Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 juin 2009 2 09 /06 /juin /2009 15:19


La vie a passé sur le jeune-homme qu'il était le jour de son mariage, quand il dessine ses dernières lithographies pour illustrer "LE MYTHOMANE" de Pascal de Blignières. Ou bien en est-il plus proche que ja
mais? Avec la même gravité, le même amour. Les deux étant inséparables.



"LE MYTHOMANE" est une histoire de maladie et de mort. Les corps y sont souffrants et dégradés. Mais l'hôpital, en pleine nature, est traversé de lumières et de chants d'oiseaux.
Le malade dans son lit pense à la liberté de l'oiseau : "Voilà en tout cas une interrogation à laquelle peut mener une grande fatigue maladive, savoir : Faut-il regretter de ne pas être un oiseau?"



"La tranquillité fragile d'un héron me fascine..."



Pour illustrer un moment plus léger du texte, un poème de fuite et de vent, Jean-Loup se souvient de Lascaux. Il y a dans son trait une vivacité un peu brouillonne, comme la course éperdue des biches qui ne savent dans quelle direction fuir.
Je me rappelle cette année-là. Sa main est moins sûre mais il la pose sur le papier et ne la détache
 qu'une fois le croquis achevé.
Ses dessins sont faits d'un seul trait qui ne reprend pas son souffle. Ils sont un cri continu. Une course sans relais qui ne cesse que lorsque le coureur s'écroule.



"Le mythomane est mort cet après-midi..." Le dernier dessin de Jean-loup illustre le poème ultime :

Un oiseau de nuit
Serre-t-il dans ses plumes
Un moignon d'idée
Nommée autrefois
"Regrets éternels"?

Minuit.
L'automne est vieux
D'un mois
Pénombre.

Oiseau, porte léger sur tes rémiges
L'on ne sait quoi
Qui fait les âmes,
Dans le vol silencieux
Où tu dois aller.




Jean-Loup est mort avant que ne soient éditées ses lithos.

Son dernier dessin: il y a tant de tourmente et tant d'élan dans cet envol... Un oeil qui semble pleurer de laisser ceux qu'il aime... un battement d'aile qui est dispersion vers la lumière. 

Lien :
Jean Loup Wacrenier. Huile. "Les passants"

(LE MYTHOMANE, de Pascal de Blignières avec onze lithographies de Jean-Loup Wacrenier. Editions Champfleury. Paris)

 

Partager cet article

Repost 0
Published by chriswac - dans WACRENIER
commenter cet article

commentaires

Michka 10/06/2009 09:38

Très touchant; Une grande liberté et de la douleur dans les dessins

Présentation

  • : Montmartre secret
  • Montmartre secret
  • : Pour les Amoureux de Montmartre, des Chats.de l'île d'Oléron, des Voyages. Les Amis Inconnus et les Poètes...
  • Contact

Recherche