèbre, le Bellérophon.

Paris en chocolat. Larnicol rue de Steinkerque. Montmartre.

Peut-être le navire a t-il été choisi pour plaire aux touristes de la perfide Albion puisqu'il infligea de grosses pertes à la flotte française et c'est à son bord que dut aller Napoléon vaincu pour se rendre...

Paris en chocolat. Larnicol rue de Steinkerque. Montmartre.

N'oublions pas la Vénus de Milo dont les bras ont déjà été grignotés et qui tente en vain de ressembler à son original de marbre...

Paris en chocolat. Larnicol rue de Steinkerque. Montmartre.
Paris en chocolat. Larnicol rue de Steinkerque. Montmartre.

Mais... mais... il manque un sacré monument dans ce musée!

Il faut sortir de la boutique et regarder en haut de la rue...

Il est bien là...

Tout en chocolat blanc!

Repost0
29 janvier 2017 7 29 /01 /janvier /2017 08:22
Sacré Coeur et Montmartre. Photos du matin à la nuit. Le  28 janvier.

7 heures 15

Sacré Coeur et Montmartre. Photos du matin à la nuit. Le  28 janvier.

8 heures 15

 

Montmartre est un paysage légendaire avec sa basilique qui ressemble à une ville orientale et ses maisons qui escaladent le Butte, se chevauchent, se volent les fenêtres et se tiennent chaud pendant l'hiver!

Le samedi 28 janvier, quelques clichés entre terre et ciel entre 7 heures 15 et la nuit...

Sacré Coeur et Montmartre. Photos du matin à la nuit. Le  28 janvier.

9 heures 45

Sacré Coeur et Montmartre. Photos du matin à la nuit. Le  28 janvier.

10 heures 45

Sacré Coeur et Montmartre. Photos du matin à la nuit. Le  28 janvier.

11 heures 30

Sacré Coeur et Montmartre. Photos du matin à la nuit. Le  28 janvier.

12 heures 45

Sacré Coeur et Montmartre. Photos du matin à la nuit. Le  28 janvier.

14 heures 10

Sacré Coeur et Montmartre. Photos du matin à la nuit. Le  28 janvier.

15 heures 30

Sacré Coeur et Montmartre. Photos du matin à la nuit. Le  28 janvier.

16 heures 30

Sacré Coeur et Montmartre. Photos du matin à la nuit. Le  28 janvier.

17 heures

Sacré Coeur et Montmartre. Photos du matin à la nuit. Le  28 janvier.

18 heures

Sacré Coeur et Montmartre. Photos du matin à la nuit. Le  28 janvier.

18 heures 15

Sacré Coeur et Montmartre. Photos du matin à la nuit. Le  28 janvier.

18 heures 30

Sacré Coeur et Montmartre. Photos du matin à la nuit. Le  28 janvier.

19 heures

Sacré Coeur et Montmartre. Photos du matin à la nuit. Le  28 janvier.

20 heures

Sacré Coeur et Montmartre. Photos du matin à la nuit. Le  28 janvier.

Nuit

Repost0
7 janvier 2017 6 07 /01 /janvier /2017 10:57
La Tourelle. Angle des rues du Mont Ceniset Marcadet.

La Tourelle. Angle des rues du Mont Ceniset Marcadet.

La Tourelle. Utrillo.

La Tourelle. Utrillo.

La tour d'angle entre les rues du Mont Cenis et Marcadet fait partie du paysage montmartrois (bien qu'elle soit située dans l'ancien village de Clignancourt)!   

La Tourelle de Montmartre. André Renoux.

La Tourelle de Montmartre. André Renoux.

Manufacture de Clignancourt. Rue du Mont Cenis et Marcadet.

Elle a été peinte par Utrillo  et quelques autres, sensibles à son charme pittoresque.

Leurs toiles immortalisent le restaurant de la Tourelle! un établissement qui a fait long feu et qui a été remplacé successivement par une boîte de nuit, le Donjon (quelle promotion pour la modeste tourelle) puis par le Don Juan...puis par le Château des Lys bien connu des libertins de tous poils!

Entrée rue Marcadet

Entrée rue Marcadet

 

Ne vous fiez pas au Petit Futé qui prétend que la tourelle est un élément rescapé d'un château du XIIIème siècle !

