Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 mai 2009 6 30 /05 /mai /2009 08:00


La porte centrale est évidemment consacrée au Saint Patron des lieux. Elle doit se lire, comme un vitrail, de gauche à droite et de bas en haut. Pierre est venu sur la Butte avec les religieuses bénédictines de Reims auxquelles le roi Louis VI confie l'abbaye, au XIIème siècle. Il a pris la place de Denis, vénéré en ce lieu depuis qu'il perdit la tête, un peu plus bas...Là où se trouve aujourd'hui le martyrium et où s'élevait l'abbaye royale, dite d'en-bas, reliée par un passage couvert à celle d'en-haut dont l'église faisait partie.


Le premier vantail : la vocation de Pierre.
Au bord du lac de Gennésaret, Jésus voit des barques avec des pêcheurs occupés à laver leurs filets. Il monte dans la barque de Pierre et lui dit d'aller en eau profonde lâcher ses filets. Les poissons sont si nombreux que les barques s'enfoncent dangereusement et qu'il faut revenir au rivage. Pierre, effrayé, tombe à genoux :"Eloigne-toi, Seigneur, car je suis un homme pécheur!" et jésus lui répond: "Sois sans crainte, désormais ce sont des hommes que tu prendras."
Intéressante homophonie en français que ce pécheur pêcheur...
Petite réflexion écolo: Si Jésus revenait provoquerait-il un tel gaspillage de poissons?


Deuxième vantail : la promesse des clefs.
    C'est ici, le fameux passage tant débattu entre catholiques et protestants. Pierre aurait été choisi par le Christ pour être à la tête de son église ("Tu es Pierre et sur cette pierre je bâtirai mon Eglise....Je te donnerai les clefs du Royaume des Cieux"). Quand on voit Benoît XVI, on se dit qu'il y a un petit hic... et qu'il faut écouter Saint Jérôme : "L'Eglise est fondée sur tous les apôtres et chacun d'eux a reçu les clefs du Royaume...."

Troisième vantail : le reniement.
Comme le Christ l'avait annoncé, Pierre, menacé d'être arrêté renie son maître."Avant que le coq n'ait chanté, aujourd'hui, tu me renieras trois fois."Jamais avait-il répondu, jamais je ne pourrai commettre un tel forfait!
 Je l'aime bien ce Pierre. Il est tout feu tout flamme, il s'emporte, affirme, est sûr de lui et se révèle d'une faiblesse et d'une lâcheté que je peux reconnaître parce qu'elle fait partie de notre humanité. Ce qu'il y a de formidable en lui, c'est qu'il est submergé par le remords mais pas au point de se tuer (comme Judas), il sait qu'il y a devant lui et pour lui, un amour sans limites, un amour qui l'accueillera malgré ses manquements et ses traîtrises. Sacrée leçon, non?
Entre nous, mais gardez-le vraiment pour vous, j'ai connu ça dans dans ma vie. Et c'est une femme qui m'a donné cette preuve d'amour. Pas vous?                                                                                                                   Gismondi a perché le coq sur l'épaule de Pierre. Il y pèse et semble l'enfoncer et le courber. 
 
Quatrième vantail : le centurion Corneille. 
Le centurion Corneille est un païen favorable aux juifs. Il reçoit une vision qui l'incite à inviter Pierre chez lui. Dans le même temps, Pierre a la fameuse vision de la nappe qui descend du ciel avec les animaux impurs selon le judaïsme. Une voix lui demande d'en manger. Nous sommes à un moment crucial (!) de la première église. Doit-elle rester entièrement dans la tradition? Doit-elle rester juive ou s'ouvrir à tous les hommes? Pierre qui est un juif pur et dur penche du côté de la tradition. La vision qu'il reçoit vient le faire réfléchir. Il accepte de se rendre chez un païen et de lui parler du Christ.
Il aura maille à partir avec l'église de Jérusalem qui le lui reprochera!
Alors, deux réflexions : pourquoi encore des animaux à bouffer? On ne peut pas les laisser tranquilles? Est-il besoin de les classer en purs et impurs? Qu'est-ce que cette foutaise signifie?
Ensuite, fallait-il opposer le judaïsme à l'église naissante? Que de malheurs, d'injustices, de rejets sont issus de cette distinction! C'est une longue histoire qui n'en finit pas de faire des vagues!
Ce qu'il y a de plus beau dans le motif de Gismondi, c'est le cheval. Il semble voler dans les airs et se moquer de nos élucubrations!
 

