Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 septembre 2011 4 15 /09 /septembre /2011 06:40

Saintes-juillet-040.JPG

Une belle tapisserie égaye les murs de pierres de la cathédrale de Saintes. Elle est l'oeuvre de Jean-François Favre dont on peut admirer dans l'abbaye aux Dames les treize tapisseries de la Genèse. (Exceptionnelles!)

Saintes-juillet-030.JPG

La tapisserie qui rend hommage au saint patron de la cathédrale a été inaugurée en 2007. Elle représente Pierre en majesté, assis sur le trône, vêtu de la tunique rouge, symbole de pouvoir et de force. 

Le fond représente les vagues et les filets qui sèchent au soleil, rappelant le premier métier de Pierre, pêcheur sur le lac de tibériade où le Christ le choisit pour faire de lui un pêcheur d'hommes...

Saintes-juillet-042.JPG

De la main droite, Pierre bénit les croyants.

Saintes.-Dames.-Fabre.Cathedrale-081.JPG

Les deux doigs levés rappellent la double nature du Christ, à la fois Homme et Dieu. Les autres doigts symbolisent la Trinité.

Saintes-juillet-034.JPG

Saintes.-Dames.-Fabre.Cathedrale-084.JPG

Les clés font partie des attributs iconographiques traditionnels de Pierre. Jésus s'adresse à lui en ces termes :"Je te donnerai les clés du Royaume des Cieux; ce que tu lieras sur la Terre sera lié dans les Cieux, et ce que tu délieras sur la Terre sera délié dans les Cieux."

Chaque penne des clés porte un des quatre points cardinaux... Le message s'adresse au monde entier.

Saintes.-Dames.-Fabre.Cathedrale-082.JPG

Le coq est lui aussi inséparable de Pierre.  Il rappelle sa trahison :"Pierre, cette nuit même, avant que le coq n'ait chanté, tu m'auras renié trois fois."

Cette faiblesse de Pierre nous le rend si proche... Il a peur de rejoindre Jésus en marchant sur les eaux, il doute et il s'enfonce dans les flots. Mais alors, il crie "Sauve-moi"! 

Il affirme avec véhémence qu'il restera auprès de Jésus dans les épreuves et il prétend ne pas le connaître quand il est arrêté et condamné... 

Saintes.-Dames.-Fabre.Cathedrale-080.JPG

Mais après avoir renié Jésus, Pierre ne va pas se pendre comme l'a fait Judas.

Il pleure.

Il sait qu'il y a devant lui un pardon plus grand que sa faute.

Il sait que l'amour du Christ est plus grand que son pauvre coeur.

Saintes.-Dames.-Fabre.Cathedrale-085.JPG

Le visage de Pierre est souriant. La partie droite, verte et pâle rappelle la peur et le doute, la gauche retrouve les couleurs de la confiance et le regard clair et ouvert sur le monde.

C'est une belle représentation de l'apôtre, à la fois royale et humble... 

................................................................................................................................................................

jean-francois-Favre.jpg

Jean-François Favre est un artiste rare qui a trouvé dans son art une grande liberté. Ses oeuvres sont à la fois figuratives et abstraites, faisant fi de cette division arbitraire et s'inspirant des arts dits primitifs dans la proximité desquels il a vécu pendant plus de sept années en Polynésie.

Il vit dans sa Saintonge natale, une région qui lui va bien, faite de douceur et de force, de couleurs et de nuances. 

Dans un prochain article, nous irons à sa rencontre, dans l'église de l'Abbaye aux Dames de Saintes.

.............................................................................................................

Liens : Saintes. Favre :

Saintes. Favre. Tapisserie de la Genèse (1). Abbaye aux Dames.

Saintes. Favre. Tapisserie de la Genèse.(II) Abbaye aux Dames.

............................................................................................................

Liens Saintes

Saintes. Cathédrale Saint-Pierre. Peintures. 17

Saintes. Cathédrale Saint Pierre. Extérieur. Porche. Anges. 17

Musée archéologique.Saintes. Antiquités romaines....

Saintes. Manège de Bayol. Art forain.

..............................................................................................................

Liens: Tous les articles "Charente maritime".

Charente Maritime. Classement alphabétique. Liens.

.............................................................................................................

Saintes. Arc de Germanicus.

Saintes. Eglise Saint-Eutrope. La crypte.

............................................................................................................


Repost0
9 septembre 2011 5 09 /09 /septembre /2011 07:00

La-Rochelle-sept-016.JPG

La tour de la Lanterne s'est appelée Tour de la Chaîne puis Tour du Garrot avant de recevoir au XVème le nom qui est toujours le sien...

Au XVIème, elle fit office de prison. Pendant les joyeuses Guerres de Religion, 13 prêtres y furent massacrés avant d'être jetés dans l'océan et nourrir les poissons (1568).

La-Rochelle-sept-061.JPG

                                                               Le grand dortoir

On y incarcéra aux XVIIème et XVIIIème des Anglais capturés sur les vaisseaux, des protestants poitevins à l'époque des dragonnades, des Vendéens, des soldats déserteurs...

Certains de ces malheureux ont laissé une trace de leur séjour sur les murs. Ces graffitis que nous découvrons dans les cellules et les escaliers sont leur signature.... 

La-Rochelle-sept-057.JPG

La-Rochelle-sept-058.JPG

Un des plus beaux dessins est ce cheval, symbole de liberté et d'espace.

La-Rochelle-sept-076.JPG

Quelques souliers féminins, semblables à ceux que l'on trouve sur les murs de Brouage, expriment la frustration de l'homme sans femme. Ils évoquent le sexe absent. Ils invitent à la rêverie amoureuse...

La-Rochelle-sept-074.JPG

Un phallus gravé plus récemment semble impudique à côté d'eux, et trop arrogant pour se glisser dans leur intimité!

La-Rochelle-sept-055.JPG

Sans penser à un symbole phallique, Ph. Agricole du 21ème régiment d'artillerie, né à Quimper en 1855, sculpte des canons, impatient de retrouver ses instruments de travail!