 

Manufacture de Clignancourt. Rue du Mont Cenis et Marcadet.

 

C'est le club échangiste actuel avec sa salle de tortures en sous-sol qui a peut-être suggéré  au Petit Futé peu futé un Moyen âge fantasmé d'oubliettes et de basses fosses! 

Carte fantaisiste

Carte fantaisiste

Ou bien est-ce une gravure fantaisiste  qui représente un château du XIIIème siècle avec la fameuse tourelle, propriété des Liger, seigneurs de Clignancourt?

En réalité, Clignancourt au Moyen Âge n'était qu'un hameau dont les terres appartenaient à l'abbaye de Saint-Denis avant d'être vendues à un certain Liger (Jacques) trésorier du cardinal de Bourbon.

... C'est en 1569 qu'il acheta cette terre! Nous sommes loin du XIIIème!

 En 1666, un peu moins d'un siècle plus tard, ce sont les Dames de Montmartre (l'Abbaye) qui en devinrent propriétaires. Oublions donc l'origine médiévale du modeste bâtiment!

En ce qui concerne Le Château des Lys, Les amateurs iront sur le site de ce haut lieu des nuits parisiennes et y butineront les informations qui les guideront de soirée "trio" en fête "sans culotte".

Versant nord de la Butte. Village de Clignancourt.

Versant nord de la Butte. Village de Clignancourt.

A propos de "sans culottes", remontons au XVIII ème siècle avant la Révolution... à l'époque où le libertinage acquérait ses lettres de noblesse.

Notre tourelle faisait alors partie du  village de Clignancourt.

Manufacture de Clignancourt. Rue du Mont Cenis et Marcadet.

Ce qui est alors un hôtel particulier de modeste allure égayé par une petite tour décorative est acheté en 1771 ainsi que les terrains alentours par un sieur Pierre Deruelle  qui y installe une manufacture de porcelaine.

Manufacture de Clignancourt. Rue du Mont Cenis et Marcadet.

Il se peut que la fameuse tourelle ait servi de moulin dont la meule réduisait en poudre le quartz et le feldspath nécessaires avec le kaolin à la fabrication de la pâte. 

Manufacture de Clignancourt. Rue du Mont Cenis et Marcadet.

Les premières pièces sorties de la manufacture portaient la marque d'un moulin, bleu ou rouge.

 Ainsi bien avant le Moulin Rouge de Pigalle, Clignancourt eut son petit moulin rouge!

Manufacture de Clignancourt. Rue du Mont Cenis et Marcadet.

La manufacture obtient la protection du Comte de Provence, frère du roi et futur Louis XVIII, ce qui lui permet de ne pas subir la tyrannie de la Manufacture de Sèvres qui collectionnait les privilèges.

Manufacture de Clignancourt. Rue du Mont Cenis et Marcadet.

La signature au Moulin est abandonnée au profit des lettres des prénoms de Monsieur, L S X, Louis Stanislas Xavier.

La vaisselle créée à Clignancourt est de grande qualité, capable de rivaliser dans la finesse des décors et les enluminures d'or avec la toute puissante manufacture de Sèvres. Quelques pièces conservées au Musée de Montmartre nous en donnent une idée...

Manufacture de Clignancourt. Rue du Mont Cenis et Marcadet.

 

La clientèle est composée d'aristocrates ou de grands bourgeois.

Quand éclate la Révolution, elle a d'autres soucis que d'acheter des assiettes! La manufacture de Clignancourt tourne alors au ralentis...

En 1792 Deruelle la vend à son gendre Alexandre Moitte. Si le M qui signe les pièces produites alors est toujours présent au dos des pièces, il n'est plus surmonté d'une couronne.

Il n'est plus celui de Monsieur, frère du roi mais celui de Moitte. 

Manufacture de Clignancourt. Rue du Mont Cenis et Marcadet.

 

La production se poursuivra bon an mal an jusqu'en 1799.

Mais la grande époque est révolue et la riche clientèle n'est pas revenue.

En 1800 la manufacture est vendue et après une tentative avortée de relance, elle ferme définitivement ses portes en 1803. 

Manufacture de Clignancourt. Rue du Mont Cenis et Marcadet.

