Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 septembre 2017 5 22 /09 /septembre /2017 17:13

     Chargé d'illustrer un recueil de chansons militaires (quelques-unes grivoises) harmonisées par Charles Cuvillier, Poulbot s'en donne à coeur joie et dessine de braves types à la trogne réjouie. Ses dessins sont francs et drôles. Ils ne sont pas "érotiques" comme ceux d'autres illustrateurs des mêmes chansons.

18 dessins d'inégale valeur accompagnent le livre.

Charles Cuvillier (1877-1955) dont la gloire dépassait les frontières nationales est aujourd'hui bien oublié et son illustrateur l'éclipse aisément !

Une partie de son renom vient de ses coréligionnaires Fauré et Massenet avec lesquels il étudia la musique! Il composa de nombreuses opérettes qui furent jouées en Allemagne, en Angleterre et même à Broadway...

Il aimait se promener sur notre Butte où il venait en voisin du IXème arrondissement où il vécut de sa naissance à sa mort. Il rencontra à plusieurs reprises Poulbot avec lequel il sympathisa.

La Reine Joyeuse (Cuvillier). "Ah la troublante volupté!" un des plus grands tubes de Cuvillier!

La Reine Joyeuse (Cuvillier). "Ah la troublante volupté!" un des plus grands tubes de Cuvillier!

Poulbot après avoir illustré la première de couverture et la page du titre, propose un dessin pour chaque chanson (15 chansons).

 

    Certaines de ces chansons restent célèbres, d'autres ont perdu de leur mordant et sommeillent dans de vieux cartons ou de vieilles mémoires...

La première, les fils de Chateaudun, fait partie de ces dernières. Je n'ai rien trouvé sur elle et si j'en crois l'illustration de Poulbot, elle met en scène une femme éplorée qui montre à un gros sodat moustachu et bedonnant une progéniture qui est peut-être née pendant son absence...

Auprès de ma blonde

Auprès de ma blonde

La deuxième est toujours chantée. Auprès de ma blonde est un classique dont Poulbot nous donne une représentation souriante et sous couette avec petits oiseaux à la fenêtre:

La chanson date du XVIIIème siècle, le texte est d'André Joubert du Collet. Elle s'appelait à l'origine "Le prisonnier de Hollande" (le pays pas le président!)>

"Auprès de ma blonde

Qu'il fait bon, fait bon, fait bon

Auprès de ma blonde

Qu'il faut bon dormir!

Passant par Paris

Passant par Paris

     "Passant par Paris" est également une chanson du XVIIIème siècle mais qui devint populaire pendant la guerre de 1870. C'était à l'origine une chanson de marins que l'on chantait dans les ports. Quand pendant la Défense de Paris les marins se firent terriens et vinrent prêter main forte à l'artillerie, ils l'apportèrent avec eux... Les parisiens s'en emparèrent.

.

"Le bon vin m'endort, l'amour me réveille (bis)

J'ai eu de son coeur la fleur la plus belle

Dans un grand lit blanc gréé de dentelles

J'ai eu trois garçons, tous trois capitaines."

Poulbot. Cuvillier. Chansons de route. Gauloiseries militaires. 1909.

"Les godillots" est une chanson de route qui remonte au XVIIème siècle.

.

"La-haut sur la colline

Il y a un moulin (bis)

Le meunier sur sa porte

Voit Rosette de loin (bis)

(il en existe de nombreuses variantes mais l'histoire reste la même. Rosette se retrouve avec le "sac plein" et au bout de neuf mois à peine, met au monde un p'tit meunier!.

Comme les autres font

Comme les autres font

"Comme les autres font" est une chanson gauloise aux origines incertaines.

.

"Oh ma mère ma pauvre mère, je voudrais me marier

Je voudrais me marier comme les autres

Pour avoir fille et garçon comme les autres font.

.

-Mais ma fille, ma pauvre fille

De l'argent en auras-tu?

.

-Le soir derrière les buissons, comme les autres,

Je trousserai mes blancs jupons

Comme les autres font." (...)

.

