Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
11 mars 2008 2 11 /03 /mars /2008 16:10

bali-193.JPG

La chance d'être à Bali la semaine de Nyepi, le Nouvel An Hindouiste fêté par tous les Balinais. Cette année Nyepi tombait le 7 mars. Quelques jours avant, toute l'île déjà si habituée aux processions, aux offrandes, aux prières était comme saisie d'une frénésie de cérémonies. Sur la plage de Jimbaran, les habitants des villages environnants se réunissent l'avant veille avec les oriflammes, les gamelans, les offrandes. Les quelques touristes présents sont acceptés comme ils le sont partout dans cette île souriante. Ventre rouge en avant et maillots moule-bite, ils détonent à côté de ces hommes en sarong et vestes immaculées et de ces femmes parées et maquillées.
bali-185.JPG

bali-184.JPG

bali-183.JPG
Après les processions et les offrandes, la journée du 6 mars commence au ralenti. Beaucoup de commerces sont fermés, les restaurants ont baissé leur rideau, la circulation se fait moins dense. Chacun semble se préparer pour le soir et l'extraordinaire défilé des ogoh ogoh.

bali-207.JPG

Les ogoh ogoh sont des créatures maléfiques qui représentent le mal. Chaque quartier, chaque rue en confectionne un pendant les jours qui précèdent la grande fête. Pour les enfants, c'est un moment de grande récréation. Ils participent à la confection des monstres et c'est l'occasion pour eux de rires et de jeux.

bali-220.JPGCirculer le 6 mars dans la campagne balinaise est un vrai voyage dans la fantaisie et le baroque. Tout est possible dans l'imagination et la démesure. Tous les personnages les plus grotesques ou les plus grimaçants prennent vie et jouent les gros bras comme ce sinistre ivrogne, cigare entre les doigts, bouteille à la main et dollars dans le slip. Il aimerait bien écraser de sa tong noire la piétaille des gamins du village.

bali-228.JPG

Celui là a embroché un petit cochon de lait et lève son verre d'arak avant de s'élancer dans les rues cherchant d'autres proies à embrocher. Il ne semble pas impressionner ces petites filles très sages.

bali-223.JPG

Un monstre un peu plus humain par la taille et l'expression pour ces enfants assis sur le cadre de bambou qui servira le soir à porter et promener l'ogoh ogoh dans les rues. Le sourire et la gentillesse des balinais frappent tout visiteur qui peut s'étonner que le tourisme à outrance n'ait pas atteint l'âme de cette île. Peut-être la représentation du mal, du vice , de la méchanceté  dans les statues de démons qui habitent à profusion les temples et les maisons, permet-elle d'exorciser la violence et la peur.

bali-215.JPG

Une sorte de méduse prête à vous dévorer plutôt qu'à vous pétrifier.
Ce soir, elle aussi sortira dans les rues mais elle ignore encore quel sera son sort. En effet tous ces monstres vont être anéantis dans des feux de joie. Leur voracité, leur violence, leur désir de meurtre et de viol, tout cela va flamber sur les places et dans les rues. C'est le sens profond de la fête : la possibilité d'anéantir le mal, de croire possible son éradication, ne serait-ce que pour un moment.

bali-244.JPG
Et après la nuit où l'on fera un maximum de bruits : gamelans, chak a chak des hommes qui imitent les cris de singes, sifflets et cymbales, demain le silence total tombera sur Bali. Après cette nuit où toute la population sera dehors, chantera, mangera et boira, demain il n'y aura plus personne dans les rues; Pas une voiture, pas une moto, pas un vélo... Les fenêtres seront fermées, les volets clos.

bali-222.JPG

Les touristes n'auront pas le droit de quitter leur hôtel. Ils n'auront pas accès à la plage. Ils resteront confinés dans leur enclos et leurs chambres devront elles aussi avoir leurs volets fermés afin qu'aucune lumière ne puisse filtrer. Les jardins des hôtels ne seront pas éclairés et les restaurants tendront de grandes toiles noires sur leurs vitres.

bali-252.JPG

Ainsi quand les démons après avoir brûlé voudront revenir à Bali, plus déchaînés que jamais et plus désireux de se venger du honteux traitement qu'on leur a infligé, les démons découvriront une île déserte. Pas un homme, pas une voiture, pas un bruit, pas une lumière. Ils comprendront que l'île est inhabitée et ne présente donc aucun intérêt pour eux qui ne désirent que s'abattre sur des proies humaines. Ils repartiront donc et chercheront d'autres îles à se mettre sous le croc.

bali-277.JPG

Le jour de l'an à Bali, NYEPI, c'est ce désir de voir triompher le bien mais sans trop d'illusions, c'est ce moment où toute une population joue le jeu de la ruse pour tromper l'adversité. C'est un jour de silence et de prière et c'est aussi un conte dans lequel sont entraînés les visiteurs étrangers, heureux de partager avec les Balinais ce jour hors du temps.