Cinquième vantail : le miracle de la "belle porte". 
Il s'agit là du premier miracle attribué à Pierre après la Pentecôte. Il monte au Temple, avec Jean, rencontre un estropié, incapable de se mouvoir, donc interdit à l'intérieur du sanctuaire qui ne tolérait les infirmes qu'à ses portes. Pierre n'a pas d'argent mais il a plus. Au nom de Jésus, il lui dit : "Lève-toi et marche". L'infirme a confiance en cette parole. Il se lève. Il est guéri. La porte du Temple ne lui est plus fermée. Grâce à celui qui a dit qu'il était la porte. La vraie.
Le bronze montre bien le visage du malheureux touné vers Pierre; Son voile se détache... Il va être libéré. On a l'impression que Pierre, le pécheur, remonte ses filets...
 
Sixième vantail : l'arrivée à Rome.
 Pierre, le pas alerte, la tête droite, le bâton bien en main, dit à la ville : "A nous deux"!
Les arcades sont-elles celles du Colisée où mourront tant de martyrs?
Dans une sorte de grotte, on distingue un chien ou plus vraisemblablement la Louve, symbole de la ville.

Septième vantail : Domine, Quo vadis?
A cause des persécutions, Pierre veut fuir la ville. Il a une vision. Il rencontre le Christ portant sa croix. Il lui demande : Maître, où vas-tu? (Domine, Quo vadis?) et Jésus lui répond qu'il va à Rome pour être crucifié une deuxième fois. Pierre comprend qu'il lui faut revenir dans la ville et affronter son propre martyre. Gismondi représente jésus et Pierre en marche. Ils sont comme deux ruisseaux qui vont se rejoindre pour ne plus faire qu'un. Le cours de l'un ne pourra plus différer du cours de l'autre. 
 
Dernier vantail : le martyre de Pierre. 
C'est pendant les persécutions de Néron que Pierre est mis à mort. La tradition prétend qu'il a voulu être crucifié la tête en bas car il se sentait trop indigne pour connaître la même mort que Jésus. C'est bien notre Pierre, jusqu'au bout, avec son caractère, son orgueil.. L'humilité aurait été d'accepter la mort telle qu'on la lui infligeait, sans se faire remarquer par cet excès de zèle!
La tradition doloriste de l'église lui doit une partie de ses déviances.
Salut Pierre! Chapeau l'artiste! Je t'aime bien et je voudrais que tu inspires l'église lors de l'élection du prochain de tes successeurs. Quelqu'un qui te ressemble un peu, issu du peuple, brut de décoffrage, pas trop intello... Un saint homme d'Afrique ou d'Asie avec un coeur assez grand pour accueillir tous les exclus! 

Lien : Eglise Saint-Pierre de Montmartre. Porte Notre-Dame.  

Partager cet article

Repost 0

commentaires

marie 30/05/2009 21:29

J'adore ce coin ,chargé d histoire . Les artistes occupant les abords de l' église ne s 'y trouve pas j'ai faillis m' y faire faire le portrait mais le temps m' etait compté .Sans parler de la joie vue sur Paris . Très interessant cet article Bonne soirée Marie

Présentation

  • : Montmartre secret
  • Montmartre secret
  • : Pour les Amoureux de Montmartre, des Chats.de l'île d'Oléron, des Voyages. Les Amis Inconnus et les Poètes...
  • Contact

Recherche