Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 avril 2017 6 01 /04 /avril /2017 08:30
Rue Coustou mars 2017

Rue Coustou mars 2017

Rue Coustou 1904

Rue Coustou 1904

La rue Coustou portait un joli nom lorsqu'elle faisait partie du village et était séparée de Paris par le mur des Fermiers Généraux : rue Florentine.... (moi qui habite rue André Del Sarte, Florentin illustre, j'aurais aimé qu'elle ne change pas....)

Diane à la biche (Tuileries) Guillaume Coustou

Diane à la biche (Tuileries) Guillaume Coustou

Mais ne soyons pas trop difficile, cette fois, ce n'est pas le propriétaire des terrains lotis qui lui a donné son nom en 1864, mais un sculpteur, frère et père de sculpteur qui travailla pour le roi Soleil.

Un des chevaux de Marly. Place de la Concorde. Guillaume Coustou. (copie... l'original est au Louvre)

Un des chevaux de Marly. Place de la Concorde. Guillaume Coustou. (copie... l'original est au Louvre)

Guillaume Coustou (1677-1746) reçut des commandes pour la chapelle de Versailles, le Trianon, les Tuileries et surtout pour le parc de Marly où fut créé son chef d'œuvre : les chevaux de Marly aujourd'hui au Musée du Louvre.

Angle boulevard de Clichy -rue Coustou 1904

Angle boulevard de Clichy -rue Coustou 1904

Angle boulevard de Clichy- rue Coustou 2017

Angle boulevard de Clichy- rue Coustou 2017

La rue commence avec deux imposants immeubles qui ont remplacé les petites constructions du début du XXème siècle. A gauche une construction banale, plutôt laide, avec en rez de chaussée un "Chat Noir 1881" qui n'a rien de 1881 et rien de Chat noir! Certains touristes se laissent prendre par l'enseigne mythique aujourd'hui disparue.

Radio Hôtel 1926

Radio Hôtel 1926

A droite, l'immeuble qui a remplacé en 1925 les petits bâtiments est un bel exemple de l'architecture Art-Déco.

Il est classé et mérite notre attention à plus d'un titre.

Le Berlitz

Le Berlitz

Son architecte est célèbre. Il s'agit de Charles Lemaresquier (1870-1972) qui est l'auteur à Paris de bâtiments remarquables comme le siège de Félix Potin, rue Réaumur, ou le Palais Berlitz qui abrita, bien malgré lui, l'ignoble exposition antisémite, organisée pendant l'occupation nazie.

 

Angle boulevard de Clichy -Coustou I904

Angle boulevard de Clichy -Coustou I904

Angle boulevard de Clichy - Coustou

Angle boulevard de Clichy - Coustou

Le Radio Hôtel  a eu pour client en 1928 Jacques et Simone Prévert.

Le poète y écrivit quelques uns de ses premiers poèmes.

C'est en 1947 que cet immeuble devient la pépinière des nouveaux talents poétiques de la chanson française.

Jacques Canetti dont ne dira jamais assez l'audace et le flair, ouvre une salle de spectacle : Les Trois Baudets, au 2 rue Coustou.

Jacques Canetti devant Les Trois Baudets.

Jacques Canetti devant Les Trois Baudets.

Il y invite des artistes inconnus et dont aucune maison de production ne veut. Félix Leclerc, ignoré au Québec, connaît aux Trois Baudets ses premiers succès. Jacques Brel que Philips ne veut pas produire est poussé sur la scène, six jours de suite par Canetti.  

Rue Coustou; Montmartre

.... Le meilleur de la chanson est lancé ici, dans ce Montmartre qui retrouve sa vocation. On ne saurait citer tous ceux qui doivent à Canetti et aux Trois Baudets le lancement de leur carrière : Brassens, Béart, Aznavour, Gainsbourg, Boris Vian, Mouloudji, Nougaro....

Heureux temps où l'on chantait en français et où le talent était si manifeste qu'il s'exportait bien au-delà de nos frontières!

(...On s'amusera à reconnaître sur la photo prise aux Trois Baudets, des humoristes, des chanteurs, groupés autour de Canetti!)

Rue Coustou; Montmartre

On sait que c'est sur cette scène que Mouloudji auquel Vian avait confié sa chanson "Le déserteur" écrite après Dien Bien Phu, conseilla à son ami d'en changer la dernière phrase  qu'il jugeait en contradiction avec le poème pacifiste :

... "Prévenez vos gendarmes que je tiendrai une arme et que je sais tirer."

par :

..."Prévenez vos gendarmes que je serai sans arme et qu'ils pourront tirer."