Repost 0
Published by chriswac - dans ASIE
commenter cet article
22 février 2008 5 22 /02 /février /2008 14:12

cimeti-re-montmartre-26-janvier-020.JPG
Une dernière balade avant l'envol pour l'Indonésie via Singapour. Impossible de ne pas saluer Dalida et son auréole de soleil. Etrange comme le temps lui donne de l'éclat et de la profondeur. Peut-être parce que précisément c'est la chanson de Ferré qui lui ressemble le plus : Avec le temps, va, tout s'en va, même les plus chouettes souvenirs, ça a une de ces gueules, à la galerie j'farfouille dans les rayons d'la mort, le samedi soir quand la tendresse s'en va toute seule.... Peut-être aussi parce que sous le kitch et les plumes, apparaît la véritable élégance d'une femme noble et tourmentée. Un tourment qui prit fin une nuit de mai, par quelques mots griffonnés : La vie est devenue insupportable. Pardonnez-moi.

cimeti-re-montmartre-26-janvier-016.JPG
Deux allées en contrebas, cette étrange sculpture en partie en relief en partie en creux.  Elle ne fait pas très sérieux et ressemble à un jeu d'optique. Qui représente-t-elle? Vous pouvez le deviner.... Un psychanalyste!!! Un certain Guy Pitchal. Vous pouvez deviner également qui il eut comme patiente célèbre... Une certaine Dalida. Jacqueline Pitchal, femme de Guy écrivit un livre sur son amitié avec la chanteuse : Tu m'appelais petite soeur. Ont ils imaginé, le psy et sa patiente, qu'ils seraient si proches un jour et pour si longtemps ?


cimeti-re-montmartre-26-janvier-064.JPG










A quelques encablures de là, repose en silence Boum Boum (de son vrai nom Geronimo Medrano).
  Un des derniers clowns solitaires du 19ème avant l'apparition de l'Auguste. Il plaisait beaucoup avec sa gueule enfarinée et ses trois touffes de cheveux. Il s'adressait à l'orchestre par ces seuls mots : Boum boum. Le vieux cirque montmartrois où il officiait, le cirque Fernando fut construit en dur à l'angle de la rue des martyrs et du boulevard de Rochechouart et racheté par les Medrano. Les parisiens qui ont plus de 40 ans se rappellent sans doute ce très beau bâtiment circulaire, de fonte décorée. Ils ont vu, le coeur gros sa destruction dans les années pompidoliennes où il était bon d'adapter Paris à la voiture et où on massacrait sans remords les extraordinaires halles de Baltard. Le cirque a été remplacé par un horrible immeuble de marbre gris, infiniment plus triste que le cimetière vibrant de Montmartre. Cet immeuble sinistre s'appelle ...Le Bouglione!!!

cimeti-re-montmartre-26-janvier-132.JPG

Encore une artiste. Nous avons du mal à imaginer à quel point elle fut populaire. Elle savait allumer les mâles avec son sourire très affranchi et sa manière de faire voler ses jupons pour laisser entrevoir sa culotte. Son habitude de passer entre les tables et de vider les verres des clients ravis lui valut son surnom de Goulue. Sa gloire fut au zénith à l'époque du Moulin Rouge où elle dansait le chahut avec un pinardier dégingandé surnommé Valentin le Desossé. Une partie du renom dont elle bénéficie encore aujourd'ui, elle le doit à Toulouse Lautrec qui la représenta souvent et qui, lorsqu'elle décida de se mettre à son compte en ouvrant une baraque foraine de danse orientale lui peignit les panneaux de sa roulotte. Vous pouvez les admirer aujourd'huui au musée d'Orsay. 

La Goulue vieillit mal, ne se console pas de la mort de Bouton d'or son fils et va faire de petits boulots pour survivre. Elle reviendra au Moulin Rouge, non pas pour être la reine du Cancan mais pour vendre des sucreries sur le trottoir à l'entrée de l'établissement. Elle est morte à Saint Ouen et ce n'est qu'en 1992 qu'elle fut transférée au cours d'une grande fête montmartroise dans ce cimetière situé à quelques mètres du Moulin Rouge.



undefined










Restons  un peu dans la danse avec Degas.
 Si au début de son oeuvre il va comme Gericault à Longchamp peindre jockeys et courses de chevaux, c'est peu à peu le monde des théâtres et des ballets qui l'attire et le fascine. Il n'est certs pas d'esprit politiquement révolutionnaire, fils de banquier qu'il est , à l'abri de tout souci financier. Mais il sait peindre les femmes du peuple comme les repasseuses qui reviennent comme un thème récurent. Il n'est pas comme les Impressionnistes passionné de nature, de grand air, de lumière naturelle. "Je ne veux pas perdre la tête face à la nature"

Il préfère la lumière artificielle des éclairages au gaz dans les théâtres. Il s'attache de plus en plus à peindre les artistes et il donne consciemment ou nom une image forte de la Société de son temps. D'un côté une classe de bourgeois repus et de l'autre un monde de féérie, d'artifices, de maquillages créé pour leur plaire par tout un petit peuple d'artistes misérables malgré la splendeur de leurs ailes de papillons.

cimeti-re-montmartre-26-janvier-032.JPG

Salut Georges. Demain je prends l'avion qui me rapprochera un peu, très peu de tes records et j'aurai une pensée pour toi qui as frôlé les étoiles.

