Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 décembre 2014 2 02 /12 /décembre /2014 12:40
L'écrivain dans sa mansarde montmartroise.
L'écrivain dans sa mansarde montmartroise.

Poulbot a illustré de nombreux livres et en particulier ceux qui comme Poil de Carotte ou pour la Maternelle avaient pour personnages des enfants pauvres ou maltraités.

Avec les Scènes de la vie de bohême, il délaisse un moment les enfants pour s'intéresser au monde des adultes!

Un monde qu'il traite avec moins de tendresse (et moins de talent?)

Murger par Nadar
Murger par Nadar

Henri Murger (1822-1861) faisait partie du monde des artistes fauchés qu'il décrit dans son livre le plus célèbre.

Les artistes "bohêmes" n'avaient rien à voir avec ceux qu'on appelle aujourd'hui les bobos! D'une part ils étaient de vrais artistes (Murger exclut de son roman les escrocs et les nuls), d'autre part ils étaient pauvres et s'ils habitaient le quartier latin ou Montmartre, c'est que les meublés y étaient alors bon marché! Aujourd'hui ils en seraient chassés!

Murger a vécu à Montmartre les dernières années de sa courte vie. C'est de son dernier domicile,11 rue Véron, qu'il sera transporté à la Maison Dubois, aujourd'hui hôpital Fernand Widal, où il mourra.

Il est enterré au cimetière Montmartre.

Poulbot est né bien presque 20 ans après la mort de Murger mais il a fréquenté à Montmartre des peintres et des poètes désargentés qui menaient une vie comparable à celle De Rodolphe, Marcel ou Schaunard les héros des Scènes de la vie de Bohême.

Il était prévisible que l'on fît appel à lui pour illustrer le célèbre livre. Il en existe deux éditions, une de 1909 et l'autre de 1946. Les reproductions de cet article viennent de la deuxième édition.

Ce sont des aquarelles hors texte.

J'ai recherché les passages qu'elles illustraient pour en citer quelques extraits.

Poulbot. Henri Murger. Scènes de la Vie de Bohême.

"Arrivé devant sa maison que Schaunard eut quelques difficultés à reconnaître, il s'assit un instant sur une borne en attendant Rodolphe et Colline qui étaient entrés chez un marchand de vin encore ouvert, pour y prendre les premiers éléments d'un souper. Quand ils furent de retour, Schaunard frappa plusieurs fois à la porte."

Poulbot. Henri Murger. Scènes de la Vie de Bohême.

Le dessin de Poulbot est proche de la caricature. Nul romantisme dans son interprétation. Les jeunes artistes (Rodolphe a 24 ans!) paraissent déjà vieux!

Il n'essaie pas "d'embellir" une réalité souvent triviale, dominée par la nécessité de se nourrir et de boire....

Poulbot. Henri Murger. Scènes de la Vie de Bohême.

"Au milieu des allées désertes, Rodolphe voyait souvent fuir devant lui, comme effrayés par le bruit de ses pas, des couples mystérieusement enlacés et cherchant, comme dit le poète : la double volupté du silence et de l'ombre. (...) Il s'assit sur un banc."

Poulbot. Henri Murger. Scènes de la Vie de Bohême.

"(...) Une pièce de monnaie grande comme un écu et à moitié rongée par la rouille et le vert de gris."

Poulbot. Henri Murger. Scènes de la Vie de Bohême.

Le dessin de Poulbot semble ici illustrer un roman de Balzac!

Les trognes sont exagérément expressives et Médicis, le "Juif", à l'arrière-plan correspond à tous les poncifs racistes de l'époque.

Cependant, Poulbot, bien qu'il ait participé à la revue "Bas les pattes" dont bien des collaborateurs étaient antisémites, ne peut être soupçonné de racisme. On ne trouvera pas dans son oeuvre (contrairement à celle de Willette ou Caran d'Ache) des dessins de propagande et de haine.

Tout au plus peut-on regretter que ses gamins, répétant les paroles de leurs parents, se croient autorisés à parler "bêtement" de Zola, soupçonné de vouloir enrégimenter la jeunesse dans le camp des dreyfusards!