La propriété est achetée en 1828 par la veuve Tardieu, parente du célèbre médecin connu aujourd'hui pour avoir enseigné que les homosexuels étaient des créatures hybrides et monstrueuses, tenant pour la fragilité psychique de la femme et pour la sexualité et la taille du pénis du chien!

Elle est dépecée et en grande partie détruite au début du XXème siècle.

Manufacture de Clignancourt. Rue du Mont Cenis et Marcadet.

Par chance un petit bâtiment subsiste avec la fameuse tourelle.

L'humble rescapée fait aujourd'hui partie du paysage de la Butte.

 

Elle a eu plus de chance que les moulins de Montmartre qui la toisaient de toute leur hauteur et dont ne subsistent que deux miraculés. 

Manufacture de Clignancourt. Rue du Mont Cenis et Marcadet.

Elle est aujourd'hui, dans la nuit montmartroise, le phare qui guide les joyeux libertins vers le Château des Lys...

Les lys!  une fleur qui, comme chacun sait symbolise la virginité!

On ne manque jamais d'humour à Montmartre!

Repost0
6 octobre 2016 4 06 /10 /octobre /2016 12:24
Rue André Del Sarte

Rue André Del Sarte

Rue André Del Sarte (my lovely street)

Rue André Del Sarte (my lovely street)

M. le chat est un félin connu maintenant dans le monde entier! Il a commencé modestement à sourire toutes dents dehors en 1997.

Rue Androuet

Rue Androuet

A partir de 2003, de petites ailes ont poussé sur son dos. Ce qui lui a permis de s'envoler et s'installer dans les hauteurs, sur les murs pignons qu'il a égayés de son sourire "dents blanches"!

Rue Androuet

Rue Androuet

Il a pour créateur Thomas Vuille et, pas ingrat pour un sou, il lui a assuré la renommée! Espérons que ces chats joyeux, dont le sourire vaut bien celui du Cheshire Cat d'Alice au Pays des Merveilles, ne sera jamais effacé de Montmartre où il a pour ancêtre le Chat Noir et les matous de Steinlen!

Rue Foyatier

Rue Foyatier

Le même rue du Calvaire!

Le même rue du Calvaire!

Un autre animal passe le bout du museau au détour des rues. C'est un gentil mouton dû à "The Sheepest".

Montmartre. Street Art.  (1)  2016 (M.le chat. The sheepest. Cyclop. Servoz.....)

Attentif et malicieux, il se faufile derrière les volets. Il paraît qu'à l'origine son créateur voulait dénoncer la société de consommation et son panurgisme. "Je suis ceux que je suis" dit le mouton prêt à sauter dans le ravin avec le troupeau qui le précède!

D'accord... mais le mouton de la rue Muller me fait plutôt penser à celui du Petit Prince!

"S'il te plaît, dessine-moi un mouton".

Passage des Abbesses

Passage des Abbesses

Lui c'est Gregos. Il fait émerger son visage comme un passe muraille sur les façades et les murs. le plus souvent il a les yeux fermés mais il peut grimacer, tirer la langue et quelques fois sourire!

Rue du Calvaire

Rue du Calvaire

Parfois il s'offre aux passants comme un bouquet de fleurs, un bouquet de ballons qui s'envolent!

Passage des Abbesses

Passage des Abbesses

Montmartre. Street Art.  (1)  2016 (M.le chat. The sheepest. Cyclop. Servoz.....)
Montmartre. Street Art.  (1)  2016 (M.le chat. The sheepest. Cyclop. Servoz.....)
Place de Clichy

Place de Clichy

Rue Seveste

Rue Seveste

Passage des Abbesses. Octobre 2016.

Passage des Abbesses. Octobre 2016.

Métamorphose du même visage, Passage des Abbesses en novembre 2016

Métamorphose du même visage, Passage des Abbesses en novembre 2016

Autre visage rue Androuet

Autre visage rue Androuet

Rue Androuet

Rue Androuet

La rue Androuet est une des plus courtes et plus artistes de Montmartre !

Rue Androuet

Rue Androuet

Le Christ Noir de Jacques Servoz est un hommage à Basquiat. En 2014, les œuvres à la fois gaies et torturées de Jacques Servoz avaient pris possession de la rue. Malheureusement, elles n'y sont pas restées.

