Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 janvier 2020 7 19 /01 /janvier /2020 12:34
Cité  Napoléon, cité ouvrière 58-60 rue Marguerite de Rochechouart. Napoléon III.

     C'est pendant sa détention au fort de Ham que Louis Napoléon Bonaparte rédige son étude "De l'extinction du paupérisme" dans laquelle il développe une analyse et des idées proches de celles des saint-simoniens.

Cité  Napoléon, cité ouvrière 58-60 rue Marguerite de Rochechouart. Napoléon III.

    Lorsqu'il est élu en 1848 c'est en partie grâce à ces idées d'émancipation de "la classe ouvrière" (il emploie ces mots). Pas étonnant donc que parmi ses premières décisions, il y eût la création de cités ouvrières.

Cité  Napoléon, cité ouvrière 58-60 rue Marguerite de Rochechouart. Napoléon III.

  Aux 58-60 rue Marguerite de Rochechouart (merci à Mme Hidalgo de faire figurer  les prénoms féminins dans les noms des rues de la capitale!), subsiste la toute première de ces cités, classée depuis 2003 monument historique.

Cité  Napoléon, cité ouvrière 58-60 rue Marguerite de Rochechouart. Napoléon III.

    A la demande du Prince-Président, le programme est lancé dès son accession au pouvoir. C'est l'architecte Marie-Gabriel Veugny qui est chargé de la conception de cette cité ouvrière qui devait servir de modèles aux autres prévues dans tous les arrondissements parisiens.

Cité  Napoléon, cité ouvrière 58-60 rue Marguerite de Rochechouart. Napoléon III.
Inauguration de la Cité. 1851.

Inauguration de la Cité. 1851.

     Louis Napoléon fait un don de 500 000 francs pour lancer la construction (à peu près 1million 700 000 euros actuels).  Le bâtiment le plus original est celui qui est élevé le long de la rue de Rochechouart.

Cité  Napoléon, cité ouvrière 58-60 rue Marguerite de Rochechouart. Napoléon III.

     Il est composé de deux corps de logis parallèles reliés par des terrasses et des passerelles et éclairés par une immense verrière.

Cité  Napoléon, cité ouvrière 58-60 rue Marguerite de Rochechouart. Napoléon III.

    A l'extrémité des couloirs étaient aménagées des toilettes et un système d'évacuation des eaux usées. Le souci d'hygiène était manifeste dans un Paris populaire exposé à toutes épidémies. 

Un médecin passait gratuitement rendre visite aux familles.

Cité  Napoléon, cité ouvrière 58-60 rue Marguerite de Rochechouart. Napoléon III.
Cité  Napoléon, cité ouvrière 58-60 rue Marguerite de Rochechouart. Napoléon III.

      Les autres immeubles de la cité donnent sur un jardin arboré et sur une fontaine de bronze.

 

Cité  Napoléon, cité ouvrière 58-60 rue Marguerite de Rochechouart. Napoléon III.

     Un lavoir et un séchoir étaient installés dans des pavillons de bois construits dans la cour. 

Cité  Napoléon, cité ouvrière 58-60 rue Marguerite de Rochechouart. Napoléon III.

     Une garderie était prévue pour les enfants dont les parents qui le plus souvent travaillaient, homme et femme, ne pouvaient s'occuper. 

Couloir de la Cité Radieuse à Marseille

Couloir de la Cité Radieuse à Marseille

     On peut faire un bond dans le temps et penser à Le Corbusier avec son immeuble marseillais, présomptueusement appelé "Cité radieuse" qui proposait tout ce dont les familles pouvait avoir besoin.

Ce qui est une conception communautaire et fermée de la société dont on a pu constater les ravages….

Cité  Napoléon, cité ouvrière 58-60 rue Marguerite de Rochechouart. Napoléon III.

    Ouverte en 1851, la cité ne rencontra pas le succès escompté malgré la proximité immédiate d'une importante usine à gaz ainsi que des ateliers "Godillot".

    En effet, il y avait dans ce concept quelque chose de militaire. Les locataires étaient, par la disposition même des appartements "surveillés" par leurs voisins et un gardien était posté près de la grande grille, seul accès à la cité.

Le règlement était strict, le couvre-feu et la fermeture des grilles étaient, printemps comme hiver fixés à 22heures. 

Cité  Napoléon, cité ouvrière 58-60 rue Marguerite de Rochechouart. Napoléon III.

      Les partis politiques se montrèrent méfiants. Les Conservateurs estimaient qu'il y avait là tous les ingrédients pour favoriser l'action des révolutionnaires dans leur repaire. Les Socialistes pensaient que ces cités favorisaient au contraire la surveillance policière, les travailleurs étant concentrés dans un ghetto ouvrier sous contrôle.

Cité  Napoléon, cité ouvrière 58-60 rue Marguerite de Rochechouart. Napoléon III.

     Bref, la première cité ouvrière de la capitale fut la dernière du programme napoléonien.

Elle reste un témoignage de la politique sociale du milieu du XIXème siècle inspirée par l'effervescence intellectuelle de philosophes engagés et en même temps par la méfiance que suscitait le peuple des villes, prompt à la révolte. 

Cité Napoléon. Bâtiment sur la rue Pétrelle.

Cité Napoléon. Bâtiment sur la rue Pétrelle.

     Louis Napoléon consacrait une partie de son "extinction du paupérisme" à prévoir et organiser pour les pauvres qui tentaient de survivre dans les villes, une répartition de terres agricoles qui leur seraient confiées. Ainsi, en envoyant les misérables à la campagne, leur aurait-on donné les moyens de travailler et se nourrir et par la même occasion aurait-on vidé les faubourgs d'une partie de sa population susceptible de se révolter. 

Cité  Napoléon, cité ouvrière 58-60 rue Marguerite de Rochechouart. Napoléon III.

     Aujourd'hui la Cité Napoléon est recherchée malgré la petite superficie des appartements d'une ou deux pièces protégés par la loi sur les Monuments Historiques.

   Elle a été rénovée et suscite la convoitise d'une population jeune, branchée et de préférence sans enfants!

    Allo Paris bobo comme pourrait chanter Souchon.

Partager cet article

Repost0

commentaires

simon 04/02/2020 17:18

Bonjour,
j'apprecie beaucoup les oeuvres de Michele Lemercier. Savez vous si elle a un site web ou si elle expose dans une galerie ?
merci

chriswac 08/02/2020 17:14

Oui vous avez raison de l'aimer. Elle expose parfois en galerie ou chez elle. Voulez-vous que je lui transmette votre message?

pierre 20/01/2020 21:11

Je me suis évidemment posé, grâce à Anne H. , la question de savoir le lien existant entre Marguerite de Rochechouart et Françoise Athénaïs de Rochechouart (plus connue sous le nom de marquise de Montespan) Résultat : elles étaient cousines au second degré par leurs pères. Je sais : je suis hors sujet mais c'est le changement du nom de la rue qui m'a interpellé: je l'ai connue pendant plus de cinquante ans sous le nom de rue Rochechouart !

chriswac 23/01/2020 15:53

Oui on a du mal à l'appeler, comme le boulevard avec le prénom (pourtant celui de mes deux grand-mères!)

Présentation

  • : Montmartre secret
  • Montmartre secret
  • : Pour les Amoureux de Montmartre, des Chats.de l'île d'Oléron, des Voyages. Les Amis Inconnus et les Poètes...
  • Contact

Recherche