Poulbot a 19 ans quand il publie ce dessin. Ses gamins sont encore en gestation. Bientôt ils deviendront de vrais "poulbots, gouailleurs, ironiques et libres d'esprit!

Poulbot. Henri Murger. Scènes de la Vie de Bohême.
Poulbot. Henri Murger. Scènes de la Vie de Bohême.

"Marcel rentra avec un pot de fleurs qu'il avait été acheter au marché. Il trouva Musette qui s'était jetée tout habillée sur le lit."

Poulbot retrouve un trait plus gracieux pour représenter les jeunes femmes. On verra cependant qu'il a du mal à les différencier. Mimi, Musette ou Francine se ressemblent comme des soeurs jumelles!

Poulbot. Henri Murger. Scènes de la Vie de Bohême.

"Marcel se remit sans mot dire à son travail; il acheva de noyer un Egyptien dans les flots de la Mer Rouge. Comme il accomplissait cet homicide, Rodolphe laissa tomber une seconde pièce de 5 francs et en observant la figure que le peintre allait faire, il se mit à rire dans sa barbe (...)"

Poulbot. Henri Murger. Scènes de la Vie de Bohême.
Poulbot. Henri Murger. Scènes de la Vie de Bohême.

"J'achéterai des gants et je ménerai Laure dîner dans un restaurant où on donne des serviettes."

Poulbot. Henri Murger. Scènes de la Vie de Bohême.

"-Est-ce que tu vas sortir comme ça? dit Marcel à son ami.

-Parbleu, dit Rodolphe, je me moque pas mal de l'opinion. D'ailleurs c'est aujourd'hui le commencement du carnaval.

Et il traversa tout Paris avec l'attitude grave du quadrupède dont il habitait le poil;"

Poulbot. Henri Murger. Scènes de la Vie de Bohême.

C'est l'illustration que je préfère!

Poulbot ne peut s'empêcher d'y glisser un de ses gosses au nez rougi de froid, au regard émerveillé et complice!

Poulbot. Henri Murger. Scènes de la Vie de Bohême.

"Schaunard demeurait à Montmartre. C'était tout Paris à traverser. Cette pérégrination était des plus dangereuses pour Rodolphe."

Poulbot. Henri Murger. Scènes de la Vie de Bohême.

Poulbot est chez lui quand il peint Montmartre!

Il ne peut s'empêcher de mettre deux gamins dans la rue des Saules!

Poulbot. Henri Murger. Scènes de la Vie de Bohême.

Ici nous sommes au café Momus où Barbemuche observe les amis du cénacle en pleine discussion, sans cacher son intérêt ni son désir d'entrer dans la bande.

;

"Le personnage étranger considérait cette scène avec une curiosité grave; de temps en temps on voyait sa bouche s'ouvrir comme pour un sourire."

Poulbot. Henri Murger. Scènes de la Vie de Bohême.

On voit ici Rodolphe, Marcel et Schaunard avec leurs compagnes, Mimi, Musette et Phémie tandis que Carolus (Barbemuche) essaie de séduire l'assemblée pour être acccepté dans la confrérie.

.

"Rodolphe se montra poli avec Carolus, Schaunard fut familier, Marcel resta froid. Pour Carolus, il s'efforça d'être gai et affectueux avec les hommes, en restant très indifférent avec les femmes."

Poulbot. Henri Murger. Scènes de la Vie de Bohême.

Colline est à la recherche de Rodolphe :

"Il ne veut pas vous répondre, reprit le concierge en déposant à la porte de Rodolphe une paire de bottes vernies et une paire de bottines de femmes qu'il venait de cirer."

Poulbot. Henri Murger. Scènes de la Vie de Bohême.

"Rodolphe courut à l'endroit où il la soupçonnait être, et là il put à loisir s'enfoncer en plein coeur une de ces preuves auxquelles il faut croire quand même. Les yeux bordés d'une auréole de volupté, il vit Mademoiselle Mimi sortir du manoir où elle s'était fait anoblir, pendue au bras de son nouveau maître et seigneur, lequel, il faut le dire, paraissait beaucoup moins fier de sa nouvelle conquête que ne le fût Paris, le beau berger grec, après l'enlèvement de la belle Hélène."