Rue Androuet
Rue Androuet

Rue Androuet

Juin 2016. Aujourd'hui, en octobre, la fresque a été recouverte. Art éphémère qui laisse émotion et regret.
Juin 2016. Aujourd'hui, en octobre, la fresque a été recouverte. Art éphémère qui laisse émotion et regret.

Juin 2016. Aujourd'hui, en octobre, la fresque a été recouverte. Art éphémère qui laisse émotion et regret.

Rue du Baigneur

Rue du Baigneur

La rue du Baigneur, régulièrement taguée, a connu un sort particulier. La mairie a passé commande à un peintre-sculpteur argentin, Ricardo Mosner, pour couvrir les murs pignons.

Montmartre. Street Art.  (1)  2016 (M.le chat. The sheepest. Cyclop. Servoz.....)

C'est une réussite, à la fois décorative et poétique... Pas étonnant de la part d'un artiste qui illustra les chansons de Nougaro (qui lui aussi habita Montmartre)...​

Montmartre. Street Art.  (1)  2016 (M.le chat. The sheepest. Cyclop. Servoz.....)
Montmartre. Street Art.  (1)  2016 (M.le chat. The sheepest. Cyclop. Servoz.....)
Rue du Chevalier de la Barre (niveau Paul Albert)

Rue du Chevalier de la Barre (niveau Paul Albert)

Voilà une rencontre rare! Avec un des animaux du bestiaire fantastique imaginé par "Codex Urbanus".

Cette artiste qui a exposé en mai 2016 au musée Gustave Moreau lâche ses chimères sur les murs. Il s'agit ici d'un genre de belette (mustela). Macaria est le nom d'une fille d'Hadès, déesse de la mort heureuse! Notre belette trotte dans la rue qui porte le nom d'un jeune homme qui pour ne pas avoir salué le passage du Saint Sacrement fut torturé, brûlé vif... Il y a mieux comme mort heureuse!

Rue Ramey

Rue Ramey

Le Discus Eliphas nargue la Défense d'afficher! Il est le fruit d'une union illégitime entre le "discus" qui est un poisson large et plat et le pachyderme massacré pour ses défenses. Le bâtard créé par Codex urbanus risque de disparaître à cause des siennes!

Rue Ramey. Septembre 2016.

Rue Ramey. Septembre 2016.

Cet animal a remplacé, pendant l'été le Discus Elephas, effacé par les services de nettoyage. Combien de temps résistera t-il avec son air pacifique. Son nom mystérieux de Taureau indien de Saturne ​le protégera peut-être jusqu'à la fête des vendanges et son défilé foutraque qui passera devant lui!

Ardea Hippocampus. Rue du Calvaire. Octobre 2016.

Ardea Hippocampus. Rue du Calvaire. Octobre 2016.

Encore un animal fantastique venu se poser sur la Butte pendant l'été. Il s'agit de l'Ardea Hippocampus, le Héron-hippocampe, créature céleste et maritime au regard sympathique!

Place Emile Goudeau. Novembre 2016. 324 : chimera deltoroiensis

Place Emile Goudeau. Novembre 2016. 324 : chimera deltoroiensis

Montmartre. Street Art.  (1)  2016 (M.le chat. The sheepest. Cyclop. Servoz.....)
Montmartre. Street Art.  (1)  2016 (M.le chat. The sheepest. Cyclop. Servoz.....)

Un de mes animaux chimériques préférés est apparu en novembre 2016 sur la place du Bateau Lavoir, haut lieu de la légende montmartroise.

C'est la Chimera Burton sortie tout droit de l'univers du créateur d'Edouard aux mains d'argent!  

Rue Androuet (Me ) "L'amour est à réinventer"

Rue Androuet (Me ) "L'amour est à réinventer"

Une artiste originale Me Paris (mais la plupart des "street artistes" le sont) colle ses affiches, exposition éphémère de célébrités présentes ou disparues. Elle saisit l'essentiel d'un être grâce à son dessin idéalisé et au style chaque fois différent qui s'adapte à la personne représentée.

