Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 mai 2015 6 09 /05 /mai /2015 08:26
Photo prise de la rue des Abbesses qui file sur la gauche. A droite, la rue Durantin.

Photo prise de la rue des Abbesses qui file sur la gauche. A droite, la rue Durantin.

Rue Durantin. Montmartre.
Aujourd'hui. Le charmant immeuble de proue entre les 2 rues a été remplacé par un bâtiment banal

Aujourd'hui. Le charmant immeuble de proue entre les 2 rues a été remplacé par un bâtiment banal

Parallèle à la rue des Abbesses, la rue Durantin souffre du voisinage de sa brillante rivale que les boutiques à la mode ont investie!

Elle joue les modestes et suit son petit bonhomme de chemin entre la rue Ravignan et la rue Lepic.

Rue Durantin. Montmartre.
Rue Durantin. Montmartre.

C'est une des vieilles rues du village. Elle fut en son temps la rue principale du bas Montmartre.

Longue de 345 mètres et large de 10, elle a été tracée en 1672 mais n'a reçu son nom qu'en 1881..

Début de la rue, à droite rue Ravignan.

Début de la rue, à droite rue Ravignan.

Début de la rue. Le 1, à gauche, est encore le vieux bâtiment à un étage.

Début de la rue. Le 1, à gauche, est encore le vieux bâtiment à un étage.

Qui est ce sieur Durantin ?

Il est comme tant d'autres qui ont laissé leur nom sur la Butte, un gros propriétaire dont les terrains ont été lotis à cet endroit.

Il est aussi un romancier et auteur dramatique qui s'intéressa aux sujets les plus divers et connut quelques succès au théâtre. Citons parmi ses oeuvres immortelles, "le Carnet d'un Libertin" qui contrairement à son titre n'engage pas à la jouissance mais dépeint les maladies vénériennes peu esthétiques dont son héros est atteint. Citons encore pour la beauté du titre, le vaudeville "Les amours d'un rat" (1842) créé au Panthéon mais qui ne permit pas à son auteur d'y entrer!

Avant la rue Garreau

Avant la rue Garreau

Idem en 1904

Idem en 1904

La rue telle qu'elle est aujourd'hui est le fruit de l'union heureuse entre Durantin et Bastien!

En effet la rue Durantin primitive n'allait que de la rue Ravignan à la rue Garreau. Elle se prolongea en intégrant la rue Bastien qui allait de la rue Garreau à la rue Tholozé. Ajoutons-y un dernier tronçon, piétonnier, le Passage Masson qui termine la rue et lui permet d'atteindre la rue Lepic!

La rue Durantin est donc comme la Sainte Trinité, trois rues en une...

Ou une rue en trois!

Le 2.

Le 2.

Commençons par le commencement...

A droite, côté pair, le 2 est un immeuble à pan coupé qui donne en partie sur la rue Ravignan.

Il fait partie des immeubles "classés" et date du milieu du XIXème avant que la Butte n'intéresse des acheteurs plus fortunés.

Le 1, Hôtel "Le bouquet de Montmartre" (1935)

Le 1, Hôtel "Le bouquet de Montmartre" (1935)

Le 1 aujourd'hui

Le 1 aujourd'hui

Côté impair, le 1 est formé de deux bâtiments anciens. Le commerce côté Abbesses et le petit immeuble côté Durantin ont disparu, remplacés dans les années 1930 par un seul bâtiment, d'un art-déco minimaliste qui abrita un hôtel : "Le Bouquet de Montmartre"

Jeune-femme au chat. (Charles Maurin)

Jeune-femme au chat. (Charles Maurin)

Charles Maurin. Autoportrait.
Charles Maurin. Autoportrait.

Wikipédia qui n'est pas à une galéjade près, affirme qu'en décembre 1877, Mallarmé, de retour du service militaire y séjourna.

En 1877, Mallarmé avait 35 ans! De plus il n'a jamais fait son service militaire, ayant été réformé!

Plus sérieusement, le peintre Charles Maurin (1859-1914), ami de Lautrec, y vécut. Homme original, humaniste et passionné, il s'est intéressé aux courants artistiques de son temps. Certains critiques l'ont surnommé le "Symboliste du réel"!

Le début dela rue vers la place des Abbesses. Les 1 et 3 à droite.

Le début dela rue vers la place des Abbesses. Les 1 et 3 à droite.

