Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 mars 2011 3 23 /03 /mars /2011 07:40

2011_0301Greuze0001.JPG

Dans le cimetière Montmartre, le buste de Jean-Baptiste Greuze (1725-1805) se détache sur fond de ciel gris et d'arbre hivernal, avenue Hector Berlioz, 27ème division...

2011_0301Greuze0008.JPG

Le sculpteur, Ernest Dagonet, s'est inspiré de l'autoportrait du peintre qui fut très célèbre en son temps et inspira à Diderot des pages laudatrices.

Greuze-portrait.jpg

                                                          Autoportrait. Greuze.

C'est la moralité de ses sujets qui plaisait au philosophe : "le père de famille expliquant la Bible à ses enfants",  "la piété filiale"... Tableaux qui eurent une grande renommée et furent achetées par des souverains qui suivaient la mode française, à l'époque où elle donnait le ton à toute l'Europe.

Greuze-pere-de-famille.jpg

                                 Greuze.Père de famille expliquant la bible à ses enfants.

Greuze-mythologie.JPG

                                        Greuze. Danaé et Jupiter. Louvre.

Diderot auteur des fameux "Bijoux Indiscrets", roman érotique qui fait parler les sexes féminins, détenteurs comme on peut l'imaginer de secrets compromettants, n'a pas eu la même admiration pour les toiles libertines (avec alibi mythologique) du peintre. A mon humble avis, ce sont pourtant celles qui devaient le plus l'émouvoir!

Greuze-Napoleon.jpg

                                                 Greuze. Napoléon.

Le peintre a rencontré le jeune Napoléon Bonaparte, sans doute après la prise des Tuileries et il en a fait le premier portrait connu                                                      

Il ne s'est jamais séparé de ce portrait qu'il a gardé dans sa chambre jusqu'à sa mort. Et pourtant, la Révolution française et l'Empire ne lui ont pas été favorables. Ses toiles ne trouvaient plus d'acheteurs, la mode étant à l'antique et aux grands sujets inspirés de Rome.

2011_0301Greuze0007.JPG

Greuze a survécu en donnant des leçons, insuffisantes cependant pour lui épargner la grande pauvreté de ses dernières années. 

La statue qui orne sa tombe rappelle une de ses plus célèbres toiles : "La cruche cassée".

2011_0301Greuze0009.JPG

Greuze-cruche-cassee2.jpg

                                               Greuze. La cruche cassée. (Louvre)

2011_0301Greuze0019.JPG

Une jeune fille rougissante retient dans les plis de sa robe relevée, des oeillets qu'elle vient de cueillir. Elle ne pourra les disposer dans la cruche qu'elle a emportée avec elle car la cruche est cassée...

La forme de la cruche, les mains de la jeune fille à hauteur de son sexe, le jet qui coule du fauve de bronze, le sein que libère le corsage... Tout est sensuel et évoque la perte de la virginité, thème qui obsèdera Greuze et le conduira à peindre quelques unes de ses toiles les plus célèbres... 

Greuze-malheur-imprevu.jpg

                          Greuze. Le Malheur Imprévu. Londres. The Wallace collection.

Dans le Malheur Imprévu (1763), il représente de nouveau une jeune fille, les mains nouées entre les jambes sur sa robe froissée. Elle regarde tristement, à ses pieds, un miroir brisé. Dans le désordre de la chambre, on devine à l'arrière, le lit défait, tandis qu'un petit chien, fait face au miroir comme s'il s'agissait d'une menace. 

Greuze-les-oeufs-casses.jpg

                              Greuze. Les Oeufs cassés (1756). Metropolitan. New-York.

Les oeufs cassés reprennent le même thème. La jeune fille, accablée n'a pas eu le temps de rajuster ses vêtements. A ses côtés, le panier d'oeufs est renversé et les délicates coquilles sont brisées.

