Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 janvier 2017 6 07 /01 /janvier /2017 10:57
La Tourelle. Angle des rues du Mont Ceniset Marcadet.

La Tourelle. Angle des rues du Mont Ceniset Marcadet.

La Tourelle. Utrillo.

La Tourelle. Utrillo.

La tour d'angle entre les rues du Mont Cenis et Marcadet fait partie du paysage montmartrois (bien qu'elle soit située dans l'ancien village de Clignancourt)!   

La Tourelle de Montmartre. André Renoux.

La Tourelle de Montmartre. André Renoux.

Manufacture de Clignancourt. Rue du Mont Cenis et Marcadet.

Elle a été peinte par Utrillo  et quelques autres, sensibles à son charme pittoresque.

Leurs toiles immortalisent le restaurant de la Tourelle! un établissement qui a fait long feu et qui a été remplacé successivement par une boîte de nuit, le Donjon (quelle promotion pour la modeste tourelle) puis par le Don Juan...puis par le Château des Lys bien connu des libertins de tous poils!

Entrée rue Marcadet

Entrée rue Marcadet

 

Ne vous fiez pas au Petit Futé qui prétend que la tourelle est un élément rescapé d'un château du XIIIème siècle !

 

Manufacture de Clignancourt. Rue du Mont Cenis et Marcadet.

 

C'est le club échangiste actuel avec sa salle de tortures en sous-sol qui a peut-être suggéré  au Petit Futé peu futé un Moyen âge fantasmé d'oubliettes et de basses fosses! 

Carte fantaisiste

Carte fantaisiste

Ou bien est-ce une gravure fantaisiste  qui représente un château du XIIIème siècle avec la fameuse tourelle, propriété des Liger, seigneurs de Clignancourt?

En réalité, Clignancourt au Moyen Âge n'était qu'un hameau dont les terres appartenaient à l'abbaye de Saint-Denis avant d'être vendues à un certain Liger (Jacques) trésorier du cardinal de Bourbon.

... C'est en 1569 qu'il acheta cette terre! Nous sommes loin du XIIIème!

 En 1666, un peu moins d'un siècle plus tard, ce sont les Dames de Montmartre (l'Abbaye) qui en devinrent propriétaires. Oublions donc l'origine médiévale du modeste bâtiment!

En ce qui concerne Le Château des Lys, Les amateurs iront sur le site de ce haut lieu des nuits parisiennes et y butineront les informations qui les guideront de soirée "trio" en fête "sans culotte".

Versant nord de la Butte. Village de Clignancourt.

Versant nord de la Butte. Village de Clignancourt.

A propos de "sans culottes", remontons au XVIII ème siècle avant la Révolution... à l'époque où le libertinage acquérait ses lettres de noblesse.

Notre tourelle faisait alors partie du  village de Clignancourt.

Manufacture de Clignancourt. Rue du Mont Cenis et Marcadet.

Ce qui est alors un hôtel particulier de modeste allure égayé par une petite tour décorative est acheté en 1771 ainsi que les terrains alentours par un sieur Pierre Deruelle  qui y installe une manufacture de porcelaine.

Manufacture de Clignancourt. Rue du Mont Cenis et Marcadet.

Il se peut que la fameuse tourelle ait servi de moulin dont la meule réduisait en poudre le quartz et le feldspath nécessaires avec le kaolin à la fabrication de la pâte. 

Manufacture de Clignancourt. Rue du Mont Cenis et Marcadet.

Les premières pièces sorties de la manufacture portaient la marque d'un moulin, bleu ou rouge.

 Ainsi bien avant le Moulin Rouge de Pigalle, Clignancourt eut son petit moulin rouge!

Manufacture de Clignancourt. Rue du Mont Cenis et Marcadet.

La manufacture obtient la protection du Comte de Provence, frère du roi et futur Louis XVIII, ce qui lui permet de ne pas subir la tyrannie de la Manufacture de Sèvres qui collectionnait les privilèges.

Manufacture de Clignancourt. Rue du Mont Cenis et Marcadet.

La signature au Moulin est abandonnée au profit des lettres des prénoms de Monsieur, L S X, Louis Stanislas Xavier.

La vaisselle créée à Clignancourt est de grande qualité, capable de rivaliser dans la finesse des décors et les enluminures d'or avec la toute puissante manufacture de Sèvres. Quelques pièces conservées au Musée de Montmartre nous en donnent une idée...

Manufacture de Clignancourt. Rue du Mont Cenis et Marcadet.

 

La clientèle est composée d'aristocrates ou de grands bourgeois.

Quand éclate la Révolution, elle a d'autres soucis que d'acheter des assiettes! La manufacture de Clignancourt tourne alors au ralentis...

En 1792 Deruelle la vend à son gendre Alexandre Moitte. Si le M qui signe les pièces produites alors est toujours présent au dos des pièces, il n'est plus surmonté d'une couronne.

Il n'est plus celui de Monsieur, frère du roi mais celui de Moitte. 

Manufacture de Clignancourt. Rue du Mont Cenis et Marcadet.

 

La production se poursuivra bon an mal an jusqu'en 1799.