.............................................................................................................

Les bateaux...

La-Rochelle-sept-092.JPG

Les graffitis les plus nombreux représentent des bateaux. Les prisonniers les ont gravés dans la pierre tendre avec leurs rêves d'évasion. 

La-Rochelle-sept-091.JPG

C'est dans le dortoir collectif, au 3ème étage qu'on en trouve le plus grand nombre (plus de six cents ont été répertoriés dans la tour!)

La-Rochelle-sept-088.JPG

Les équipages des vaisseaux anglais, espagnols ou hollandais arraisonnés dès la fin du XVIIème ont eu tout le loisir de reproduire leur navire.

La-Rochelle-sept-087.JPG

Les Anglais sont majoritaires. La vieille rivalité franco-anglaise qui si souvent se termina par le triomphe de la Perfide Albion, amena dans la tour, des marins qui y composèrent le catalogue de la Redoute (!) des bateaux britanniques.

La-Rochelle-sept-084.JPG                       

La-Rochelle-sept-062.JPG

                                                                   Vaisseau du XVIIème.

La-Rochelle-sept-082.JPG

La-Rochelle-sept-077.JPG

La-Rochelle-sept-078.JPG

                                                      Mur extérieur, terrasse.

La-Rochelle-sept-075.JPG

                                                             Mur extérieur, terrasse.

La-Rochelle-sept-070.JPG

                      Port de La Rochelle avec vaisseau (1872). Graffiti attribué à Emile Lafontaine.

Un relief plus original, conçu comme un tableau, représente le port avec ses tours. Il est attribué à un prisonnier dont on peut déchiffrer le nom, un certain Lafontaine qui à défaut d'écrire des fables, a gravé sur la muraille une allégorie de la liberté avec ce vaisseau toutes voiles dehors, passant fièrement entre les tours...

La-Rochelle-sept-066.JPG

                                             Locomotive, XIXème. Graffiti attribué à Lebon.

Parmi les graffitis plus étonnants, figure cette locomotive!

Le prisonnier, fasciné par le progrès, exprime son désir de liberté en dessinant le monstre d'acier.

 

...............................................................................................................

 

Inscriptions...

Les prisonniers préfèrent souvent graver leur nom. On le trouve accompagné de quelques précisions biographiques...

La-Rochelle-sept-073.JPG

"John Gare, taken on board The Morning Star, privatar of Brixham mounting 6 guns. Juny the 15th 1778. He was 25 years old."

John Gare, pris à bord du Corsaire the Morning Star de Brixham armé de 6 canons, le 15 juin 1778. Il avait 25 ans.

La-Rochelle-sept-048.JPG

La-Rochelle-sept-049.JPG

       Un marin espagnol un peu mégalo a écrit largement son nom : SENOR en traçant dans le "o" son profil de marin.                                    

La-Rochelle-sept-046.JPG

Piot. E. bourrelier du 21ème régiment d'Artillerie,  a dessiné les instruments de son métier à côté d'une fleur. Celle de sa jeunesse qui s'étiole entre les murs de la prison.

La-Rochelle-sept-064.JPG

                                                              Un Anglais, Peter Grist, a gravé des fruits et des fleurs ainsi que la date de sa capture: 1666. Au moins a-t-il échappé au grand incendie qui ravagea Londres du 5 au 7 septembre de cette année-là!

La-Rochelle-sept-027.JPG

Favel Tambour, condamné à 10 ans de boulet par suite de sa conduite. Le même Favel écrit sur une pierre voisine : Ici l'on réfléchit à sa jeunesse qui passe...

Verlaine emprisonné a écrit la même chose à sa manière : Qu'as-tu fait ô toi que voilà, pleurant sans cesse... Dis, qu'as-tu fait, toi que voilà, de ta jeunesse?

 

.............................................................................................................

 

Figures.

On peut voir encore des visages, des silhouettes, de petits personnages ou encore des chapelles ou des autels.

La-Rochelle-sept-059.JPG

La Rochelle sept 041

La-Rochelle-sept-043.JPG

La-Rochelle-sept-044.JPG

La-Rochelle-sept-042.JPG

La-Rochelle-sept-038.JPG

                             Noms : Druard (1873). Renard (1822). Profils d'homme et calvaire.

La-Rochelle-sept-033.JPG

Les prisonniers sculptent souvent des chapelles... R. Bodit, compagnon du devoir a représenté la grotte de la Sainte Baume de Provence où les compagnons devaient aller en pélerinage afin de recevoir leur "couleur", le ruban ou l'écharpe qui correspondait à leur métier.

La-Rochelle-sept-034.JPG

Une chapelle sculptée par Lassus...

De nombreux graffitis sont protégés par des panneaux de plastique que la pousssière et l'air marin rendent opaques. C'est à ce prix qu'ils sont préservés du vandalisme...

A vous de découvrir les 600 graffitis de la tour de la Lanterne!

La-Rochelle-sept-003.JPG

..................................................................................................................................................................

Liens : La Rochelle

La Rochelle. Monument Eugène Fromentin. Ernest Dubois.

Omer Charlet. La Rochelle. Saint Barthélémy.

Art forain (IV). Le manège de Bayol. La Rochelle.

 

Graffitis:

Brouage. Graffitis. 17

 

Tous les articles "Charente Maritime"

Charente Maritime. Classement alphabétique. Liens.

 

............................................................................................................

 

 

Repost0
7 septembre 2011 3 07 /09 /septembre /2011 07:45

La-Rochelle-sept-102.JPG

Sur la place des Petits Bancs, un fier cavalier sur sa monture cabrée brandit un fusil (dont le canon a disparu!)

La-Rochelle-sept-114.JPG

Le groupe nerveux et dynamique contraste avec le buste académique et austère d'Eugène Fromentin, illustre Rochelais (1820-1876) connu pour sa peinture orientaliste et pour ses écrits, notamment son roman autobiographique "Dominique" qui eut en son temps un grand retentissement et qui mériterait d'être redécouvert aujourd'hui. 