Rue Androuet. (Me Paris). "Travaillons avec  notre coeur". Hommage à Van Gogh

Rue Androuet. (Me Paris). "Travaillons avec notre coeur". Hommage à Van Gogh

Square Jehan Rictus. Rita Hayworth!

Square Jehan Rictus. Rita Hayworth!

Rue Meurt d'Art rend hommage aux grandes stars du cinéma et leur prête de sages conseils!

Place du Calvaire Shatters

Place du Calvaire Shatters

Un artiste authentique, Shatters, colle ses mosaïques de verre sur les murs. Elles sont belles et survivent malgré le nettoyage et la re-peinture effectués par les services municipaux.

Place cu Calvaire Shatters

Place cu Calvaire Shatters

Rue Foyatier Shatters

Rue Foyatier Shatters

Rue Foyatier Shatters

Rue Foyatier Shatters

Rue Barsacq Shatters

Rue Barsacq Shatters

Rue Lepic
Rue Lepic

Rue Lepic

Elle nous surprenait avec ses longues femmes sensuelles et ses jeux de mots. Maintenant elle orne les murs des musées et elle publie ses œuvres et ses poésies...

MissTik je t'aime...

Montmartre. Street Art.  (1)  2016 (M.le chat. The sheepest. Cyclop. Servoz.....)
Montmartre. Street Art.  (1)  2016 (M.le chat. The sheepest. Cyclop. Servoz.....)
Rue Piemontesi

Rue Piemontesi

Marcel Duchamp.

Rue Houdon et rue Piemontesi, les vilains potelets métalliques, heurtés par les voitures, et peu appréciés des piétons qui s'y cognent bien souvent, ont été transfigurés....

Van Dongen

Ils se sont transformés en personnages de tableaux célèbres, devenus quilles, avec une petite tête ronde éclairée par un œil unique et surdimensionné.

Ils sont signés du Cyclop...,

Manet

Manet

Van Gogh

Van Gogh

Renoir

Renoir

Valadon

Valadon

Montmartre. Street Art.  (1)  2016 (M.le chat. The sheepest. Cyclop. Servoz.....)
Matisse

Matisse

Rue du Calvaire. Oct 2016.

Rue du Calvaire. Oct 2016.

Avec son bonhomme au regard hypnotique, à la fois inspecteur de police et chat moustachu, Zdey amuse et enchante. C'est un artiste de l'humour et de la vie.

Rue du Calvaire.

Rue du Calvaire.

Il a égayé les murs de l'hôpital Cochin, apporté de la fantaisie et des sourires dans des couloirs et des salles froides et angoissantes. Il a également habillé de couleurs avec son petit personnage furibard et malicieux, les murs gris de l'école maternelle de la Cité Doré dans le 13ème.

Rue du Mont-Cenis. Octobre 2016.

Rue du Mont-Cenis. Octobre 2016.

Montmartre. Street Art.  (1)  2016 (M.le chat. The sheepest. Cyclop. Servoz.....)
Montmartre. Street Art.  (1)  2016 (M.le chat. The sheepest. Cyclop. Servoz.....)

Ces réalisations, offertes à tous et souvent vandalisées, sont éphémères mais participent à l'inattendu, à la vitalité de notre décor.

Rue du Calvaire

Rue du Calvaire

Rue du Calvaire

Rue du Calvaire

Merci à ces "fous" qui viennent la nuit donner vie aux murailles!

Merci de nous permettre de marcher dans la ville comme des découvreurs d'îles nouvelles!

A suivre...

Montmartre. Street Art.  (1)  2016 (M.le chat. The sheepest. Cyclop. Servoz.....)
Montmartre. Street Art.  (1)  2016 (M.le chat. The sheepest. Cyclop. Servoz.....)
Rue André Del Sarte

Rue André Del Sarte

Rue Ramey

Rue Ramey

Montmartre. Street Art.  (1)  2016 (M.le chat. The sheepest. Cyclop. Servoz.....)
Montmartre. Street Art.  (1)  2016 (M.le chat. The sheepest. Cyclop. Servoz.....)
Repost0
28 août 2016 7 28 /08 /août /2016 13:24
 Dali. Musée de Montmartre. sculptures. (2ème partie). Montres molles, Alice, Elephant spatial....
 Dali. Musée de Montmartre. sculptures. (2ème partie). Montres molles, Alice, Elephant spatial....