 

Lien : Cimetière Montmartre. Classement alphabétique. Calvaire et Saint-Vincent.

Repost 0
19 février 2008 2 19 /02 /février /2008 12:15

Aujourd'hui, je viens dire au revoir aux quelques visiteurs qui sont entrés chez moi  par la porte qui 
reste ouverte et qui ne connaît pas les serrures. Je prépare mon sac de voyage, je plie mes teeshirts et mes futes. Je tasse, j'entasse. A nous deux l'Indonésie, Java et ses volcans, Bali et ses sourires.
Avant de m'évanouir dans les airs, à bord de la Singapour Airline, je suis passé rue Nicolet à deux pas de chez moi et j'ai rencontré Verlaine. L'âme grise de Verlaine comme chante Barbara.
 

saint-vincent-054.JPG

Le petit hôtel est resté tel que Verlaine l'a connu. Il était habité par son ami, Charles de Sivry, musicien au Chat Noir et demi frère de Mathilde Mauté dont Verlaine tombe amoureux et qu'il épouse en 1870 alors qu'elle a à peine 17 ans. Quelques poèmes de la Bonne Chanson lui sont consacrés. 

     ...J'ai presque peur en vérité
     Tant je sens ma vie enlacée
     A la radieuse pensée
     Qui m'a pris l'âme l'autre été...

   
L'irruption de Rimbaud dans la vie de Verlaine va fracasser l'apparent bonheur familial. La naissance d'un fils, Georges, ne change rien au combat impossible du poète fasciné par l'adolescent génial. L'histoire est connue, des départs, des retours, des luttes. Mathilde qui accepte après la Commune de reprendre la vie conjugale mais subit des violences terribles de Verlaine constamment îvre. Mathilde qui ira en Belgique tenter de ramener avec elle un mari qu'elle persiste à aimer. Mathile qui finira par abandonner tout espoir et refusera les repentances et les poèmes...

     ...Ecoutez la chanson bien douce
        Qui ne pleure que pour vous plaire
       Elle est discrète elle est légère
       Un frisson d'eau sur de la mousse...

saint-vincent-055.JPG

Ce matin, j'ai vu passer des ombres derrière cette fenêtre de la chambre. Paul, Mathilde, Georges, ils étaient là tous les trois dans une parenthèse de bonheur.

   

    

Repost 0
8 février 2008 5 08 /02 /février /2008 09:23

cimetiere-m-042.JPG

Le 7 février, grand soleil sur Montmartre, mes pas me conduisent une nouvelle fois dans ce grand jardin. Sans m'y attendre, je tombe (c'est le mot) sur Fred Chichin, nouvel habitant inattendu du lieu. Il n'y a qu'une chappe de ciment, un petit bouquet et une guitare miniature. Il doit se sentir bien à l'étroit celui qui était énergie et poésie, celui qui avec les Rita Mitsouko mettait le rythme et le rêve dans notre quotidien. Quelques mots ont été écrits sur la guitare : 
<Quelques vents lunaires t'ont emporté gratter sur une étoile>.
undefined

Non loin de lui, un autre guitariste.  Fernando Sor. Artiste espagnol qui dut quitter son pays où il ne remit jamais les pieds après la défaite de Joseph Bonaparte en 1813. Il avait en effet pris parti pour les Français. A paris, il connut un véritable succès et profita de la mode dont jouissait la guitare. Il écrivit une Méthode pour la guitare qui n'est pas démodée aujourd'hui. Sa fin de vie fut une lente descente dans le désespoir et la souffrance. Il perdit sa femme puis sa fille. Il fut atteint d'un cancer de la langue qui le tortura des années. Quand il mourut en 1839, il fut inhumé à Montmartre dans une tombe anonyme. Il fallut attendre 1934 pour qu'elle fût identifiée et qu'un hommage fût rendu au guitariste de génie. 

cimetiere-m-013.JPG











Encore un musicien et un créateur. Alors que le saxophone qu'il a inventé déploie ses chants rauques et profonds dans le monde entier, la tombe de Sax est à l'abandon. La croix, comme les branches mortes semble emportée par un vent du grand large... Peut-être le souffle de tous ceux qui lancent vers nous, grâce au saxophone l'ouragan des chants venus du plus secret et du plus chaud du coeur humain. Berlioz n'est pas loin de là, lui qui, curieux de toute nouvelle sonorité, écrivit la première oeuvre pour saxophone : le chant sacré pour sextuor à vent.