La-Rochelle-sept-106.JPG

Regard tourné vers le port, visage digne, fières moustaches, Fromentin n'est pas représenté au meilleur de sa forme. Il paraît bien vieux alors qu'il mourut dans sa résidence charentaise à l'âge de 56 ans!

La-Rochelle-sept-118.JPG

Sur la veste légère, le drapé de la cape rappelle qu'il fut amoureux de l'Algérie et qu'il y fit plusieurs séjours, attaché comme les peintres orientalistes et comme Delacroix qu'il admire entre tous, à peindre la beauté des paysages et la fierté des habitants, notamment des cavaliers sur leurs chevaux fougueux!

Fromentin-le-simoun.jpg

                                                           Eugène Fromentin. Le Simoun.

Fromentin-cavalier.jpg

                                                              Cavalier dans la montagne

fromentin-attaque-cavaliers-arabes.JPG

On reconnaît sur cette toile le cavalier qui servit de modèle au sculpteur, Ernest Dubois.

La-Rochelle-sept-109.JPG

Sur le socle, la palette et les livres rappellent l'oeuvre de l'homme auquel l'imposant monument rend hommage.

Des titres sont gravés sur le bronze : "Un été dans le Sahara", "Dominique"...

La-Rochelle-sept-112.JPG

Mais à côté de ces représentations convenues du personnage et de ses oeuvres, c'est le cavalier qui retient notre attention.

Remarquable sculpture vivante et vigoureuse...

La-Rochelle-sept-111.JPG

 Le cavalier a perdu une partie de son fusil et semble tendre le poing vers le peintre, comme une involontaire allégorie de la révolte des colonisés contre leur colonisateur!

La-Rochelle-sept-104.JPG

Il est à sa place dans cette ville fière qui se dit "belle et rebelle". Une ville que le pouvoir royal eut tant de mal à dompter. 

La-Rochelle-sept-117.JPG

Le cheval symbolise la liberté qu'aucune force ne peut emprisonner...

Comme les voiliers qui à quelques pas, abrités un moment dans le port, gonflent déjà leurs voiles...

La-Rochelle-sept-115.JPG

La-Rochelle-sept-108.JPG

Ernest Dubois (1863-1930) l'auteur de ce groupe inauguré en 1905, fut un sculpteur de renom.

fromentin-dubois-bossuet.jpg

                          Bossuet et son aigle ! Aujourd'hui dans la cathédrale de Meaux.

Il connut son heure de gloire avec son "Bossuet" présenté au Grand-Palais pour l'Exposition Universelle de 1900 et qui nous semble aujourd'hui conventionnel et moins inspiré que le cavalier de La Rochelle.                           

Fromentin-Dubois-le-pardon.jpg 

Parmi les oeuvres les plus connues, figure "Le Pardon", illustration du retour du fils prodique de l'Evangile.

 

fromentin dubois guiton

Ou, au centre de la ville, la statue de Jean Guiton, l'héroïque maire de La Rochelle pendant le siège de la ville par l'armée royale de Louis XIII et Richelieu.

fromentin-patouillard.jpg

                                                 Mairie du Vème arrondissement de Paris

L'architecte du monument porte un nom qui vaut tout un poème : Patouillard Demoriane!

Ce Patouillard (1865-1957) a été en 1896 Grand Prix de Rome. Parmi ses réalisations, retenons le décor du Nouveau Pont du Palais sur la Néva, à Saint-Petersbourg, l'immeuble des services du Ministère de la Marine, avenue de Suffren ou la mairie du Vème arrondissement...

La-Rochelle-sept-116.JPG

Son "architecture" du monument de La Rochelle est banale et laisse au cavalier toute l'originalité et la poésie...

..............................................................................................................................................

Liens. La Rochelle.

Omer Charlet. La Rochelle. Saint Barthélémy.

Art forain (IV). Le manège de Bayol. La Rochelle.

La Rochelle. Tour de la Lanterne. Les graffitis.

 

Liens : tous les articles "Charente Maritime"

Charente Maritime. Classement alphabétique. Liens.

 

Inauguration du monument à Eugène Fromentin

Inauguration du monument à Eugène Fromentin

Repost0
5 septembre 2011 1 05 /09 /septembre /2011 06:45

 

Saintes juillet 084

La cathédrale Saint-Pierre de Saintes, malmenée par les guerres de religion, risquerait de subir ajourd'hui d'autres outrages, ceux du temps qui ronge les grandes toiles du XIXème siècle qui y sont accrochées... 

La peinture religieuse de cette époque fait pourtant partie de notre patrimoine. C'est ce qu'ont compris les services chargés de leur protection et qui ont entrepris la restauration de quelques oeuvres.

Ce qui leur évitera de connaître le sort des fresques anciennes dont il ne reste qu"un vague souvenir sur un mur de la cathédrale! 

Saintes-juillet-086.JPG

Dans la belle chapelle des Fonts Baptismaux, une toile représente, évidemment, le baptême du Christ...    

Saintes-juillet-088.JPG

Elle est l'oeuvre de Mlle Delusse qui était, comme l'indique le carton explicatif, professeur de dessin dans la bonne ville de Saintes au XIXème siècle.

Le christ un tantinet maniéré croise les bras sur la poitrine comme s'il trouvait un peu froide l'eau baptismale. La courbure des corps forme une pyramide bancale qui n'évite pas au tableau d'être déséquilibré, comme s'il était peint en deux parties distinctes...

Saintes-juillet-080.JPG

Côté nord, la chapelle des âmes du Purgatoire conserve une toile intéressante due à Louis Sotta, lui aussi professeur de dessin de 1835 à     1855.

Saintes-juillet-078.JPG

La vierge se penche avec compassion sur les malheureux qui brûlent sans se consumer dans les flammes du Purgatoire. Elle intercède pour eux, afin que leur supplice prenne fin...