La Tradériquette

La Tradériquette

Avec mes sabots

Avec mes sabots

Avec mes sabots

Voilà une très ancienne chanson qui remonterait au XVIème siècle et qui reprit du poil de la bête en 1870...

.

"En passant par la Lorraine

Avec mes sabots (bis)

Rencontrai trois capitaines

Avec mes sabots...."

L'enfant du bataillon

L'enfant du bataillon

L'Enfant du bataillon

Chanson du début du XIXème siècle qui montre la solidarité des soldats sur tous les fronts!

"La plus belle est Fleur de rose

Fleur de rose est un beau nom

Verse à boire

Les soldats l'ont emmenée

A Paris près de leur maison

Au bout de neuf mois à peine

Elle accoucha d'un garçon

Il ne ressemble à personne

C'est le fils du bataillon

Verse à boire "

Marlbrough

Marlbrough

Marlbrough

Cette chanson-là est connue de tous les enfants. Elle date du XVIIIème siècle. Dans sa pièce, "le mariage de Figaro" Beaumarchais la fait chanter à Chérubin mais c'est Marie-Antoinette qui la mit à la mode en la chantant sur son clavecin. La tour du Hameau de la Reine porte d'ailleurs le nom de Marlbrough. ....

Il s'agit de se moquer d'un ennemi de la France dont la nouvelle de la mort est apportée à sa femme :

"Elle voit venir un page

Mironton mironton mirontaine

Elle voit venir un page

Tout de noir habillé

Aux nouvelles que j'apporte

Mironton mironton mirontaine

Aux nouvelles que j'apporte

Vos beaux yeux vont pleurer...."

Pauline

Pauline

Pauline

Encore une histoire de femme légère, d'amant et de cocu! Dans le domaine de la chanson légère, la lourdeur et la misogynie sont souvent de mise!

Cendrinette

Cendrinette

Cendrinette

Chanson pleine de sous entendus, tels qu'on les aimait dans les cabarets montmartrois. la bouteille et son contenu suggèrent  ici le sexe du soldat entreprenant!

.

" Veux-tu goûter Cendrine

Du vin de ma bouteille

Du vin de mon flacon..."

Le navire

Le navire

Le Navire

Poulbot nous montre une belle dame qui perd sa coiffe et s'accroche au mât du navire.

Mais de quelle chanson s'agit-il? Quelle est son origine? Mystère! Je n'ai rien trouvé sur cette œuvre qui survit grâce à notre dessinateur...

Le cantonnier

Le cantonnier

Le Cantonnier

La chanson du cantonnier date du XVIIIème siècle et a inspiré Aristide Bruant qui en a donné sa version.

C'est cette version de Bruant qui s'est imposée :

"Sur la route de Louviers (bis)

Y avait un cantonnier (bis)

Et qui cassait (bis)

Des tas de cailloux

Pour mettre sur le passage des roues..."

Poulbot. Cuvillier. Chansons de route. Gauloiseries militaires. 1909.

C'est le texte de Bruant qui s'est imposé avec sa liberté poétique et sa teinture socialisante!

 

 

Un' bell' dam' vint à passer

Dans un beau carross' doré

Et qui lui dit : Pauv' cantonnier

Et qui lui dit : "Pauv' cantonnier

Tu fais un fichu métier!

.

Le cantonnier lui répond :

Faut qu' j' nourrissons nos garçons

Car si j' roulions

Carross' comm' vous

Car si j'roulions carross' comm' vous

Je n'casserions pas d' cailloux!

.

Cette répons' se fait r'marquer

Par sa grande simplicité

c'est c'qui prouv' que

Les malheureux

C'est c'qui prouv' que les malheureux

S'ils le sont c'est malgré eux.

 

 

La fille de Gennevilliers

La fille de Gennevilliers

La fille de Gennevilliers

C'est une triste histoire qui parle d'une fille si belle qu'elle rend amoureux fous les hommes qui se battent pour elle.

.

"A Gennevilliers y a si tant belles filles

Mais y en a une si parfaite en beauté

Qu'elle a séduit tambours et grenadiers

Ah Ah

(...)