Il est nécessaire de consacrer plus de deux heures à la visite de ce musée, tant est riche la collection d'œuvres exposées...

Reprenons donc notre visite où nous l'avions laissée!

 Dali. Musée de Montmartre. sculptures. (2ème partie). Montres molles, Alice, Elephant spatial....

La Vénus Spatiale

Un torse classique répondant aux canons de la beauté antique se trouve scié en deux.

 Dali. Musée de Montmartre. sculptures. (2ème partie). Montres molles, Alice, Elephant spatial....

Une montre molle se liquéfie sur le cou, symbolisant l'écoulement inéluctable des jours. La poitrine gonflée et sensuelle évoque Ronsard : "Vivez si m'en croyez, n'attendez à demain..."

 Dali. Musée de Montmartre. sculptures. (2ème partie). Montres molles, Alice, Elephant spatial....

Un œuf est posé, entre ventre et pubis, symbole fragile de la vie qui renaît....

Deux fourmis courent sur les hanches, minuscules parcelle de vie, elles aussi menacées mais opiniâtres et vivaces...

Supervielle écrit pour un poète mort :

 

Donnez-lui vite une fourmi

Et si petite soit-elle

Mais qu'elle soit bien à lui.

 Dali. Musée de Montmartre. sculptures. (2ème partie). Montres molles, Alice, Elephant spatial....

Buste de Femme rétrospectif

L'œuvre surprit à sa première exposition car la baguette et l'épi de maïs étaient vrais. Il paraît que le chien de Picasso s'empara de la baguette et se réfugia dans un coin pour la dévorer!

 Dali. Musée de Montmartre. sculptures. (2ème partie). Montres molles, Alice, Elephant spatial....
 Dali. Musée de Montmartre. sculptures. (2ème partie). Montres molles, Alice, Elephant spatial....

Dali utilise une chose utile (la baguette) pour en faire un objet inutile et étrange. "Je vais créer des objets surréalistes avec du pain"

Sur la baguette, comme une couronne il pose un encrier représentant l'Angélus de Millet, toile qui l'obsède et dont il a donné plusieurs versions. Pour lui les personnages tête baissée sont une image inconsciente de la répression sexuelle.

 Dali. Musée de Montmartre. sculptures. (2ème partie). Montres molles, Alice, Elephant spatial....

Sur le visage courent des fourmis...

Autour du cou le collier est formé d'une frise de visages venant d'un appareil pour dessins animés.

 Dali. Musée de Montmartre. sculptures. (2ème partie). Montres molles, Alice, Elephant spatial....

Femme à la Tête de Roses

 Dali. Musée de Montmartre. sculptures. (2ème partie). Montres molles, Alice, Elephant spatial....

Dali a peint cette femme-plante en s'inspirant d'un poème de René Crevel :

"Mais qu'elle apparaisse et c'est le printemps. Une boule de fleurs va lui servir de tête. Son cerveau est à la fois la ruche et le bouquet."

 Dali. Musée de Montmartre. sculptures. (2ème partie). Montres molles, Alice, Elephant spatial....

La sculpture est plus inquiétante que la peinture (1936). Le temps a passé et cette allégorie du printemps a besoin de béquilles pour tenir debout. Son corps de femme-plante ressemble à un insecte.

Il est à la fois sensuel et effrayant...

Il évoque la sortie du tombeau d'un corps décharné que des mains secourables aident à se redresser... Le printemps sort de l'hiver comme un mort de la terre...

 Dali. Musée de Montmartre. sculptures. (2ème partie). Montres molles, Alice, Elephant spatial....

La tête de roses fait penser à une tête de mort.

Encore une fois sont liées vie et mort, printemps et hiver...

 Dali. Musée de Montmartre. sculptures. (2ème partie). Montres molles, Alice, Elephant spatial....

Profil du Temps

Persistance de la mémoire.

Persistance de la mémoire.

C'est le thème omniprésent dans l'œuvre de Dali : celui du temps. Les montres molles sont comme son blason.

La montre molle fait son apparition pour la 1ère fois en 1931 dans le tableau : La persistance de la mémoire.

 Dali. Musée de Montmartre. sculptures. (2ème partie). Montres molles, Alice, Elephant spatial....