Saintes-juillet-079.JPG

Le tableau ne manque pas de poésie. Il nous entraîne dans un mouvement circulaire ascendant, de la gauche vers la droite, marqué par les bras parallèles de l'ange et de Marie qui rompent le cercle et l'emportent vers les hauteurs, vers Dieu qui seul peut remettre les peines...

Les visages des malheureux ne sont pas tragiques. Ils sont bien réels et représentent peut-être quelques membres de la bonne société de la ville!  Ils gardent douceur et confiance...

Ils se dégagent de la fournaise, distincts et proches à la fois, comme les grains d'un chapelet...

Saintes-juillet-075.JPG

Dans la chapelle Saint-Michel, un beau tableau représente l'archange terrassant le démon. Saint Michel est à la fois vigoureux et aérien. Une grande oblique barre le tableau depuis la main qui tient l'épée jusqu'au pied qui maintient au sol la tête de l'ennemi. Le démon est représenté sous les traits d'une brute puissante qui, en s'appuyant sur ses bras musculeux, tente en vain de se redresser. Ses ailes impuissantes vont se refermer, tandis que les ailes triomphantes de l'archange le maintiennent dans l'air au-dessus des rochers et des brasiers. 

Saintes juillet 076

      Etonnant mélange de virilité et de féminité dans la figure du vainqueur guerrier et funambule.

L'auteur de cette belle toile n'est pas cité!

Il est seulement précisé que l'oeuvre a été offerte à la Cathédrale par un certain Jacques de Saint-Léger de la Saussaye (mort en 1859)!

Saintes-juillet-037.JPG

Dans le transept Sud, la chapelle Saint-Joseph est ornée d'un tableau du XIXème : " La Naissance de la Vierge".

Saintes-juillet-039.JPG

C'est une belle composition dans le goût classique.

Le tableau est divisé par la diagonale des personnages sous une voûte formée par les anges qui portent la couronne et le bouquet de lys.. C'est un monde de femmes autour du nouveau-né... Les servantes tendent vers Sainte-Anne l'enfant vers qui tous les regards convergent et qui, lui seul, regarde devant, vers les spectateurs.

 Le monde masculin est relégué à l'arrière, sur la droite, dans la pénombre. Sans doute y devine-t-on le père de Marie, Joachim.

      C'est un beau tableau de tendresse et de complicité féminine....

Saintes-juillet-069.JPG

Dans le déambulatoire sont accrochées quelques toiles "de facture locale" comme dit le guide de visite qui ne se foule pas trop!

Une oeuvre peu inspirée et maniérée représente la rencontre de Jésus et de Jean-Baptiste, sorte de prolongement de la Visitation... Elisabeth tourne son fils vers Jésus qui semble se prendre au sérieux alors qu'il n'est qu'un gros bébé dont le visage rappelle celui de Napoléon Bonaparte...

Un ange efféminé, à droite, tend son museau vers l'enfant et lui présente une petite croix maigrelette, histoire de lui annoncer, sans trop de tragique, que tout ne sera pas rose pour lui...

Saintes-juillet-066.JPG

Jésus en agonie au Jardin des Oliviers...

Il repousse la coupe du sacrifice que tend vers lui un ange à la mine désolée qui ressemble à une élégante faisant tapisserie dans une salle de bal. Oeuvre théâtrale et peu inspirée...

Saintes-juillet-063.JPG

Plus proche des peintures naïves et robustes, Saint Roch est soigné par un ange. Le Saint qui s'occupait des malades atteints par la peste noire qui fit des ravages au XIVème siècle, se cacha dans la forêt lorsqu'il fut atteint lui-même, afin de ne pas contaminer son entourage.

Saintes.-Dames.-Fabre.Cathedrale-101.JPG

C'est un chien qui vint le nourrir en dérobant chaque jour un pain à la table de son maître. Ici le chien n'est pas représenté, ce qui est dommage, car Saint Roch est aussi le patron des animaux qui ont bien besoin dans notre monde égocentriste d'une aide céleste!

On voit sur la toile, le brave ange qui comme les petites fées de Cendrillon vient soigner les plaies du pestiféré.

La toile est d'un coloris vivant et d'une simple sensualité. 

Saintes-juillet-061.JPG

      Jésus ressuscite la fille de Jaïre. La jeune-fille de 12 ans, fille du chef de la synagogue vient de mourir. Jésus lui ordonne de se lever : "Talitha koum", "Jeune-fille lève-toi". Et l'enfant émerge du drap mortuaire qui l'enveloppait déjà...

L'oeuvre est simple et belle. Elle nous fait entrer dans le miracle comme dans une scène familière. Pas d'ostentation, pas de gesticulation. Le bonheur simple de la vie.  L'enfant couchée se redresse. Délicatesse du geste du Christ qui prend sans la serrer la main de l'enfant comme pour l'inviter sans la forcer, à se lever et à le suivre...

Saintes.-Dames.-Fabre.Cathedrale-100.JPG

Une autre toile à côté de celle-ci montre un miracle de Saint-Pierre qui à l'instar de son maître, ressuscite lui aussi une jeune fille. c'est une grande toile conventionnelle et sans génie.

Saintes-juillet-029.JPG

D'autres toiles s'étiolent doucement dans leur chapelle comme Sainte- Eustelle aux pieds de Saint-Eutrope, évêque évangélisateur de Saintes...

La toile est de Sotta que nous avons déjà rencontré. L'évêque engoncé dans ses habits sacerdotaux, bénit la jeune-fille modeste.

Eustelle ou Estelle est une sainte problématique dont on ne commence à parler qu'au Moyen-Âge alors qu'elle serait contemporaine de Saint-Eutrope (1er siècle). Elle est vierge et martyre. Elle aurait refusé les partis que lui proposait son père, par fidélité à sa foi chrétienne et par souci de préserver sa virginité. Elle aurait été tuée par ce père qui ne tolérait pas qu'on remette en cause son autorité!

L'oeuvre n'est pas vraiment inspirée mais son harmonie de gris et de rose ne manque pas de douceur. 