Sur le terrain provoqua son rival

Et dans le corps son épée a passé

Si bien passé qu'il en a trépassé

Ah Ah"

C'est à boire

C'est à boire

C'est à boire

La dernière chanson du recueil raconte une orgie née du désir d'une serveuse d'auberge pour les beaux soldats venus boire...

.

"C'est à boire, à boire, à boire

C'est à boire qu'il nous faut Oh Oh

(...) Et quand ils furent en chemise, ils montèrent sur des tonneaux

Nom de nom dit la patronne, qu'ils sont noirs mais qu'ils sont beaux

Sacrebleu fit la servante tous les six il me les faut!"

Le recueil devenu rare est recherché par les admirateurs de Poulbot et il faut débourser plusieurs centaines d'euros pour en acheter un exemplaire!

..............................................................................................................................................

Liens :

Articles sur les artistes et peintres de Montmartre. Poulbot.

Poulbot. Cuvillier. Chansons de route. Gauloiseries militaires. 1909.
Poulbot. Cuvillier. Chansons de route. Gauloiseries militaires. 1909.

Les documents utilisés pour cet article viennent pour la plupart du beau livre de Jean-Pierre Doche : Poulbot et le livre. (éditions l'àpart)

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Modigliani 28/09/2017 19:37

Dans le temps anciens le chanson poupulaire ils étaient toutes contre le femmes.....toutes poule, toutes cocotte, tutte provocanti e sessualmente sfacciate ! Che ridere .......mai una canzonetta dedicata a les hommes! Tutti vittime di noi donne! (Chris come va il mio francese? Quelle fatigue!!)
Bonne soirée Chris

chriswac 28/09/2017 21:27

Pas mal le français! Meilleur que mon italien! Oui les chansons légères étaient contre les femmes. Je suis d'accord. Les temps ont-ils vraiment changé?
Buona notte

Modigliani 24/09/2017 16:09

Vorrei dire che alcune canzoni francesi caratteristiche le conosco un pò........per esempio quelle che cantava Kiki de Montparnasse "Lá-haut sur la butte"e anche "les filles du Cameretse disent ecc. ecc."molto divertenti simpatiche come Kiki!
Una mia amica parigina mi ha insegnato la canzonedella "marelle" e moi la chant souvent .
Voilà Chris buona domenica

Pierre 23/09/2017 23:19

Non, il n'y avait rien de grivois dans mon commentaire! Je parlais de Poulbot dont justement je lis un bref récit de la vie dans le roman de Dorgelès "Au bon temps de la Butte". Je cite : "Le Destin, pour passer le temps qui doit parfois lui sembler long, se distrait en écrivant des chansons " Amitié

Modigliani 23/09/2017 21:50

Peccato che non conosco la musica di queste belle e divertenti parole ma mi sto divertendo un sacco a tradurle ! Bonne soirée Christian e grazie mille

chriswac 23/09/2017 22:11

La plupart de ces chansons sont très populaires et j'imagine qu'elles ont leur équivalent en Italie. Bonne soirée à toi!

Nell 23/09/2017 20:22

Une belle série de chansons grivoises dont je garde le souvenir, mon cher Christian. Nous les avons entendu dans la bouche de nos parents. Un très intéressant article, comme toujours. Reçois toutes mes amitiés.

chriswac 23/09/2017 22:07

Oui c'est un souvenir que je partage avec toi sauf pour deux d'entre elles. C'est une grivoiserie bien légère et bon enfant !
Beau dimanche estival à toi.

CAUDRON 23/09/2017 13:42

Sacrebleu, mon commentaire a disparu ...

chriswac 23/09/2017 22:09

Bon! C'est peut-être que ton ordi t'a censuré!
Mon amitié!

Présentation

  • : Montmartre secret
  • Montmartre secret
  • : Pour les Amoureux de Montmartre, des Chats.de l'île d'Oléron, des Voyages. Les Amis Inconnus et les Poètes...
  • Contact

Recherche