Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 avril 2011 2 26 /04 /avril /2011 15:50

 

 2010 1029cimetière-douhet0025

 

Promesse d'amour

 

 

Voilà...

Tu continues de vivre

Après lui avoir dit que tu ne vivrais pas

Et que tu désirais le suivre

En marchant pas à pas

Dans chacun de ses pas

 

Déjà trois ans...C'était l'hiver

C'était le dernier jour fidèle à ta promesse

Où tu pleuras pendant la messe

Où tu l'accompagnas jusqu'au bord de la terre

 

Voilà...

Tu continues de rire

Après lui avoir dit que ton corps sur son corps

pour le néant et pour le pire

Tu scellerais ta bouche

A sa bouche de mort

 

Déjà trois ans... C'était l'hiver

Il rit seul sous la terre à perdre la mâchoire

sous le chatouillement des vers

Et sous les eaux de pluie serpentines et noires

 

Voilà...

Tu vis et tu prétends

Que grâce à ton amour il est toujours présent

Que ton parjure est une chance

Et que si tu mourais

Il perdrait connaissance

 

Déjà trois ans... C'était l'hiver



chassiron-053.jpg

 

Liens : poèmes d'amour de Christian Wacrenier.

..............................................................................................................

Poème. La Baie des Trépassés.

Poème. Alzheimer. Amants. Chagall.

Poème amour. Anniversaire de mariage. Corps et âmes.

Poème d'amour. Anniversaire de Nicole. Amour Brûlant.

Poème d'amour. Amants éternels.

Poème. 30 janvier. Un an après la mort.

Poème. Amour Nâga.

Poème. Danse macabre.

Poème. Femme nue. Voyage.

Petit poème pour rien

Poème. La peur. Le miroir.



Partager cet article

Repost 0
Published by chriswac - dans POEMES. AMOUR.
commenter cet article

commentaires

Bill2 05/06/2011 09:11



C'est triste et c'est beau à la fois. Un constat sans révolte.



Iris 28/04/2011 20:08



Oui, il faut bien survivre. Votre poème dit l'ambigüité et la beauté des promesses.



gilles 26/04/2011 20:28



C'est très fort et j'aime cette ambigüité... Où est la vraie fidélité à l'être qu'on aile? Le suivre? Le garder en vie avec soi-même jusqu'au bout de la route? Je pense à Manouchian : " *et je te
dis de vivre et d'avoir eun enfant"... On désire que vive l'être qu'on aime au-delà de notre propre mort et la fidélité c'est peut-être ça... vivre malgré la perte de notre raison de vivre...
Mais je sens que je m'égare et que je suis trop personnel. C'est de votre faute!



Présentation

  • : Montmartre secret
  • Montmartre secret
  • : Pour les Amoureux de Montmartre, des Chats.de l'île d'Oléron, des Voyages. Les Amis Inconnus et les Poètes...
  • Contact

Recherche