Saintes-juillet-026.JPG

Enfin Saint-Pierre avec son coq et ses clés. Il est tourné vers le ciel et se tord les mains de douleur. Il a, malgré lui, réalisé la prophétie de son maître : "Avant que le coq n'ait chanté, tu m'auras renié trois fois". C'est ce repentir et la foi dans le pardon qui le remettront debout, contrairement à Judas qui ira se pendre, incapable de concevoir que le pardon, malgré la pire trahison, était là, disponible et offert...

Le tableau est un peu triste et Pierre prend la pose...


      à suivre...

 

..............................................................................................................

Liens : Saintes:

Saintes. Cathédrale Saint Pierre. Extérieur. Porche. Anges. 17

Musée archéologique.Saintes. Antiquités romaines....

Saintes. Arc de Germanicus.

Saintes. Manège de Bayol. Art forain.

Saintes. Eglise Saint-Eutrope. La crypte.

 

Liens : Tous les articles "Charente Maritime" :

Charente Maritime. Classement alphabétique. Liens.

 

.............................................................................................................

Repost0
3 septembre 2011 6 03 /09 /septembre /2011 07:15

 

Saintes-juillet-001.JPG

Mutilée pendant les guerres de religions où ses piliers furent sapés par les Protestants rochelais qui provoquèrent son écroulement partiel, confisquée par la Révolution, la cathédrale de Saintes est toujours debout malgré toutes les agressions qu'elle a subies!

 

Saintes-Nini-002.JPG

Son clocher massif et élancé à la fois domine la ville comme une montagne de pierres hérissée de pinacles.

Saintes-juillet-002.JPG

Il y eut, sans doute à son emplacement une cathédrale fondée au Vème siècle. Saccagéepar les Normands, anéantie par le Guerre de cent ans, elle se releva comme un phénix au XVème siècle, à l'époque de la foi ardente et du gothique flamboyant...

Saintes-juillet-003.JPG

La voûte et la toiture s'éffondrèrent pendant les Guerres de Religion. Sinistres combats fratrticides au nom d'un même Dieu! Grand concours de massacres et de destructions dont aucun camp ne sortit vainqueur.

Ont survécu "miraculeusement" les chapelles latérales, à baies flamboyantes...

Saintes-juillet-096.JPG

Les remarquables arcs-boutants du XVème s'appuient contre le ciel! Ils sont restés debout quand une partie de la nef s'est écroulée...

Saintes-juillet-005.JPG

Ils ajoutent à la beauté de la cathédrale, laissant libre cours à l'imagination de celui qui la contemple...

Saintes-juillet-102.JPG

Le clocher-porche est impressionnant. Massif et harmonieux, il est un des plus beaux du XVème. Il faut l'imaginer lui aussi avec sa flèche qui devait l'emporter vers les nuages, à plus de cent mètree.... et qui ne fut jamais construite. Un dôme métallique un peu mesquin la remplace. Il n'est pas du plus heureux effet avec son allure de couvercle...

Saintes-juillet-015.JPG

Le portail est une splendeur avec ses voussures et leurs 44 statues de saints, de prophètes et d'anges musiciens. Chacune est un petit chef-d'oeuvre.

Saintes-juillet-092.JPG

                                            L'orgue portatif

Les anges musiciens sont parmi les plus beaux. Leur visage doux et souriant fait penser aux anges de Reims.

Saintes-juillet-093.JPG

                                    Le hautbois ou cromorne

Saintes-juillet-094.JPG

                                                   Le psaltérion.

Saintes-juillet-012.JPG

                                                      Le luth

Saintes-juillet-013.JPG

La trompette marine qui n'a rien d'une trompette puisque instrument à corde et qui n'a rien de "marin" mais qui est dédié à "Marie"!

Saintes.-Dames.-Fabre.Cathedrale-107.JPG

La chalemie à anche double qui a fait perdre la tête à son utilisateur!

Saintes-juillet-009.JPG

 

Saintes-juillet-010.JPG

                                              Saint Christophe...

Vous pouvez vous amuser à reconnaître d'autres "stars" de la Bible. Ce qui vous permettra de réviser vos connaissances tout en vousémerveillant!

Saintes juillet 006

Contre le porche subsiste un Charlemagne mutilé (encore les Guerres de Religion). 

Saintes-juillet-016.JPG

Les gargouilles sont parmi les plus nerveuses et les plus élancées...

Saintes-Nini-018.JPG

Saintes-juillet-097.JPG

Le cloître jouxte la cathédrale côté Sud, avec sa galerie ogivale et sa salle capitulaire (à gauche sur la photo).

Saintes-juillet-100.JPG

Et maintenant, entrons dans l'église...   (à suivre!)

 

 

.............................................................................................................

Liens :

Saintes : Musée archéologique.Saintes. Antiquités romaines....

Saintes. Manège de Bayol. Art forain.

Saintes. Arc de Germanicus.

Saintes. Eglise Saint-Eutrope. La crypte.


Liens : Tous les articles "Charente Maritime" :

Charente Maritime. Classement alphabétique. Liens.

..................................................................................................

Repost0
1 septembre 2011 4 01 /09 /septembre /2011 07:40

Trezay-Montierneuf-001.JPG

L'abbaye de Trizay près de Saint-Agnant a traversé comme elle a pu les siècles troublés des Guerres de Religion et de la Révolution. Ce qu'il en reste est d'une grande beauté....

Trezay-Montierneuf-036.JPG

Le choeur récemment restauré a reçu en 2004 les vitraux créés par Richard Texier avec l'aide du maître verrier Gilles Rousvoal.

Trezay-Montierneuf-046.JPG

                                                                        Umbra

Les abbayes étaient au Moyen-Âge des foyers de sciences et d'études. Les vitraux de Texier proposent une iconographie cosmique qui mêle l'intuition mystique et la science. Des éclairs, des éclats, des illuminations et en même temps, des dessins précis, des calculs, des croquis...