cimeti-re-montmartre-26-janvier-079.JPG

Et il est là Berlioz, sous un marbre noir et un médaillon académique... Il aurait fallu un facteur Cheval, un sculpteur volcanique pour accueillir cet homme-là. Certainement pas ce marbre obtus dont la seule vertu est d'être assez poli pour refléter le ciel et les arbres. Sur un côté de la tombe, deux autres noms sont gravés côte à côte : Harriet Smithson, Marie Recio. Les deux femmes officielles d'Hector. Au début une passion à l'état brut pour l'interprète d'Ophélie et de Juliette... Elle est l'inspiratrice de la Symphonie Fantastique, la mère du seul enfant du musicien, Louis. Elle est cette femme malheureuse qui sombra dans l'alcool avant la congestion cérébrale qui la paralysa. Son mari fuyait déjà le domicile conjugal avec Marie Recio qu'il épousa quelques mois après la mort d'Harriet. Il ne gagna pas forcément au change, tant elle était possessive et exigeante. Elle tenait à chanter dans les concerts de son mari alors que ce dernier qui parle très peu d'elle dans ses mémoires, prit le temps d'affirmer qu'elle <miaulait comme deux douzaines de chats>!
cimetiere-m-030.JPG





















Une tombe pas vraiment réussie pour Leo Delibes. la fin du XIXème siècle ne donnait pas souvent dans la légéreté architecturale. Les amoureux de Coppélia, de Sylvia ou de Lakmé ne s'y retrouveront pas. Pas plus les amateurs de la Cour du Roi Pétaud !
Impossible de quitter le cimetière sans rencontrer le plus mélomane des animaux malgré la perfide appréciation de Berlioz!!!

Lien : le cimetière saint Vincent fin d'annee

cimetiere-m-016.JPG

Lien :

Cimetière Montmartre. Classement alphabétique. Calvaire et Saint-Vincent.

Les vitraux de Saint Pierre de Montmartre (Max Ingrand)

Repost 0
28 janvier 2008 1 28 /01 /janvier /2008 12:37

cimeti--re-montmartre-26-janvier-065.JPGNini est allée travailler et Titiche dort sur sa couette. Je peux reprendre ma balade dans la ville juive du cimetière de Montmartre. En fait, la ville est mêlée. Des signes religieux juifs côtoient des signes chrétiens ou des absences de signes... Des noms juifs sont mêlés à des noms bretons ou normands. Il y a là comme une ville idéale où l'on pourrait être ce que l'on est sans exclure l'autre, où l'on pourrait vivre ensemble en se respectant, où l'on pourrait s'unir sans rien désunir en nous. Un jour peut-être, Nini et moi serons en vacances en ce lieu. Il y aura peut-être sur notre pierre une étoile de David et une croix. Il y aura tous les chats, de toutes les couleurs et si par hasard quelqu'un pense à nous, qu'il vienne avec des boîtes de Sheba ou de Friskies....
     Cette femme de bronze se sent un peu coincée sous le pont qui passe au dessus du cimetière. Elle reste sérieuse malgré le bruit des voitures et l'agitation toute proche du quartier des abbesses.
cimeti--re-montmartre-26-janvier-066.JPG
Son regard semble vide
  et le soleil ne vient plus l'iriser. Elle souffre d'être une statue et de ne plus pouvoir, comme les vivants laisser passer la lumière intérieure par le vitrail des yeux. Les statues paraît-il ont de grandes douleurs...
cimeti--re-montmartre-26-janvier-096-copie-1.JPG    Aurais-je parlé trop vite ? Un vitrail me regarde de ses écailles de lumière...

 






cimeti--re-montmartre-26-janvier-006.JPGCe chat joue les surveillants attentifs. Ses yeux à lui laissent bien passer la lumière pâle de son âme de chat. Il porte sur le poitrail ce qu'on nommait au Moyen Age, le doigt de Dieu : une tache blanche qui lui permettait d'échapper aux tortures et aux brasiers où l'on jetait tous les chats noirs que l'on prétendait diaboliques. Diaboliques, ils ne l'étaient certes pas mais Imbéciles, ils l'étaient assurément ceux qui se livraient à ces pratiques.
cimeti--re-montmartre-26-janvier-086.JPGLe Moïse de Michel Ange veille sur la tombe de Daniel Iffla, dit Osiris. Il fut banquier, peut-être un peu moins voyou que ceux de La Société Générale. Il se consacra au mécénat après avoir perdu son grand amour, sa femme adorée. L'Institut Pasteur bénéficiaire de sa générosité, grava sa reconnaissance sur une plaque de marbre. Mais le bateau-restaurant du coeur qu'il voulut pour les pauvres et qui distribua des repas jusqu'en 1940 n'est plus ancré sur la Gironde et aucune plaque ne rappelle son souvenir à la surface des eaux.
cimeti--re-montmartre-26-janvier-068-copie-1.JPGLui ne nous laisse que son nom et sa photo. Le jour où il est allé chez le photographe, rue Caulaincourt ou ailleurs, pouvait-il imaginer qu'un jour elle serait exposée à côté de lettres dorées qui résument l'horreur. Le marbre a des couleurs de cendres bleutées.