Poulbot. Henri Murger. Scènes de la Vie de Bohême.

"Peu de jours se passaient sans qu'un orage éclatât dans l'un des ménages. Tantôt c'était Mimi et Rodolphe qui, n'ayant plus la force de parler, s'expliquaient à l'aide de projectiles qui leur tombaient sous la main. Le plus souvent c'était Schaunard qui faisait du bout d'une canne, quelques observations à la mélancolique Phémie...."

Poulbot. Henri Murger. Scènes de la Vie de Bohême.

"Marcel avait émargé chez Médicis le prix de 18 portraits de caporaux à 6 francs."

Poulbot. Henri Murger. Scènes de la Vie de Bohême.

Poulbot illustre une des pages les plus émouvantes du roman. Il s'agit de la mort de Francine à qui son amant est allé acheter le manchon dont elle rêvait.

.

"C'était le matin du jour de la toussaint, Francine venait de mourir. Deux hommes veillaient au chevet. L'un qui était debout était le médecin, l'autre était Jacques, l'amant de Francine. Il était plongé dans une douloureuse insensibilité."

Poulbot. Henri Murger. Scènes de la Vie de Bohême.

"Musette habitait un charmant appartement à la Chaussée d'Antin. Au moment où on lui remit la lettre de Marcel, elle était en compagnie (...)"

Poulbot. Henri Murger. Scènes de la Vie de Bohême.

"Il se leva sans rien dire et faillit tomber dans la chambre aux premiers pas qu'il fit, tant il était faible et abattu."

Poulbot. Henri Murger. Scènes de la Vie de Bohême.

Une page à la fois romantique et drôle. Rodolphe veut revivre avec sa nouvelle compagne qui s'appelle Juliette, la pièce deShakespeare. Il a tout prévu, l'échelle et en guise de rossignol un pigeon dans sa cage. Hélas, il n'y a rien à manger!

.

"Le sort du pigeon-pendule était fixé. Rodolphe avait allumé du charbon, il faisait revenir du lard dans le beurre frémissant; il avait l'air grave et solennel. Juliette épluchait des oignons dans une attitude mélancolique. Le pigeon chantait toujours."

Poulbot. Henri Murger. Scènes de la Vie de Bohême.
Poulbot. Henri Murger. Scènes de la Vie de Bohême.

Après la mort des plus faibles, les femmes surtout, les héros sont enfin reconnus dans leur art. La vie de Bohême est finie.

Comme la jeunesse.

Elle laisse au coeur beaucoup d'amertume et de regret.

.

Pour la dernière illustration, Poulbot nous montre quelques gamins moqueurs et joueurs derrière un notable en représentation.

Il a comme les héros de Murger mangé de la vache enragée mais a fini comme eux dans la gloire et l'opulence, accompagnant l'évolution de Montmartre où le maquis des gosses a été remplacé par des immeubles cossus et par l'avenue Junot où Poulbot s'est fait construire une immense maison....

Maison de Poulbot, avenue Junot.

Maison de Poulbot, avenue Junot.

Poulbot. Henri Murger. Scènes de la Vie de Bohême.

En conclusion, on peut trouver que les illustrations de Poulbot ne sont pas au diapason du livre ironique et noir de Murger. Poulbot n'est pas à l'aise avec la maladie et la mort qui hantent les Scènes de le vie de bohême.

Il redevient l'artiste rare et généreux qu'il était quand un enfant prend vie sous son crayon.

Poulbot. Henri Murger. Scènes de la Vie de Bohême.
Poulbot. Henri Murger. Scènes de la Vie de Bohême.
Poulbot. Henri Murger. Scènes de la Vie de Bohême.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

en savoir plus 05/12/2014 06:49

J'aime bien votre site internet , merci et bravo ! continuez comme ça !

Je me permet de mettre un lien vers mon site , n'hésitez pas à venir !

A trés bientot

Présentation

  • : Montmartre secret
  • Montmartre secret
  • : Pour les Amoureux de Montmartre, des Chats.de l'île d'Oléron, des Voyages. Les Amis Inconnus et les Poètes...
  • Contact

Recherche