Garage. 4 rue Coustou.

Garage. 4 rue Coustou.

Au 4, un autre bâtiment classé surprend par son architecture fonctionnelle et épurée. Il s'agit d'un garage construit en 1927 par Gabriel Veyssière, réalisation harmonieuse du Mouvement Moderne.

Le 5

Le 5

Le 5 a besoin d'être étayé en attendant que sur le terrain vague voisin s'édifie un autre immeuble qui viendra l'épauler! Espérons qu'il tiendra jusque là, dans ce quartier au sous-sol en gruyère de gypse!

Le 7

Le 7

Un atelier-théâtre est établi au 7. C'est un  lieu comme il y en a hélas de moins en moins à Montmartre, ouvert à la créativité, à l'audace. Le mini théâtre propose des spectacles pour enfants ou pour adultes, souvent originaux et décapants.

 

Le 9

Le 9

Au 9 vous pourrez vous faire masser que vous soyez Yin ou Yang...

Le 9 bis

Le 9 bis

Le 9 bis aujourd'hui en déshérence fut un café populaire qui selon les spécialistes de Zola, aurait pu, avec quelques autres, inspirer l'écrivain pour son Assommoir. On ne prête qu'aux riches!

Il s'est appelé au milieu du XXème siècle l'Aero.

Rue Coustou; Montmartre
Rue Coustou; Montmartre

Une boîte de nuit lui a succédé avant de péricliter : "le Pin Up Bar" dont il reste l'enseigne qui s'envoie en l'air et les mots poétiques sous la jolie dame : "A l'ombre des murmures".

Le 11

Le 11

Au numéro 11, un immeuble à pan coupé sur les rues Coustou et Puget a gardé la mémoire d'un jeune homme qui y habita alors qu'il commençait à écrire.  

Un jeune homme aujourd'hui prix Nobel de littérature : Patrick Modiano.

Le 11

Le 11

Il est émouvant de rencontrer ici cet homme sensible au temps qui fuit, aux traces que laissent les humains dans la ville. Pas moins de trois de ses romans évoquent la rue Coustou :

 

 

 

 

"Remise de peine" (1988) récit autobiographique sur l'enfance écrit alors que Modiano avait 20 ans et qu'il vivait dans un petit appartement de cet immeuble.

"La Petite Bijou" (2001) dont l'héroïne est née et habite au 11.

"Pour que tu ne te perdes pas dans le quartier" (2014) dans lequel l'écrivain revient dans cette rue où il a commencé à écrire..

Rue Coustou; Montmartre

"Il avait rédigé les vingt pages de "Place Blanche" dans une chambre, au 11 de la rue Coustou, un ancien hôtel....."   

Comme des travaux étaient engagés pour transformer les chambres en studios, le jeune homme se réfugiait pour écrire à l'Aero :

"Pour écrire son livre sans entendre les coups de marteau, il se réfugiait dans un café de la rue Puget qui faisait l'angle avec la rue Coustou et sur lequel donnait la fenêtre de sa chambre."

(Pour que tu ne te perdes pas dans le quartier".)

Le 8

Le 8

Difficile après cette évocation de continuer à explorer la rue. En fait, il n'y a plus grand chose à en dire.

Côté pair le 8 coupe les cheveux en quatre...

Rue Coustou; Montmartre

Le 10 livre des pizzas. Le livreur que j'ai rencontré alors qu'il partait en expédition m'a demandé de l'immortaliser...

Le 12

Le 12

Le 12 possède une porte comme je les aime avec un moucharabieh de fonte.... qui tangue avec la rue...

Boulangerie, angle des rues Coustou et Lepic

Boulangerie, angle des rues Coustou et Lepic

La même en 1902

La même en 1902

Le dernier immeuble côté pair abrite une boulangerie qui s'est fait ravaler la façade mais qui existait déjà en 1902...

Angle Coustou-Lepic, côté impair, mars 2017

Angle Coustou-Lepic, côté impair, mars 2017

Angle Coustou-Lepic 1904

Angle Coustou-Lepic 1904

Côté impair, c'est le célèbre Lux Bar de Bernard Dimey dont il y a bien de choses à dire.... mais son adresse est rue Lepic... alors rendez-vous dans cette rue si l'on veut les connaître!