cimeti--re-montmartre-26-janvier-033.JPGAimait-il les chats et celui là vient-il se frotter au marbre de Berick Goltzmann mort à Auschwitz?









cimeti--re-montmartre-26-janvier-091.JPGLe verre cassé, le fer rouillé, le squelette des étoiles...mais cette vitre qui indique le jour et met en abysse les étoiles...







cimeti--re-montmartre-26-janvier-082.JPGSur le squelette des arbres, une femme pleure. Elle se lamente mais elle sait qu'elle est belle et jeune. Elle ne cache pas ses seins gonflés. Son voile la dénude avec art. Elle est assise au dessus de Meilhac qui fut avec Halévy le librettiste d'Offenbach. Un fou de mot, de blagues, d'humour... Avec lui, je quitte cette partie du cimetière car je n'ai plus qu'une seule envie : rejoindre Nini et partager avec elle une bonne bouteille de Veuve Clicquot.

Lien :

Cimetière Montmartre. Classement alphabétique. Calvaire et Saint-Vincent.

cimetière de montmartre (3) promenade aléatoire  

Repost 0
27 janvier 2008 7 27 /01 /janvier /2008 07:59

cimeti--re-montmartre-26-janvier-075-copie-1.JPGSamedi 26 janvier, un soleil franc et bleu éclaire la butte et transforme le Sacré Coeur en montgolfière. C'est une belle journée pour suivre le boulevard, prendre l'avenue Rachel et s'aventurer dans le cimetière de Montmartre, dit cimetière du Nord. C'est un jardin dans la ville, un quartier de pierres, de statues, d'arbres et de chats, tout contre le bruit et le strass de Pigalle, la circulation et l'énervement de la place Clichy. Aujourd'hui je décide, guidé par le soleil, de flaner dans la ville juive. 
cimeti--re-montmartre-26-janvier-070.JPG

C'est un coeur de pierre qui recueille ces lettres d'amour. Ces petits cailloux posés à chaque visite, comme une trace, comme un pas sur le sable, comme un baiser, galet poli par les jours de deuil et l'écume des larmes. La pluie n'a pas encore défraichi le petit arbre givré et le Père Noël,  caresse fragile contre la pierre.
cimeti--re-montmartre-26-janvier-115.JPG
Les chats privilégient cette partie du cimetière. Ils doivent bien sentir qu'ils ont en commun avec les habitants silencieux tout un passé de chasse aux sorcières, de persécutions et de bûchers. Ce gris qui me rappelle mon premier chat, le plus aimé des chats, le plus aimant, me concède un regard vert et pâle où passe la tristesse et la mélancolie de la jeune femme étendue sous la pierre.
 
cimeti--re-montmartre-26-janvier-069.JPG

Une ouverture sur une maison de pierre, par où se montrent des étoiles. Etoile de David, Etoile jaune, Etoile de vitrail... toujours des étoiles contre les aigles et les croix gammées. On dit que la lumière des étoiles mortes nous parviennent des années après leur disparition. Nous vivons sous un ciel d'étoiles mortes et la lumière cependant est celle de midi.

cimeti--re-montmartre-26-janvier-072.JPG

Les sept flammes de bronze sur la porte d'un tombeau. La lourde menorah qui n'a rien pu contre la flamme des crématoires. Mais qui le jour venu éclairera les souterrains de la mort et ouvrira les portes de bronze sur la vie.
cimeti--re-montmartre-26-janvier-035.JPG



 











Un autre chat très réel à côté des fleurs artificielles. Il ouvre à peine les yeux afin de ne pas perturber la nonchalance de sa sieste. Assez pour comprendre qu'il n'y a pas danger, que l'intrus bardé de reflex numérique n'est pas hostile au monde chat.

cimeti--re-montmartre-26-janvier-076.JPG







Yankel, Mala et Haja...assassinés par les nazis. Pas une cendre, pas un cheveu, rien ne subsiste d'eux et pourtant, ils sont là avec ceux qui leur ont survécu dans la douleur indicible. Ils sont égaux désormais dans le mystère. Mais non, ils sont plus présents dans cette journée claire d'hiver. C'est leur photo qui vient nous toucher au coeur et qui nous pousse à fredonner sans fin leur nom.

cimeti--re-montmartre-26-janvier-073-copie-1.JPG









J'ai levé les yeux et j'ai vu qu'il n'était pas besoin d'attendre la nuit. En plein après midi, elles étaient bien là les étoiles.