Les larmes qui coulent montrent que ce passage du temps provoque peine et angoisse. Mais en redressant la montre d'un quart de tour sur l'arbre mort où elle est posée, on voit se dessiner un visage....

 Dali. Musée de Montmartre. sculptures. (2ème partie). Montres molles, Alice, Elephant spatial....

L'œil, le nez, la bouche, la fameuse moustache formée par le chiffre neuf, évoquent Dali, comme un autoportrait de bronze qui défierait le temps et assurerait à son auteur un peu d'éternité!

 Dali. Musée de Montmartre. sculptures. (2ème partie). Montres molles, Alice, Elephant spatial....

La Noblesse du Temps

Le temps est ici représenté comme un monarque absolu. Le remontoir de la montre molle est une couronne.

 Dali. Musée de Montmartre. sculptures. (2ème partie). Montres molles, Alice, Elephant spatial....
 Dali. Musée de Montmartre. sculptures. (2ème partie). Montres molles, Alice, Elephant spatial....

Le Temps-Montre-Molle s'étend sur les racines, sur les constructions humaines, vers la femme au corps sensuel à sa droite ...

 Dali. Musée de Montmartre. sculptures. (2ème partie). Montres molles, Alice, Elephant spatial....

... Il s'étend sur l'esprit (allusion au penseur de Rodin!)...

Ainsi règne t-il sur la nature, sur les civilisations qui se croient immortelles, sur les corps, sur l'esprit!

 Dali. Musée de Montmartre. sculptures. (2ème partie). Montres molles, Alice, Elephant spatial....

La Persistance de la Mémoire

 Dali. Musée de Montmartre. sculptures. (2ème partie). Montres molles, Alice, Elephant spatial....

Le titre de la sculpture reprend celui du célèbre tableau de 1931.​

 Dali. Musée de Montmartre. sculptures. (2ème partie). Montres molles, Alice, Elephant spatial....

L'arbre mort, le socle de marbre noir, la larme qui coule de la montre... un lourd symbolisme renvoie à la condition éphémère et douloureuse de l'homme.

L'image de la montre molle aurait été inspirée à Dali par un camembert coulant au soleil! (Méfions-nous des affirmations loufoques du "Génie"!)

 Dali. Musée de Montmartre. sculptures. (2ème partie). Montres molles, Alice, Elephant spatial....
 Dali. Musée de Montmartre. sculptures. (2ème partie). Montres molles, Alice, Elephant spatial....

L'Homme Oiseau

 Dali. Musée de Montmartre. sculptures. (2ème partie). Montres molles, Alice, Elephant spatial....

Encore une fois nous retrouvons le fameux déhanché qu'affectionne Dali​ qui s'inspire aussi bien de l'antique (l'Antinoüs du Belvédère) que de la Renaissance (David de Verrochio).

 Dali. Musée de Montmartre. sculptures. (2ème partie). Montres molles, Alice, Elephant spatial....

L'homme oiseau est à la fois Horus, dieu du ciel, et Antinoüs, jeune homme aimé par l'Empereur Hadrien et divinisé.

Dali accentue le côté féminin. Ainsi l'homme oiseau est-il à la fois terrestre et céleste, masculin et féminin, yin et yang...

 Dali. Musée de Montmartre. sculptures. (2ème partie). Montres molles, Alice, Elephant spatial....
 Dali. Musée de Montmartre. sculptures. (2ème partie). Montres molles, Alice, Elephant spatial....

L'Eléphant Spatial

Bosch
Bosch

Dali reprend un des éléments de sa toile peinte en 1947 : La Tentation de Saint Antoine.

Le thème a inspiré bien des peintres du passé.

Parmi les nombreuses représentations, celle de Bosch avec ses créatures fantastiques et érotiques fascinait le peintre.

 Dali. Musée de Montmartre. sculptures. (2ème partie). Montres molles, Alice, Elephant spatial....

Des animaux aux pattes démesurées portent sur le dos les délices destinés à séduire le saint réfugié dans la solitude du désert.

 Dali. Musée de Montmartre. sculptures. (2ème partie). Montres molles, Alice, Elephant spatial....