Rue Coustou; Montmartre

Entre le boulevard de Clichy bruyant et noctambule et la rue Lepic commerçante et colorée, la petite rue Coustou, toute modeste qu'elle paraisse, résonne des grandes voix de la chanson française et de la voix en sourdine, douce et triste à la fois du poète et romancier dont l'œuvre accompagne, année après année les hommes de ma génération... et les autres.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mais j'y pense... ces mots écrits sur l'enseigne du Pin Up Bar ne conviennent-ils pas à La petite musique de Modiano : l'ombre des murmures?

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Modigliani 05/04/2017 12:46

Bonjour Christian je me suis amusé a reconnaitre les artist (che fatica!)della foto credo Serge Gainsbourg Jacques Brel Michéle Arnaud Georges Brassens e forse Charles Aznavour...chissà se ho indovinato!
Grazie di tutto Chris per tutto quello che fai per noi. (Spero che arrivi percheil primo commento è sparito.....bah!!)Tante belle choses

chriswac 06/04/2017 09:47

mille bacci!

Angeline 04/04/2017 20:25

j'aime me promener ici. un bel univers. venez visiter mon blog. merci

CAUDRON 02/04/2017 17:50

J'ai relu la préparation de "L'assommoir" de Zola. Au début,dans les années 1875-1876 il ne s'agissait que d'un roman sur les moeurs du peuple où le thème de l'alcoolisme ne devait apparaître que très brièvement.
Le titre prévu était "La simple vie de Gervaise Macquart" En conséquence je doute fort que Zola ait donné le titre de son roman d'après le nom d'un bistroquet de la rue Coustou. Ce serait d'ailleurs plutôt le contraire : le bar aurait pris le nom du roman vu son succès. Précisément c'est exactement ce qui s'est passé pour le bar du Père Bras au 12 rue Girardon : il deviendra l'Assommoir en 1922.

christian 02/04/2017 18:25

Oui je me suis mal exprimé je pense. Je voulais dire que cet établissement qui ne s'appelait pas l'Assommoir avait, avec d'autres qui revendiquent cet honneur (comme le café du père Colombe rue Belhomme) peut-être inspiré Zola qui le connaissait et qui en grand romancier picorait ici et là ce qui allait entrer dans les descriptions et les détails des lieux qu'il recréait.

Opaline 01/04/2017 21:10

Ce doit être un sacré travail que de réunir ces anciens cliché pour les rapprocher des nouveaux ! C'est fascinant ! Belle soirée à vous :)

CAUDRON 01/04/2017 18:19

Une belle pléiade d'artistes dans une si petite rue racontée avec talent ! J'ajouterai qu'il avait à l'emplacement de l'ancien Théâtre des Trois Baudets, un dépôt de la Compagnie des Petites Voitures. Celle-ci, fondée en 1855 comportait de nombreux dépôts dans tout Paris , y compris Montmartre (rue Marcadet , rue Championnet , rue des Cloys) En 1898 , elle est la première à introduire
les premiers fiacres électriques. L'originalité de ces voitures est que les accumulateurs sont amovibles. Leur capacité est de 135 ampères-heures et l'autonomie permet un trajet d'une soixantaine de km. Comme quoi la voiture électrique dans Paris existe depuis longtemps !

chriswac 02/04/2017 10:07

Merci de m'en avertir. Je crois que ce dépôt donnait sur le boulevard à l'emplacement des 3 baudets actuels. Les 3 baudets de Canetti donnaient sur la rue Coustou, au 2 actuel. Je vais donner cette information dans l'article.
Amitié.

MC 01/04/2017 14:58

Toujours un grand plaisir de lire et de relire vos articles !
Continuez, maître-guide et grand explorateur de ce quartier fascinant...
Un fervent lecteur.

chriswac 02/04/2017 10:09

Merci beaucoup mais je suis impressionné par le titre que vous m'attribuez.
Amicalement

Nell 01/04/2017 14:28

Encore une belle descente dans ces quartiers de Paris qui ont gardé une âme. Merci, Christian, de ces évocations du passé. J'ai beaucoup aimé la photo de groupe où se trouve une myriade d'artistes. J'en ai reconnu pas mal. Excellent week-end et à bientôt

chriswac 02/04/2017 10:10

Beau week end à Nell avec de nouvelles balades dans des régions secrètes et caressées par le soleil.

SYLVIE 01/04/2017 12:41

Ce Blog est un bijou!

chriswac 02/04/2017 10:11

Merci beaucoup pour un tel compliment!
Cordialement

Présentation

  • : Montmartre secret
  • Montmartre secret
  • : Pour les Amoureux de Montmartre, des Chats.de l'île d'Oléron, des Voyages. Les Amis Inconnus et les Poètes...
  • Contact

Recherche