Les 3 bis et cinq.

Les 3 bis et cinq.

Les 3 bis et cinq sont typiques des immeubles de rapport qui poussent sur la butte au milieu du XIXème siècle et attirent par leurs loyers modestes des Parisiens qui n'ont plus les moyens de vivre dans Paris.

Le 7.

Le 7.

Devant le 7.

Devant le 7.

Germain Nouveau

Germain Nouveau

Au 7, vécut en 1879, Germain Nouveau (1851-1920) le poète dont Aragon écrit qu'il est l'égal de Rimbaud!

Germain Nouveau vécut quelques mois à Londres avec Rimbaud qui écrivait alors Les Illuminations. Certains critique littéraires prétendent qu'elles seraient son oeuvre.

Ce qui est avéré est la réticence de Nouveau à se faire publier. Avérées également ses crises mystiques de plus en plus intenses qui finirent par le conduire à jeûner et à en mourir.

..."Amour dans chaque ville : ouvrez-vous citadelles!

Amour dans les chantiers : travailleurs, à genoux!

Amour dans les couvents : anges, battez des ailes!

Amour dans les prisons : murs noirs, écroulez-vous!"

Isidore Ducasse -Lautréamont.

Isidore Ducasse -Lautréamont.

Dans ce même immeuble, le météore de la littérature française, l'astre noir, Lautréamont, aurait vécu quelques mois.

Rien n'est prouvé... Il est en revanche possible qu'il soit venu en voisin du faubourg Montmartre, respirer l'air des hauteurs, lui qui souffrait de phtisie...

Le 8.

Le 8.

Le restaurant (fermé le jour de ma visite!)

Le restaurant (fermé le jour de ma visite!)

Au 8 se trouvait le restaurant "Le Zouave Gobichon", aujourd'hui bar à vins "le Comptoir des Chineurs".

L'établissement dont le nom rendait hommage aux talents culinaires d'un zouave doué pour la tambouille, fut le lieu de rendez-vous d'artistes italiens : le peintre futuriste Gino Severini, l'illustrateur humoriste Gino Baldo, le peintre Anselmo Bucci...

Ils appréciaient apparemment la cuisine militaire!

Anselmo Bucci (1909)

Anselmo Bucci (1909)

Gino severini. Le Chat Noir. (1919)

Gino severini. Le Chat Noir. (1919)

Gino Baldo. Le cavalier espagnol (1924)

Gino Baldo. Le cavalier espagnol (1924)

Rue Durantin. Montmartre.

C'est encore chez le Zouave Gobichon que le Collège de pataphysique tenait parfois ses réunions. Il n'était pas dépaysé dans ce Montmartre qui aimait les farces et les provocations. Tout y était permis sauf de se prendre au sérieux.

L'emblème en était l'ombilic du Père Ubu de Jarry!

Rencontre des rues Garreau et Durantin.

Rencontre des rues Garreau et Durantin.

Comme rivière dans un fleuve la rue Garreau se jette en pente douce dans la rue Durantin.

Les 15 et 17

Les 15 et 17

le 17

le 17

Le 15 a abrité pendant deux ans le peintre Eugène Boudin (qui repose de l'autre côté de la Butte dans le petit cimetière Saint-Vincent)

Le 17 est un immeuble de pierre, classé, témoin de l'évolution du quartier où les petits bâtiments crayeux sont peu à peu remplacés par des maisons plus bourgeoises.

Le 20

Le 20

Le 20 dans un style romantico-gothique a abrité l'atelier de Delacroix en 1907!

Non! Il ne s'agit pas d'Eugène Delacroix le génial romantique mort en 1877 mais de Henry Eugène Delacroix (1845-1890) qui est tombé avec quelques pompiers dont il faisait partie dans l'oubli mais qui fut très prisé en son temps. Il reçut des commandes, entre autres de la mairie du Xème.

H. Delacroix. Naufrage, lutte pour la survie.

H. Delacroix. Naufrage, lutte pour la survie.

Dans cette composition gesticulante, l'influence de Géricault et de son Radeau de la Méduse est manifeste jusqu'au plagiat (composition en pyramide avec le guetteur au sommet, cadavres au premier plan!

Georges Delaw
Georges Delaw

Un autre peintre, Georges Delaw (1871-1938), ami de Depaquit et comme lui né à Sedan, y eut aussi son atelier!

