Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 février 2012 6 04 /02 /février /2012 08:35

neige2 033

                         rue du Calvaire, un jour de neige. En contrebas le 27 rue Gabrielle.

                              La rue du Calvaire n'est qu'un escalier entre la propriété de Nagui et la maison Neumont.

gabrielle-calvaire-carte.jpg

                              les vieilles maisons villageoises qui le bordaient, ont disparu.

gabrielle 26

                                Comme celle-ci avec son escalier extérieur, au 26 rue Gabrielle...

rue Gabrielle 090

                                           Côté impair, après le Bar des Amis, on trouve au 25, la Taverne de Montmartre.

rue Gabrielle 045

                                                     Restaurant très peu taverne et très peu Montmartre qui vous propose une cuisine classique et plutôt savoyarde, ce qui se conçoit étant donnée sa situation perchée sur les hauteurs, à deux pas du Sacré-coeur dont le campanile renferme la plus grosse cloche de France et de Navarre, "la Savoyarde".

rue Gabrielle 048

                                                Au 27, un petit immeuble de rapport construit en 1840 profite de sa situation au pied de l'escalier du Calvaire pour poser sans pudeur devant les peintres...

Renoux Montmartre 005

                                                                              Renoux

gabrielle-calvaire-michel-guyot.jpg

                                                                           Michel Guyot

Gabrielle-calvaire-roger-bertin.jpg

                                                                           Roger Bertin

gabrielle-calvaire-lucien-delarue.jpg

                                                                     Lucien Delarue

rue Gabrielle 049

                                       au rez de chaussée s'ouvrent une boutique et le restaurant "Chez Marie"où l'on se régale et où on ronronne de plaisir.

Gabrielle-chez-Marie-chats.JPG

... Et comment pourrait-il en être autrement avec sur les murs les affiches de Steinlen et une grande toile à la gloire des matous!

rue-Gabrielle-053.JPG

                                                Le 29 est un petit pavillon en retrait, construit à la fin du XVIIIème et caractéristique de l'ancien village.

Au début du XIXème les propriétaires ont voulu ennoblir leur simple demeure en la surmontant d'un fronton de récupération qui a l'air un peu idiot, posé sur un bâtiment trop large pour lui !

rue-Gabrielle-054.JPG

On y voit des angelots joueurs qui ne sont pas mécontents de profiter du bon air de la Butte...

rue-Gabrielle-085.JPG

                                                                                 En face on peut découvrir en hiver, quand les bouleaux se sont effeuillés, la fameuse maison Neumont (voir: Maison Neumont. Place du Calvaire.

Gabriel le coadic francis 1912

                              Rue Gabrielle et maison Neumont. François Le Coadic (1953)

rue-Gabrielle-061.JPG

                                                 Au 30, un pavillon pittoresque donne à la rue un petit air provincial.

rue-Gabrielle-058.JPG

                                              Le 31 est une vieille maison de l'ancien village. Comme beaucoup de ses semblables, elle a tendance à tanguer... 

rue-Gabrielle-083.JPG

                                              Il n'y aurait pas grand chose à dire du 32 s'il n'avait été le siège de la Revue Anarchiste d'Elisée Reclus en 1890.

Elisée Reclus n'a connu Montmartre que pendant la commune puisque condamné à la déportation, il a vu sa peine transformée en bannissement.

Ce grand géographe était bien en avance sur son temps. Alors que le corsetage et la pruderie étaient de mise, il plaidait pour le naturisme qui selon lui possédait des vertus de santé et d'ouverture à la vie sociale... Dernier point et non des moindres, il refusait de manger de la viande et comme le terme de végétarien n'existait pas, il se disait "légumiste"...

rue Gabrielle 064

                                        le 33 et le 35 semblent deux immeubles jumeaux bien qu'ayant été construits, le premier en 1879 par un certain Emile Hennequin et le second en 1883 par Jules Oudart...