Nous retrouvons l'éléphant hybride que ses longues enjambées propulsent dans le ciel. Il a des oreilles de chauve souris, une queue de cochon, une barbiche de bouc...

 Dali. Musée de Montmartre. sculptures. (2ème partie). Montres molles, Alice, Elephant spatial....

Il porte sur le dos l'obélisque du soleil, symbole du pouvoir tout puissant du pharaon.

Cette étrange vision est, comme la montre molle, une des créations les plus connues de Dali.

 Dali. Musée de Montmartre. sculptures. (2ème partie). Montres molles, Alice, Elephant spatial....

L'Escargot et l'Ange

L'escargot fait partie du catalogue des symboles daliniens. Il réunit les contraires. Le dur de sa coquille et le mou de son corps. Image de la dureté extérieure de l'homme qui se "blinde" pour affronter l'existence et la fragilité intérieure faite de doute et de souffrance.

 Dali. Musée de Montmartre. sculptures. (2ème partie). Montres molles, Alice, Elephant spatial....

Autre dualité : lenteur-vitesse. L'escargot est ailé et le mouvement ondulant du sol indique qu'il file à grande allure.

Dernière dualité : ciel-terre. L'ange debout sur la coquille sert d'intermédiaire avec le monde de l'imaginaire. Il brandit la béquille et se tient comme un funambule qui n'aurait plus besoin de balancier pour avancer dans les nuages.

 Dali. Musée de Montmartre. sculptures. (2ème partie). Montres molles, Alice, Elephant spatial....

Alice au Pays des Merveilles

 Dali. Musée de Montmartre. sculptures. (2ème partie). Montres molles, Alice, Elephant spatial....

Dali affectionne Alice qui s'affranchit du temps dans un pays où réalité et rêve se mêlent.

 Dali. Musée de Montmartre. sculptures. (2ème partie). Montres molles, Alice, Elephant spatial....

Elle saute à la corde, légère et libre, tandis que ses mains et ses cheveux se métamorphosent en roses.

 Dali. Musée de Montmartre. sculptures. (2ème partie). Montres molles, Alice, Elephant spatial....
 Dali. Musée de Montmartre. sculptures. (2ème partie). Montres molles, Alice, Elephant spatial....
 Dali. Musée de Montmartre. sculptures. (2ème partie). Montres molles, Alice, Elephant spatial....

Son visage est couvert de jeunes feuilles, comme des lèvres entrouvertes.

Elle danse dans le monde des merveilles...

Elle n'a plus besoin de la béquille qui reste plantée en terre, inutile.

 Dali. Musée de Montmartre. sculptures. (2ème partie). Montres molles, Alice, Elephant spatial....

Le Yin et le Yang

La sculpture est exposée dans une vitrine de crainte que les visiteurs ne la caressent !

Sage précaution car ses formes, ses rondeurs, son poli attirent les mains désireuses de douces sensations!

Elle représente l'union mâle-femelle

Le sang du Yin et du yang (Dali)

Le sang du Yin et du yang (Dali)

 Dali. Musée de Montmartre. sculptures. (2ème partie). Montres molles, Alice, Elephant spatial....

Deux haricots catalans, les "fesols" sont posés l'un sur l'autre...

La sexualité est partout présente dans la nature et seuls les aveugles l'ignorent!

Yin et Yang ampurdanais. Dali. 1936.

Yin et Yang ampurdanais. Dali. 1936.

 Dali. Musée de Montmartre. sculptures. (2ème partie). Montres molles, Alice, Elephant spatial....

Le musée tente, à l'aide de grands panneaux explicatifs de nous aider à "comprendre" Dali.

L'émotion, la découverte, l'interrogation sont cependant plus fécondes...

Je pense après ces articles où j'ai peut-être été trop "explicatif" à ce qu'écrivait Dali à propos de la lecture : "Je n'aime lire que ce que je ne comprends pas. Ne comprenant pas je peux imaginer de multiples interprétations"

On pourrait remplacer "lire" par "regarder des sculptures" .... et interpréter, rêver à loisir!

Repost0

Présentation

  • : Montmartre secret
  • Montmartre secret
  • : Pour les Amoureux de Montmartre, des Chats.de l'île d'Oléron, des Voyages. Les Amis Inconnus et les Poètes...
  • Contact

Recherche