Trezay-Montierneuf-047.JPG

                                                                         Sole

Sur un fond de parchemin ou de pierre où l'on peut écrire ou graver, des taches de lumières s'invitent, solaires, chaudes, comme les "Eureka" qui illuminent soudain la grisaille des études.


Trezay-Montierneuf-048.JPG

                                                                     Luna

Les couleurs forment des continents, terres connues ou inconnues. Continents terrestres ou continents de la pensée...

Trezay-Montierneuf-049.JPG

                                                                  Teno

Mondes à découvrir, à imaginer, à voir ou à rêver. Le vitrail participe à cette représentation en mouvement en jouant avec la lumière qui selon les heures atténue ou exalte les couleurs.

Trezay-Montierneuf-050.JPG

                                                                 Terra

On peut reconnaître ou deviner ici ou là des croquis, des dessins tirés d'encyclopédies ou d'illustrations d'ouvrages anciens.

Trezay-Montierneuf-051.JPG

                                                                   Isla

Les couleurs les interrompent ou les intègrent. Ce morcellement est métaphore de la solitude du penseur et du créateur. "l'île", est à la fois l'isolement et  la possible communication...

Trezay-Montierneuf-052.JPG

                                                                   Mecanica

Et si l'homme tente de dominer le monde par ses inventions et le discutable progrès, c'est qu'il pense parfois que le monde est une mécanique, l'horloge qui selon Voltaire était sans conteste l'oeuvre d'un Horloger....

Trezay-Montierneuf-053.JPG

                                                                8ème axe

En réalité, dans ses découvertes, ses questions, ses fragiles réponses, il se sait infime et pris dans un univers mystérieux où gravitent les planètes et les anges.

Trezay-Montierneuf-002.JPG

Les ruines de l'abbaye semblent prolonger l'oeuvre de Texier. Murs de pierres vulnérables et oculi comme un regard tourné vers l'infini.

Trezay-Montierneuf-015.JPG

Que l'auteur de ces vitraux me pardonne cette libre rêverie sur son travail.

J'ai regretté qu'il n'y ait dans la chapelle aucune chaise pour s'asseoir un instant sous la voûte romane et s'exposer à la lumière solaire des vitraux.

 

Quelques oeuvres de Richard Texier

richard-texier-001.JPG

                                                             Souffleur d'échelle

richard-texier-002.JPG

                                                           Version pour l'horizon

richard-texier-003.JPG

                                                            Au sujet de la création

richard-texier-005.JPG

                                                               Eclairer le sens

richard-texier-007.JPG

                                                         Le talisman du marin

 

...........................................................................................................

Liens : Trizay

Trizay. Abbaye. Logis du prieur. Fresques. 17.

Trizay. Abbaye. Fresques. Le refectoire. 17.

Trizay. Abbaye Saint Jean l'Evangéliste. 17.

 

Liens: Tous les articles "Charente Maritime" :

Charente Maritime. Classement alphabétique. Liens.

.......................................................................................................


 

Repost0
27 août 2011 6 27 /08 /août /2011 07:05

Trezay-Montierneuf-076.JPG

A l'extrémité du grand dortoir du prieuré de Trizay, la chambre du prieur a conservé sa cheminée et ses fresques.

Alors que les moines vivaient à la spartiate, le prieur jouissait d'un confort bien peu conforme à la loi de Saint-Benoît!

Trezay-Montierneuf-016.JPG

                                                                      Les dortoirs

Le dernier prieur régulier de Saint Jean l'Evangéliste fut Jacques de Saint Nectaire, élu en 1491 et mort en 1518. Après lui, les prieurs furent des abbés commanditaires laïques, séculiers non soumis à la règle et donc soucieux de leur confort!

Trezay-Montierneuf-065.JPG

Aussi avaient-ils le loisir de décorer leur chambre à la mode de leur temps.

Après avoir enlevé une quinzaine de couches de badigeon de chaux, les restaurateurs virent apparaître des fresques du XVIIème siècle quasi intactes...

Elles sont sans doute l'oeuvre d'un peintre local resté anonyme. Elles sont à la fois maladroites et touchantes. Leur fraîcheur, leur naïveté leur confèrent un charme qui traverse les siècles.

Trezay-Montierneuf-066.JPG

Le sujet n'est pas toujours religieux! Pas de Christ souffrant, ni de Vierge des douleurs!

Le prieur, au moment de se mettre au lit, préférait poser les yeux sur cette scène champêtre. Une jeune femme coiffée d'un diadème est étendue comme une belle au bois dormant à l'ombre d'un arbre.

Trezay-Montierneuf-067.JPG

Deux jeunes femmes et un jeune homme porteurs d'une banderole sur laquelle sont écrits à l'envers des mots latins, s'approchent de la belle endormie.

Le jeune homme coiffé de plumes à la mode des acteurs du Grand Siècle porte une baguette sur l'épaule... 

Trizay-astree.jpg

                                                     Boucher (l'Astrée)

Il est difficile de donner une interprétation incontestable de cette fresque. Peut-être s'agit-il d'une illustration de l'Astrée qui était le roman à la mode. La princesse endormie serait Galathée, les deux jeunes femmes, ses suivantes Sylvie et Léonide, le jeune homme à la beauté féminine, Céladon. Mais ce n'est qu'une supposition...

Trezay-Montierneuf-069.JPG

Plus facile à identifier cette scène tirée de la Bible : David le jeune berger, futur roi d'Israël, décapite après l'avoir vaincu Goliath, champion des Philistins.

Trezay-Montierneuf-068.JPG

A noter une certaine ressemblance entre David et le jeune homme de la fresque voisine, tous deux féminins malgré le symbole phallique du bâton et du glaive.  

trizay-david.jpg

                                                             Le Caravage. 

Trezay-Montierneuf-070.JPG

Une troisième fresque moins bien conservée représente également une scène biblique. Tobie guidé par un ange qui n'est autre que Raphaël, vient de pêcher un poisson qu'il tient dans sa main droite.

Raphaël lui explique comment avec le fiel, le foie et le coeur du poisson il pourra guérir la cécité de son père.