 

greuze-jarretiere.jpg

La mère de famille furieuse désigne le panier. Sa main frôle la jambe du jeune coupable qui arbore en signe de conquête la jarretière rose de la demoiselle, nouée sous son genou.

greuze-4.jpg

L'enfant accoudé contre le tonneau tente de raccommoder un oeuf, alors qu'il est, allégoriquement responsable. Il a la flèche et l'arc d'un Cupidon rustique et il ne s'est pas privé de décocher son trait! 

greuze-oiseau-mort.jpg

                                       Greuze. L'oiseau mort (1765) Louvre

 Dans l'Oiseau Mort, La jeune fille, presque une enfant, touche délicatement le petit cadavre encore chaud, les ailes écartées. Elle a les cheveux défaits et la robe désordonnée...

Diderot écrit au sujet de ce tableau : "Qu'elle est belle! Qu'elle est intéressante! Il ne me déplairait pas trop  d'être la cause de sa peine".

Que les ligues de vertu ne se mobilisent pas! Diderot est mort et enterré!

2011_0301Greuze0015.JPG

2011_0301Greuze0021.JPG

Dans le même caveau sont enterrées les filles du peintre. L'une d'elles, Anne Geneviève (1762-1842) a été l'élève douée de son père avec qui elle a vécu et qu'elle a assisté pendant les jours sombres. Il est vraisemblable qu'un certain nombre de ses oeuvres, notamment des portraits, ont été vendus sous le nom de son père.

Greuze-anne-genevieve.jpg

                              Anne Geneviève Greuze. Enfant à la poupée.

 

2011_0301Greuze0014.JPG

L'auteur de la sculpture, Ernest Dagonet (1856-1926) est un élève de Frémiet. C'est un artiste de talent sinon de génie mais il a su malgré la lourdeur du bronze rendre quelque chose du charme ambigu de l'oeuvre de Greuze.

dagonet-la-nuit-palais-luxembourg.JPG

Parmi ses réalisations, "La Nuit", au Palais du Luxembourg est une des plus connues...

Dagonet-la-nuit.jpg

Une nuit qui loin des jeunes filles éplorées de Greuze, sort de ses voiles, le corps épanoui et prêt à toutes les voluptés! 

 

Liens cimetière de Montmartre:

Cimetière Montmartre. Classement alphabétique. Calvaire et Saint-Vincent.


 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

herbert 28/04/2011 20:05



Un monument très beau qui rend hommage à ce peintre exceptionnel.



François 09/04/2011 07:03



Bizarrz cette fascination pour la défloraison. C'est assez mamadif non? En tout cas, je trouve que ce peintre est assez justement oublié!



Walkyrie 24/03/2011 10:17



C'est un peintre aujourd'hui démodé alors qu'il est intéressant et que la lecture de ses oeuvres ne manque pas de profondeur. Une bien jolie palade dans le passé.



Gil Viennet 23/03/2011 13:07



Encore un point commun, Christian. J'ai pris l'habitude de méditer dans les cimetières depuis un accident de voiture qui aurait pu être grave devant le cimetière du village où j'ai été conçu et
dans lequel j'ai vécu toute mon enfance! Mais le Ciel n'avait pas voulu de moi... J'avais vingt ans. Gil.



chriswac 24/03/2011 12:09



Etonnante ton expérience de vie et de mort si proches. Pourquoi ne l'écris-tu pas? Et quand lirai-je ton blog? (je suis têtu!)


 



Gil Viennet 23/03/2011 08:27



Pour ma part, j'ai pu remarquer que je ne réfléchis bien que dans les cimetières... Gil



chriswac 23/03/2011 12:45



Bonjour Gilbert. Je suis comme toi et c'est une réflexion douce, apaisée. C'est un lieu de vie. Les chats qui dorment sur les tombes, les déclarations d'amour gravées dans le marbre, la certitude
qu'il y a un au-delà que nous percevons dans les cimetières mieux qu'ailleurs...


amicalement



Présentation

  • : Montmartre secret
  • Montmartre secret
  • : Pour les Amoureux de Montmartre, des Chats.de l'île d'Oléron, des Voyages. Les Amis Inconnus et les Poètes...
  • Contact

Recherche