Delaw bien qu'Ardennais de naissance est un authentique Montmartrois. Il participa aux soirées du Chat Noir où il créa des silhouettes pour le théâtre d'ombres. Il fréquenta le Lapin Agile où il fut de tous les coups et où il rencontra Francis Jammes avec qui il se lia d'amitié. Il lui tira le portrait sous la verrière de son atelier de la rue Durantin!

La Baïonnette. Georges Delaw.

La Baïonnette. Georges Delaw.

Le 21

Le 21

Le 21 est un bel immeuble classé. C'est un immeuble d'angle très parisien à pan coupé en pierres de taille.

Rue Durantin. Montmartre.

Devant le Sitis Market, un chat roux prend des poses!

Il est étonnant de voir à quel point les chats attirent l'attention et sont mitraillés par les appareils photos des touristes plus que le Moulin de la Galette voisin....

Le chat du Sitis market

Le chat du Sitis market

Est-ce l'ancêtre tutélaire de la Butte, le chat noir de Bruant qui assure à tous les matous de la Butte une telle célébrité?

Vers la rue Burq

Vers la rue Burq

Rue Durantin. Montmartre.
Carrefour Burq

Carrefour Burq

Croisement Durantin-Burq. La deuche devenue le fiacre dans le vent pour les touristes!

Croisement Durantin-Burq. La deuche devenue le fiacre dans le vent pour les touristes!

rue Burq.

rue Burq.

Le croisement de la rue Durantin et de la rue Burq... on peut voir sur la droite la grande maison qui appartint à Dalida et qui a été débitée en appartements classieux.

Vitrines sur la rue Durantin et la rue Burq une ancienne boulangerie art déco

Vitrines sur la rue Durantin et la rue Burq une ancienne boulangerie art déco

Croisement avec la rue Burq. les propriétaires posent devant leur commerces de vins et spiritueux

Croisement avec la rue Burq. les propriétaires posent devant leur commerces de vins et spiritueux

Le 24

Le 24

Le 24

Le 24

Simon Dereure
Simon Dereure

Au 24 a vécu en 1871 Simon Dereure (1838-1900) figure marquante de la Commune. Il fut élu maire adjoint du 18ème en 1870, Clémenceau étant le maire. Il participa à la Semaine Sanglante et se réfugia ensuite en Suisse.

Une rue de Montmartre, entre l'avenue Junot et la rue des Brouillards, parmi les plus inabordables de la capitale, porte aujourd'hui le nom du cordonnier anarchiste!,

Reu Durantin, carrefour avec la rue Tholozé (vu vers l'ouest)

Reu Durantin, carrefour avec la rue Tholozé (vu vers l'ouest)

Croisement Tholozé (vu vers l'est)

Croisement Tholozé (vu vers l'est)

Le croisement avec la rue Tholozé marque la fin de l'ancienne rue Bastien annexée par Durantin!

rue Tholozé

rue Tholozé

Des flots de touristes passent par là pour atteindre la rue Lepic et le Moulin de la Galette.

Dernière partie de la rue, ancien Passage Masson.

Dernière partie de la rue, ancien Passage Masson.

Le 40. L'escalier de la Cour aux Juifs.

Le 40. L'escalier de la Cour aux Juifs.

Au 40, derrière le porche, on aperçoit un ensemble d'immeubles sur cour datant de la Restauration. Il est connu sous le nom de "Cour aux Juifs" et n'ayant pas été modifié depuis sa construction, il est très apprécié des cinéastes qui cherchent un décor authentique..

Des scènes de la rafle du Vel D'hiv y ont été tournées.

Le 40

Le 40

Grille d'entrée de la Cour aux Juifs

Grille d'entrée de la Cour aux Juifs

Rue Durantin. Montmartre.

L'ancien passage Masson est sombre et étroit, le soleil lèche rarement ses pavés! Au 48 une vilaine construction cache l'atelier où peignit en 1898 Emile Baudoux. Il n'y resta pas longtemps, peintre du monde rural et du grand air, l'étroite artère sans soleil ne pouvait lui convenir!

Emile Baudoux dans son atelier.

Emile Baudoux dans son atelier.

Creixams. L'arlequin.
Creixams. L'arlequin.