Trezay-Montierneuf-071.JPG

Il lui désigne celle qui sera sa femme, Sara, prisonnière du démon Asmodée dont Tobie la délivrera.

L'ange qui volète sensuellement dans le ciel ressemble à Cupidon... Rencontre de la mythologie classique et de la Bible!

trizay-fresques-prieur.jpg

                                                  Tobie et l'Ange (Rosa Salvatore)

Trezay-Montierneuf-074.JPG

La dernière fresque représente Zeus dans son char tiré par un aigle. C'est la fresque la mieux conservée.

Trezay-Montierneuf-075.JPG

Le dieu brandit le foudre qui n'effraie personne. Il est assis dans son char comme dans une baignoire-sabot. Il est presque nu et prêt à veiller avec bienveillance sur les nuits du Prieur!

trizay-fresques-prieur2.jpg

trizay-char.jpg

L'iconographie représente rarement le char du dieu tiré par un aigle. Ce sont les chevaux qui se chargent du travail! 

Trezay-Montierneuf-030.JPG

                              châpiteau réemployé dans le mur qui ferme l'abside.

Mais n'oublions pas que le prieuré porte le nom de Saint Jean dont le symbole est l'aigle!

.......................................................................................................... 

Liens : Trizay :

Trizay. Abbaye. Fresques. Le refectoire. 17.

Trizay. Abbaye Saint Jean l'Evangéliste. 17.

Richar Texier. Abbaye de Trizay. Vitraux Modernes. 17

Liens : Tous les articles "Charente Maritime":

Charente Maritime. Classement alphabétique. Liens.

..................................................................................................

Repost0
25 août 2011 4 25 /08 /août /2011 06:48

Trezay-Montierneuf-078.JPG

C'est une des plus belles salles de l'Abbaye de Trizay : le réfectoire...

Haute salle à croisée d'ogives du XVème siècle, elle a été restaurée récemment...

Les moines étaient assis sur les banquettes devant des tables où ils n'avaient pas de vis àvis. Le prieur mangeait seul au milieu de la salle pendant que le moine semainier faisait, dans une chaire, la lecture de la règle de Saint-Benoît. 

Trezay Montierneuf 084

Le fond de la salle est orné d'arcatures et d'un mur en "zig-zag" typique de l'art roman,

Trezay-Montierneuf-083.JPG

                                                               Le mur en "zig-zag"

Trezay-Montierneuf-087.JPG

Ici et là se dissimule une minuscule coquille Saint-Jacques. Elle rappelle le passage des pélerins en route pour le sanctuaire espagnol, haut lieu de la spiritualité médiévale.

Trezay-Montierneuf-085.JPG

Et voilà ce qui rend ce réfectoire exceptionnel! Des fresques du XVème siècle, retrouvées, telles quelles sous plusiers couches de badigeon...

Trezay-Montierneuf-082.JPG

Vestiges précieux... malgré les dégradations qui ont déplumé en partie l'aigle de Saint Jean...

Trezay-Montierneuf-081.JPG

L'ange de Matthieu a gardé son sourire....

Trezay-Montierneuf-080.JPG

Le boeuf de Saint Luc garde la tête haute et les cornes acérées...

Trezay-Montierneuf-079.JPG

Et le lion de Saint Marc ne fait peur à personne... A remarquer l'étrange chemin parcouru par sa queue qui passe entres ses cuisses avant de remonter comme un cierge vers le ciel!

Trezay Montierneuf 095

Un lion qui n'effraie pas le cheval sculpté devant l'église par André Brémant....

 

...........................................................................................................

Liens : 

Trizay. Abbaye Saint Jean l'Evangéliste.

Trizay.  Logis du prieur. Fresques. 

Richar Texier. Abbaye de Trizay. Vitraux Modernes. 17

 

Liens : Charente Maritime :

Charente Maritime. Classement alphabétique. Liens.

.............................................................................................................


Repost0
23 août 2011 2 23 /08 /août /2011 06:55

Trezay-Montierneuf-005.JPG

Dans la campagne charentaise, l'abbaye de Trizay dresse ses murs contre le ciel.

Poésie des ruines, poésie des pierres vivantes, elle est si belle dans son dépouillement qu'on pardonnerait presque aux réformés rochelais de s'être acharnés contre elle!

Trezay-Montierneuf-004.JPG

En réalité, il ne s'agit pas d'une abbaye (ce nom lui vient d'une tradition locale qui s'est imposée peu à peu) mais d'un prieuré. Le prieuré Saint Jean l'Evangéliste, construit au XIème siècle.

On raconte qu'un seigneur de Tonnay Charente soucieux d'expier ses crimes avant de rencontrer le Juge Suprême consacra sa fortune à cette construction.

Trezay-Montierneuf-002.JPG

Le prieuré fut d'abord occupé par des bénédictins, "les moines noirs" qui sont remplacés au XIIIème par des moines de l'abbaye de la Chaise Dieu à laquelle il est rattaché.

Trezay-Montierneuf-017.JPG

Plus tard, l'édifice est transformé en place forte, ce qui ne l'empêche pas de souffrir des Guerres de Religion en 1585 et d'être en grande partie saccagé.

Il est abandonné en 1692 et ses ruines sont vendues comme bien national en 1789. Il devient alors une ferme agricole qui poursuit de nos jours ses activités...

Trezay-Montierneuf-006.JPG

En 1920, la beauté de ces ruine émeut les amoureux des vieilles pierres qui obtiennent que le prieuré soit classé monument historique.

Trezay-Montierneuf-007.JPG

Sous le toit de lauzes d'une absidiole, le chat se réjouit de cette bonne nouvelle!

Trezay-Montierneuf-095.JPG

                                                        Sculpture d'André Brémant

Derrière le cheval qui galope sur son reflet, on aperçoit le chevet et les absidioles du XIIème siècle.

Après les Guerres de Religion, un mur est construit pour fermer l'abside et en faire un lieu de culte.