undefined

Une chatte médite à l'entrée d'un tombeau. Un cyclamen fleurit pour jeter un peu de vivacité dans le tableau. L'animal le plus beau de la création et le plus délicat est institué gardien de nos cimetières et messagers entre deux mondes. Espérons que nos gérants et autres planificateurs ne les exterminent pas comme ils savent si bien le faire avec tout ce qui leur paraît étranger ou inutile. Cette petite femelle porte comme ma Titiche, une tache noire au coin du museau. Et comme elle, une impeccable coiffure et un bonnet parfaitement ajusté.

cimeti--re-montmartre-26-janvier-117.JPG
Sur une tombe  un amoureux inconsolable a dessiné pour sa Jacqueline des soleils, des poèmes et une étoile encore avec ces mots : amour, liberté, tolérance, vérité. Avec ces quatre mots comme ils devaient s'aimer ces deux là... Et comme ils s'aiment... 


Nous poursuivrons la visite ces prochains jours car je ne peux passer trop de temps sur l'ordinateur. Ma femme et ma chatte commencent à manifester quelque énervement....
A bientôt...

Lien :

Cimetière Montmartre. Classement alphabétique. Calvaire et Saint-Vincent.

cimetière de montmartre, juifs et chats (2)  

 

Repost 0
19 janvier 2008 6 19 /01 /janvier /2008 10:28

sri-lanka-008.jpg

    A Polonnaruwa, le Bouddha couché reste une des plus belles rencontres que l'on puisse faire. Long de 14 mètres, il entre au Nirvana, les paupières closes, il rejoint la grande communion avec tout ce qui vit et respire. La paix, la sérénité qui rayonnent de  cette représentation de pierre vous enveloppent comme le ferait le soleil. 

sri-lanka-009.jpg

A ses côtés se tient le Bouddha debout, haut de 7 mètres. La position des bras et l'expression attristée du visage ont conduit certains à identifier Ananda, fidèle disciple de Bouddha allongé à sa gauche. En réalité, il était à l'origine séparé de la statue couchée par une enceinte; d'autres statues ont été retrouvées avec le même croisement de bras. Vraisemblablement, il s'agirait bien de Bouddha, toutes les statues du site de Gal Vihara le représentant. 

sri-lanka-005.jpg

     Toujours sur le même site, Bouddha en méditation. Un petit singe s'est perché au sommet de la falaise. Nul doute que lui aussi à l'image du maître soit en train de méditer. A quoi? C'est une autre histoire...

 

sri-lanka-010.jpg

Près de Dambulla se trouvent les temples troglodytiques qui abritent de très nombreuses représentations de Bouddha. les 5 grottes abritent en réalité 150 bouddhas...Elles remonteraient au 1er siècle av J.C. quand le roi chassé de sa capitale s'y réfugia. Quand il retrouva son trône, il aménagea ces grottes et ses successeurs parachevèrent son oeuvre, notamment le roi Nissanka Malla qui les fit recouvrir de feuilles d'or. Dans la grotte de Vishnu, la première, un grand Bouddha allongé vous accueille, les yeux à la fois ouverts et fermés. 

sri-lanka-004.jpg

    Au sommet de l'extraordinaire rocher de Sigirya, rencontre avec quelques moines.

Lien :
Laos statues de Bouddha  

Repost 0
Published by chriswac - dans ASIE
commenter cet article
10 janvier 2008 4 10 /01 /janvier /2008 17:23

lopburi-010.jpg

    














     Lopburi, c'est en Thaïlande, une ville étonnante où dans certains quartiers les singes sont les maîtres absolus. Ils vont, viennent, se poursuivent, se chamaillent, s'aiment... comme si un Dieu singe avait créé le monde pour eux et comme si les humains n'avaient d'intérêt que pour être observés comme de drôles d'animaux et pour être pourvoyeurs d'offrandes très comestibles.

lopburi-009.jpg 
     Ceux-là se prélassent comme des parisiens sur la côte d'azur. Ils investissent en réalité un temple khmer du XIème siècle, le wat san phra kan. C'est en fait leur quartier général puisqu'on leur a quasiment abandonné ce sanctuaire où les touristes s'en donnent à coeur joie et à pixels rabattus... Il y a toujours une guenon pour jouer les coquettes devant les objectifs, un mâle pour se livrer à des actes paraît-il répréhensibles... et de jeunes voyous pour s'emparer des appareils numériques qu'ils adorent fracasser comme des noix de coco contre les pierres vénérables.

lopburi-002.jpg 

     Ils ne sont pas très intéressés par la prière malgré la présence de Bouddha qui médite depuis des siècles sur l'impermanence du monde. Des envoyés de Louis XIV eurent peut-être l'occasion d'apercevoir cette statue lorsqu'ils vinrent offrir des présents au roi D'Ayutthaya qui voulait contruire à Lopburi un "Versailles siamois". J'y pense... ils ont bien pu se réincarner en singes, ces ambassadeurs. Leur métier les y préparait assurément...

lopburi-006.jpg

               Comme on doit se sentir bien, serrés l'un contre l'autre, à l'abri du postérieur le plus apaisant du monde. Et puis il n'y a aucun risque de connaître la disette quand on vit à proximité de celui qui reçoit chaque jour des offrandes de fleurs, de fruits et de pâtisseries...

lopburi-003.jpg

     Je ne crois pas qu'il s'agisse de King Kong mais je me sens envahi d'une jalousie féroce et envieuse quand je vois où Nicole s'asseoit ...


