Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 février 2010 7 14 /02 /février /2010 08:14

sdb-nini-033.jpg
_______________________________________________________________________________________



                         J'ai bu où ta bouche avait bu
           Et depuis
           Je vous aime

____________________________________________


           Dors-tu en cet instant
           Sens-tu que je te regarde
           Et que j'embrasse tes paupières fragiles



_____________________________________________

          Comme un petit animal
          Nicole en boule sur son lit
          Ne pense à rien
          Et puis pour s'échapper du banal
          D'un battement de ses longs cils
          Très doucement devient coussin


___________________________________________


          Avant toi
          Je ne le savais pas
          Que tu étais pour moi
          Comme la main pour l'eau
          Le ventre chaud pour les chatons
          Le ciel pour les orages
          Avant toi
          Je ne le savais pas
          Que tu étais la femme où je serais un homme
          Qu'au minuit de ma nuit
          Tu serais mon Noël


___________________________________________


Laisse peser la tête sur mon épaule
 Laisse peser la tête jusqu'à cette douleur
 Qui me fait me tourner vers un autre sommeil
 Qui me fait doucement me détacher de toi
Comme on laisse un soleil pour se coucher à l'ombre

Laisse peser la tête jusqu'à cette prière :
Mon Dieu gardez toujours ma femme auprès de moi
Ne me laissez jamais tendre les mains dans le vide
Comme un aveugle
Comme un mort

___________________________________________

Lien : Liens : poèmes d'amour de Christian Wacrenier.


oleron-2007-005.JPG



Partager cet article

Repost 0
Published by chriswac - dans POEMES. AMOUR.
commenter cet article

commentaires

Nivose 14/02/2010 20:25


de bien tendres poèmes. Je trouve le dernier magnifique.


Castelego 07/02/2009 20:29

Monsieur,
Je viens d'achever "chat gris et encre noire"
Je viens de lire quelques poèmes dédiés à votre épouse et en particulier ceux de la Saint Valentin...
Je vous connais, Christian, vous êtes celui que j'aurais voulu être ! Vous êtes celui que je déteste !
Je vous connais, Christian, vous êtes la mémoire de ceux qui sont "partis" Jean-Loup et Marianne"...
Je vous connais Christian, vous êtes le chantre de vos parents "décadents" : votre Mère de plus en plus penchée vers la terre, votre Père de plus en plus immergé dans le Léthée...
Je vous connais, Christian, vous êtes l'âme écorchée que je suis et que j'aimerais tant ne pas être !
Je vous connais Christian, vous êtes le poète qui a composé le plus grand et le plus bel hymne à la femme : "Mon Dieu"...."comme un aveugle"
Sachant qui vous êtes, ce que vous avez été et d'où vous venez, je crois, Christian, que l'on peut quand même et malgré tout avoir de l'espoir en l'homme. Et votre père, je pense serais du même avis...
Bon voyage au Laos.
Peut-être lirez-vous ce message avant votre départ. Peut-être me répondrez-vous... C'est du moins ce que je souhaite.

chriswac 08/02/2009 14:45



Je reçois votre message. C'est celui d'un ami, "un semblable, un frère".           Je le garde comme un caillou blanc qui me
permettra de retrouver le chemin qui mène vers vous.



Présentation

  • : Montmartre secret
  • Montmartre secret
  • : Pour les Amoureux de Montmartre, des Chats.de l'île d'Oléron, des Voyages. Les Amis Inconnus et les Poètes...
  • Contact

Recherche