Mais la grande époque est révolue et la riche clientèle n'est pas revenue.

En 1800 la manufacture est vendue et après une tentative avortée de relance, elle ferme définitivement ses portes en 1803. 

Manufacture de Clignancourt. Rue du Mont Cenis et Marcadet.

La propriété est achetée en 1828 par la veuve Tardieu, parente du célèbre médecin connu aujourd'hui pour avoir enseigné que les homosexuels étaient des créatures hybrides et monstrueuses, tenant pour la fragilité psychique de la femme et pour la sexualité et la taille du pénis du chien!

Elle est dépecée et en grande partie détruite au début du XXème siècle.

Manufacture de Clignancourt. Rue du Mont Cenis et Marcadet.

Par chance un petit bâtiment subsiste avec la fameuse tourelle.

L'humble rescapée fait aujourd'hui partie du paysage de la Butte.

 

Elle a eu plus de chance que les moulins de Montmartre qui la toisaient de toute leur hauteur et dont ne subsistent que deux miraculés. 

Manufacture de Clignancourt. Rue du Mont Cenis et Marcadet.

Elle est aujourd'hui, dans la nuit montmartroise, le phare qui guide les joyeux libertins vers le Château des Lys...

Les lys!  une fleur qui, comme chacun sait symbolise la virginité!

On ne manque jamais d'humour à Montmartre!

Partager cet article

Repost 0

commentaires

CAUDRON 15/01/2017 18:25

Merci de votre réponses. Ma famille paternelle est d'origine amiénoise.( "Caudron" est un nom très répandu dans le Nord). Les frères Caudron , bien connus dans le début de l'aviation , étaient des cousins éloignés de mes grands parents .
Quant à l'histoire de la chapelle , nul doute que vous saurez en faire un récit des plus intéressants.
Cordialement.

CAUDRON 09/01/2017 20:23

D'autre part vous parlez de Jacques Liger qui avait acquis une grande partie des terres de Clignancourt. Il avait fait construire une petite chapelle très proche des lieux que vous évoquez pour que les paroissiens n'aient plus le long trajet à faire jusqu'à l'église Saint-Pierre située en haut de la butte .Cette chapelle après avoir été vendu en 1793 comme bien national aurait connu ensuite une longue succession de propriétaires ( dont une caserne de pompiers vers 1860). Beaucoup de cartes la présente comme étant autrefois la bergerie de Gabrielle d'Estrées , mais je pense que c'est faux. Prévoyez vous un topic sur cette chapelle ? Cordialement

chriswac 12/01/2017 15:25

Oui je suis au courant pour cette chapelle et je me demande comment on a pu la détruire! Il y a bien les cartes postales dont vous parlez mais c'est peu comme documents. Néanmoins, il est normal que j'en parle un de ces jours si j'ai l'ambition (!) de ne rien négliger de Montmartre!

CAUDRON 09/01/2017 20:01

Belle évocation de cette manufacture de porcelaine de Clignancourt qui pouvait prétendre concurrencer la manufacture Royale de Sèvres.Pour compléter le sujet , le musée de la céramique de Rouen prèsente une ravissante bouilloire et son réchaud en porcelaine venant de cette manufacture et datée des années 1780 :
https://www.patrimoine-histoire.fr/Ceramique/Rouen-Musee-de-Ceramique.htm
https://www.patrimoine-histoire.fr/Ceramique/Rouen-Musee-de-Ceramique.htm

chriswac 12/01/2017 15:23

Merci pour cette info. Pour plaisanter un peu, je vous dirai qu'un des meilleurs amis de mon père portait le même nom que vous et qu'il avait ressuscité la fameuse porcelaine d'Arras aux motifs de fleurs bleues qui datait du XVIIIème!
Cordialement

claire 09/01/2017 07:58

Insolite image... un p'tit hôtel en forme de tour. - La rue Marcadet, j'ai bien connue et tu réveille un souvenir charmant. Complice de Nell : l'Epiphanie j'ai gagné la fève -Je suis la reine euh... de quel royaume? bises.

chriswac 09/01/2017 15:38

Salut Clairette! Tu es la reine de ton royaume, avec ses souvenirs vivants, ses joies et ses peines. Couronne en carton mais cœur en or!

Nell 08/01/2017 14:30

Encore un immense intérêt à te suivre. Le coin n'a pas vraiment changé, je trouve. Merci pour tes mots sur mon article. Je te souhaite, encore une fois, le meilleur en cette nouvelle année. Belle journée d’Épiphanie.

chriswac 09/01/2017 15:36

Merci Nell! L'Epiphanie est d'autant plus importante pour moi, la vraie, le 6 janvier (Noël chez les Orthodoxes) que j'ai eu la drôle d'idée de tomber sur terre ce jour-là! Tu sais je note dans un carnet les lieux dont tu parles mais j'ai l'impression qu'il me faudra plusieurs vies pour les découvrir! Heureusement j'ai ton blog!

Présentation

  • : Montmartre secret
  • Montmartre secret
  • : Pour les Amoureux de Montmartre, des Chats.de l'île d'Oléron, des Voyages. Les Amis Inconnus et les Poètes...
  • Contact

Recherche