Lien :  Laos moines et novices
Repost 0
Published by chriswac - dans ASIE
commenter cet article
7 janvier 2008 1 07 /01 /janvier /2008 13:50

square-louise-michel-004.JPG

     7 janvier, balade dans le square Louise Michel. Il fait bleu et clair sur Paris et ce cheval blanc aimerait être libéré de l' axe qui le retient et l'empêche de s'envoler.

square-louise-michel-019.JPG

     Le jardin gravit la butte sacrée qui abrita le culte de Mercure et de Mars. Auquel des deux faut-il attribuer la paternité patronymique de "Montmartre"?. Le nom vient-il de Mons Mercurii ou de Mons Martis ? Pour départager les chipoteurs, la légende dorée vint au Moyen Âge apporter sa lumière : Saint Denis et ses compagnons torturés et tués sur la butte auraient donné au lieu son nom : Mont des Martyrs....Montmartre.  La période révolutionnaire ne s'embarrassa pas de scrupules et choisit l'ami du peuple pour enseigne! Montmartre devint pour quelques années Mont Marat...

square-louise-michel-007.JPG

   Le jardin porta longtemps le nom de Willette, dessinateur caricaturiste de talent mais violent antisémite. Il a été remplacé avantageusemant il y a quelques années par la Vierge Rouge, Louise Michel qui fut institutrice à Montmartre et figure de proue de la Commune. Elle revint de l'exil forcé en Nouvelle Calédonie avec ceux des chats qu'elle avait recueillis et qui étaient trop vieux pour survivre seuls. Dans son jardin aujourd'hui vous rencontrerez quelques chats très libres, ceux de la Mère Michel peut-être...

square-louise-michel-010.JPG

   Au sommet de la butte, les visiteurs se penchent sur ces balcons du ciel pour découvrir Paris. Quand la Basilique n'était pas encore un projet, à quelques pas de là, en 1870, pendant le siège de Paris, Nadar installa sa compagnie d'aérostiers chargés d'observer les lignes prussiennes et d'assurer le service postal. Un jour d'octobre, la foule  était rassemblée pour voir s'élever un ballon, l'Armand Barbès, avec à son bord, Gambetta, ministre de la Défense. Il y avait dans cette foule de nombreux artistes dont le moindre n'était certes pas Victor Hugo!

square-louise-michel-008.JPG

Aujourd'hui c'est la foule des touristes qui envahit le jardin où de nombreux immigrés essayent de survivre en étalant sur le sol une camelote made in China qui sera ramassée en un quart de seconde à la moindre alerte. A l'entrée du jardin des jeunes hommes "sans papiers" saisissent le poignet des touristes pour nouer des bracelets de laine en échange d'une pièce de monnaie. 

square-louise-michel-005.JPG

La dernière terrasse est ornée d'une monumentale fontaine (de Gasq) dédiée aux dieux marins. Trois immenses vasques sont soutenues par ces divinités qui ne semblent pas très réjouies de l'effort qui leur est demandé!

square-louise-michel-002.JPG
   Beaucoup plus modeste, la Fontaine des Innocents (de Derre) se cache au bord d'une allée, à gauche du jardin. Elle assume son style 1900 et offre au regard un Manneken Pis qui malheureusement n'a jamais pissé.



  square-louise-michel-017.JPG

Voilà... Une petit balade dans ce jardin, en ce début d'année où les ombres  jouent leur Giacometti mais entament leur lente régression. Je ne peux m'empêcher de vous montrer la station velib à la sortie du square. Je n'y vois jamais un seul vélo! Les montmartrois les empruntent-ils le matin très tôt pour remonter le soir en bus ou en métro? Quelle que soit l'heure de mon passage, je cherche en vain une monture! C'est décidé, je repars en haut de page et j'emprunte le cheval blanc que je libérerai de sa tige de fer.

 

Liens : Montmartre. Neige de décembre.

Monique Morelli n'a pas quitté Montmartre

Montmartre. Fontaine de Gasq. Square Louise Michel.

Montmartre. Place du Tertre.

Montmartre. Square Louise Michel. fontaine des innocents. Derré.

...