Trezay-Montierneuf-028.JPG

Trezay-Montierneuf-033.JPG

Dans les absidioles, des chapiteaux proches de ceux que l'on peut voir à Saint Eutrope de Saintes, représentent des lions au corps lisse et contorsionné.  Ce sont les gardiens et protecteurs de l'église.

Trezay-Montierneuf-031.JPG

Trezay-Montierneuf-034.JPG

D'autres chapiteaux ont un décor de fleurs ou d'entrelacs. On y remarque la coquille des pélerins de Saint Jacques qui pouvaient choisir de faire étape à Saint Jean l'Evangéliste.

Trezay-Montierneuf-035.JPG

Trezay-Montierneuf-054.JPG

La clarté, l'harmonie de l'abside laissent imaginer ce que pouvait être l'immense église. 

Trezay-Montierneuf-036.JPG

Des vitraux de Richard Texier y ont été installés. 

Trezay-Montierneuf-088.JPG

La salle capitulaire est le joyau du prieuré avec ses arcs polylobés en plein cintre.

Trezay-Montierneuf-056.JPG

Ils rythment la façade à laquelle ils donnent un petit air oriental.

Trezay-Montierneuf-060.JPG

L'intérieur restauré est  remarquable de légèreté avec ses voûtes à croisées d'ogives du XIIIème.

Trezay-Montierneuf-061.JPG

Les moines étaient assis sur des banquettes de pierres qui faisaient le tour de la salle où ils assistaient aux réunions du chapître.

La salle est ouverte, car en dépit des Evangiles, tous les moines n'étaient pas égaux! 

Trezay Montierneuf 062

L'intérieur était réservé aux "moines du choeur" tandis que les "convers" préposés aux travaux manuels et culinaires se tenaient à l'extérieur...

Trezay Montierneuf 093

Au centre du cloître le puits du XIIème siècle symbolise la Fontaine de Vie métaphore de la Parole divine. Les différents bâtiments (salle capitulaire, réfectoire, cellier, cuisines) s'organisent autour de ce centre de vie.

Trezay-Montierneuf-090.JPG

Le cellier servait d'entrepôt pour les vivres et pour le vin. C'est une belle salle voûtée en berceau brisé avec en son centre un arc doubleau qui retombe sur des chapiteaux décorés de feuilles de vigne.

Trezay-Montierneuf-091.JPG

Sur l'un d'eux ricane, à l'ombre des feuilles, un petit diable qui est là pour rappeler aux moines tentés par les tonneaux entreposés dans le cellier qu'ils risquaient l'îvresse et les feux de l'enfer s'ils se laissaient tenter par la dive boisson!

Trezay-Montierneuf-015.JPG

Nous allons visiter plus en détail ce prieuré et à défaut de boire un petit verre dans le cellier, nous passerons, en attendant, par le petit jardin "Saint Jacques de Compostelle" pour nous enivrer du parfum des plantes aromatiques!

 

A suivre...

Trizay. Fresques. Le refectoire. 

Trizay. Logis du prieur. Fresques. 

Richar Texier. Abbaye de Trizay. Vitraux Modernes. 17

 

  Liens : Charente maritime

Charente Maritime. Classement alphabétique. Liens.


 

 

 

A suivre... les fresques, le réfectoire, 

Repost0
20 août 2011 6 20 /08 /août /2011 07:15

 

Brouage-112.JPG

Sur les remparts de Brouage, après avoir beaucoup marché, ces touristes aimeraient se rafraîchir avec un bon sorbet... C'est la raison pour laquelle ils se dirigent vers la glacière...

Brouage-120.JPG

Mais déception! La glacière bien qu'en état de fonctionnement, ne distribue plus de glace... depuis presque deux siècles!

Brouage-119.JPG

Elle a été construite en 1688 et restaurée dans les dernières années du XXème siècle. Son emplacement a été soigneusement choisi, dans le bastion Richelieu, le mieux protégé des vents marins et des averses et dont l'épaisseur des défenses modérait la variation des températures.

Des arbres avaient été plantés tout autour afin de l'ombrager les jours chauds...

Brouage-121.JPG

Le réservoir est enterré sur 4,50 mètres. Son diamètre est de 6,40 mètres et il pouvait contenir 32 tonnes de glace!

Cette glace était obtenue en compactant de la neige et en y ajoutant de l'eau qui regelait à mesure. L'eau de la fonte inévitable était évacuée par le fond. Il y avait sous le plancher un puits perdu.

brouage-064.JPG

La charpente était couverte de bois sur lequel on fixait des roseaux qui assuraient l'isolation.

L'entrée se faisait au nord évidemment. Une aération était assurée par des ouvertures que l'on peut distinguer sur cette photo, à droite et à gauche de la structure, sous la toiture.

brouage-061.JPG

Pourquoi avait-on besoin de glace dans la place forte de Brouage?

Plusieurs raisons : beaucoup de remèdes pour lutter contre les maladies et les infections se faisaient en utilisant de la glace.

Ce n'est pas par hasard que la glacière est située à proximité de l'hôpital

brouage-sorbet.jpg

                                                 Tasses à sorbets (début 18ème)

Le deuxième raison est plus agréable. Au XVIIème siècle, la mode est venue d'Italie de déguster des sorbets à la table du Roi Soleil, puis des Grands qui ne manquaient de l'imiter.

Brouage, garnison royale, se devait de servir à ses hôtes illustres de tels délices!

 

Autres articles sur Brouage :

Brouage. Graffitis. 17

Brouage. L'église. Les vitraux canadiens. 17.

Brouage. Poudrières Saint Luc et de la Brèche. 17

Brouage. les latrines. 17

 

.............................................................................................................

Liens Charente Maritime:

Charente Maritime. Classement alphabétique. Liens.


............................................................................................................

Repost0

Présentation

  • : Montmartre secret
  • Montmartre secret
  • : Pour les Amoureux de Montmartre, des Chats.de l'île d'Oléron, des Voyages. Les Amis Inconnus et les Poètes...
  • Contact

Recherche