Un autre peintre y travailla pendant des années. Il s'agit de Pedro Creixams (1893-1965) "le Catalan de Montmartre". Après avoir choisi Montparnasse à son arrivée à Paris, il s'installa à Montmartre où il fut ami de Picasso. Il fut aussi très proche de nombreux écrivains comme Max Jacob, Salmon ou Colette dont il tira les portraits.

Lui aussi avait besoin de sa Catalogne natale où il alla rendre son âme et ses pinceaux.

Le 52

Le 52

52

52

Riopelle (Feuilles)
Riopelle (Feuilles)

Le 52 a plus fière allure. Il est tourné vers le soleil et n'a pas d'obstacle devant lui qui pût retenir la lumière. Il a plu au peintre canadien Jean-Paul Riopelle (1923-2002) qui y travailla pendant trois ans.

Daho.
Daho.

Il abrite aujourd'hui la maison et le studio d'enregistrement d'un musicien-poète-chanteur qui allie douceur et mélancolie, Etienne Daho.

Le 56

Le 56

Le 56 sur la rue Lepic

Le 56 sur la rue Lepic

Le dernier immeuble dont la façade principale donne sur la rue Lepic est le plus beau....

Il eut pour habitants célèbres et temporaires Jehan-Rictus et Forain.

Façade rue Lepic

Façade rue Lepic

Et voilà! Une balade dans une rue montmartroise au charme discret, une rue qui fut modeste et qui aujourd'hui est au coeur d'un des quartiers les plus recherchés par les jeunes branchés, artistes et..... sans problèmes financiers!

La rue Durantin vue par Jacques Bouyssou.

La rue Durantin vue par Jacques Bouyssou.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

CAUDRON 06/02/2017 21:46

J'ai écrit une bètise pour deuxième photo "Croisement Tholozé" . Il faut lire vue vers L'ouest (la rue Lepic est en face devant)

CAUDRON 03/02/2017 23:00

Très intéressant reportage sur une rue que finalement je n'empruntais jamais , trop pressé de descendre au bas de la rue Tholozé chercher le pain chez Noailly ,maison alors très réputée dans les années 50-60 (devenue une banque depuis) .Une petite remarque : pour la photo 1900 "Rue Durantin, carrefour avec la rue Tholozé" ,il faut écrire vu vers l'Est (et non Ouest) .De même la photo suivante "Croisement Tholozé , il s'agit d'une vue vers l'Est (et non Ouest) Bien cordialement

chriswac 06/02/2017 15:06

Me voilà désorienté! Je vais acheter une boussole!
Cordialement

GERARD LABOUZ 06/05/2016 22:25

Moi j'aimais la "Rue durantin prolongée " . ma piaule donnant sur les toit etait au 17 rue burq a droite au fond de la cour l'escalier exterieur menait au dernier etage porte face ! je vis au sud du sud des pyrennées mais c'est toujours ma piaule sous les toit !

Rideaud 15/12/2015 15:09

Quand j'étais enfant, il y a un peu plus de 54 ans, j'habitais cette rue, et j'allais chercher le pain dans cette boulangerie et si mes souvenirs sont bons, je crois que les boulangers s'appelaient Mme et Mr Leprince. Que de bons souvenirs. Merci pour ces photos

christian 15/12/2015 18:09

On reste Montmartrois à vie quand on y a passé son enfance! Durantin est la vraie rue capitale du village. Merci pour votre visite sur mon blog.

lajeunesse 18/05/2015 08:43

Un grand merci au guide qui vient de me donner l'occasion de découvrir Montmartre autrement ! Merci à vous !

christian 10/05/2015 07:14

Merci pour votre passage rue Durantin! Je comprends qu'on prenne en photo les chats. Le rouquin est une personnalité de la rue! Moi même je rends visite aux chats du square Louise Michel (auxquels j'ai consacré un bouquin...)
Belle journée montmartroise à vous.

Elisabeth D 09/05/2015 22:51

Merci pour cet article très documenté, je regarderai cette rue différemment quand je m'y promènerai. Je la préfère de loin à la rue des Abbesses car elle est plus tranquille et authentique. J'ai moi aussi déjà pris le chat roux en photo devant sa boutique et pourtant j'habite dans le 18ème ;-)

Présentation

  • : Montmartre secret
  • Montmartre secret
  • : Pour les Amoureux de Montmartre, des Chats.de l'île d'Oléron, des Voyages. Les Amis Inconnus et les Poètes...
  • Contact

Recherche