 

Repost 0
30 décembre 2007 7 30 /12 /décembre /2007 09:05

saint-vincent-041-copie-1.JPG   Le 29 décembre, Nicole et moi décidons d'aller traîner nos pas dans le petit cimetière, au bas de la butte, cet enclos qui porte le nom du patron des vignerons et qui jouxte presque la dernière vigne de Montmartre. Nous sommes accueillis par un ange juvénile et boudeur. Accueillis n'est pas vraiment le mot. Il nous ignore, enfermé qu'il est dans la pierre et la méditation.
saint-vincent-012.JPG     La petite maison de Platon et Papoue. Ils sont tous deux derrière la vitre et nous regardent. Ils nous rappellent qu'entre les morts et nous il n'y a que cette vitre, parfois embuée ou poussiéreuse mais bien présente. Ils devaient s'aimer ces deux là, morts à quelques mois de distance. Nous n'avons peut-être qu'un seul grand amour dans notre vie, amour auquel on ne peut survivre.

saint-vincent-004.JPG      Deux femmes légères sur les branchages nus. Celle qui s'élève semble inviter l'autre à partir avec elle. Sa main caresse son épaule et invite les bras ouverts à se refermer autour de ses jambes pour s'abandonner à l'assomption...
saint-vincent-016-copie-2.JPG    L'ange qui veille sur la tombe d'Utrillo et de Lucie. Derrière le mur, la rue des Saules et le cabaret du lapin agile, les vignes et la maison rose, autant de lieux peints par celui que recouvre aujourd'hui le sinistre marbre.
saint-vincent-018.JPG    La main de l'ange, pour tenir un pinceau, pour porter à ses lèvres une coupe de champagne, pour caresser le visage des êtres aimés, pour se fermer soudain et cogner contre la mort.
saint-vincent-024.JPG   Sur une tombe, ce rappel de la vie la plus exaltée. Ces corps faits pour être chauds et s'enlacer. Cette main posée sous un sein tendu...        Mais ces corps menacés, ces souvenirs de papier brûlant que le bronze ne saurait garder qu'en les figeant, comme des fragments d'obus après l'explosion.
saint-vincent-035.JPG     La tombe la plus banale et la plus pesante pour celui qui nous a donné un univers et des images comme des oiseaux ou des nuages. On n'enterre pas les nuages. Les Enfants du Paradis, le plus beau film jamais tourné, pour moi... Qu'ils continuent de donner à leur créateur la jeunesse et la passion, et s'il existe un paradis, qu'ils soulèvent cette pierre stupide et l'entraîne là haut, là où vont ceux qui n'ont pas de quoi se payer l'orchestre...
saint-vincent-003.JPG  Il est  représenté ici avec chapeau et moustache, le bonhomme. Il sourit, satisfait et nous regarde. Il semble ignorer la jolie femme qui tourne vers lui la tête et dont le bras semble indiquer le chemin. Le lierre rampe sur la pierre, plus vivant malgré l'hiver que le bourgeois chapeauté.
saint-vincent-021.JPG    Ce n'est qu'un morceau de rocher, quelques pierres disjointes et un fouillis de plantes et de lierre. C'est là qu'habite Steinlein, le plus doué dessinateur de chats. Personne comme lui n'a su saisir la beauté de ces créatures uniques. Cet endroit semble fait pour eux, il y a des cachettes, des arbres, des buissons et un mur par où prendre la poudre d'escampette.

undefined  Bon d'accord ce n'est qu'une pierre bien noire et lisse et sans grâce. Mais vous pouvez y lire : Papa Borde, Maman Borde, Fils Borde... N'est-ce pas émouvant ce désir de rester ensemble, trinité gravée dans le marbre. Il devait y avoir beaucoup d'amour et de complicité chez ces trois là. Leur tombe devrait être multicolore avec des nains de jardin, beaucoup de fleurs des champs et des oiseaux qui s'égosilleraient toute l'année.

saint-vincent-044.JPG Il y a encore beaucoup de personnes sympathiques dans ce cimetière... Eugène Boudin le mal nommé dont les ciels et les plages ne cessent de vibrer, clairs, dans nos regards...Marcel Aymé qui voudrait bien que son passe-muraille l'aide à sortir de son trou... L'étonnant Ségir dont la tombe, selon son désir, émet des ondes qui guérissent les cardiaques...Harry Baur, acteur inoubliable.... mais celui qui nous attendait à la sortie du cimetière, il était bien vivant, bien nourri, c'était l'habitant des lieux, l'âme ombre et lumière qui à force de se poser sur les tombes a recueilli un peu de chaleur et de vie de chacun.

Lien :

Cimetière Montmartre. Classement alphabétique. Calvaire et Saint-Vincent.

Promenade cimetière de Montmartre (1) Juifs et chats(1ere partie)  

 

Repost 0

Présentation

  • : Montmartre secret
  • Montmartre secret
  • : Pour les Amoureux de Montmartre, des Chats.de l'île d'Oléron, des Voyages. Les Amis Inconnus et les Poètes...
  • Contact

Recherche