Jules  Oudart qui habitait rue Germain Pilon (12) a fait les plans d'un autre  immeuble de la rue, au 45.

rue-Gabrielle-007.JPG

Un peu plus bas dans la rue Yvonne Le Tac actuelle, il a construit une vacherie (c'est ainsi qu'on appelait les étables à vaches) et un immeuble aujourd'hui disparus...

Sur l'autre architecte, Emile Hennequin, je n'ai rien trouvé sinon qu'il est homonyme d'un écrivain du XIXème et du sinistre général de la Police de Vichy qui organisa la rafle du Vel d'Hiv... 

rue-Gabrielle-079.JPG

                                        Le dernier numéro impair, le 36, est un gros immeuble cossu construit en 1934. Il n'est pas laid en lui-même. Il l'est comme tant d'autres dans le décor de la Butte qu'il a contribué à défigurer et banaliser.

rue-Gabrielle-063.JPG

                                    Au 37 une petite épicerie garde un aspect villageois...

rue-Gabrielle-082.JPG

                                         Sur un immeule récent, au 41, une terre cuite évoque les vendanges... avec ses bambins potelés qui ne pensent qu'à se goinfrer.

                                                                           rue Gabrielle 074

                                                                                   Le 47

rue-Gabrielle-001.JPG

                                                Le 49 est le dernier immeuble côté impair. Une plaque y a été apposée qui rappelle le séjour qu'y fit en 1900, le jeune Picasso et le peintre Casagemas.

Gabrielle-casagemas-par-picasso.jpg

Picasso fut marqué par la mort de son ami qui se tira une balle dans la tête. Il l'a peint sur plusieurs toiles qui sont des chefs d'oeuvre. L'une d'elles le représente dans son cercueil, une flamme brûlant à côté de lui, comme une affirmation de vie.

Gabrielle-picasso-la-vie.jpg

L'autre s'appelle précisément La Vie... C'est une toile importante de la Période Bleue marquée par le tragique de l'existence. L'ami du peintre y est représenté avec une femme aimante, alors qu'il avait en vain cherché à retenir la belle danseuse du Moulin rouge qu'il tenta de tuer avant de se supprimer lui-même dans un café de Montparnasse.

Il montre du doigt un nouveau-né endormi dans les bras d'une femme sévère au regard dur. Est-elle cette "vie" qui fait naître l'homme et le précipite dans un cycle tragique dont le terme est implacable ?

Les corps des amants sont fragiles et menacés, leur nudité est sans chaleur. A l'arrière de la toile, on voit un couple uni un instant dans la douleur et un homme seul, la tête dans les genoux.

Gabrielle-picasso-casagemas-nu.JPG

                                                Casagemas nu (Picasso)

La période bleue, géniale et tragique est née ici, au 49 de la rue Gabrielle...

rue-Gabrielle-078.JPG

Le peintre n'aura qu'un mètre à franchir pour en sortir et aller vers le rose... par la rue Ravignan qui le conduira au Bateau-lavoir amarré un peu plus bas.

.............................................................................................................

Lien : 1ère partie de la rue Gabrielle : Rue Gabrielle. (1)  (Foyatier Calvaire)

..................................................................................................................................................................

Lien : tous les articles sur les rues de Montmartre:

Rues de Montmartre. Classement alphabétique.

 

..............................................................................................


 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Norbert 02/05/2012 11:05


Une envie de connaître ces lieux de Paris que vous nous offrez. Je vous en remercie.

Koala 18/02/2012 10:37


Rue pittoresque de ce quartier qui a gardé son cachet en cet endroit. On peut imaginer sans problème que son nom lui vient de la Belle gabrielle.

Iris12 08/02/2012 08:23


Très jolies photos de la rue. Une promenade vraiment enrichissante.

Albertine4 04/02/2012 12:14


C'est vraiment une chance de découvrir tout ce que Montmartre a de caché et de fort. J'ignorais cette histoire de Picasso et c'est vraiment très émouvant.

Présentation

  • : Montmartre secret
  • Montmartre secret
  • : Pour les Amoureux de Montmartre, des Chats.de l'île d'Oléron, des Voyages. Les Amis Inconnus et les Poètes...
  • Contact

Recherche